Archives de catégorie : Dans les publications

Publication : Avis de tempêtes n°49 – janvier 2022

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Avis de tempêtesbulletin anarchiste pour la guerre sociale n°49 (janvier 2022) vient de sortir.

« Depuis l’émergence des cités, la puissance économique a fondamentalement toujours marché sur les mêmes deux pieds : énergie et extraction. De l’esclavage au nucléaire, le progrès économique additionne les sources énergétiques qui confèrent toujours plus de puissance aux dominants, et vice versa, car c’est l’exploitation des sources énergétiques qui alimente directement la domination. A l’instar de l’extraction du pétrole qui a libéré une vertigineuse force énergétique, vieille de millions d’années, donnant des dimensions inouïes à l’industrialisme et à la guerre à l’échelle mondiale, l’économie numérique et électrifiée dépend de la vitesse d’extraction des métaux qui lui sont nécessaires. Ainsi se dessinent les lignes de front où sont et seront menées de terribles batailles. Chambouler leurs prévisions, transformer les occasions et situations en facteurs de désordre et d’imprévu, scruter ces lignes de front où l’ennemi se montre certes confiant, mais cependant plus vulnérable qu’ailleurs, se jeter dans les conflits qui se dessinent en y apportant sans tarder l’action directe, voilà des cris de bataille qui pourraient nous mettre activement sur les traces de l’ennemi. »

Pour lire tous les anciens numéros : avisdetempetes.noblogs.org

[Reçu par mail]

Liberté pour Claudio Lavazza !

[reçu par mail, 3 janvier 2022]

Liberté pour Claudio Lavazza !

Pilier sur lequel repose toute l’organisation sociale, la prison, contrairement à la rhétorique des gouvernements démocratiques, n’a pas une fonction de rééducation et de réinsertion dans la société, mais plutôt la fonction de punir, d’anéantir et d’éliminer ceux qui y sont emprisonnés ; autrement dit, ceux qui sont inutiles ou contre le bon fonctionnement de la société et de son économie. Le régime de détention de l’État français, celui de « Liberté, Égalité et Fraternité » issu de la Révolution, n’est pas différent ; il suffit de dire que la peine de mort n’a été abolie dans sa législation qu’en 1981. Mais la guillotine n’a été remplacée que par la volonté de tuer d’une manière plus “propre”: par l’écoulement lent et répétitif du temps enfermé.

Parmi les nombreuses vies prises dans l’étau de cette législation démocratique figure celle de l’anarchiste Claudio Lavazza.
Lire la suite

Publication : Avis de tempêtes n°48 – décembre 2021

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Avis de tempêtesbulletin anarchiste pour la guerre sociale n°48 (décembre 2021) vient de sortir.

« Le réchauffement climatique, le pic des combustibles fossiles, la fonte des glaces, la disparition de la biodiversité, la déforestation et la désertification, les ouragans et les déluges, tout en étant des phénomènes aux conséquences éminemment planétaires, n’annoncent pourtant probablement pas l’apocalypse planétaire finale, l’effondrement de l’État et du capital partout sur la planète. Mais ce ne sont pas moins des phénomènes bien réels : ils sont en train de modifier les sociétés humaines, et de redessiner les terrains d’affrontement et de lutte. Des études des assurances aux rapports stratégiques militaires, des projets menés par les grosses entreprises énergétiques aux recherches menées dans les laboratoires : dans toutes les salles de commande qui pilotent la course en avant de cette civilisation-titanic, on prend acte des changements qui sont en cours et qui s’annoncent.
Loin des conférences mondiales telles que celles dédiées au climat qui viennent confesser publiquement l’obsolescence politique face à l’ampleur du changement climatique, et pendant que des gens bien intentionnés continuent à implorer des mesures fortes, des centaines de milliers d’experts préparent un avenir avec changement climatique, avec réchauffement de la planète, avec pénurie de matières premières, avec pandémies facilitées par l’urbanisation, la mobilité motorisée et la globalisation. »

Pour lire tous les anciens numéros : avisdetempetes.noblogs.org

[Reçu par mail]

Publication : La caverne d’Ali Babel n°1

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du premier numéro de La caverne d’Ali Babel – Bulletin de correspondances anarchistes, dont voici une brève présentation tirée de la quatrième de couverture :

« Nous voudrions qu’ouvrir ce bulletin soit comme entrer dans une caverne pleine d’un précieux butin. On y entrerait comme des voleurs, plus attirés par la richesse qui s’y reflète et par l’usage que l’on entrevoit, que soucieux des multiples provenances de telles trouvailles.
Un dépôt d’idées et de réflexions anarchistes initialement exprimées dans des langues différentes, dans lesquelles piocher à son aise et auxquelles se confronter et s’affronter librement. Que la lecture poursuive son chemin en dehors de la caverne, voilà notre souhait. Qu’elle incite alors chaque individu y pénétrant à la réflexion, à la discussion et au débat. Pour que la porte fermée derrière soi ne soit qu’un début, ou qu’une étape, sur la voie d’une aventure exigeante et dense d’échanges, où la pensée et l’action cheminent côte à côte. »

Nous invitons toute personne intéressée à commander un ou plusieurs exemplaires à nous écrire (alibabel_AT_riseup.net).
Lire la suite

Brochure : Contrer l’avancée des travaux de Cigéo (Bure)

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Contrer l’avancée des travaux de Cigéo (Bure). Guide d’inspiration en réponse à la question Que faire ?, novembre 2021, 60p.

