Category Archives: Répression

Terrorisme d’Etat : tous les prétextes sont bons

Lutte contre le terrorisme: le préfet ferme 9 points
de
la frontière espagnole
La république des Pyrénées/France bleu, 12 janvier 2021

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Eric Spitz, en concertation avec les communautés autonomes d’Aragon, de Navarre et du Pays Basque fermera, jusqu’à nouvel ordre, 9 points de passage frontaliers à compter du jeudi 14 janvier. Il s’agit d’ouest en est de:  . Navette Maritime Hendaye. Hendaye-Pont de Marchandises. Col de Lizuniaga RD406. Col de Lizarrietta RD306. Route de Sare- Venta Berrouet RD4. Col d’Ispéguy RD949. Les Aldudes. Port de Larrau RD26. La Pierre Saint-Martin RD132. Au final, ce sont donc près de la moitié des points de passage frontaliers qui seront fermés à partir de jeudi en Pays Basque. Il s’agit de petites routes, les passages principaux restent ouverts, mais dans ces sept passages restants, les contrôles seront renforcés.
Continue reading Terrorisme d’Etat : tous les prétextes sont bons

Perpignan (Pyrénées-Orientales) : du couvre-feu au contrôle judiciaire

Perpignan : un homme placé en garde à vue
pour non-respect du couvre-feu à huit reprises

La Dépêche, 25 décembre 2020 (extrait)

Le 22 décembre, un individu contrôlé au boulevard Desnoyers a été arrêté et placé en garde à vue pour non-respect du confinement… pour la huitième fois ! Il a été déféré devant le magistrat de permanence du parquet tribunal judiciaire de Perpignan et placé sous contrôle judiciaire.

Belgique : les poukaves s’en donnent à cœur joie

Covid-19: l’âge d’or de la délation
7/7 (Belgique), 22 décembre 2020

Le porte-parole de la police de Charleroi l’a confirmé ce lundi à la RTBF, les dénonciations s’enchaînent à un rythme effréné depuis le début de la pandémie: “C’est une horreur, on en reçoit des dizaines par jour”, confie David Quinaux. “Ça n’arrête pas, les gens dénoncent tout et n’importe quoi”, ajoute-t-il.

Courriers anonymes, appels au commissariat, les fêtards, les dîners de famille élargis, les coiffeurs et autres activités “clandestines” sont régulièrement dénoncés, par peur de la propagation du virus, voire par simple jalousie face au non-respect des consignes.
Continue reading Belgique : les poukaves s’en donnent à cœur joie

Grèce-France : Errol a été expulsé de force samedi

Athens.indymedia, 19 décembre 2020

Le compagnon Errol a été enlevé par la police grecque très tôt ce matin (19/12) depuis sa cellule d’isolement, au camp de détention d’Amygdaleza. Ils l’ont mis dans un camion de transfert pour prisonnier.ère.s, menotté, en prétextant qu’ils l’emmenaient à l’hôpital pour faire un test Covid afin de mettre fin à sa période d’isolement.

Un mensonge éhonté de toute évidence, puisqu’il était, en réalité mené directement à l’aéroport. Là-bas l’attendait une unité de flics anti-terroristes (uniforme tout noir, cagoule intégrale, gros flingues à la ceinture) qui l’ont violemment escorté, si ce n’est traîné, à l’intérieur de l’avion, après lui avoir également menotté les pieds. Il a résisté autant qu’il pouvait, avant et pendant, criant pour alerter les passager.ère.s, mais il était déjà trop tard et aucun d’elleux n’a esquissé le moindre mouvement.
Continue reading Grèce-France : Errol a été expulsé de force samedi

Cachan (Hauts-de-Seine) : filmez donc, puisque ça arrange les flics… [mis à jour]

Violences contre la police le 28 novembre: un casseur [sic] en garde à vue
Le Parisien, 17 décembre 2020 (extrait)

Le casseur présumé a été interpellé dans l’ancienne caserne désaffectée de la gendarmerie de Cachan (Val-de-Marne) transformée en squat de l’ultragauche. Un repère notamment du mouvement Extinction rébellion, qui prône la désobéissance civile pour lutter contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique. Ce trentenaire, soupçonné de s’être attaqué aux policiers lors du rassemblement du 28 novembre contre le projet de loi sur la sécurité globale, a été immédiatement placé en garde à vue.
Continue reading Cachan (Hauts-de-Seine) : filmez donc, puisque ça arrange les flics… [mis à jour]

Valence (Drôme) : la famille, une valeur sûre

La mairie de Valence supprime des aides familiales pour lutter contre les violences urbaines
FranceBleu, 15 décembre 2020 (extrait)

Le conseil municipal de Valence a voté lundi 14 décembre la fin de certaines aides municipales et sociales dans le cas où l’un de ses membres est condamné pour troubles à l’ordre public ou s’il a fait l’objet d’un rappel à l’ordre. Une mesure qui fait suite aux violences urbaines de la Toussaint.

