Archives de catégorie : Sanipolice

Limoges (Haute-Vienne) : Saisine nocturne contre le Pass vaccinal

Indymedia Lille, 24 janvier 2022

Il y a de plus en plus d’experts et de managers pendant que l’hôpital se meurt.

L’ARS de Limoges a été ciblée la nuit du 17 janvier car c’est là où sont décidées les priorités dans la santé : moins de lits, moins de personnel, plein de services d’urgence fermés, et le vaccin qui ne peut plus être un simple soin proposé.

Ceci est contre le Pass vaccinal, pas contre le vaccin ou les soignants. Contre la misère sociale qui grandit et le fascisme qui y fait son nid.

[Ndlr : l’attaque du 17 janvier dernier contre des véhicules de l’ARS garés devant leurs locaux, et à laquelle se réfère ce communiqué de revendication est celle-ci]

Canada : l’État géolocalise en masse pour mieux confiner

Données personnelles: le comité de l’Éthique convié à
une réunion d’urgence

Journal du Québec, 10 janvier 2022 (extrait)

Le comité parlementaire fédéral de l’Éthique se réunira d’urgence cette semaine pour discuter des questions entourant la collecte de données personnelles de géolocalisation par Santé Canada.

Durant la période des Fêtes, Santé Canada a confirmé qu’il s’est servi des données de géolocalisation de 33 millions d’appareils cellulaires pour mieux mesurer et évaluer les impacts des mesures sanitaires, comme le confinement et le couvre-feu de l’année dernière, sans en avoir fait part au public.

Le 17 décembre dernier, quelques jours avant cette révélation, le gouvernement publiait un appel d’offres pour trouver une entreprise en mesure de lui fournir les données de géolocalisation des Canadiens pour «contribuer à la réponse à la pandémie de COVID-19».

Lire la suite

Québec (Canada) : taxe spéciale et limitation d’accès à l’alcool pour les non-vaccinés

Québec : taxe, limitation d’accès à l’alcool… Les nouvelles restrictions à l’encontre des non-vaccinés
France2, 19 janvier 2022

La province de Québec (Canada) a pris plusieurs mesures restrictives à l’encontre des personnes non-vaccinées. La première d’entre elles est surprenante : interdiction formelle d’acheter de l’alcool dans les magasins qui ne vendent que des boissons alcoolisées. Pour accéder à ces commerces, la présentation d’un pass vaccinal est impérative. La mesure semble plutôt bien accueillie par certains habitants. « Je comprends qu’ils veuillent encourager le plus de monde au vaccin, tant mieux si ça marche. Puis il y a moins de monde dans les hôpitaux », se réjouit l’un d’entre eux.

Le gouvernement québécois souhaite dorénavant aller plus loin dans ses restrictions à l’encontre des personnes non-vaccinées, et compte notamment instaurer une taxe pour les soins médicaux« Ceux qui refusent de recevoir leur première dose dans les prochaines semaines devront payer une nouvelle contribution santé », a déclaré François Légaut, le Premier ministre du Québec. Certains médecins dénoncent une rupture dans l’égalité d’accès aux soins médicaux.

Lire la suite

Limoges (Haute-Vienne) : les cogestionnaires de la pandémie sous le feu

Limoges : des véhicules incendiés sur le parking de l’ARS
France3 Nouvelle-Aquitaine, 18 janvier 2022

L’incendie a été signalé aux alentours de 2h du matin, ce mardi 18 janvier. Des voisins ont donné l’alerte. Le feu a détruit 3 premiers véhicules avant d’endommager une 4e voiture. Les pompiers ont ensuite rapidement maitrisé le sinistre.

Les voitures étaient stationnées sur le parking de l’ARS (Agence Régionale de Santé), il fallait passer une grille pour y accéder. L’incendie a également endommagé la façade du bâtiment.

