Roberval (Québec) : beau comme un tribunal réduit en cendres

A force de voir tant d’hommes et de femmes menottés être trimballés sans ménagement à travers d’interminables couloirs, puis partir en taule à la nuit tombée… A force d’assister à tant d’audiences en visioconférence où câbles et écrans empêchent désormais de cracher physiquement à la gueule des juges, ou de réfléchir plein de rage au bon moment pour sauter du box et tenter de prendre la poudre d’escampette… A force de contempler un bel échantillon de ce que le genre humain peut offrir de plus vil – bourreaux en uniforme, crapules en toges, journalistes consciencieux, experts de la raison du plus fort, greffiers je-ne-fais-que-mon-travail, balances repentantes… A force d’entendre les plaintes de beaux parleurs réclamer ce qu’un outil de la domination ne peut structurellement pas leur donner, à savoir la justice ou la vérité, qui plus est inexistantes au ciel comme sur terre… A force même, qui sait ?, de réflexions sur l’incompatibilité absolue entre autorité –celle qu’il incarnait si bien– et liberté… le tribunal de Roberval est parti en fumée dans la soirée du 8 mai 2021. Mais après tout, la célèbre devise du blason de cette petite bourgade québecoise située au bord du lac Saint-Jean ne professe-t-elle pas fièrement « À cœur vaillant, rien d’impossible » ?
Continue reading Roberval (Québec) : beau comme un tribunal réduit en cendres

Quetigny (Côte-d’Or) : pendant que les gendarmes ont le dos tourné

Quetigny : Une voiture de gendarmes prend feu pendant
une intervention sur un autre incendie

Le Bien Public/France Bleu, 9 mai 2021

Ce dimanche après-midi, vers 17 heures, une voiture de gendarmes a pris feu sur le parking de la salle Nelson-Mandela de Quetigny. C’est l’avant du véhicule qui s’est enflammé et une vitre arrière a été cassée. Les gendarmes étaient stationnés ici car ils intervenaient sur un autre feu de scooter dans la zone.

Quant au Peugeot Partner, il n’a mis que quelques minutes à être ravagé par le feu, selon les enquêteurs. La voiture incendiée a été transportée sur un camion vers 17 h 40. Des techniciens en investigation criminelle vont mener l’enquête pour déterminer les causes de l’incendie. Des investigations sont en cours, la piste criminelle est pour l’instant privilégiée.

Nantes (Loire-Atlantique) : la CGT à coups de masse

Nantes. Les locaux de l’Union départementale CGT cibles de dégradations
Ouest France/France Bleu, 6 mai 2021 (extrait)

À Nantes, les locaux syndicaux de la CGT de Loire-Atlantique, à la Maison des syndicats, boulevard de la Prairie-au-Duc, ont subi des dégradations dans la nuit du 3 au 4 mai. Des impacts de projectiles ont été relevés sur les vitres ainsi qu’un tag « collabo » sur un mur.
Continue reading Nantes (Loire-Atlantique) : la CGT à coups de masse

Hazebrouck (Nord) : un seul câble met 13 antennes-relais en tilt

[Note : ce n’est pas la première fois qu’on peut constater l’importance cruciale de certains câbles à fibre optique, puisqu’à Yutz (Moselle) en février dernier, le sabotage de l’un d’eux avait déconnecté… 52 antennes-relais d’un coup]

Panne de Bouygues et SFR en Flandre : la réparation est en cours
La Voix du Nord, 7 mai 2021

Ce vendredi en Flandre, les réseaux Bouygues et SFR ne fonctionnent pas. Il n’y a plus de réseau 4 G à Hazebrouck ou à Bailleul et les environs. La faute à un câble de fibre optique qui vient de Lille et alimente 13 sites d’antennes relais. À 18 heures, 8 sites étaient réparés.
Continue reading Hazebrouck (Nord) : un seul câble met 13 antennes-relais en tilt

