Archives de catégorie : No Control

Paris-20e : retour de bâton pour les expulseurs

« La mairie expulse – On se venge »
Paris-luttes, 17 septembre 2021

Suite à l’expulsion du squat mercredi 15 après plusieurs jours d’occupation, un des sièges du bailleur social Paris Habitat a été visité :

« Ce bâtiment vide depuis plusieurs années appartient à la mairie du 20e arrondissement. Le maire du 20e, le socialiste Eric Pliez, est le président du bailleur social Paris Habitat. Nous avons donc décidé d’aller rendre une visite nocturne à la direction territoriale EST de Paris Habitat situé dans le 20e. Peinture sur la façade, coups de marteau sur les vitres et inscription « La mairie expulse – On se venge » sur la devanture.

Solidarité avec les 8 personnes interpellées !
Solidarité avec tous.tes les expulsé.es !

Lire la suite

La Haye (Pays-Bas) : feu aux distributeurs de billets de Thales

Deux distributeurs de billets Thales incendiés
traduit du néerlandais de indymedia.nl, 11 septembre 2021

Hier soir, deux distributeurs de billets NS [Nederlandse Spoorwegen, la SNCF hollandaise] ont été incendiés à la gare de La Haye Moerwijk. Les distributeurs automatiques de NS sont gérés et exploités par la société d’armement Thales. Thales contrôle le réseau ferroviaire aux Pays-Bas : paiements et portes, changements de signaux, vidéosurveillance, etc. (voir : xxxthalesgroup.com/en/europe/netherlands/transportation-netherlands ).

Le plus gros profit de Thales vient cependant de l’industrie de l’armement et de la sécurité. La société fournit des équipements radar et d’autres technologies aux autorités qui arrêtent les migrants et les réfugiés aux frontières de l’Europe. Thales contribue ainsi à la mort et à la misère de milliers de personnes.

Thales profite de la forteresse Europe, de la guerre et du militarisme. Thales est notre ennemi. Où que se trouve l’entreprise, il faudra l’attaquer. Feu et flammes pour les profiteurs de la forteresse Europe !

Cayenne (Guyane) : les émeutes nocturnes continuent

Cayenne : le commissariat de police attaqué dans la nuit
France Guyane, 14 septembre 2021 (extrait)

Nouvelle nuit sous tension dans les rues de Cayenne. Depuis la nuit du jeudi 9 septembre au vendredi 10 septembre, les incendies déclenchés volontairement par plusieurs groupes de personnes qui souhaitent se confronter aux forces de l’ordre se multiplient. Cela fait désormais près d’une semaine qu’une recrudescence des scènes de violences urbaines est observée, souvent au beau milieu de la nuit, par les Cayennais.

Le dernier effet en date de l’opposition (…) marquée par ces groupes, en faible nombre, face aux représentants de l’Etat s’est produit cette nuit. Après avoir déclenché des feux de conteneurs et de poubelles au niveau de la ZAC Hibiscus, les protagonistes de ces assauts -encore non revendiqués- s’en sont pris au commissariat de Cayenne, avenue du Général de Gaulle.
Lire la suite

Cherbourg (Manche) : la mairie et la CAF à coups de masse

Cherbourg-en-Cotentin. Les vitrines de la mairie
et d’un commerce attaquées et dégradées
La Manche Libre, 8 septembre 2021

Mercredi 8 septembre, le personnel de l’hôtel de ville de Cherbourg-en-Cotentin, situé place Napoléon, a découvert de nombreux impacts sur la porte vitrée de l’entrée principale à l’heure de l’ouverture matinale. Coups de marteau ? Boule de pétanque ? Le Monde du macaron, commerce de bouche situé place de Gaulle, a connu le même sort sur sa vitrine, avec plusieurs impacts.

