Archives par mot-clé : Guadeloupe

Guadeloupe : huit DABs à la masse pour le week-end pascal

Les distributeurs de La Banque Postale vandalisés
France Antilles, 21 avril 2022

Par voie de communiqué, la direction de la Poste informe que depuis décembre dernier, de nombreux actes de vandalismes et des dégradations des distributeurs automatiques de billets ont été commis sur différentes communes.

Durant le week-end de Pâques, 8 distributeurs à billets sur les communes de Pointe-à-Pitre, Gosier, Morne-À-L’eau et Goyave ont été vandalisés rendant l’accès aux fonds impossible.

« La Poste condamne fermement tous ces actes qui empêchent à la clientèle de faire des retraits d’espèces en dehors des horaires d’ouverture des bureaux de poste. La Poste en appelle à la responsabilité de chacun face à ces actions mal intentionnées… ».

Basse-Terre (Guadeloupe) : suie et cendres pour le service des ressources humaines



Qui en veut à la mairie de Basse-Terre ?
France Antilles/Guadeloupe La 1ere, 25 janvier 2022 (extrait)

Qui se cache derrière les actes de sabotage qui sont perpétrés contre l’hôtel de ville du chef-lieu ? C’est à cette question que les enquêteurs de la police tenteront de répondre.

Le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) a été appelé à intervenir, suite à un départ de feu suspecté dans l’annexe de la mairie de Basse-Terre, au Cours Nolivos, peu après 3h30. Il y avait, en effet, deux foyers dans deux bureaux du premier étage du bâtiment, dont celui des ressources humaines, où tout a été détruit. Les pompiers sont venus à bout des flammes à 5h40.

Lire la suite

Toulouse (Haute-Garonne) : marteaux solidaires avec les émeutiers de Guadeloupe

Ce n’est pas le covid, c’est le capitalisme qui nous crève
Indymedia Lille, 4 décembre 2021

Cette nuit du 3 au 4 décembre, c’est contre les vitres d’une agence intérim Adecco Medical, avenue de Bretagne à Toulouse, que nous avons trinqué à coups de marteaux, à la santé des émeutiers de Guadeloupe.

Ce 4 décembre, les soignants redescendent dans la rue contre la fermeture en chaîne de nombreux services hospitaliers partout en France, faute de personnel qui déserte de plus en plus. L’intérim est cette soupape privatisée pour palier au manque chronique de soignants au quotidien dans les services. Nous rappelons que ces agences gagnent gros à être un des rouages de la mise en faillite du système de soin. En tant que briseuse de grèves, il fallait bien lui rendre quelques éclats en retour, car voilà 4 ans que les hôpitaux manifestent dans le mépris le plus total. 2 ans que le « covid » et sa gestion ont fait de l’ARS le bras armé d’un nouveau contrôle social et rendu l’accès aux soins de plus en plus difficile.
Lire la suite

Guadeloupe : l’Etat se venge contre les émeutiers

Plus d’une centaine d’arrestations et de condamnations
depuis le début du conflit

Guadeloupe la 1ere, 27 novembre 2021 (extrait)

Huit jours après le début de l’escalade sociale, le parquet de Pointe-à-Pitre communique sur un premier bilan des procédures judiciaires engagées contre les personnes qui se sont rendues coupables de délits sur le terrain.

Après une « première vague » consacrée aux pillages, le ressort se penche désormais sur les délits commis sur les barrages : 51 personnes dont 9 femmes ont été présentés à ce jour devant la justice et 17 personnes ont été incarcérées. Les autres, pour la plupart ont été condamnées à des peines à domicile.
Lire la suite

Guadeloupe : saisir l’occasion… dans les bureaux de la Douane

Pointe-à-Pitre, 19 novembre. Bureaux et véhicules de la Douane pillés et incendiés

Des armes et plus de 2 000 munitions volées dans les locaux de la Douane
Guadeloupe1ere, 22 novembre 2021

C’est dans une ambiance déjà tendue, dans le département, que des armes de guerre ont été dérobées dans la nuit de vendredi à samedi (19 au 20 novembre).

Vendredi, peu après 22 heures, un tweet de Clémence Apetogor, journaliste, est le premier à faire mention d’un incendie à la station des gardes-côtes de la Douane, située à Carénage, à Pointe-à-Pitre. La photo qui accompagne le message montre un véhicule de l’administration douanière en feu.