Temuco (Chili) : attaque coordonnée contre 26 engins forestiers

Dans la zone Mapuche, au sud du Chili, une belle attaque coordonnée menée en pleine journée a fait grand bruit jeudi 6 mai 2021 dans la région de La Araucanía. Il s’agit de rien moins que de huit attaques incendiaires menées en moins de 6 heures, de midi à 18h, contre pas moins de 26 engins de tout type (camions de transport, camionnettes, porteurs, skidders) de l’industrie forestière, sur la route P90 qui mène de Lumaco à Tirúa, sur les domaines de Los Laureles, le chemin vers Rilún, à Rilún même et à Pichi Pellahuén, exploités par l’entreprise CMPC. Cette dernière, fondée en 1920, est l’une des quarante plus grandes du pays et est un acteur majeur de l’industrie papetière et forestière, qui détruit et exploite les forêts de la zone à grande échelle, et fait l’objet d’une féroce opposition de certains groupes Mapuche.
Continue reading Temuco (Chili) : attaque coordonnée contre 26 engins forestiers

Allemagne : quelques brèves de début mai

Berlin : La vitre du local de la CDU en morceaux
traduit de l’allemand de chronik, 30 avril 2021

(RBB). Des inconnus ont attaqué une permanence de la CDU berlinoise dans le quartier de Marzahn-Hellersdorf dans la nuit de vendredi. La façade a été souillée et la vitre brisée en grande partie. Manifestement des pots de peinture noire ont été lancés contre la façade et à l’intérieur du bureau et un tag „#ennemi des locataires!“ a été laissé à côté de la vitre brisée.

Pas plus tard que la semaine dernière une attaque similaire avait eu lieu contre le bureau des citoyens du député CDU au Bundestag Jan-Marco Luczak. Là aussi les mots „ennemi des locataires“ avaient été tagués sur la façade et la vitrine.

Luczak avait coordonné la demande en révision contre le plafonnement des loyers, déposée par 284 députés des fractions CDU/CSU et FDP au Bundestag. Il y a deux semaines, le tribunal constitutionnel fédéral a finalement annulé ce plafonnement des loyers à Berlin. Cette décision a provoqué un mouvement de protestation de milliers de Berlinois-e-s.
Continue reading Allemagne : quelques brèves de début mai

Colombie : septième jour d’émeutes malgré la répression

Colombie, Beau comme un des 25 comicos de quartier cramés la nuit du 4 mai

Au septième jour des manifestations antigouvernementales dans les principales villes de Colombie (Cali où la mobilisation – et la répression – est la plus intense, Bogotá, Medellín, Barranquilla, Bucaramanga, Manizales, Ibagué, Pasto), plusieurs journaux locaux parlent de la nuit du mardi 4 mai comme l’une des plus tendues depuis le début, notamment dans la capitale Bogotá, bien que le président conservateur Iván Duque Márquez ait retiré partiellement son plan d’augmentation des taxes (dont la hausse de la TVA) qui avait été l’étincelle des protestations le 28 avril. A présent que le sang a coulé, beaucoup demandent la démission du Président élu (en 2018) et pas seulement de son ministre des Finances, tandis que les plus pauvres saisissent l’occasion pour détruire et saccager les structures immédiates de l’Etat et du capital (à commencer par les postes de police et les bus, ou encore officiellement 313 établissements commerciaux et 94 banques). Si en journée se déroulent d’immenses manifestations (121 blocages, 59 rassemblements et 93 marches à travers tout le pays, mardi, dans 268 municipalités de 27 départements) lors d’une série de grèves générales qui en est à une semaine, les affrontements, pillages et surtout les destructions incendiaires en soirée ne cessent pas.
Continue reading Colombie : septième jour d’émeutes malgré la répression