Du côté de la mairie, une plainte a déjà été déposée.
Lire la suite

Rennes : les services municipaux partent en fumée

Rennes : un incendie détruit en grande partie un bâtiment
accueillant des services de la ville

France 3/Ouest France, 6 septembre 2021 (extrait)

Il est 1h23 ce lundi 6 septembre lorsque les pompiers sont appelés pour un feu de poubelles qui se propagerait à un bâtiment en structure modulaire au 187 rue de Châtillon, le centre Alain Savary. Sur place, les soldats du feu découvrent que les flammes ont bien attaqué le bâtiment. Au final, ce sont 100 m² du rez-de-chaussée et 100 m² de l’étage qui sont touchés par l’incendie, mais les 400 m² du bâtiment sont bien impactés par les fumées et donc hors d’usage. Les pompiers ont du découper les cloisons, le feu se propageant dans la structure par les matériaux d’isolation.

Ce lundi midi, l’odeur de fumée âcre était toujours très présente dans le bâtiment. Aussi les murs noircis et les plafonds éventrés d’où pendent les matériaux d’isolation. Un bâtiment qui outre plusieurs associations dont les Petits Débrouillards, abritait aussi des services de la ville de Rennes : la Direction sud des sports, le service recensement de la Direction des prestations administratives à la population, la Chambre régionale de l’économie sociale. Également un espace de stockage affecté à la Direction des systèmes Informatiques et un espace dédié au syndicat CGT. Une cinquantaine de personnes y travaillaient.

Lire la suite

La poulaille armée prendra le train gratos

Les voyages en train gratuits pour les policiers à partir
de 2022, annonce Darmanin

Le Parisien, 3 septembre 2021 (extrait)

C’était une vieille demande des fonctionnaires de police. S’il l’avait déjà promis lors d’un déplacement en Moselle au printemps dernier, le ministre de l’Intérieur a annoncé, ce vendredi, que les policiers pourront voyager gratuitement dans les trains du réseau SNCF à partir du 1er janvier 2022. L’accord a été conclu cette semaine avec l’entreprise de transport ferroviaire.

Le ministre s’est félicité sur Twitter d’un « partenariat gagnant/gagnant permettant de mieux sécuriser les trains et faciliter la vie de nos policiers ». L’accord conclu avec la SNCF prévoit que « le trajet domicile-travail soit gratuit pour les policiers, s’ils sont armés et s’ils se signalent au chef de bord », a détaillé l’entourage de Gérald Darmanin. Le prix du billet sera pris en charge par le ministère, a-t-on poursuivi de même source.
Lire la suite

Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut de la frontière

Melilla : Des migrants parviennent à traverser la frontière
en bravant la clôture

yabiladi (Maroc), 18 août 2021

57 migrants d’origine subsaharienne, sur un groupe de 150 personnes, sont parvenus à franchir la clôture de Melilla. Ils font partie de plusieurs ressortissants qui ont tenté, depuis mardi matin, de traverser la frontière de cette manière.

Un porte-parole de la délégation gouvernementale espagnole a indiqué à Lavangardia que « vers 5h00 du matin mardi, un groupe de plus de 150 migrants subsahariens a tenté d’accéder à Melilla ». La même source a ajouté que « malgré le dispositif anti-intrusion de la Garde civile et la collaboration active des Forces de sécurité marocaines, 57 migrants ont réussi à accéder » tandis qu’une centaine n’ont pas réussi à traverser le grillage.

Les ressortissants ont été transférés au Centre de séjour temporaire des immigrés (CETI), où ils seront placés en quarantaine, dans le cadre des mesures de prévention contre le nouveau coronavirus.
Lire la suite

Paimpol ( Côtes-d’Armor) : saccage en règle du service de l’état-civil

Paimpol : la mairie vandalisée
France bleu, 11 août 2021

Dans la nuit de mardi à mercredi la mairie de Paimpol a été saccagée. Il n’y a pas eu de vol mais d’importants dégâts matériels sont à déplorer : matériel informatique endommagé, dégradation des photocopieurs et des bornes pour passeports et cartes d’identité. Le ou les malfrats sont entrés par effraction vers 4h00 du matin. C’est la concierge présente sur place qui a donné l’alerte après avoir été réveillée par des fracas, elle est aujourd’hui « sous le choc ». Les gendarmes se sont rendus sur place pour constater les dégâts. La mairie porte plainte et une enquête est ouverte.

