Archives de catégorie : Espagne

Madrid (Espagne) : un local d’Endesa perd ses vitres en solidarité avec Alfredo Cospito

Traduit de l’espagnol d’indy barcelona, 24 novembre 2022

La semaine dernière ont été détruites les vitres d’un local d’Endesa, entreprise qui appartient à la multinationale italienne [de l’énergie] Enel.

En solidarité avec Alfredo Cospito, Anna, Ivan, Juan…
Contre le 41 bis, contre toutes les prisons !

anarquistas

Barcelone (Espagne) : incendie solidaire d’une antenne 5G

(Traduit de l’espagnol de barcelona.indymedia, 18 septembre 2022)

Une nuit de septembre, nous avons décidé d’illuminer l’obscurité en plaçant deux engins incendiaires contre une antenne-relais 5G de Barcelone aux abords du parc de Montjuïc.

Cette action est une contribution de plus à la lutte contre la domination.

Nous envoyons une accolade chaleureuse à Toby Shone, Boris, Ivan et toutes celles et ceux qui maintiennent l’anarchie vivante.

Quelques Anarchistes

Barcelone (Espagne) : attaque de banque contre le sommet de l’OTAN

Dégâts contre une banque, Non à l’OTAN
Traduit de l’espagnol de Indy Barcelona, 30 juin 2022

Le tag « Non à l’OTAN » est apparu sur l’agence bancaire Caixa de la Place Sant Josep Oriol à Barcelone, tandis que les vitres de son distributeur de billets ont été défoncées.

La manifestation contre le sommet de l’OTAN [qui se tenait dans la capitale espagnole les 28 et 29 juin, Ndt] a été violemment réprimée dans les rues de Madrid par un fort état policier qui a empêché les manifestant.e.s de se rassembler.

La ville avait été blindée pour recevoir les représentant-e-s de la guerre qui dicteront le devenir du monde pour les prochaines années, en tirant profit des morts et de la misère qu’ils créent.

Cette modeste action veut briser le silence de ce sommet criminel qui a voulu se faire passer pour une messe solennelle, tandis que leurs politiques assassinent des compagnon-ne-s aux frontières, dévastent des territoires entiers et nous conduisent à la misère.

Contre la domestication des luttes
Insurrection anarchiste

Madrid (Espagne) : solidarité avec les compagnon.nes en procès pour l’incendie d’un DAB

Actualisation de la situation actuelle des compagnon.nes

Le 29 octobre 2018, deux compagnons anarchistes de Madrid ont été arrêtés, accusés d’un sabotage incendiaire contre un distributeur de billets de Bankia, le 13 avril de la même année. Récemment ils ont été informés que la date de leur procès a été fixée au 7 avril 2022.

Le Parquet ainsi que Bankia et la Mapfre (l’assurance de la banque) réclament respectivement 3 ans de prison pour le délit de dégradation et 17 000 euros de dommages et intérêts. Le procès-verbal de la police relie les faits avec un communiqué publié sur des sites de contre-information et dans lequel l’action était revendiquée en solidarité avec Lisa, condamnée à 7 ans de prison (elle est maintenant en liberté conditionnelle) pour un braquage de banque à Aix-la-Chapelle (Allemagne). Il y est aussi affirmé que les compagnon.ne.s sont des anarchistes connu.e.s, en faisant référence à des contrôles d’identité lors de rassemblements, de collages d’affiches ou d’arrestations au cours d’expulsions de squats.
Lire la suite

Madrid (Espagne) : contre le pass covid et la digitalisation

traduit de l’espagnol de Indymedia Barcelone, 12 novembre 2021

Les vitres et la serrure d’un local de l’entreprise Telefónica* ont été détruites à Madrid. Contre le passeport Covid et la digitalisation.

Un petit geste de solidarité avec les compagnonnes de Bergame réprimées pour leur lutte contre pass sanitaire italien (Green pass).

NdT : géant espagnol des télécommunications

Barcelone (Espagne) : retour de marteaux pour les néo-nazis expulseurs

traduit de l’espagnol de Indymedia barcelona, 1er octobre 2021

Au numéro 244 de la rue Galileu, dans le quartier de Les Corts de Barcelone, se trouve le siège de l’entreprise Fuera Okupas, qui a été endommagé ce matin avec un tag disant « Fuera nazis dentro okupas » et dont les vitres de la porte d’entrée du local ont été brisées. De même, les pneus de leur voiture de service ont été crevés.

Plus d’infos sur l’entreprise se trouvent ici : xxxxdirecta.cat/un-grup-de-neonazis-preten-desallotjar-una-nau-okupa/ [soit « Un groupe de néonazis souhaite expulser un navire occupé à Esplugues dans le quartier de Llobregat»]

Résistance et action directe contre les entreprises paramilitaires d’expulsion de squats
Mort à l’Etat et vive l’anarchie

1. Ndt : soit « Squats dehors/dégage »
2. Ndt : soit « Nazis hors des squats»

Espagne : Lisa est sortie de prison !