Amiens (Somme) : perquiz des barbouzes de la DGSI

Indymedia Nantes, 5 mai 2021

Le 4 mai 2021 une dizaine de membres lourdement armé du GAO (Groupe d’Appui Operationnel) groupe d’intervention de la DGSI a défoncé la porte d’un appartement à Amiens dans le cadre d’une enquête menée par la DGSI de Lille pour :
Révélation d’identité protégée

S, inculpé dans l’affaire de Limoges et perquisitionné déjà le 1er juillet 2020 dans l’affaire des voitures du SPIP d’Amiens a été embarqué pour Lille où il a été placé en garde à vue pendant 30h avant d’être libéré sans suite après avoir gardé le silence.
Continue reading Amiens (Somme) : perquiz des barbouzes de la DGSI

Des infos sur les personnes arrêtées le 8 décembre 2020

Quelques nouvelles des potes des arrestations du 8/12
IAATA, 5 mai 2021

Des infos sur les personnes arrêtées le 8 décembre 2020 lors de l’opération de police dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste. Trois sont toujours enfermées, deux ont été libérées sous contrôle judiciaire (CJ) le 23 avril et le contrôle judiciaire continue pour les deux autres inculpés.

C’est difficile d’avoir des nouvelles directes et fraiches. L’instruction est toujours en cours, nous partons donc du principe que tous les échanges avec les proches (parloirs, courriers, appels) sont scrutés par le juge d’instruction et la DGSI.

Trois des 7 personnes arrêtées le 8 décembre 2020 lors de l’opération de police dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste sont toujours enfermées, elles sont considérées par l’administration pénitentiaire comme DPS (Détenu.es Particulièrement Surveillé.es) et l’un d’entre eux est toujours à l’isolement depuis le début de son incarcération. Deux autres personnes ont été libérées sous contrôle judiciaire (CJ) le 23 avril suite à une demande de mise en liberté acceptée par le juge d’instruction, iels sont toujours poursuivi.es. Le contrôle judiciaire continue pour les 2 autres inculpés qui étaient ressortis en décembre après la GAV de 3 jours.

Continue reading Des infos sur les personnes arrêtées le 8 décembre 2020

Labège (Haute-Garonne) : pas de trêve pour les antennes-relais !

Haute-Garonne : deux antennes 5G incendiées à Labège
ce mardi matin
La Dépêche du Midi, 4 mai 2021

Deux antennes 5G ont pris feu dans la matinée de ce mardi 4 mai à Labège, près de Toulouse. Appelée vers 7 heures du matin, une équipe de six pompiers s’est déplacée sur les lieux. À leur arrivée sur place, au milieu d’un champ, les pompiers ont découvert deux incendies bien distincts sur deux antennes 5G, situées à une cinquantaine de mètres l’une de l’autre. Les deux infrastructures sont gérées par l’opérateur Orange et la deuxième par l’opérateur SFR. Il n’y a pas eu de blessés.

La première…

Les gendarmes et des agents spécialisés sur les infrastructures téléphoniques ainsi que des techniciens ont également été dépêchés sur les lieux.
Continue reading Labège (Haute-Garonne) : pas de trêve pour les antennes-relais !

Colombie : ni le covid ni le confinement ne freinent les émeutes

Colombie : Au moins 17 morts et plus de 800 blessés lors des manifestations contre la réforme fiscale
20Minutes/AFP, 3 mai 2021 (extrait)

Au moins 17 personnes sont mortes et plus de 800 autres ont été blessées en Colombie lors de violences en cinq jours de manifestations contre un projet de réforme fiscale du gouvernement de droite, ont annoncé les autorités lundi.

Selon un bilan du Défenseur du peuple, entité publique de protection des droits humains, 16 civils et un policier sont décédés lors de ces manifestations qui ont débuté le 28 avril. Le ministère de la Défense a fait état de 846 blessés, dont 306 civils. En outre, 431 personnes ont été interpellées au cours des troubles qui ont émaillé certaines des manifestations, pour la plupart pacifiques, et le gouvernement a ordonné le déploiement de l’armée dans les villes les plus affectées. Plusieurs ONG ont accusé la police d’avoir tiré sur des civils.