La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs car deux départs de feux ont été constatés. Le procureur de la République de Limoges a été saisi et la police technique est à la recherche d’indices.
Lire la suite

Chambly (Oise) : le député a un nom et une adresse

«Ça va péter» : la voiture et le garage d’un député LREM de l’Oise incendiés par des opposants au passe vaccinal
Le Parisien, 29 décembre 2021

Réveil brutal et désagréable pour Pascal Bois, député La République en marche de la 3e circonscription de l’Oise. À 3 heures du matin, dans la nuit de mardi à mercredi, il a été alerté par les pompiers qui intervenaient sur l’incendie de son véhicule stationné dans le garage de sa propriété, à Chambly. « Ils ont toqué à la porte pour nous signaler qu’ils étaient en cours d’intervention, raconte le parlementaire. Le temps d’enfiler un manteau et je suis allé constater les dégâts. » Lorsqu’il arrive au bout de son jardin, l’incendie est déjà circonscrit. « Ma Peugeot 508 était à moitié calcinée et la charpente du garage à demi détruite », précise-t-il.
Lire la suite

Sanipolice : et voici l’extension du contrôle d’identité par d’autres larbins

[Autre nouveauté, le projet de loi qui transforme le pass sanitaire en pass vaccinal « pour l’accès aux activités de loisirs, aux restaurants et débits de boisson, aux foires, séminaires et salons professionnels ou encore aux transports interrégionaux », notamment ferroviaires  et devant entrer en vigueur le 15 janvier, prévoit la possibilité pour les professionnels des établissements recevant du public et leurs employés [bars, restaurants, musées, bibliothèques, piscines, transports etc.] de demander une pièce d’identité à leurs clients.

La loi sur le passe sanitaire datant de mai dernier prévoyait que ce contrôle d’identité n’était réalisable uniquement par les forces de l’ordre. Cette possibilité de contrôle d’identité, déjà envisagée, avait été écartée en juillet dernier dans la loi qui a étendu le pass sanitaire aux activités de loisirs, aux restaurants et débits de boissons. En août dernier, le Conseil constitutionnel saisi par des sénateurs et des députés sur la présentation du pass sanitaire à l’entrée des grands magasins et centres commerciaux avait rejeté le recours au motif notamment que la présentation du passe sanitaire « ne s’accompagne d’une présentation de documents d’identité que lorsque ceux-ci sont exigés par des agents des forces de l’ordre ». La présidente de la commission des lois précise qu’il s’agira moins d’un contrôle d’identité que d’un contrôle de cohérence, à l’image d’une caissière qui demande la carte d’identité pour un paiement par chèque.
(AFP, 26 décembre 2021)]


Passe vaccinal : les contours flous d’un contrôle
d’identité inédit

Le Monde, 28 décembre 2021

Faudra-t-il bientôt présenter sa carte d’identité en plus de son QR code pour boire un café en terrasse ? Plus de 182 000 faux passes sanitaires ont été recensés par les forces de l’ordre depuis juillet 2021 – impossible de dire combien sont en circulation. Alors pour « renforcer la lutte contre la fraude » au futur passe vaccinal, le projet de loi examiné lundi 27 décembre en conseil des ministres entend « permettre aux personnes chargées d’en contrôler la présentation de vérifier, en cas de doute, l’identité de leur détenteur ».

« Papiers s’il vous plaît », entendra-t-on parfois à l’entrée des musées, des cinémas ou des TGV si le texte proposé par le premier ministre est adopté en l’état : « Il peut être exigé, en cas de doute, la présentation d’un document officiel d’identité. »

Lire la suite

Suède : et voici le passe sanitaire sous-cutané

Covid-19. Une entreprise suédoise teste l’implantation du passe sanitaire sous la peau avec une puce
Ouest France, 21 décembre 2021

Grâce à une technologie sans fil, les micropuces électroniques peuvent stocker et diffuser des données, comme les puces de cartes de crédit par exemple. Le passe sanitaire pourrait être stocké de la même façon.

C’est donc ce que propose l’entreprise DSruptive Subdermals, spécialisée dans les implants de micropuces. La puce, de la taille d’un grain de riz, est implantée dans le bras ou sur la main. Sans batterie et sans signal, elle s’active uniquement au contact de capteurs.
Lire la suite

Quand ils frapperont à la porte…

«When they kick at your front door 

How you gonna come? 

With your hands on your head 

Or on the trigger of your gun…»


Début décembre
, un des télé-virologues les plus appréciés des journalistes déclarait que la liberté de choix est un problème que le pouvoir devrait résoudre. Que ceux qui s’obstinent à ne pas obéir volontairement devraient être contraints de le faire de force. Que la liberté de ne pas se faire vacciner, par exemple, ne peut exister que pour un ermite qui vit seul au milieu du désert. Quant aux autres, citoyens de la société, « évidemment il n’y a pas d’alternative pour ces gens à l’obligation, mais à l’obligation, celle sérieuse, c’est-à-dire l’obligation qui t’envoie les carabiniers chez toi pour te prendre ». L’affirmation péremptoire a fait pouffer de rire la journaliste de service qui l’accueillait (et pas pour son italien laborieux).