Plus question pour la municipalité de voir comme aux vacances de la Toussaint des voitures brûlées, des bus caillassés, des attaques contre les forces de l’ordre. L’un des points les plus longuement discutés ce lundi soir, est la suppression des aides à la cantine, à l’achat de ticket de transport ou des chèques Sport et Culture pour les familles dont l’un des membres est impliqué dans des faits de délinquance. 
Continue reading Valence (Drôme) : la famille, une valeur sûre

« 200 dégradations dont plus de la moitié contre des pylônes de téléphonie »

Ultragauche : une « montée en gamme de la violence », selon Laurent Nuñez
AFP, 13 décembre 2020 (extrait)

Le coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme (CNRLT) Laurent Nuñez est revenu sur l’arrestation et la mise en examen de sept personnes soupçonnées d’avoir voulu préparer des actions violentes. Il y a une « montée en gamme importante de la violence dans la mouvance ultragauche », a-t-il assuré ce dimanche 13 décembre à l’AFP. Les autorités estiment à 2000 environ le nombre de membres de la mouvance ultragauche, selon une source sécuritaire interrogée en octobre.

Depuis le début de l’année, les autorités ont recensé « un peu moins de 200 dégradations », dont une partie a été revendiquée par l’ultragauche, après un appel à commettre « des ‘actions directes’: dégrader des lieux du ‘Grand capital’, des collectivités locales, des antennes-relais », a expliqué M. Nuñez. « Plus de la moitié » des dégradations recensées concernent des pylônes de téléphonie, a-t-il ajouté. « En 2017, il y avait eu aussi un appel un peu identique, mais celui de cette année semble plus suivi, il y a plus d’actions », a-t-il ajouté.

Toulouse/Vitry/Cubjac/Rennes : le terrorisme d’État revient à la charge (bis)

Ultragauche, ce que visait le groupe interpellé par la DGSI
Journal du Dimanche, 13 décembre 2020

Un groupe qui fonctionne de manière clandestine, un leader rompu au maniement des armes, la fabrication d’explosifs, l’expression d’un passage à l’action violente contre des cibles qui pouvaient être des policiers… Ce sont, selon une source proche de l’enquête, les raisons qui ont conduit la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à procéder mardi à un coup de filet dans la mouvance ultragauche. Même si aucun projet précis n’a été identifié, cinq des sept activistes mis en examen vendredi pour « association de malfaiteurs terroriste » par les magistrats du parquet national antiterroriste (Pnat) ont été placés en détention provisoire, dont Florian D.
Continue reading Toulouse/Vitry/Cubjac/Rennes : le terrorisme d’État revient à la charge (bis)

Toulouse/Vitry/Cubjac/Rennes : le terrorisme d’État revient à la charge

Sept « membres de l’ultra-gauche » [sic] mis en examen pour terrorisme
Le Parisien, 11 décembre 2020

Il s’agit du premier dossier lié à l’ultra-gauche française ouvert par la justice antiterroriste depuis le fiasco de l’affaire Tarnac. Du jamais vu depuis 12 ans ! Six hommes et une femme âgés de 30 à 36 ans, proches de cette mouvance radicale et soupçonnées de préparer une action en France visant à semer la terreur, ont été interpellés mardi par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon des sources proches de l’enquête.
Continue reading Toulouse/Vitry/Cubjac/Rennes : le terrorisme d’État revient à la charge

Royaume-Uni : recyclage de cadavres

Des policiers auraient pris l’identité d’enfants morts
Le Matin (Suisse), 7 décembre 2020

C’est un nouveau volet d’une vaste enquête sur les infiltrations sous couvertures pratiquées par des policiers britanniques durant des décennies: cette fois, quatre familles intentent une action en justice contre la Metropolitan Police (Met) de Londres pour avoir utilisé les identités de proches décédés. La plainte prétend que la Met «a abusé d’informations personnelles et s’est immiscée dans leur deuil, leur causant de la détresse et nuisant à leur santé mentale», explique le «Guardian».
Continue reading Royaume-Uni : recyclage de cadavres

La Souterraine (Creuse) : avec acharnement…

La Souterraine : un homme soupçonné d’avoir dégradé des distributeurs de billets avec une masse
FranceBleu, 9 décembre 2020

Un Creusois d’une trentaine d’années va devoir passer devant le tribunal pour des dégradations commises dans la soirée du 24 novembre. Ce soir-là, à l’aide d’une masse, il aurait enfoncé trois distributeurs de billets à La Souterraine. Il s’en est aussi pris à l’écran des pompes à essence de la Station Avia, ainsi qu’à l’interphone de la gendarmerie.