Le ministre de la Défense, Diego Molano, a fait état de dégâts causés à 313 établissements commerciaux, 94 banques, 69 stations de transports publics, 36 guichets bancaires automatiques et 14 péages routiers. [Au 3 mai, officiellement 41 stations du système de transport TransMilenio de Bogotá avaient en outre été saccagées, soit un quart de l’ensemble, tandis que 378 des 2357 bus rouges de la capitale avaient été endommagés].


Continue reading Colombie : ni le covid ni le confinement ne freinent les émeutes

Bologne (Italie) : la vitrine des matons en miettes

Bologne, 2 mai 2021 – C’est arrivé une fois de plus, pour la quatrième fois depuis son inauguration le 5 novembre 2019. Des pierres et des actes de vandalisme se sont produits contre le local de l’Anppe, l’association nationale de matons (associazione nazionale di polizia penitenziaria)  située via Ferrarese 11/C. Les dégâts se montent à trois mille euros.

L’action de ces inconnus remonte au 1er mai ou à la nuit précédente, et la Digos (DGSI) et le service d’investigation de la Pénitentiaire sont intervenus sur place. « Nous pensons que derrière ce nouvel épisode se trouvent des motivations politiques, mais nous n’avons aucun suspect pour le moment » a déclaré le responsable de la structure. Avant les pierres, le local avait déjà reçu des injures ces derniers mois (« Fascistes, assassins, amnistie* »).

NdT : « amnistie », certainement pour les prisonniers protagonistes des mutineries ravageuses dans les prisons italiennes en mars 2020 (voir ici et ).

[Traduit de l’italien. Extrait du journal local, Il resto del carlino, 2 mai 2021]

Reims (Marne) : comme dans du beurre

Reims : pour supprimer une caméra, il scie un mât
L’Union, 3 mai 2021 (extrait)

Dimanche [2 mai], un individu a carrément scié le mât au sommet duquel était installée une caméra, à l’angle du boulevard Wilson et de la place Mozart.

L’individu, qui semble encapuché, a scié le mât comme on coupe une motte de beurre, probablement avec une disqueuse thermique. Sidérant, mais pas inédit. « Cela arrive de temps en temps quand ces gens-là ont une nécessité impérieuse à faire disparaître une caméra », constate Xavier Albertini, adjoint au maire, chargé de la sécurité. Une enquête pour destruction de bien public est en cours auprès des services de police. Le tronçonneur n’a pas été interpellé.

Allemagne : les belles brèves d’avril

Brême : Trois voitures de Dussmann réduites en cendres
traduit de l’allemand de chronik, 1er avril 2021

Il y a des entreprises comme Spie, WISAG, Massak, Sodexo… ou en l’occurrence comme Dussmann, qui par leur collaboration maintiennent en vie la domination étatique. C’est une erreur de penser que des entreprises telles que Dussmann Service GmbH seraient neutres. Elles prennent la décision de faire du profit sur l’avilissement et l’exploitation d’êtres humains. Elles assument consciemment d’empoisonner et de détruire les corps de prisonnier-e-s.
Dussmann est une entreprise sous-traitante. Elle fournit le „ravitaillement“ dans les centres de rétention et dans les prisons. La moindre assistance fournie à ce système est une contribution à une société qui a besoin des taules et de leur ordre. C’est aussi pour ces supposément petites contributions au système que les entreprises devraient être rappelées à leur responsabilité si nous voulons vivre dans un monde anti-autoritaire. Les taules sont remplies de personnes qui, de toute façon, ont déjà vécu aux marges de la société. La taule doit dissuader, discipliner les gens, et ainsi préserver la prétendue paix sociale.
Continue reading Allemagne : les belles brèves d’avril