Une semaine plus tard, le général d’armée auquel le gouvernement a confié la tâche de guider la guerre contre le redoutable virus a déclaré que lui et ses troupes sont prêts : en même temps que le Père Noël, il « fera les vaccinations maison par maison ». En plus des personnes âgées perdues dans les villages les plus reculés, les militaires sont « prêts à vacciner tout le public » — le public des enfants…

Lire la suite

Autriche : lourdes amendes pour les refus vaccinaux

Covid-19 : l’Autriche veut infliger une amende XXL
aux personnes non-vaccinées

Capital, 1er décembre 2021

L’Autriche hausse le ton face aux personnes non-vaccinées. Selon le média autrichien Die presse, Vienne a en effet annoncé son intention d’infliger une amende de 7.200 euros à toutes les personnes qui refuseraient de recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19 à partir de février 2022. À partir de cette date, la vaccination deviendra en effet obligatoire pour toutes les personnes dont la résidence permanente se trouve en Autriche.

Dans le détail, le texte prévoit que toute personne qui refuse la vaccination dans le pays sera convoquée devant les autorités administratives du district. Si au bout de deux rappels les citoyens n’ont toujours pas fixé de rendez-vous pour recevoir leur dose, ils seront condamnés à une amende de 3.600 euros. Et si leur décision fait courir un « risque grave » à d’autres personnes, ou s’ils refusent toujours de se conformer à la loi, ils pourront alors être condamnés à une amende pouvant atteindre les 7.200 euros.
Lire la suite

Bullange (Belgique) : le député a une adresse…

« Mentir, faire du chantage, inciter à la haine, diviser… vous le payerez !!! »

Un cocktail molotov et des tags sur la maison du
député européen

Belga/DH, 5 décembre 2021 (extrait)

Une partie de la frange hostile au vaccin contre le Covid-19 est-elle en train de se radicaliser ? Un cocktail Molotov a été jeté samedi sur la maison de Pascal Arimont, député européen germanophone et partisan notoire de la vaccination obligatoire, à Bullange, dans l’est de la province de Liège. L’explosif a été lancé sur son habitation en pleine nuit, alors qu’il s’y trouvait en compagnie de sa compagne et de ses deux enfants. La porte du garage est détruite.

Un slogan haineux a également été griffonné sur l’habitation. Traduit en français, le message est « Mentir, faire du chantage, inciter à la haine, diviser… vous le payerez ».
Lire la suite

Tour d’Europe des confinements et mesures contre les non-vaccinés [MaJ]

Autriche : reconfinement et vaccination obligatoire pour tous

L’Autriche a fini par briser le tabou : elle instaurera l’obligation vaccinale pour tous à partir du 1er février 2022. En attendant, Vienne impose un confinement généralisé à sa population à partir de ce lundi 22 novembre jusqu’au 13 décembre. Mais avant cela, elle avait commencé par imposer un confinement uniquement aux personnes non-vaccinées. Du jamais vu. Cela aura duré 5 jours. Il faudra voir ce que décideront les autorités à la mi-décembre, quand le confinement généralisé est censé se terminer. (RTBF, 21/11)
La semaine dernière, le gouvernement autrichien est allé un cran plus loin : la vaccination sera obligatoire pour tous à partir de février 2022. La question est désormais de savoir comment cette obligation sera organisée. Le gouvernement autrichien envisage 3.600 euros d’amende pour les réticents à la première dose et 1.450 euros pour la seconde. Des juristes ont également évoqué d’autres possibilités, comme un isolement obligatoire, la limitation de l’accès au lieu de travail ou encore un retrait de permis de conduire. Une loi doit encore être débattue et votée d’ici le mois de février. (Le Soir, 30/11)
Lire la suite

Guadeloupe : deuxième nuit de pillages et postes de police incendiés

Morne-à-l’Eau, 21 novembre. Le PMU après pillage et incendie

Nouvelle nuit de pillages et de violences au septième jour
de contestation en Guadeloupe

Martinique/Guadeloupe1ere/France Antilles, 21 novembre 2021 (extraits)

En Guadeloupe, la campagne de vaccination contre le Covid-19 [avec l’imposition du pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants, refusés en bloc sur l’île] est venue percuter la colère sourde de nombreux habitants, dont le sentiment d’être méprisés et incompris par les autorités a fini par dépasser la peur de la contamination.

