Oust-Ilimsk (Russie) : mener sa propre guerre…

Lundi 26 septembre 2022, quelques jours après la mobilisation partielle décrétée par le président russe, un jeune chômeur de 25 ans se rendit d’un pas allègre dans le centre de recrutement de sa ville. Plus précisément à Oust-Ilimsk, à 600 kilomètres au nord d’Irkoutsk, en pleine Sibérie. Vers midi, il monta au quatrième étage de l’immeuble, avant d’atteindre la salle de réunion où se trouvaient déjà les autres futures recrues.

Face à elles se tenait le commandant du centre militaire, Alexander Eliseev, remplissant bientôt la pièce de ses discours martiaux et vociférant ses premières instructions. C’est alors que Ruslan Zinin lança aux jeunes qui l’entouraient : « Personne ne se battra » et « Maintenant, nous allons tous rentrer à la maison ! ». Puis, armé ‘de ses convictions, il sortit un petit pistolet artisanal de sous son blouson et tira dans la tronche de l’officier. Inutile de dire que le colonel ferma aussitôt sa grande gueule en s’effondrant au sol, avant de sombrer dans le coma et d’être transporté à l’hôpital en urgence absolue.

Ruslan Zinin n’avait pas reçu d’ordre de mobilisation pour partir à la guerre dans la lointaine Ukraine, contrairement à son cousin ou à son meilleur ami. Il s’était rendu au centre de recrutement de son propre chef, pour mener la sienne avec une arme faite maison, avant de tomber malheureusement dans les griffes de l’ennemi en tentant de s’enfuir. A ce jour, ce sont aussi 54 centres de recrutement ou locaux de l’administration militaire qui ont été incendiés à travers toute la Russie depuis le début de la guerre…

Paraguay : Beau comme des milliers de machines à voter qui partent en fumée

Jeudi 29 septembre 2022, un incendie s’est déclaré au cœur de la capitale paraguayenne, Asunción, pour ravager le Tribunal supérieur de justice électorale (TSJE), soit l’instance suprême du pays en la matière. Dans ce gigantesque brasier, les milliers d’urnes électroniques qui y étaient stockées ont également été réduites en cendres… en ne pouvant désormais plus servir à la primaire interne du 18 décembre prochain des grands partis politiques, ni à l’élection présidentielle prévue en avril 2023.

Selon Jaime Bestard, président de cet organe judiciaire, environ « 8.500 urnes électroniques et leur matériel électoral » sont parties en fumée, conduisant à la création immédiate d’un « comité de crise » pour enquêter sur les causes de cet incendie, contre lequel 300 pompiers ont lutté en vain pendant près de six heures. En vain, puisque tout a brûlé à l’intérieur, et que le bâtiment devra certainement être démoli.
Lire la suite

Munich (Allemagne) : cramer les installateurs de fibre optique en amont

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 25 juillet 2022
(extraits de la presse locale)

La nuit de dimanche à lundi 25 juillet vers 3h du matin, des flammes de plusieurs mètres sont soudain montées dans le ciel sombre du quartier d’Obersendling, au sud de Munich : cinq camions, cinq remorques et une pelleteuse d’une entreprise de BTP ont brûlé sur son site utilisé comme centre logistique et de stockage pour plusieurs chantiers en ville.

Selon la police, les traces relevées sur les lieux indiquent qu’il s’agit d’un incendie volontaire, et le montant des dégâts est évalué à deux millions d’euros. Les dommages sur deux camions de 7,5 tonnes, trois camions de 3,5 tonnes, une pelleteuse et cinq remorques, plus des engins et du matériel de chantier détruits par le feu, s’élèvent déjà à plus d’un million et demi d’euros. Mais à cela, il faut aussi ajouter les 25 tourets de câbles en fibres optiques qui ont été entièrement carbonisés, et les 10 grands rouleaux de câbles et de gaines d’une valeur nettement supérieure à 200.000 euros.

Lire la suite

Graz (Autriche) : attaque anti-militariste contre un fournisseur de Mercedes

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 18 août 2022
(via Autonomes Blättchen #50)

Le 18 août, nous avons saboté l’usine de Magna Steyr, fournisseur de Mercedes à Graz. Pour cela, nous avons ouvert les puits de câbles à côté des voies ferrées menant au site de l’entreprise, puis nous y avons mis le feu. Sur ce site sont assemblés des SUV Mercedes-classe G.

Mercedes-Benz vend ses jeeps à des super-riches ainsi qu’à des armées étatiques. Mercedes fait partie de l’industrie duale civilo-militaire et profite de la destruction continue de l’écosystème. Cette action est un encouragement aux attaques contre l’industrie de guerre ainsi que contre les acteurs de la destruction de la terre.