A la suite de ces dégradations, la mairie restera fermée ce mercredi. Tous les rendez-vous de la semaine sont reportés, la mairie contactera directement les personnes concernées. Le service état civil restera fermé jusqu’à la fin de la semaine.

Carqueiranne (Var) : les voitures de police à coups de latte

Trois véhicules de la police municipale vandalisés
Var matin, 10 août 2021 (extrait)

Pare-brise explosés, rétroviseurs cassés, pneus crevés, dans la nuit de samedi à dimanche, trois voitures de la police municipale ont été victimes d’actes malveillants. « À 6 h du matin, nous avons reçu un appel de la police municipale constatant les faits. Nous avions déjà eu des tags, mais pas une telle détérioration de notre matériel. Les pare-brise ont vraisemblablement été défoncés à coups de pied. Les policiers ont tout mon soutien, nous allons répondre avec la plus grande sévérité », confie Arnaud Latil, le maire.

Pendant les faits, les véhicules étaient stationnés dehors, devant le poste de police. Le commissariat de la police nationale de Hyères a ouvert une enquête. Rapidement, certains véhicules ont déjà pu être réparés. Deux véhicules sur trois sont de nouveau opérationnels. La mairie souhaite désormais renforcer le système de sécurité autour du poste.

Toulouse : l’Ordre des Infirmiers à la (ra)masse

« Non au pass sanitaire », les locaux de l’Ordre des infirmiers vandalisés à Toulouse
France bleu, 6 août 2021 (extrait)

Les locaux de l’Ordre des infirmiers sur le boulevard de Genève le long du canal latéral dans le quartier des Ponts Jumeaux à Toulouse vandalisés en pleine nuit. Une trentaine d’impacts de jets de pierre relevés ce matin, des vitres brisées et plusieurs tags inscrits dont « Non au pass » et « Vive la grève ». L’alerte a été donnée ce vendredi matin par des salariés de la structure qui se disent « choqués par une telle agression et qui craignent pour leur sécurité ». Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 5 au 6 août.

Une enquête a été ouverte. Elle est confiée à l’unité des atteintes aux biens de la rive droite.

Roubaix (Nord) : l’Ecole nationale de police aux molotovs

Roubaix : Ils lancent deux cocktails Molotov sur l’école de
police
et prennent la fuite
un site policier quelconque, 4 août 2021

L’école nationale de police (ENP) de Roubaix (Nord), située rue Joseph-Dubar, a été visée par le jet de deux cocktails Molotov dans la nuit de mardi à mercredi, vers 00h30 selon nos informations. C’est le chef de poste se trouvant à l’accueil qui a aperçu les auteurs et qui a donné l’alerte.

L’un des deux engins incendiaires était allumé au moment où ils ont été lancés, en direction des vitres de l’école. Ils n’ont pas pénétré à l’intérieur. Les agresseurs ont rapidement pris la fuite et n’ont pas pu être retrouvés immédiatement. Les enquêteurs ont constaté que l’une des vitres était noircie. Le groupe d’appui judiciaire (GAJ) du commissariat a été chargé des investigations.

Canet-en-Roussillon : le vacancier échappe aux pandores

Un homme en garde à vue s’échappe de la gendarmerie de
Canet-en-Roussillon

France bleu, 4 août 2021

Un touriste parisien est activement recherché par les gendarmes de Canet-en-Roussillon dans les Pyrénées-Orientales. L’homme de 20 ans a échappé à la vigilance des gendarmes de la brigade. Les militaires ont mis les moyens ce mercredi pour tenter de le retrouver.

Ce lundi 2 août, l’homme est interpellé par les gendarmes de Canet-en-Roussillon après une violente altercation avec un vigile. Entendu dans les locaux de la brigade, le jeune vacancier a faussé compagnie aux miliaires pendant son audition en s’enfuyant du site. 