Présentation :

À Bure, le projet d’enfouissement de déchets nucléaires Cigéo a beau ne pas être encore validé, les travaux avancent. Les géomètres et naturalistes rodent à droite à gauche, des forages sont effectués pour la prise de données, une maquette de la descenderie est réalisée par POMA, la rénovation de la voie ferrée se prépare, des « affouages », ou débuts de défrichement, ont lieu dans le Bois Lejuc, le réseau électrique se densifie, les routes sont rénovées, une nouvelle gendarmerie est en construction.
lire la suite

Publication : Avis de tempêtes n°47 – novembre 2021

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Avis de tempêtesbulletin anarchiste pour la guerre sociale n°47 (novembre 2021) vient de sortir.

« Depuis quelques semaines, les trafiquants de chair humaine à la tête des États européens tirent la sonnette d’alarme sur fond d’enjeux géopolitiques et énergétiques bien plus vastes : à leur porte orientale se pressent quelques milliers de voyageurs indésirés qui tentent de fuir la misère, la guerre et l’oppression. Venus d’Irak, de Syrie, d’Afghanistan, du Yémen ou du Kurdistan, ils sont désormais coincés dans les glaciales forêts biélorusses face à 15 000 militaires polonais et leurs rouleaux tranchants déroulés à la hâte. Pour la seule journée du 16 novembre, les chiens de garde des confins de l’Europe affirment ainsi avoir repoussé près de 160 tentatives de « passages illégaux » de frontière, dont deux collectives et en force, laissant neuf flics et militaires sur le carreau lors de ces affrontements. Cette situation qui n’est pas sans rappeler à une moindre échelle celle de 2015, lorsque la route des Balkans avait déjà fini par être bloquée petit à petit à l’aide de murs (Bulgarie, Hongrie, Slovénie, Autriche), de camps barbelés et d’uniformes tabasseurs, a fait revenir sur le devant de la scène une expression a priori banale : l’Europe forteresse. »

Pour lire tous les anciens numéros : avisdetempetes.noblogs.org

[Reçu par mail]

Note critique : En parlant dégoût

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

[reçu par mail]

D’autres anarchistes de Marseille, En parlant dégoût.  A propos de la brochure « Mouchard ! » publiée l’imprimerie anarchiste l’Impatience il y a quelques jours, novembre 2021, 3 pages A4

Note : la brochure à laquelle il est fait référence dans le texte ci-contre, Mouchard ! des égouts de Marseille…, est disponible ici depuis le 27 octobre sur notre site.

Extraits :

« C’était important qu’un texte sorte [la brochure en question], de rendre publiques des informations et des réflexions autour des discours dangereux sur les potentiel.le.s auteur.e.s de faits illégaux. Ce genre de bavardages inconsidérés sur les pratiques supposées des un.e.s et des autres ne sont malheureusement que trop fréquents dans des milieux pourtant dits radicaux.
Lire la suite

Brochure : Mouchard ! des égouts de Marseille…

[reçu par mail]

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Imprimerie anarchiste L’Impatience, Mouchard ! des égouts de Marseille…, octobre 2021, 40 p.

Extrait de l’introduction :

De notre côté, nous avons laissé passer du temps en espérant qu’une discussion pourrait se tenir avec l’ensemble des membres du C.I.R.A.. Nous voulions nous confronter avec ceux qui gèrent l’espace, hébergeant une partie précieuse du patrimoine anarchiste, et qui le font tout en acceptant la présence d’un délateur en son intérieur. Si nous avons attendu pour publier noir sur blanc ce qui suit, c’est parce que nous avons cru qu’il était correct de laisser le temps nécessaire aux discussions et aux réflexions internes au C.I.R.A. lui même, qu’elles auraient pu générer une prise de position claire et partageable également par nous – nous considérions comme une évidence que protéger un infâme n’était pas possible pour des anarchistes… il n’en a pas été ainsi. La considération qui nous a été réservée – nous tenons à le souligner – par la majeure partie, et non par la totalité des personnes qui gèrent le C.I.R.A, a été minimale, car les défenseurs de Lou Marin se sont en grande partie limités à ignorer la situation.
Lire la suite

Publication : Avis de tempêtes n°46 – octobre 2021

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Avis de tempêtesbulletin anarchiste pour la guerre sociale n°46 (octobre 2021) vient de sortir.