Même les castors s’y mettent

[On avait déjà pu apprécier en août 2020 le travail des rongeurs à Privas (Ardèche) qui avaient envoyé en tilt 14 antennes-relais, et précédemment celui des petits amis férus de câbles qui avaient eu le bon goût de déconnecter la mairie de Poitiers (Vienne) grâce à leur appétence particulière pour la fibre optique. Cette fois, une nouvelle identique nous est parvenue de castors canadiens. Et comme il y a un an, « Qui sait à présent si certains animaux imaginatifs à deux pattes sauront saisir le message à leur façon pour alimenter autre chose que leur estomac ? Ce ne sont en tout cas pas les bonnes raisons qui manquent ».]

Des castors privent une ville entière d’internet pendant
36 heures

Métro Belgique, 30 avril 2021

Une petite ville de moins de 1.000 habitants s’est retrouvée sans internet pendant 36 heures à cause de castors. La panne a été identifiée vers 4h du matin samedi dernier à Tumbler Ridge, à l’ouest du Canada.
Continue reading Même les castors s’y mettent

Boulogne-sur-Mer : si fragiles ondulateurs…

Comment un «acte de vandalisme» a entraîné une grosse panne de réseau dans le Boulonnais
La Voix du Nord, 30 avril 2021

« Une panne de réseau. » À la boutique Bouygues Telecom de Boulogne-sur-Mer, les agents répétaient la même chose depuis le début d’après-midi. Les clients de l’opérateur étaient en effet plusieurs à se manifester pour comprendre pourquoi leur téléphone ne fonctionnait pas correctement. Dès 14 h 15, une panne empêchait en effet les clients Bouygtel de passer des appels, émettre des sms ou encore naviguer sur le web. Le même problème impactait les lignes souscrites chez SFR. Heureusement, à 15 h 30, la panne a cessé et le réseau est revenu progressivement. Le problème a concerné essentiellement les abonnés de l’arrondissement de Boulogne-sur-Mer, en particulier ceux de la cité portuaire mais aussi à Saint-Léonard, Samer, Wimille ou encore Desvres.

« Un acte de vandalisme » serait à l’origine de la panne, explique Salvatore Tuttolomondo, délégué régional SFR. Une personne aurait fait disjoncter une installation SFR qui se trouvait rue de la Gare à Hesdigneul-Les-Boulogne. Ce geste malveillant a entraîné la « mise en défaut d’un onduleur qui a fini par exploser », poursuit le représentant de l’opérateur.
Continue reading Boulogne-sur-Mer : si fragiles ondulateurs…

Carcassonne (Aude) : saisir l’occasion de la gestion du Covid-19

Isolé pour Covid, un détenu s’évade de la prison de
Carcassonne

France bleu/Midi Libre, 28 avril 2021 (extrait)

Un prisonnier de 22 ans a profité des règles sanitaires pour s’enfuir. Isolé dans une cellule, en tant que cas contact, le jeune homme a réussi à desceller un barreau [au milieu de la nuit], avant de se faufiler sur les toits, pour passer ensuite le mur d’enceinte. Ce détenu de 22 ans était incarcéré pour des faits de vols avec effraction.

Pour le syndicat Ufap Unsa justice et son secrétaire Pierre Journet, « c’est l’exploitation d’une série de failles structurelles, amplifiées par la crise du Covid, qui ont permis à un des pensionnaires de s’évader de la maison d’arrêt de Carcassonne. Ce détenu a profité des règles sanitaires mises en place pour combattre la propagation du virus »
Continue reading Carcassonne (Aude) : saisir l’occasion de la gestion du Covid-19

Plaisir (Yvelines) : trancher net les yeux de l’Etat

Quatre caméras sciées au Valibout
78actu, 24 avril 2021 (extrait)

Les faits se sont produits dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 avril. Après avoir bloqué les routes aux alentours avec des poubelles, un groupe d’une vingtaine d’individus au visage dissimulé a tronçonné à la scie circulaire les mâts de quatre caméras qui entourent le quartier. Dépêchés sur place, les policiers ont essuyé des tirs de mortiers d’artifice.

