Archives de catégorie : Dedans/Dehors

Buenos Aires (Argentine) : incendie solidaire contre une voiture de flics

Traduit de l’espagnol de contrainfo, 28 novembre 2022

Je prends la responsabilité de l’attaque incendiaire contre un véhicule de patrouille de la police de la ville de Buenos Aires en face du commissariat 41, situé à l’angle des rues Cesar Diaz et Bufano. J’ai réalisé cette attaque au petit matin du mardi 22 novembre 2022.

Liberté pour Alfredo Cospito !

Apatride

Madrid (Espagne) : un local d’Endesa perd ses vitres en solidarité avec Alfredo Cospito

Traduit de l’espagnol d’indy barcelona, 24 novembre 2022

La semaine dernière ont été détruites les vitres d’un local d’Endesa, entreprise qui appartient à la multinationale italienne [de l’énergie] Enel.

En solidarité avec Alfredo Cospito, Anna, Ivan, Juan…
Contre le 41 bis, contre toutes les prisons !

anarquistas

Rome/Trente/Milan (Italie) : vitres fracassées en solidarité avec les anarchistes en grève de la faim

Varedo (Milan), 23 novembre 2022

Frapper un parti comme la Ligue du Nord [Lega], signifie attaquer le nationalisme, le racisme et la xénophobie institutionnelles. Cela signifie combattre la politique de « la loi et l’ordre ». La nuit dernière, le 23 novembre, ont été brisées les fenêtres du siège de la Lega à Varedo, une municipalité de l’arrière-pays milanais.

Cette action est un geste concret de solidarité avec Alfredo Cospito (et les autres anarchistes incarcérés qui le soutiennent) en lutte jusqu’au bout contre la double torture du 41bis et de la perpétuité incompressible. Cette dernière mesure a d’ailleurs été récemment reconfirmée par un décret pris par le gouvernement actuel, dont la Lega fait partie.

Aucune répression ne pourra arrêter le conflit anarchiste.
Lire la suite

Taggia (Italie) : le collabo des taules « Marr » part en fumée

Lundi 21 novembre, les journaleux de la presse italienne ont tenu à sonner l’alarme suite à un incendie volontaire contre un entrepôt de l’entreprise Marr, créée à Rimini en 1972, et qui est un notoire fournisseur de bouffe dans les prisons et les centres de rétention.

La nuit du 5 novembre, une première attaque s’était d’abord déroulée à Anzola dell’Emilia (Bologne) dont on apprend à l’occasion qu’aucune des quatre bouteilles placées sous les camions de Marr ne s’est enflammée–, et qui avait été revendiquée en solidarité avec les grévistes de la faim contre le 41bis et la perpétuité incompressible. Puis, la nuit du 13 novembre à Taggia (province d’Imperia, en Ligure), un incendie anonyme est venu frapper ce même collabo des taules.

Ces derniers jours, après avoir évoqué dans un premier temps l’hypothèse de la « criminalité organisée », c’est désormais vers « l’ombre des anarchistes » que les doigts des journaflics locaux et de l’Ansa (l’agence de presse officielle italienne) ont décidé de pointer. Selon les enquêteurs, l’attaque réussie de Taggia s’est produite vers 3h du matin, à partir des huit camions garés sur le parking de Marr où trois foyers d’incendie ont été appliqués, avant que les flammes ne consument une partie de ses bâtiments, dont l’entrepôt réfrigéré et les bureaux. Deux jours plus tard, l’entrepôt continuait encore de fumer de jour comme de nuit, et c’est finalement une partie de sa toiture qui s’est effondrée avec pertes et fracas le 15 novembre.

{synthèse de la presse italienne, 21 novembre 2022]
Voir d’autres photos

Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) : pneus lacérés en solidarité

[reçu par mail le 19 novembre 2022]

Vitry sur seine : Pneus lacérés pour Spie et une entreprise de sécurité en solidarité avec les émeutier.es du lycée Adolphe Chérioux

Mi-novembre une voiture Spie (constructeur de taules entre autre) et une voiture d’entreprise d’installation de système de sécurité ont eu leur pneus aplatis.

Action en solidarité avec les émeutier.es du lycée Adolphe Chérioux à Vitry sur seine, dont certain.es ont fini en prison et d’autres ont leur procès en février. La semaine dernière, les étudiant.es ont bloqué leur lycée, certain.es se sont affonté.es avec la police et ont détruit du mobilier urbain (caméras et autres). Cette mobilisation était en partie contre le système de sélection après lycée Parcoursup.

Quels liens possibles entre anarchistes et mineurs en lutte ?

A bas l’école, institution de perpétuation de l’état, qui a plus à voir
avec une prison qu’avec « la liberté d’apprendre ».

Solidarité également avec les prisonnier.es anarchistes.