Mering (Allemagne) : sabotage estival du trafic ferroviaire

La nuit de dimanche 31 juillet à lundi 1er août 2022 entre 21h et 3h du matin, le puits de câbles du poste d’aiguillage de Mering (Bavière) a été volontairement incendié. De nombreux trains régionaux entre Munich et Augsburg ont été annulés pendant 48 heures. Cette attaque a également fortement perturbé le trafic des trains à longue distance ICE et Intercity en provenance de Nuremberg, Ulm ou Stuttgart –qui passaient tous par cet important nœud ferroviaire–, en provoquant de longs retards et annulations.

Selon une porte-parole de la Deutsche Bahn (DB), qui a dû justifier le délai tardif de retour à la normale, il est lié à la particularité de ces câbles incendiés le long des voies : « Une quinzaine de câbles contenant chacun plus de 500 fils ont été touchés et ont dû être remplacés. Ces câbles commandent entre autres les signaux le long de la ligne et des fonctions importantes du poste d’aiguillage de Mering. »

Lire la suite

Marktheidenfeld (Allemagne) : le golf sent le roussi

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 7 septembre 2022
(extrait de la presse locale)

Comme la police l’indique dans un communiqué de presse, un camion-benne a entièrement brûlé vers 1h30 sur le terrain du golf d’Eichenfürst (Bavière), dans la nuit de mercredi 7 septembre. Une mini-pelleteuse se trouvant à côté et 100 mètres carrés de gazon ont été également touchés par l’incendie. Selon l’état actuel de l’enquête, la police criminelle de Wurzbourg pense à un incendie volontaire. Les dégâts s’élèveraient à environ 40 000 d’euros.

Il n’est pas improbable qu’il y ait eu un lien entre l’incendie criminel et d’autres dommages matériels qui ont été connus au cours de l’enquête. Une autre surface de gazon et des drapeaux ont également été vandalisés mercredi soir sur le site du terrain de golf.

Villers-les-Pots (Bourgogne) : couper le trafic ferroviaire…

Villers-les-Pots : un acte de vandalisme entraîne
des difficultés de circulation sur l’axe SNCF Dijon-Besançon

Le Bien Public, 27 septembre 2022

Si vous devez emprunter la ligne ferroviaire Dijon-Besançon ce mardi soir, il faudra sûrement prendre votre mal en patience. En effet, selon le compte Twitter TER Bourgogne – Franche-Comté Trafic, l’axe connaît en ce moment-même des perturbations dans les deux sens en raison d’ « un acte de vandalisme touchant à la signalisation » sur la commune de Villers-les-Pots. Selon la SNCF, le rétablissement est prévu vers 19 h 30.

Commercy (Meuse) : identifier les collaborateurs du désastre nucléaire et les attaquer

Indymedia Lille, 25 septembre 2022

Nous revendiquons la responsabilité politique pour l‘attaque incendiaire qui a visé le véhicule privé du propriétaire de l‘entreprise ARCHILOR Michaëll Barrois à Commercy dans la nuit du 22 septembre.

Notre but était de causer un dégat matériel aussi important que possible à l‘entreprise. Nous avons décidé de ne pas nous attaquer directement au bâtiment isolé de bureau de l‘entreprise pour éviter des dommages aux personnes, car nous avons l‘impression que Monsieur Barrois utilise occasionellement le premier étage du bâtiment de manière privée la nuit. Nous ne connaissons pas Monsieur Barrois personellement, même si nous avons pu nous faire une image assez claire de ses habitudes et déroulés journaliers durant ces derniers mois. Il se peut que ce soit un gentil gars. Nous n‘en savons rien et à vrai dire , on s‘en fout. Ce qui compte pour nous est la chose suivante :
Lire la suite

Toulouse (Haute-Garonne) : ne plus payer, faire payer !

Indymedia Lille, 24 septembre 2022

La nuit du 23 au 24 septembre, à Toulouse, allée Frédéric Mistral et avenue Jules Julien, deux banques LCL ont été taguées et attaquées à coups de marteaux. L’austérité, la misère et l’inflation ne tombent pas du ciel. Certains prennent tout, et laissent leurs miettes. En écho aux appels à ne plus payer*, à brûler ses factures, aux manifs du 29 septembre et celles à venir, prenons aussi la nuit.
Lire la suite

Quillan (Aude) : sabotage de fibre le long des voies ferrées

Haute Vallée de l’Aude : une panne sur le réseau
téléphonique provoquée par un acte de vandalisme

L’indépendant, 23 septembre 2022 (extrait)

Depuis 9 h 30, ce vendredi 23 septembre, de nombreux foyers de la Haute Vallée, notamment à Quillan et Espéraza, sont privés de réseau téléphonique et d’internet. Contacté, l’opérateur Orange précise que la panne a pour origine un acte de vandalisme commis sur un câble de fibre optique situé dans la commune de Quillan.

Outre les particuliers, les professionnels sont également impactés par cette panne : des terminaux de paiements bancaires ne pouvaient pas fonctionner dans plusieurs commerces.