Notre compagnonne Lisa a été arrêtée le 13 avril 2016, accusée d’un braquage de banque à Aachen (Allemagne). En juin 2017, elle a été condamnée à 7 ans et 6 mois de prison. Après avoir passée la première partie de la peine en Allemagne, elle a été extradée en décembre 2018 à Madrid, puis transférée en Catalogne (dans la prison de Brians I) selon ses liens familiaux.
En novembre 2019, elle a obtenu le troisième degré de détention [équivalent à la semi-liberté] dans la section ouverte de la prison de Wad Ras à Barcelone, mais le procureur de l’Audiencia Nacional avait fait appel. Malgré tout, le régime de semi-liberté avait été confirmé au cours de l’été 2020.

Après trois ans et demi de prison plus une année et demie en prétendu régime de semi-liberté, lundi 19 avril 2021 Lisa Dorfer a obtenu une remise en liberté conditionnelle, après avoir effectuée les 2/3 de la peine. Cette mesure peur être révoquée ou suspendue à tout moment si les autorités décident que les conditions ne sont pas remplies.
Continuer la lecture de Espagne : Lisa est sortie de prison !

Barcelone (Espagne) : une lettre de Danilo

Lettre de Danilo, accusé de l’incendie d’un fourgon de police à Barcelone
Indymedia Nantes, 16 avril 2021

En février, l’incarcération du rappeur Pablo Hasél et les émeutes à Linares, en Andalousie, suite au tabassage d’un homme et sa fille par des flics en civil ont été l’étincelle d’un bref moment de révolte dans le territoire ibérique, notamment en catalogne. Les raisons vont au-delà de la liberté d’expression: haine de la police, refus du couvre-feu, situation économique et sociale, etc. Le samedi 27 février une émeute à lieu dans le centre de Barcelone: banques et commerces défoncés, DABs cramés, affrontements et barricades contre les schmits, et léger incendie d’un camion de police. Niveau répressif, de nombreuses blessées, une centaine d’arrestations, et une douzaine de personnes incarcérées, dont huit compagnon·nes arrêtées le 27 février et le 1er mars pour l’incendie du camion.
Pour plus d’infos: presxs27febrer.noblogs.org

27/03/2021
Salut tout le monde !

Je suis Danilo, un des arrêté·e·s lors de la manif du 27 février. Comme beaucoup de gens savent déjà, j’écris depuis Brians 1 (Martorell). Aujourd’hui ça fait un mois qu’on a été arrêté.e.s je voulais publier un écrit plus tôt mais je devais me faire une meilleure idée de ce qui allait se passer, autant pour moi que pour les autres, aussi recevoir des nouvelles du dehors, etc.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : une lettre de Danilo

Barcelone (Espagne) : sabotage solidaire d’antennes 5G

traduit de l’espagnol d’Indymedia Barcelone, 26 mars 2021

Un petit matin de mars, nous avons décidé de saboter la domination et le progrès technologique en incendiant quatre boîtiers électriques d’antennes 5G à Barcelone. Cette action est en solidarité avec tou.te.s les prisonnier.e.s anarchistes et subversifs en grève de la faim dans les territoires dominés par les Etats chilien et grec.

C’est également un petit apport à toutes les révoltes qui se déroulent ces derniers temps.

Mort à l’Etat et à sa domination.

Espagne : le compagnon Claudio Lavazza transféré de prison

Depuis quelques jours, Claudio Lavazza vient d’être transféré à la prison de Nanclares de la Oca (au pays basque). A présent, selon les mesures désormais habituelles anti-covid, il se trouve en isolement post-transfert, on ne peut donc pas encore savoir dans quelle section (modulo) il sera assigné.

L’adresse pour lui écrire est la suivante :
Claudio Lavazza
C. P. de Araba / Alava
Camino Portillo San Miguel 1
01230 Nanclares de la Oca (Alava)
Spagna — España


Le 18 décembre 1996, trois anarchistes et un réfractaire sont arrêtés suite au braquage de la Banco Santander à Córdoba (Espagne). Dans la fusillade qui suit, deux policières trouvent la mort. En avril 1998, Claudio Lavazza est condamné à 49 ans de prison pour ces faits, tandis que les trois autres prennent 48 ans (pour deux d’entre eux) et 3 ans (pour le dernier). De plus, en octobre 1999, le tribunal de Malaga condamnera Claudio et deux autres compagnons (déjà condamnés pour le braquage) à 11 années de taule par personne pour une incursion dans le consulat italien de cette ville, survenue le 4 décembre 1996.
Continuer la lecture de Espagne : le compagnon Claudio Lavazza transféré de prison

Barcelone (Espagne) : un point sur l’arrestation de huit anarchistes

traduit de l’italien de roundrobin, 5 mars 2021

Dans le cadre des révoltes qui ont éclaté à Barcelone ces deux dernières semaines, 8 compagnon.ne.s* ont été arrêtés au soir du 27 février 2021 lors d’une charge de la police.