Ce mercredi, une trentaine de gendarmes, un hélicoptère et des chiens pisteurs étaient à la recherche du gardé à vue. Des gendarmes ont été remarqués dans camping du bord de plage. Ce mercredi soir, l’homme est toujours recherché.

Altena (Allemagne) : des voitures de flics sous les feux de la critique

traduit de l’allemand de chronik, 31 juillet 2021 (extrait)

(Focus). Dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie à Altena, des inconnus ont incendié deux voitures de patrouille de la police dans un parking souterrain vendredi 30 juillet. L’incendie, qui a totalement détruit les deux véhicules, a été découvert vers 12h30. En plus du poste de police, il y a aussi des magasins et des appartements dans le complexe immobilier au dessus du parking, qui a été en grande partie évacué par les pompiers pour éteindre le feu. Tous les locataires et utilisateurs de l’immeuble ont pu regagner leur logement après extinction.

Cet incendie à Altena, qui a été durement touchée par les inondations catastrophiques il y a quelques semaines, a provoqué de longs embouteillages autour des lieux de l’incendie, bloquant la Lenneuferstraße jusqu’à environ 15 heures. Les responsables estiment le montant des dégâts à plus de 100 000 euros. Aucune information n’a encore pu être donnée sur d’éventuels dommages au parking souterrain. La Sécurité d’Etat de Hagen a ouvert une enquête.


Lire la suite sur une troisième voiture de flics incendiée

Melilla (Maroc/Espagne) : nouvel assaut victorieux de la frontière

Espagne : au moins 200 migrants ont pénétré dans l’enclave
de Melilla
AFP, 22 juillet 2021 (extrait)

Plus de 200 migrants provenant d’Afrique subsaharienne ont réussi jeudi 22 juillet au matin à franchir la haute clôture marquant la frontière entre Melilla et le Maroc et à pénétrer dans l’enclave espagnole, l’une des arrivées les plus massives de ces dernières années, ont indiqué les autorités espagnoles. Au total, plus de 300 personnes ont essayé d’escalader la clôture, munis de «crochets», peu avant 7h00 du matin, et 238 hommes sont parvenus à entrer en Espagne.

Trois policiers ont été légèrement blessés et les migrants ont été transférés dans un centre de séjour, où ils resteront en quarantaine en raison de la situation sanitaire, précise un communiqué de la préfecture de Melilla.

Fort-de-France (Martinique) : le retour du couvre-feu ne passe vraiment pas

[Le 12 juillet 2021, quelques heures après que le Président ait annoncé le pass sanitaire sur tout le territoire, et en même temps un retour de l’état d’urgence dès le lendemain pour les colonies françaises de La Réunion et de la Martinique, avec couvre-feu (de 21 h à 5h) et retour des attestations nocturnes, le préfet de la seconde s’est ingénié à le mettre en place. Malgré cela, dès mardi 13 juillet au soir, des manifs se sont déroulées à 21h pour le braver dans la capitale de la Martinique Fort-de-France, continuant parfois en semaine (110 amendes distribuées la nuit de jeudi à vendredi), et samedi 17 juillet elles se sont prolongées en affrontements avec la police toute la nuit : bijouteries pillées, comico défoncé, incendie de voitures et de l’agence EDF, et tentative d’incendie du Palais de Justice…]

Fort-de-France (Martinique), 18 juillet : bijouterie pillée puis incendiée

Heurts à Fort-de-France, où des bijouteries ont été la cible de casseurs

Ce dimanche matin (18 juillet 2021), les habitants du centre-ville de Fort-de-France découvrent les effets des affrontements de la nuit entre forces de l’ordre et manifestants opposés au couvre-feu.