[Enfin, comme ne le précise pas ce journal pour ne pas donner de mauvaises idées, à l’inverse du « Responsable d’équipe intervention boucle locale Orange/Occitanie  » qui a notamment publié sur twitter la photo ci-dessus, c’est le long de la voie ferrée du TER après qu’une rigole ait été soulevée, qu’une portion de ce câble a été volontairement sectionnée…]

Barcelone (Espagne) : incendie solidaire d’une antenne 5G

(Traduit de l’espagnol de barcelona.indymedia, 18 septembre 2022)

Une nuit de septembre, nous avons décidé d’illuminer l’obscurité en plaçant deux engins incendiaires contre une antenne-relais 5G de Barcelone aux abords du parc de Montjuïc.

Cette action est une contribution de plus à la lutte contre la domination.

Nous envoyons une accolade chaleureuse à Toby Shone, Boris, Ivan et toutes celles et ceux qui maintiennent l’anarchie vivante.

Quelques Anarchistes

Hommage au réverbère anonyme…

Chacun conviendra certainement que la vie d’un réverbère est plutôt chiante. Fabriqués en série dans de mornes usines, figés dans le béton et étouffant sous les pots d’échappement, couverts de slogans généralement insipides, comment voulez-vous qu’ils parviennent à reprendre leur vie en main ? D’autant plus que leurs concepteurs leur ont assigné depuis la nuit des temps la vile tâche de seconder les flics dans la préservation de la paix sociale.

Certes, il paraît que l’un d’entre eux réussit parfois à se gondoler au prix d’efforts inouïs, afin d’offrir son mât salvateur aux mains titubantes d’un humain sur le point de chuter. Tout comme il se dit qu’un autre aurait été aperçu en train de se rigidifier outre mesure en riant sous cape, afin de mieux accueillir le crâne d’un zombie absorbé par sa laisse électronique. Ou qu’un autre encore aurait préféré suicider ampoule et caméra inopportunes, plutôt que d’aider les uniformes à attraper leur proie. Mais somme toute, ces exemples restaient plutôt rares sans intervention extérieure, et les urbanistes affirmaient jusque-là qu’ils relevaient surtout de la légende, avant qu’un de ces réverbères ne décide récemment de passer à l’action du côté de Pontoise (Val-d’Oise).
Lire la suite

Cochabamba (Bolivie) : attaque solidaire contre un véhicule de police

(Traduit de l’espagnol de Contrainfo, 14 septembre 2022)

Au petit matin du 12 septembre, à 2h40, nous avons placé un engin incendiaire composé de quatre bouteilles en plastique d’un demi litre remplies d’essence, attachées ensemble avec du ruban adhésif, qui ont été enflammées par une mèche que nous avons fabriquée avec cinq allumettes et trois bâtons d’encens attachés avec des élastiques.

Nous avons placé cet engin rudimentaire derrière l’une des roues avant pour nous assurer que les dommages principaux touchent la zone du moteur.

Bien que tous leurs véhicules puissent être incendiés, le choix d’une camionnette de la Force Spéciale de Lutte Contre la Violence (FELCV) n’est pas dû au hasard. Sans exception, toutes les forces de police sont l’ennemi, et nous ne tombons pas dans le panneau de leur ritournelle de lutte contre la violence sexiste [la FELCV est une division spéciale de la police bolivienne chargée des violences de genre et créée en 2014, Ndt]. Le patriarcat tombera lorsque tombera la dernière pierre de cette société carcérale. Nous haïssons leur capitalisme avec sa perspective de genre. Nous abhorrons son rejeton d’un État contraint à des différences insondables pour satisfaire les besoins des oligarchies post-coloniales. Nous ne réclamons rien des institutions, nous ne voulons pas de police dans nos quartiers et nos communautés sous prétexte de la sécurité des femmes. Vous, flics assassins, êtes le phallus (maintenant roussi) du patriarcat !
Lire la suite

Forcalqueiret (Var) : le maire a un nom… et une adresse

Acte de vandalisme au domicile du premier adjoint au maire
Var Matin, 20 septembre 2022

Une nuit orageuse, à plus d’un titre. Entre le mercredi 7 et le jeudi 8 septembre, un ou plusieurs individus se sont introduits au domicile du premier adjoint de la commune, Thierry Allain, et ont caillassé les véhicules de l’élu et de sa femme.

Un acte de vandalisme inadmissible pour l’intéressé, qui estime avoir été visé par le geste. Du côté de la gendarmerie, aucune piste n’est écartée, mais rien ne permet de confirmer les certitudes de l’élu.

Pourtant, aux yeux de Thierry Allain, pas de doute: « dans mon rôle de premier adjoint, je mets en place les réformes, et ça ne plaît pas. Je suis là pour faire le sale boulot, mais ça ne doit pas justifier de tels actes. »