La nuit de samedi 20 au dimanche 21 novembre 2021 a été mouvementée à Pointe-à-Pitre, aux Abymes, au Lamentin à Sainte-Rose et à Petit-Bourg. Pour cette deuxième nuit d’affrontements et de pillages depuis l’instauration du couvre-feu en Guadeloupe (vendredi 19 novembre 2021), des commerces de proximité et de téléphonie, des banques, ont été visés par des pillages. « A chaque fois, une barricade placée en amont nous empêchait d’avancer », selon les gendarmes qui témoignent aussi de soupçons de « faux appels pour nous attirer ailleurs, tout comme les pompiers ». Par ailleurs, la poursuite « des violences urbaines, exactions et autres entraves à la circulation », a conduit le rectorat à suspendre lundi l’accueil des élèves « dans les écoles, collèges et lycées ». Les cours n’ont déjà pas eu lieu vendredi.

Lamentin, 21 novembre. Centre commercial de Montplaisir pillé

« Plus de 80 commerces ont été pillés » en Guadeloupe, a précisé le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) des îles de Guadeloupe, Patrick Vial-Collet, lundi sur France Inter, décrivant une « situation assez insurrectionnelle ».

Au quartier Hibiscus aux Abymes, des affrontements se sont déroulés toute la nuit. Des détonations ont été entendues. Barrages enflammés, et tirs à balles réelles sur les forces de l’ordre, sont signalés. Un pompier et un policier sont blessés. Les émeutiers ont agi dans différentes zones. Ils ont vandalisé la Caisse des écoles et plusieurs magasins du centre commercial Mont Plaisir au Lamentin.
À Grand Camp aux Abymes,  des actes de vandalisme sont enregistrés dans des magasins et dans un studio photo.
Au quartier Assainissement à Pointe-à-Pitre, des bandes de casseurs ont pillé des magasins d’alimentation.
A Goyave et à Port-Louis, les enseignes Général  Bricolage du groupe Moueza ont été vandalisées.

Lire la suite

Guadeloupe : blocages, pillages et tirs sur les flics lors les émeutes anti-passe sanitaire

Violences en Guadeloupe : l’Etat impose un couvre-feu face aux émeutes anti-passe sanitaire
Le Parisien, 20 novembre 2021 (extraits)

Vendredi, le préfet de Guadeloupe Alexandre Rochatte a annoncé l’instauration d’un couvre-feu entre 18 heures et 5 heures avec effet immédiat et ce jusqu’à mardi 23 novembre, « compte tenu des mouvements sociaux en cours dans le département et des actes de vandalisme » ayant pour point de départ la mobilisation contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants contre le Covid-19.

Routes et accès au CHU bloqués, immeubles et véhicules incendiés, écoles fermées… La grogne anti-passe et antivax qui dure depuis cinq jours, animée par un collectif d’organisations syndicales et citoyennes, se double désormais de violences commises par des émeutiers. Après une nuit de jeudi à vendredi particulièrement violente, les écoles sont restées fermées vendredi et, en raison de très nombreux barrages routiers, l’activité tourne au ralenti.

Lire la suite

Madrid (Espagne) : contre le pass covid et la digitalisation

traduit de l’espagnol de Indymedia Barcelone, 12 novembre 2021

Les vitres et la serrure d’un local de l’entreprise Telefónica* ont été détruites à Madrid. Contre le passeport Covid et la digitalisation.

Un petit geste de solidarité avec les compagnonnes de Bergame réprimées pour leur lutte contre pass sanitaire italien (Green pass).

NdT : géant espagnol des télécommunications

Autriche : et voici le confinement pour les non-vaccinés [MaJ]

Midi Libre/RFI, 14 novembre 2021 (extraits)

Plusieurs millions d’Autrichiens [deux millions de personnes selon d’autres médias] qui ne sont pas complètement vaccinés contre le Covid-19, devront se confiner dès lundi dans le but de favoriser un recul de la propagation du coronavirus, a annoncé dimanche le chancelier Alexander Schallenberg.

« Ce n’est pas à la légère que nous prenons cette mesure mais elle est nécessaire », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion à distance avec les gouverneurs des neuf provinces du pays. « En réalité, nous disons à un tiers de la population [le taux officiel de vaccination est de 65% en Autriche] : ‘vous ne quitterez plus votre appartement à part pour certaines raisons’. Cela revient à une réduction massive des contacts entre vaccinés et non-vaccinés », a expliqué le chancelier.
Lire la suite