Les faits se seraient déroulés en seulement quinze minutes. L’homme a agi cagoulé. Cependant les gendarmes ont réussi à l’identifier grâce à son blouson en cuir. Ce vêtement apparaît sur les images de vidéosurveillance et les gendarmes l’ont retrouvé lors d’une perquisition. Cet homme sans antécédent judiciaire ne reconnait pas les faits. En attendant son procès, fixé au mois d’avril, il a été relâché.

Robots tueurs et soldats « augmentés »

Le comité d’éthique du ministère de la défense donne son feu vert à la recherche sur le « soldat augmenté »
Le Monde, 5 décembre 2020

Dans un avis rendu public, le 4 décembre, le comité d’éthique du ministère de la défense plaide pour l’ouverture de travaux sur les méthodes « invasives » d’amélioration des performances physiques des militaires.

C’est un avis sur un sujet très sensible qui doit être rendu public, vendredi 4 décembre, par la ministre des armées, Florence Parly. Un avis émanant du tout nouveau comité d’éthique de la défense, créé en janvier, et qui concerne ce que les spécialistes résument par le concept de « soldat augmenté ». Soit tout ce qui concerne l’amélioration des performances au combat, et recouvre des aspects aussi variés et débattus que le recours à des exosquelettes, à un certain nombre d’objets connectés ou à des robots tueurs.

Continue reading Robots tueurs et soldats « augmentés »

Paris/Bordeaux : premières comparutions après la manif (mis à jour)

Commerces vandalisés à Bordeaux: prison ferme, sans mandat de dépôt
Ouest France, 2 décembre 2020

Un Bordelais de 19 ans a été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, ce mardi. Samedi dernier, il a participé au vandalisme de vitrines de magasins de la rue Sainte-Catherine, en marge de la manifestation de La Marche des Libertés.

Dix-huit mois de prison, dont six mois de prison ferme et douze assortis d’un sursis probatoire de trois ans comprenant des obligations de soins, de travailler et de réparer les préjudices. Telle est la peine à laquelle a été condamné, ce mardi, un Bordelais de 19 ans. Il était jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour avoir participé aux dégradations commises samedi dernier, dans le centre de Bordeaux, en marge de la manifestation « La Marche des Libertés ».
Continue reading Paris/Bordeaux : premières comparutions après la manif (mis à jour)

Turin (Italie) : verdict en appel du procès Scripta Manent

traduit de l’italien de roundrobin/malacoda, 26 novembre 2020

Mardi 24 novembre, la cour d’appel de Turin a rendu le verdict contre les inculpés de l’opération Scripta Manent. Voici une brève liste des condamnations et des acquittements :

Ont été condamnés pour association subversive à finalité terroriste («associazione sovversiva con finalità di terrorismo ed eversione dell’ordine democratico») : Anna à 16 ans et 6 mois (contre 17 ans en première instance), Alfredo à 20 ans (idem qu’en première instance), Nicola à 1 an et 1 mois (contre 9 ans en première instance).
Continue reading Turin (Italie) : verdict en appel du procès Scripta Manent

Gare aux shériffs en tous lieux

Les policiers hors service pourront rester armés même dans les lieux recevant du public
LCI, 21 novembre 2020 (extrait)

Depuis les attentats de 2015, les policiers et les gendarmes sont autorisés l’avoir sur eux en permanence, y compris sur leur temps de repos.Mais certains lieux leurs étaient interdits notamment ceux avec des « portiques à l’entrée », a expliqué le député (LaREM) Jean-Michel Fauvergue. Ce ne devrait bientôt plus être le cas. Les députés ont en effet voté la nuit dernière une mesure permettant aux forces de l’ordre en dehors de leur service de conserver leur arme lorsqu’ils accèdent à des établissements recevant du public comme des cinémas, musées ou des salles de concert. La mesure votée dans la loi « Sécurité globale » vise justement à leur permettre d’accéder à ces établissements, même en cas de fouille

Portland (Etats-Unis) : Black Lives Matter fait son travail…

À Portland, la victoire de Biden divise anarchistes et militants Black Lives Matter
Courrier International, 17 novembre 2020 (Los Angeles Times)

Dans cette ville de l’Oregon qui détient le record du nombre de manifestations pour la justice raciale aux États-Unis, la victoire du candidat démocrate à la présidentielle fait naître des tensions entre anarchistes et militants noirs.