Une bijouterie de la rue Lamartine est prise d’assaut peu après 22 heures. Elle a été ouverte, vidée et incendiée vers 2 heures ce dimanche, affirment nos journalistes sur place. Les voisins de l’immeuble de trois étages, ont déménagé pendant la nuit car ils étaient incommodés par les fumées.
Lire la suite des émeutes

Le chiffre du jour : 673

Bron (banlieue lyonnaise), 14 juillet 2021

Nuit du 14 juillet : 673 voitures brûlées, 363 interpellations
Europe1, 15 juillet 2021

Selon les informations d’Europe 1, 673 voitures ont brûlé sur les deux nuits cumulées des 13 et 14 juillet, soit 28,5% de moins que l’an dernier, 942 véhicules avaient été incendiés en 2020. Cette année, 294 véhicules ont été incendiés la nuit du 13 au 14 juillet et 379 dans la nuit du 14 au 15 juillet.

Des incidents ont émaillé tout le territoire. À Paris notamment, il y a eu des jets de mortiers visant les forces de l’ordre dans les 18e et le 20e arrondissements. À Pontault-Combault (77), c’est le commissariat qui a été la cible de jets de projectiles. Toujours en Seine-et-Marne, à Combs-la-Ville, deux policiers ont été pris dans un guet-à-pent ont été blessés par des jets de projectiles. Des poubelles et des voitures ont été brûlées à Besançon, Lyon, Martigues. À Saint-Nazaire, c’est le minibus de la ville qui a été brûlé. [A Bron, c’est un bus des TCL qui a été incendié]. À Dreux un policier a été blessé au visage par un jet de pierre, deux gendarmes ont également été blessés au visage à Vire, dans le Calvados, et à Autun, en Saône-et-Loire. [A Nice, le commissariat de l’Aniane a été attaqué aux mortiers d’artifice et aux molotovs, endommageant sa porte de garage]
Lire la suite

Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut victorieux de la frontière

Melilla : 119 migrants arrivent à pénétrer dans l’enclave
espagnole

AFP/Infomigrants, 12 juillet 2021

Vers 4h30 du matin lundi 12 juillet, un groupe d’environ 200 migrants originaires d’Afrique subsaharienne ont tenté d’escalader la clôture métallique séparant le Maroc de Melilla, ont indiqué les autorités espagnoles à l’AFP.

La Garde civile espagnole et la police marocaine se sont rapidement mobilisées pour essayer de les en empêcher, mais 119 personnes ont réussi à forcer le passage et à pénétrer dans l’enclave espagnole. Cinq gardes civils et un migrant ont été blessés lors cette opération.

Les 119 migrants ont immédiatement été conduits au Centre de séjour temporaire (CETI, centre de rétention) et placés dans une zone spéciale afin d’y être soumis à des tests pour le Covid-19.
Lire la suite

Tours (Indre-et-Loire) : des noms et des adresses

« Sale keuf » : la voiture d’un policier municipal de Tours
taguée et dégradée par le feu

France Bleu, 25 juin 2021 (extrait)

Un policier municipal de Tours, vivant à une vingtaine de kilomètres de Tours, est sous le choc depuis la nuit de mercredi à jeudi où l’on a tenté de mettre le feu à sa voiture personnelle, vers 2h du matin. Un « tag » a également été laissé sur son capot, « sale keuf », une inscription « sous forme de rayure avec une clé, ou un tournevis » explique-t-il.
Lire la suite

Calais : pavés et boîtes de conserve pour les CRS

Sept CRS blessés après de violents affrontements avec des migrants à Calais
FranceBleu, 2 juin 2021

« C’est la première fois depuis la fin de la Jungle qu’on atteint un tel niveau de violence » selon la préfecture du Pas-de-Calais. Sept CRS ont été blessés dans la nuit de mardi à mercredi 2 juin à Calais, lors de violents affrontements avec un groupe de migrants.  Les escarmouches ont duré toute la nuit, de 3h à 8h du matin rapporte la Préfecture. A l’origine des tensions : une cinquantaine de migrants ont tenté de s’introduire dans la zone du port. Ils ont été repoussés, ce qui a mis le feu aux poudres. Ils sont revenus, plus nombreux.

