Category Archives: Chili

Galvarino (Chili) : l’industrie forestière perd cinq camions

Une nouvelle attaque incendiaire s’est produite ce mercredi matin [6 janvier] dans la région de La Araucanía, en territoire mapuche. Elle a eu lieu dans le secteur Lolenco sur la commune de Galvarino à la limite de Lumaco, où des inconnus ont brûlé cinq camions et un skidder (engin utilisé pour sortir les grumes de l’exploitation forestière) dans le Fundo Santa Elena.
Continue reading Galvarino (Chili) : l’industrie forestière perd cinq camions

Rien n’est fini ! Quelques réflexions depuis le Chili…

[traduit de l’espagnol du numéro spécial de Confrontación, périodique anarchiste apériodique (Chili), octobre-novembre 2020, 4 p.]

Rien n’est fini !
Nous restons en révolte contre toute autorité

À un an du début de la révolte qui s’est déchaînée au Chili depuis le 18 octobre 2019, nous continuons à diffuser Confrontación.

Saluant toutes celles et ceux qui sont resté-e-s actifs et actives dans la lutte contre l’ordre établi avant, pendant et après la dite «explosion sociale» nous restons dans la rue avec un nouveau numéro sur papier.
Continue reading Rien n’est fini ! Quelques réflexions depuis le Chili…

Chili : Souder les chaînes en temps de ruptures

Souder les chaînes en temps de ruptures
Une perspective anarchiste face au processus constituant au Chili
traduit de l’espagnol de Indymedia Barcelone, 22 octobre 2020

À un an de la révolte qui a secoué octobre [2019], nous nous rebellons contre tout début et toute fin, nous rejetons l’idée d’une date commémorative qui se dissoudrait dans les eaux de l’Histoire et dont on ferait périodiquement usage comme d’un trophée que l’on dépoussière pour rappeler et vivre, toujours au passé, l’aspect supposément ponctuel de la subversion et la segmentation d’un antagonisme réel. Loin des options du pouvoir et de sa voie institutionnelle pour se relégitimer, la seule chose qui reste, qui n’a pas de prix et n’est pas quantifiable, c’est l’expérience de projeter et de se projeter dans des chemins de négation antagonique à un monde de mensonges, de domination, de misère et de lois.
Face à la révolte, le référendum et la situation judiciaire: Communiqué de prisonnier-e-s de la guerre sociale pour la destruction de la société carcérale
Octobre 2020/Prison de Haute Sécurité, Prison de Santiago 1, Prison de San Miguel.

Une esquisse du contexte

Le 18 octobre 2019, sur le territoire dominé par l’État chilien, a commencé l’une des révoltes les plus étendues et catégoriques que l’on ait vue ait vue au cours des dernières décennies. Tout débute dans le contexte d’un ensemble de protestations contre la hausse du billet de métro. Ces mobilisations, réalisées principalement par des lycéen-ne-s, ont été brutalement réprimées dès le début.
Continue reading Chili : Souder les chaînes en temps de ruptures

Estación Central (Chili) : le bus ne résiste pas au nouveau pacte électoral

traduit de l’espagnol de noticiasdelaguerrasocial, 5 noviembre, 2020

Le 16 octobre dans la commune d’Estación Central [banlieue de Santiago], vers 21h, le chauffeur d’un bus du Transantiago est menacé par des armes à feu et contraint d’en descendre. Des anonymes aspergent alors le bus d’essence, l’incendiant complètement à l’angle des rues Portales/Padre Hurtado.

Les pompiers sont rapidement arrivés sur place et ont retrouvé des tracts laissés sur place où on pouvait lire: « Face à un nouveau pacte électoral. Violence révolutionnaire contre l’État / la prison / le Capital. Attaque incessante contre les rouages de la machine du pouvoir.  »

Cette attaque s’est produite quelques jours avant l’anniversaire de la révolte du 18 octobre, et à la veille du plébiscite pour une nouvelle constitution.

Concepción (Chili) : Feu le concessionnaire automobile

[Dans la ville de Concepción au petit matin du 5 octobre 2020, quelques jours avant le référendum sur une nouvelle Constitution, un engin incendiaire a fait partir en fumée quatre véhicules et provoqué des dégâts dans les bureaux du concessionnaire automobile Automotora Maritano Ebensperger. Des tracts ont été retrouvés sur place et reproduits par la presse chilienne, dont nous donnons la traduction de l’espagnol.]

Nous ne sommes rien, nous ne sommes personne

Ne nous cherche pas en quelque endroit, parce que nous sommes partout, nous croissons dans les arbres et sortons de sous les pierres. Nous sommes je, tu, lui/elle… et nous nous savons complices.
Continue reading Concepción (Chili) : Feu le concessionnaire automobile

Temuco (Chili) : A voté !

Dans la nuit du 23 octobre dernier, une forte explosion a secoué le siège du service électoral (SERVEL) à Temuco, quelques jours avant la tenue du plébiscite pour une Nouvelle Constitution, stratégie du pouvoir pour institutionnaliser et calmer la révolte.

Le service de déminage des carabiniers (GOPE) est rapidement arrivé sur place, constatant la présence d’un engin explosif composé de poudre qui aurait malheureusement produit plus de bruit que de dégâts.

[A partir de noticiasdelaguerrasocial, 5 noviembre, 2020]

Sur la situation des compagnon-ne-s Francisco et Mónica (octobre 2020)

Indymedia Nantes, 28 octobre 2020

Comme c’est déjà connu, les compagnon-ne-s se trouvent en prison depuis juillet, accusé-e-s de différentes attaques explosives ayant eu lieu en juillet 2019 et en février 2020. La procédure judiciaire à leur encontre reste ouverte, de même que le délai d’instruction, sans plus de nouvelles.