Perpignan : révolte chaleureuse au centre de rétention

Perpignan : incendie criminel lors d’émeutes au centre
de rétention
L’Indépendant/France Bleu, 15-16 novembre 2022

Ambiance tendue ce mardi 15 novembre en soirée. Des occupants du centre de rétention administrative, situé sur la zone de Torremilla, ont intentionnellement mis le feu aux bâtiments. 

État d’urgence ce mardi entre 19 h et 19 h 30 au centre de rétention administrative de la zone de Torremilla. Selon les premiers éléments, en signe de rébellion, des occupants de l’établissement auraient volontairement mis le feu à des matelas dans trois des quatre bâtiments, déclenchant autant d’incendies.

Le feu a été maitrisé en deux heures par les pompiers, mais ce mercredi matin, « il reste un bâtiment dans lequel des opérations de nettoyage seront menées aujourd’hui », précise le préfet des Pyrénées-Orientales, Rodrigue Furcy. Il annonce aussi le transfert de six étrangers vers d’autres centres à Toulouse, Nîmes et Sète. Le transfert s’effectue « pour casser les groupes qui posent des difficultés », ajoute Rodrigue Furcy.
lire la suite

Un nouveau site autour de la grève de la faim des compagnon.ne.s contre le 41bis

[Pour suivre les initiatives solidaires en Italie (et ailleurs) en solidarité avec la grève de la faim d’Alfredo Cospito contre le 41bis et la perpétuité incompressible, des nouvelles de la lutte régulièrement mises à jour sont désormais disponibles en langue française (avec chronologie, brèves, tracts et affiches) sur le site suivant : https://luttercontrele41bis.noblogs.org/]

Présentation
Le 20 octobre, lors d’une audience au tribunal d’application des peines de Sassari, l’anarchiste Alfredo Cospito a essayé de lire une longue déclaration par laquelle il annonce avoir commencé une grève de la faim contre le régime de détention 41 bis, auquel il est soumis, et contre la peine de perpétuité incompressible. Une bataille qu’Alfredo n’a pas l’intention d’interrompre avant son décès. Le compagnon, qui est en régime 41 bis depuis le 5 mai dernier, suite à un décret signé par la ministre de la Justice de l’époque, Marta Cartabia, est actuellement détenu dans la prison de Bancali, en Sardaigne.

C’est pour diffuser et relayer la solidarité autour de cette grève que nous avons décidé de créer cette page. Elle a pour but d’accueillir les différentes initiatives de solidarité qui ont lieu depuis des mois et qui – nous l’espérons ! – vont croître en fréquence et en intensité dans les temps à venir. Pour Alfredo et contre le 41 bis (le sortir de ce régime est désormais une nécessité urgente), mais aussi contre la prison, la répression et pour tou·te·s les compagnon·ne·s touché·e·s par celle-ci.

La liberté pour Alfredo, Anna et Juan ! La liberté pour tou·te·s et chacun·e !

Chalon-sur-Saône (Bourgogne) : les locaux de la PJJ partent en fumée [Re-MaJ]

Les locaux de la protection judiciaire de la jeunesse
incendiés à Chalon
Info Chalon, 14 novembre 2022

Les faits se sont passés dans la nuit de dimanche à lundi peu avant minuit. C’est visiblement les locaux de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) de Chalon qui étaient visés.

L’identité judiciaire venue de Dijon a procédé à de nombreux relevés compte tenu de la nature criminelle des faits, dont le doute n’est guère permis. Les dégâts sont importants et les locaux rendus inutilisables. Selon nos informations, les services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse se sont rapprochés des services de la ville pour trouver un hébergement d’urgence. En attendant, les enquêteurs disposent que de très peu d’éléments. Les dégagements de fumée ont eu également un impact sur les premier et deuxième étage occupés par ABMI, bureau d’études en ingénierie [qui travaille pour EDF sur les centrales nucléaires] et par Sauvegarde 71 [qui s’occupe de 800 personnes placées sous tutelle et curatelle par la justice] au 2e étage.

Sur le parking, les véhicules stationnés sur les places dédiées à la PJJ ont été également incendiés. Les locaux restent interdits jusqu’à nouvel ordre, les salariés étant en attente des directives.

Continuer la lecture de Chalon-sur-Saône (Bourgogne) : les locaux de la PJJ partent en fumée [Re-MaJ]

Rome (Italie) : sabotage ferroviaire en solidarité avec Alfredo Cospito

Dans la nuit du 6 novembre, nous avons saboté les lignes de trains à grande vitesse et des autres trains à différents endroits de la ville [Rome]. Des tags contre le 41 bis ont été laissés sur place. L’objectif de cette action était de donner une visibilité à la lutte d’Alfredo et des autres prisonniers en grève de la faim.

L’action, bien que couronnée de succès (nous avons vérifié que le lendemain, la circulation ait été fortement ralentie), a été passée sous silence par les médias.