Les autorités ont compté au plus fort des tensions une centaine de personnes dans ce groupe. Pour Manuel Vanoeteghem, CRS calaisien du syndicat Alliance Police Nationale, ils étaient 300. « On a eu 32 collègues contusionnés, sept ont dû aller à l’hôpital pour réaliser des examens complémentaires. Au moins un s’est vu prescrire 14 jours d’ITT » s’effare-t-il. Il décrit des exilés « prêts à en découdre », armés de « barres de fer », jetant pavés, boites de conserves pleines et vides sur les forces de l’ordre.  Selon la Préfecture, une personne a été interpellée.

Saint-Denis (Seine St Denis) : retour de pavé pour la shériff

La voiture de l’adjointe à la sécurité de Saint-Denis saccagée
actu IledeFrance, 24 mai 2021

« Après les pneus, le pare brise ». Nathalie Voralek, adjointe à la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en charge de la sécurité et de la tranquillité publique a retrouvé sa voiture avec le pare-brise enfoncé, dimanche 23 mai 2021.

Un acte de vandalisme qui n’est pas le premier puisque l’élue a déjà retrouvé sa voiture avec les pneus crevés. Un entêtement qui ne doit rien au hasard selon elle. « C’est clairement ma qualité d’élue à la sécurité qui est visée. Déjà la mise en place de l’extension des horaires, la brigade cynophile, l’armement, le fait que les policiers municipaux commencent à intervenir dans les cités avaient déjà eu pour conséquence des détériorations sur mon véhicule » , indique-t-elle.

Cette nouvelle dégradation intervient deux jours à peine après l’inauguration vendredi du nouveau centre de supervision urbaine (CSU) de la Ville et ses 93 caméras. Le nouveau CSU participe au développement de la vidéosurveillance à Saint-Denis avec comme objectif 400 caméras d’ici les Jeux Olympiques, en 2024.

Quetigny (Côte-d’Or) : pendant que les gendarmes ont le dos tourné

Quetigny : Une voiture de gendarmes prend feu pendant
une intervention sur un autre incendie

Le Bien Public/France Bleu, 9 mai 2021

Ce dimanche après-midi, vers 17 heures, une voiture de gendarmes a pris feu sur le parking de la salle Nelson-Mandela de Quetigny. C’est l’avant du véhicule qui s’est enflammé et une vitre arrière a été cassée. Les gendarmes étaient stationnés ici car ils intervenaient sur un autre feu de scooter dans la zone.

Quant au Peugeot Partner, il n’a mis que quelques minutes à être ravagé par le feu, selon les enquêteurs. La voiture incendiée a été transportée sur un camion vers 17 h 40. Des techniciens en investigation criminelle vont mener l’enquête pour déterminer les causes de l’incendie. Des investigations sont en cours, la piste criminelle est pour l’instant privilégiée.

Ivry-sur-Seine : l’office HLM sous le feu de la critique [mis à jour]

Un incendie dans les bureaux de l’OPH d’Ivry-sur-Seine
actuValdeMarne, 14 avril 2021

Les faits ont eu lieu aux environs de 4 heures du matin. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’incendie, qui a ravagé une centaine de m² de bureaux dans les locaux de l’OPH, situés au centre Jeanne-Hachette d’Ivry-sur-Seine.

L’OPH d’Ivry-sur-Seine a annoncé en conséquence la fermeture de ses services administratifs. Les rendez-vous sont annulés et la ligne téléphonique coupée. L’incendie n’est pas sans conséquences sur les services voisins. La Ville d’Ivry-sur-Seine a annoncé de son côté la fermeture temporaire des locaux des médiateurs et de l’Espace Gérard-Philipe, suite au « déclenchement des systèmes anti-incendie du centre Jeanne-Hachette ».
Continuer la lecture de Ivry-sur-Seine : l’office HLM sous le feu de la critique [mis à jour]