Voilà des mois que Portland, la plus grosse ville de l’État de l’Oregon, situé sur la côte ouest des États-Unis, est devenue un lieu emblématique de la lutte du mouvement Black Lives Matter contre les violences policières et pour la justice raciale. Notamment “grâce à l’attention médiatique portée à ses manifestations nocturnes rituelles opposant militants anarchistes et forces de l’ordre”, souligne le Los Angeles Times.
Continue reading Portland (Etats-Unis) : Black Lives Matter fait son travail…

Carnet (Loire-Atlantique) : fausse pierre, fausse bûche… mais vraies caméras de la flicaille

Reporterre, 14 novembre 2020 (extrait)

Deux groupes de caméras, camouflées dans une fausse bûche d’arbre et de fausses pierres, ont été retrouvés par hasard par des militants, fin août. Elles semblent avoir été installées à la veille d’un « weekend de résistance » prévu à proximité du Carnet, les 29 et 30 août. Ces quatre caméras filmaient en continu et étaient reliées, via des câbles enterrés, à des grosses batteries et modems, également dissimulés, permettant d’envoyer directement les images à un poste à distance.
Continue reading Carnet (Loire-Atlantique) : fausse pierre, fausse bûche… mais vraies caméras de la flicaille

Belgique : Verdict de la cour d’appel dans le procès contre les anarchistes

actforfreedom, 13 novembre 2020

Jeudi 12 novembre, les juges de la cour d’appel de Bruxelles ont rendu leur verdict concernant les anarchistes accusés d’association de malfaiteurs et plusieurs délits spécifiques.

Deux personnes ont pris 10 mois avec sursis (pendant cinq ans)
Une personne a pris 8 mois avec sursis (pendant cinq ans)
Une personne a pris 6 mois avec sursis (pendant trois ans)
Cinq personnes ont été reconnues coupables mais avec suspension de peine (pour trois ans, lors desquels un prochain juge pourra prononcer une peine en cas de récidive)
Une personne a été acquittée
(deux personnes acquittées en première instance n’étaient pas incluses dans l’appel)
De plus, elles ont été condamnées à des amendes et à une partie des frais de justice, mais c’est l’Etat qui devra régler les coûts liés aux écoutes téléphoniques (de loin le plus grand montant).
Continue reading Belgique : Verdict de la cour d’appel dans le procès contre les anarchistes

Les sept de Toulouse sont dehors

Les 7 personnes incarcérées à toulouse pour les tags et refus d’identification sont sorties
Indymedia Nantes, 6 novembre 2020

salut !

Petit mot pour dire que les 7 personnes incarcérées à Toulouse pour l’affaire de tags et refus d’identification sont toutes dehors actuellement. 4 d’entre elles sont sorties mardi 3 novembre, jour prévu de leur libération. Les 3 autres ont passé 48h au Cra et sont sorties après un passage devant les juges des libertés et de la détention, jeudi 5 novembre

Détails sur l’enquête liée aux récentes perquisitions à Berlin et Athènes

On trouvera ci-dessous un panorama des mesures de surveillance adoptées et des accusations formulées concernant les enquêtes sur la formation d’une organisation criminelle [ayant menées aux perquisitions du 16 septembre dernier à Berlin et Athènes]. L’objectif de ce texte est surtout d’éviter les spéculations et les rumeurs, mais aussi d’avoir une approche publique face aux tentatives répressives de l’État et de ses appareils de sécurité.
Une discussion politique et sur le contenu des accusations, ainsi que leur contexte, devrait sortir sous peu.

Le 7 février 2019, le Procureur général auprès la Cour Fédérale de Justice allemande a lancé une procédure au sens de l’article §129a – soit la formation d’une organisation terroriste – contre trois accusés, bien que dès le départ les enquêtes se soient concentrées contre sept personnes.
C’est ainsi qu’à partir du 1er juin 2019, y compris les quatre autres ont été inscrites comme accusées dans la procédure, et l’accusation a été déclassée de l’article 129a à l’article 129, paragraphe 1 – soit la formation d’une organisation criminelle.
L’élaboration de la procédure montre de façon impressionnante la collaboration des autorités les plus variées – les régions (Länder), le gouvernement fédéral, les autorités de tutelle constitutionnelle, sans parler du niveau international.
Continue reading Détails sur l’enquête liée aux récentes perquisitions à Berlin et Athènes

Le chiffre du jour : 14 000

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé mardi 3 novembre matin sur BFM-TV et RMC que 100 000 contrôles avaient donné lieu à 14 000 verbalisations en France depuis le début du confinement. Il a aussi rajouté que le reconfinement n’était pas suffisant pour faire rentrer la population dans le rang : « Au regard de ces situations, nous allons réinstaurer un couvre-feu sur Paris et peut-être l’Ile-de-France (…), à 21 heures je crois », a-t-il déclaré, en précisant que le ministère de l’intérieur détaillerait les conditions dans un arrêté à paraître. Dans la foulée de cette annonce, Matignon a démenti auprès du Monde que cette mesure ait déjà été actée.