Lundi matin 1er mars, les mossos d’esquadra ont effectué des perquisitions dans deux lieux occupés à Mataró et à Canet de Mar, des bourgades limitrophes de Barcelone, où ils ont saisi différents objets. Le mardi, après un procès qui a duré 17 heures, le juge a validé les arrestations en refusant la mise en liberté sous caution. Les accusations pour les 8 personnes inculpées sont : tentative d’homicide [contre un flic présent dans un fourgon de police de la guarda urbana mis à feu], association de malfaiteurs, manifestation non autorisée, désordre public, agression et violence contre les flics et dégradations. Ils et elles ont décidé de ne pas répondre aux questions du procureur, mais seulement à celles de l’avocat.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : un point sur l’arrestation de huit anarchistes

Madrid (Espagne) : quelques visites aux compagnies d’électricité

Madrid. Guerre aux compagnies d’électricité : les sièges de différentes compagnies d’électricité attaqués et deux véhicules d’Iberdrola en feu
traduit de l’espagnol de contramadriz, 15 janvier 2021

Ces derniers jours, nous ne sommes pas resté à la maison. Comme de nombreux et nombreuses autres, nous ne nous résignons pas à contempler passivement la gestion de la catastrophe par l’État. Nous n’acceptons pas avec complaisance la manière dont se renforce une réalité infestée de militaires, de flics, de caméras de vidéo-surveillance, de drones, d’applications de traçage… tandis que la pauvreté et l’exploitation augmentent; tandis que la répression frappe celles qui luttent et les espaces politiques qui n’acceptent pas la pacification démocratique et continuent à se positionner contre le Pouvoir.

Pendant ces nuits, nous sommes sorti-e-s rendre une petite visite à quelques bureaux des principales entreprises d’électricité, importantes représentantes de ce capitalisme patriotique, et liées, comme il se doit, aux hautes sphères politiques du pouvoir exécutif. Des tags et des vitrines brisées comme forme d’attaque contre ceux qui font du profit sur le vol et l’exploitation des nécessités de base. Le feu à leurs véhicules comme métaphore antagonique au froid qu’ils imposent littéralement à beaucoup de personnes.
Continuer la lecture de Madrid (Espagne) : quelques visites aux compagnies d’électricité

Barcelone (Espagne) : les pierres sont de sorties

traduit de l’espagnol de El Periodico, 26 janvier 2021

Un groupe de 20 à 30 personnes a attaqué avec des pierres six entreprises situées dans la rue de Gran de Sant Andreu à Barcelone ce mardi vers 19h. La première attaque s’est produite contre une vitrine. « Ils ont lancé des pavés contre la vitre, ont tracé un tag avec le ‘A’ du mouvement anarchiste et sont partis en courant», explique un des employés de l’agence immobilière Tecnocasa qui se trouvaient alors à l’intérieur, et ont baissé le rideau puis appelé les Mossos d’Esquadra.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : les pierres sont de sorties

Vitoria (Espagne) : la vengeance est un plat…

Viré par Mercedes, un ex-employé se venge en détruisant
une cinquantaine de voitures
CNews, 4 janvier 2021

La vengeance est un plat qui se mange froid. Un homme a été arrêté après avoir détruit plus d’une cinquantaine de véhicules Mercedes à l’aide d’une pelleteuse, dans une usine de Vitoria en Espagne, pour se venger après avoir été licencié par le groupe.

L’homme de 38 ans a été arrêté par la police du pays basque espagnol. Il travaillait pour une autre entreprise, d’où il a dérobé une pelleteuse utilisée pour des chantiers. Il a ensuite parcouru une vingtaine de kilomètres jusqu’à l’usine Mercedes de Vitoria, d’où il avait été licencié, rapporte le quotidien espagnol El Mundo. L’individu a forcé le grillage, est entré par effraction sur le site, et a commencé à détruire les véhicules garés sur le parking.
Continuer la lecture de Vitoria (Espagne) : la vengeance est un plat…

Madrid : manifestation sauvage et solidaire contre les prisons

traduit de l’espagnol de contramadriz, 28 décembre 2020

Brève chronique de la manifestation contre la cruauté
carcérale le 26 décembre dans le quartier de Vallekas

En pleine vague répressive mondiale et rebond de tyrannie étatique, une manifestation non déclarée a parcouru les rues du quartier de San Diego, à Vallekas, pour ne pas oublier les personnes emprisonnées et les conditions d’enfermement qui leur sont imposées. Entre slogans contre les taules et appels à la lutte, la manif a avancé par la rue Monte Igueldo, récemment blindée de caméras de surveillance, comme nouvelle mesure supplémentaire de répression et de contrôle social contre les quartiers ouvriers. La manifestation a poursuivi son parcours jusqu’à l’Avenue de San Diego, pour arriver à la rue Carlos Martín Álvarez et se dissoudre à l’arrivée au parc Amos Acero. La présence policière s’est limitée à quelques patrouilles qui suivaient la manif à une distance prudente. Les CRS n’ont à nouveau pas eu le temps d’arriver. Quand ils ont fait acte de présence, les révolté-e-s étaient déjà dispersé-e-s et à l’abri.
Continuer la lecture de Madrid : manifestation sauvage et solidaire contre les prisons