En réalité, l’affaire est beaucoup plus sérieuse… Les incendiaires ont également pénétré dans les locaux avec un but très précis, récupérer les armes et les munitions des gabelous (douaniers). Du matériel stocké dans deux coffres distincts, comme le prévoit la réglementation.
Lire la suite

Guadeloupe : deuxième nuit de pillages et postes de police incendiés

Morne-à-l’Eau, 21 novembre. Le PMU après pillage et incendie

Nouvelle nuit de pillages et de violences au septième jour
de contestation en Guadeloupe

Martinique/Guadeloupe1ere/France Antilles, 21 novembre 2021 (extraits)

En Guadeloupe, la campagne de vaccination contre le Covid-19 [avec l’imposition du pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants, refusés en bloc sur l’île] est venue percuter la colère sourde de nombreux habitants, dont le sentiment d’être méprisés et incompris par les autorités a fini par dépasser la peur de la contamination.

La nuit de samedi 20 au dimanche 21 novembre 2021 a été mouvementée à Pointe-à-Pitre, aux Abymes, au Lamentin à Sainte-Rose et à Petit-Bourg. Pour cette deuxième nuit d’affrontements et de pillages depuis l’instauration du couvre-feu en Guadeloupe (vendredi 19 novembre 2021), des commerces de proximité et de téléphonie, des banques, ont été visés par des pillages. « A chaque fois, une barricade placée en amont nous empêchait d’avancer », selon les gendarmes qui témoignent aussi de soupçons de « faux appels pour nous attirer ailleurs, tout comme les pompiers ». Par ailleurs, la poursuite « des violences urbaines, exactions et autres entraves à la circulation », a conduit le rectorat à suspendre lundi l’accueil des élèves « dans les écoles, collèges et lycées ». Les cours n’ont déjà pas eu lieu vendredi.

Lamentin, 21 novembre. Centre commercial de Montplaisir pillé

« Plus de 80 commerces ont été pillés » en Guadeloupe, a précisé le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) des îles de Guadeloupe, Patrick Vial-Collet, lundi sur France Inter, décrivant une « situation assez insurrectionnelle ».

Au quartier Hibiscus aux Abymes, des affrontements se sont déroulés toute la nuit. Des détonations ont été entendues. Barrages enflammés, et tirs à balles réelles sur les forces de l’ordre, sont signalés. Un pompier et un policier sont blessés. Les émeutiers ont agi dans différentes zones. Ils ont vandalisé la Caisse des écoles et plusieurs magasins du centre commercial Mont Plaisir au Lamentin.
À Grand Camp aux Abymes,  des actes de vandalisme sont enregistrés dans des magasins et dans un studio photo.
Au quartier Assainissement à Pointe-à-Pitre, des bandes de casseurs ont pillé des magasins d’alimentation.
A Goyave et à Port-Louis, les enseignes Général  Bricolage du groupe Moueza ont été vandalisées.

Lire la suite

Guadeloupe : blocages, pillages et tirs sur les flics lors les émeutes anti-passe sanitaire

Violences en Guadeloupe : l’Etat impose un couvre-feu face aux émeutes anti-passe sanitaire
Le Parisien, 20 novembre 2021 (extraits)

Vendredi, le préfet de Guadeloupe Alexandre Rochatte a annoncé l’instauration d’un couvre-feu entre 18 heures et 5 heures avec effet immédiat et ce jusqu’à mardi 23 novembre, « compte tenu des mouvements sociaux en cours dans le département et des actes de vandalisme » ayant pour point de départ la mobilisation contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants contre le Covid-19.

Routes et accès au CHU bloqués, immeubles et véhicules incendiés, écoles fermées… La grogne anti-passe et antivax qui dure depuis cinq jours, animée par un collectif d’organisations syndicales et citoyennes, se double désormais de violences commises par des émeutiers. Après une nuit de jeudi à vendredi particulièrement violente, les écoles sont restées fermées vendredi et, en raison de très nombreux barrages routiers, l’activité tourne au ralenti.

Lire la suite

Saint-Martin (Guadeloupe) : folie joyeuse vs normalité brutale

Saint-Martin : Trois véhicules de gendarmerie incendiés
Guadeloupe1ere, 19 août 2020 (extrait)

Trois véhicules de gendarmerie, dont deux banalisés ont été incendiés ce mercredi matin à Marigot. L’auteur présumé, rapidement identifié comme un SDF connu des services de gendarmerie, a été interpellé et placé en garde à vue.
Continuer la lecture de Saint-Martin (Guadeloupe) : folie joyeuse vs normalité brutale