À propos de la situation particulière de chacun-e d’entre elleux, nous pouvons informer que :
Continue reading Sur la situation des compagnon-ne-s Francisco et Mónica (octobre 2020)

Santiago (Chili) : la seule église qui illumine…


Le 18 octobre au Chili
se sont déroulées des manifestations dans de nombreuses villes à l’occasion du premier anniversaire de la révolte qui avait éclaté fin 2019 suite à l’augmentation du prix des transports à Santiago avant de se répandre à travers tout le pays en enflammant aussi bien des bâtiments d’État, des partis, de l’université ou des caisses de retraite, que des métros et bus, des antennes de téléphonie et de nombreux supermarchés (après avoir été pillés).

C’est dans ce contexte que ce dimanche à Santiago, 30 000 manifestants se sont réunis dès le début de la matinée dans le centre de la capitale sur Plaza Italia, non seulement pour célébrer l’anniversaire de la révolte, mais aussi en ce qui concerne toute la frange citoyenne et degôche, pour appeler à voter « oui » (« Apruebo») au référendum national du 25 octobre, initialement prévu en avril et reporté pour cause de coronavirus, qui se prononcera à la fois pour ou contre l’abandon de la Constitution héritée de Pinochet, et sur la méthode pour en rédiger une nouvelle *. Cette échéance électorale est un des fruits de la récupération du soulèvement de 2019 par les partis de gauche et de droite réunis dans une même crainte du potentiel insurrectionnel qui couvait au sein de la révolte (et appuyé par de nombreuses assemblées de base), afin de la ramener sur des rails institutionnels.
Continue reading Santiago (Chili) : la seule église qui illumine…

Iquique (Chili) : l’acharnement finit par payer

Le 18 octobre au Chili se sont déroulées des manifestations dans de nombreuses villes à l’occasion du premier anniversaire de la révolte qui avait éclaté fin 2019. En plus de tout ce qui s’est passé dans la capitale Santiago, comme les deux incendies d’églises, les affrontements avec la flicaille et les pillages, au moins deux événements ont ému les autorités ce dimanche à Iquique, dans la province de Tarapacá.

Le premier s’est produit lorsqu’une voiture a été cramée par des manifestants et que le portail du supermarché Lider a été enfoncé pour le piller, avenida Héroes de La Concepción. Quant au second, il a montré une fois de plus les possibilités offertes aux individus qui ont identifié l’ennemi en se donnant les moyens d’agir, au-delà de la foule qui a notamment procédé à un blocage à hauteur de Pozo Almonte, sur la ruta 5 qui relie la ville portuaire d’Iquique à l’intérieur du pays.
Continue reading Iquique (Chili) : l’acharnement finit par payer

Contulmo (Chili) : sabotage contre l’industrie forestière

Un groupe d’inconnus a mené une nouvelle attaque incendiaire dans la province d’Arauco [en zone mapuche], qui s’est terminée par l’incendie d’au moins quatre camions et deux engins forestiers, selon les médias locaux. Ils se sont rendus sur une zone d’exploitation forestière située dans le secteur de San Ernesto, au nord de la commune de Contulmo, où ils ont procédé à l’incendie sans qu’il n’y ait de blessés.
Continue reading Contulmo (Chili) : sabotage contre l’industrie forestière

Cavaillon (Vaucluse) : attaque solidaire contre Saint-Gobain [re-mis à jour]

Deux engins incendiaires découverts dans l’usine Saint-Gobain de Cavaillon
France Bleu, 25 septembre 2020

Les employés de Saint-Gobain à Cavaillon (Vaucluse) ont découvert deux dispositifs incendiaires dans leur entreprise ce vendredi matin. Une équipe de démineurs a été immédiatement dépêchée sur place. Une enquête est ouverte.

A Cavaillon, ce vendredi 25 septembre les démineurs de Toulon sont intervenus à l’usine Saint-Gobain. Des employés ont découvert vers 10h, alors qu’ils faisaient du rangement, deux dispositifs incendiaires dans l’enceinte de l’entreprise, mais à l’extérieur. Ils ont réussi à neutraliser les engins artisanaux en état de fonctionner, avant que les démineurs n’arrivent.
Continue reading Cavaillon (Vaucluse) : attaque solidaire contre Saint-Gobain [re-mis à jour]

Chili : une mise à jour sur la situation de Mónica et Francisco

Informations après un mois d’incarcération des compagnons Francisco Solar et Mónica Caballero (août 2020)
traduit de l’espagnol de Contramadriz, 27 août 2020

Le 24 juillet 2020, l’État a arrêté les compagnons anarchistes Francisco et Mónica, accusés de l’envoi de colis piégés contre le commissariat n°54 et l’ex-ministre de l’Intérieur Rodrigo Hinzpetter (juillet 2019, action revendiquée par “Cómplices Sediciosos / Fracción por la Venganza”) et la double attaque explosive contre le bâtiment Tánica situé dans le quartier de Vitacura (février 2020 en pleine révolte, action revendiquée par “Afinidades Armadas en Revuelta”).
Continue reading Chili : une mise à jour sur la situation de Mónica et Francisco

Chili : une lettre de Mónica depuis la prison de San Miguel (mis à jour)

traduit de l’espagnol de Contrainfo, 2 août 2020

Santiago du Chili, début août 2020

Prison de San Miguel,
31 juillet 2020

Compagnon.ne.s, ami.e.s et proches,

Je vous écris à nouveau depuis une cellule. Je suis enfermée dans la prison de San Miguel, et resterai isolée pendant 14 jours selon le protocole de prévention de la contagion de la Covid-19, ensuite ils décideront dans quel régime me classer et me placeront dans un module définitif.
Continue reading Chili : une lettre de Mónica depuis la prison de San Miguel (mis à jour)