L’État et ses institutions sont responsables des conditions et de la santé d’Alfredo, et ces tentatives d’invisibiliser sa lutte ne nous arrêteront pas : nous continuerons à être aux côtés d’Alfredo parce que sa lutte est notre lutte.
Lire la suite

Anzola dell’Emilia (Italie) : tentative d’incendie solidaire contre un fournisseur des taules

[note : la presse de régime a précisé quelques jours plus tard que les quatre bouteilles de liquide inflammable placées sous des camions de Marr avaient fait long feu, sans provoquer d’incendie.]


Traduit de l’italien de Inferno urbano, 9 novembre 2022

Anzola dell’Emilia (Bologne). Dans la nuit du 5 novembre 2022, nous avons incendié plusieurs camions de l’entreprise MARR.

MARR est une entreprise qui, depuis des années, fournit des repas aux prisons et aux centres d’expulsion des immigrés. Son profit est basé sur l’emprisonnement de milliers de personnes.

Ce que nous avons fait, c’est pour tous les repas de merde qu’ils livrent.
Cette attaque s’adresse à toutes les personnes qui tombent malades à cause d’une nourriture malsaine dans les établissements approvisionnés par cette entreprise.
Et c’est surtout pour ceux qui ont choisi de se battre en prison, précisément en renonçant à la nourriture.
Lire la suite

Trambileno (Italie) : antenne fumée en solidarité avec Alfredo Cospito

La nuit de vendredi à samedi 5 novembre vers 4h30 du matin à Trambileno (Trentin), l’antenne de téléphonie mobile hébergeant les réseaux Tim et Vodafone est partie en fumée. Selon la presse locale, non seulement ces derniers ont été coupés, mais la structure a aussi subi des dégâts importants lorsque les flammes ont dévoré les câbles le long du pylône.

Plusieurs tags ont été laissés sur place : l’un disant « Liberté pour tous » et le second « Aux côtés d’Alfredo en grève de la faim. Non au 41bis ». L’anarchiste Alfredo Cospito s’est déclaré en grève de la faim le 20 octobre, à la fois contre le régime carcéral italien 41 bis, dans lequel il a été enterré vivant en mai dernier, et contre la réclusion à perpétuité dite « réelle » (« ergastolo ostativo » initialement créée pour les crimes mafieux, ou « fine pena mai », en italien, soit « sans jamais de fin de peine »).
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : le constructeur de taules continue de morfler

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 4 novembre 2022
(qui l’a repris de la presse)

La série d’attaques contre l’entreprise de BTP Hentschke semble reprendre de plus belle. Dans la nuit de jeudi à vendredi 4 novembre, deux pelleteuses ont été incendiées dans le quartier de Stünz à Leipzig, causant 375 000 euros de dégâts.

Les incendiaires se sont rendus sur le chantier ferroviaire à l’est de la ville vers 2 heures du matin. Ils ont mis le feu à deux excavatrices et se sont enfuis. Les engins de chantier ont complètement brûlé avant que les pompiers ne puissent les éteindre.
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : incendies solidaires avec plusieurs compagnon.nes incarcérés

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 1er novembre 2022

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, nous avons mis le feu à des fourgonnettes de SPIE et MIELE dans le sud de Leipzig.

SPIE est connu depuis des années en tant que profiteur des taules. L’entreprise participe tant à la construction qu’à la gestion de prisons dans le monde entier. MIELE représente pour nous l’impérialisme allemand en Grèce. Le producteur de lave-linges y a déjà été la cible d’attaques de l’organisation révolutionnaire 17 novembre.

Nos cœurs brûlent pour tou-te-s les rebelles qui poursuivent leur lutte dans les cachots de l’Etat. Ils brûlent pour Alfredo et Juan, qui se trouvent en grève de la faim en Italie. Ils brûlent pour Giannis Michailidis qui, de mai à juillet de cette année, a fait une grève de la faim qu’il a malheureusement dû interrompre sans „succès“.

Liberté pour Anna, Juan, Giannis et Alfredo !
Pour l’anarchie !

Berlin (Allemagne) : feu solidaire avec Alfredo Cospito

Traduit de l’allemand de de.indymedia, 1er novembre 2022

Au petit matin du 31 octobre, nous avons fait cramer une fourgonnette de la boite GA-Tec. Cette entreprise d’ingénierie des bâtiments et des systèmes appartient à 100% au groupe Sodexo et gère elle-même des taules (en Angleterre et au Chili), et est un des grands profiteurs de l’industrie carcérale. La fourgonnette a brûlé dans le quartier Lichtenberg, où quelques voitures ont été incendiées ces derniers temps.

Nous n’avons pas agi uniquement pour occasionner un dommage à cette entreprise ; de par une motivation intérieure nous ne pouvions pas faire autrement que de réaliser une telle attaque contre nos oppresseurs. La nouvelle que le compagnon Alfredo Cospito est torturé dans ce qu’on appelle le régime “41bis” de la justice de l’État italien, provoque chez nous tout autre chose que de l’indifférence. Alfredo ne doit pas seulement être complètement réduit au silence, son existence est sur le point d’être annihilée. Nous nous unissons à son initiative combative.
Lire la suite