« Non seulement, elles sont détruites, mais des voitures de particuliers ont été endommagées avec la chute des pylônes », peste Joséphine Kollmannsberger, maire de Plaisir (Yvelines), qui ne saurait pas chiffrer le montant du préjudice.

Il y a trois semaines déjà, des individus avaient détruit, en suivant le même procédé, deux autres appareils au Valibout. La vidéosurveillance n’est pas la bienvenue dans le quartier. En début d’année, les techniciens chargés de l’installation des caméras avaient été violemment pris à partie par une dizaine d’individus et visés par des projectiles divers.

Gonfreville (Manche) : petits plaisirs diurnes

La mairie d’un village vandalisée en plein jour
La manche libre, 21 avril 2021

Jeudi 15 avril, jour de fermeture de la mairie de Gonfreville, un vandale a vandalisé en plein jour, entre 11 et 13 heures, la serrure de la porte du secrétariat. Il a brisé tous les vitrages, à savoir les portes et fenêtres de la cuisine, de la salle communale et du bureau. Pierrette Clauss, secrétaire de mairie, est indignée. Elle indique que c’est une petite commune sans histoire et dénonce un acte de vandalisme gratuit. Rien n’a pu être volé car les fenêtres et les portes sont munies d’un système anti-agression. « Je ne sais pas quel plaisir peut-on prendre en attaquant un établissement public. » La gendarmerie est saisie, et l’enquête est en cours. Les gendarmes cherchent d’éventuels témoins.

Espagne : Lisa est sortie de prison !

Notre compagnonne Lisa a été arrêtée le 13 avril 2016, accusée d’un braquage de banque à Aachen (Allemagne). En juin 2017, elle a été condamnée à 7 ans et 6 mois de prison. Après avoir passée la première partie de la peine en Allemagne, elle a été extradée en décembre 2018 à Madrid, puis transférée en Catalogne (dans la prison de Brians I) selon ses liens familiaux.
En novembre 2019, elle a obtenu le troisième degré de détention [équivalent à la semi-liberté] dans la section ouverte de la prison de Wad Ras à Barcelone, mais le procureur de l’Audiencia Nacional avait fait appel. Malgré tout, le régime de semi-liberté avait été confirmé au cours de l’été 2020.

Après trois ans et demi de prison plus une année et demie en prétendu régime de semi-liberté, lundi 19 avril 2021 Lisa Dorfer a obtenu une remise en liberté conditionnelle, après avoir effectuée les 2/3 de la peine. Cette mesure peur être révoquée ou suspendue à tout moment si les autorités décident que les conditions ne sont pas remplies.
Continue reading Espagne : Lisa est sortie de prison !

Offanengo (Italie) : l’antenne 5G part en flammes

Cela s’était déjà passé le 16 janvier dernier à Casale Cremasco (Crema). A présent cela s’est répété à sept kilomètres de distance, sur la commune de Offanengo. La cible est toujours la même : un pylône de téléphonie mobile 5G. La revendication aussi : « Non à la société digitale. Stop 5G», la première fois ; «Stop à la 5G», la seconde. Les carabiniers sont chargés de la double attaque incendiaire volontaire, dont la dernière vers 4h au matin du 26 avril sur un pylône de via Tirone, près du terrain de sport de la commune d’Offanengo. Les flammes sont montées jusqu’à vingt mètres de haut, alertant un voisin.  » L’enquête est en cours, les faits sont clairs, il existe un lien possible entre les deux faits« , a déclaré le lieutenant-colonel Lorenzo Maria Repetto, commandant du service d’enquête des carabiniers (Reparto operativo).

[Traduit du Corriere della sera, 27 avril 2021]