« Chacun a déjà certainement pu éprouver amèrement la passivité des foules de zombies captifs plongés dans un écran lors de voyages en transport en commun, ou constater à quel point les rapports sociaux avaient subi un nouvel assaut de virtualisation béate lors des différents confinements – et pas que dans le cadre de l’esclavage salarié. De la même façon, certains politiciens populistes ont pu se pavaner sous forme d’hologramme lors de meetings simultanés, tandis que de vieux chanteurs populaires sur le retour ont prévu d’organiser une tournée de concerts sous la même forme. Mais tout cela sonnait encore un peu trop faux, lorsque le géant Facebook a fait le 18 octobre dernier l’annonce fracassante de la création de 10 000 postes dans ses laboratoires du vieux continent (Munich, Paris, Zürich, Cork) afin d’ « investir dans les nouveaux talents européens pour aider à construire “un métavers”. »

Pour lire tous les anciens numéros : avisdetempetes.noblogs.org

[Reçu par mail]

La résilience, nouvelle religion d’Etat

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

[reçu par mail]

Jack Déjean, La résilience, nouvelle religion d’Etat, septembre 2021, 5p. A4

Extrait :
L’idéologie de la résilience est en fait considérée comme une sorte de nouvelle religion d’Etat, où toutes les situations suscitant de la vulnérabilité sont saisies pour inciter à faire du malheur une source de rebond et d’adaptation : finalement une idéologie de « faire avec », tout en individualisant la responsabilité de la catastrophe. Son fondement est l’adaptation, instillant une nouvelle forme d’eugénisme. Ce sont les plus aptes à rebondir qui seront sauvés, pour subsister dans un monde où la vie est réduite à la survie et les individus condamnés à bricoler des solutions pour se protéger eux-mêmes.

Dans cette idéologie où chaque crise est prétexte à rebondir, l’être humain est considéré comme un système similaire à une machine, conformément à la cybernétique : un noyau de matière sans cesse envahi par des informations à intégrer et autour duquel gravitent les cercles circulaires de la vie biologique, du mental et de l’esprit. La religion est, au passage, réhabilitée comme un mécanisme consolidant le système immunitaire et favorable à la capacité de surmonter les chocs. On ne sait plus très bien si la religion est résilience, ou si la résilience est religion.

Publication : Avis de tempêtes n°45 – septembre 2021

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Avis de tempêtesbulletin anarchiste pour la guerre sociale n°45 (septembre 2021) vient de sortir.

« La catastrophe actuelle n’a que très peu de choses en commun avec celle des temps jadis. Elle n’est plus cette foudre de la nature ou l’œuvre d’un Dieu, mettant l’être humain face à lui-même – c’est un simple produit de l’arrogance scientifique, technologique, politique et économique. Si les catastrophes du passé pouvaient inciter à regarder l’impossible en face, en mettant sens dessus dessous l’ordre établi, les catastrophes modernes se limitent à creuser davantage dans le possible. Au lieu d’ouvrir l’horizon et de mener loin, elles l’enferment et le clouent à ce qu’il y a de plus proche. L’imagination sauvage cède le pas au risque calculé, où l’on ne désire plus vivre une autre vie, mais où on ambitionne de survivre en gérant les dégâts. »

Pour lire tous les anciens numéros : avisdetempetes.noblogs.org

[Reçu par mail]

[Affiche] : L’humanité est un risque à courir

traduit de l’italien de Disordine, 10 septembre 2021

L’humanité est un risque à courir.
Contre le green pass, l’obligation vaccinale et beaucoup d’autres

Nous avons compris depuis longtemps que les différents problèmes qui se présentent dans ce monde ne sont pas déliés. Un monde en guerre présente son compte de misères, de morts, de personnes en fuite. Une planète exploitée et polluée, présente son compte en termes de changements climatiques, de dévastation de la nature, de maladies et encore de personnes en fuite. Dans un monde où l’accumulation de richesses signifie accumulation de pouvoir, ce qui en découle est l’exclusion et la répression de ceux qui ne peuvent pas accéder à ces richesses. Ces arguments, qui ont été répétés depuis des siècles, ne semblent pas saisir le signe d’une période où, ce qui se passe, sont toutes les conditions décrites, de manière accélérée et exponentielle. Les discours prononcés autour de la pandémie, de la santé et de la gestion répressive et marchandisée qui s’en suit, comment pourraient-ils être séparés de tout le reste ?
Lire la suite

Brochure : Quand NDDL se prend pour le petit père des luttes

Laissebéton, 9 septembre 2021
(brochure reprise ici pour infos)

Quand NDDL se prend pour le petit père des luttes –
Entre récupération et autoritarisme
, septembre 2021, 20 pages A4

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Ce texte est une réponse collective de la part de personnes ayant lutté à la Zad du Carnet, à la Zad de la dune et contre le Surf Park de Saint-Père-en-Retz suite à des tentatives de récupération politiques de la part d’habitant.es de la Zad de NDDL. Nous avons souhaité éclaircir en quoi les pratiques de certains groupes habitant actuellement la Zad de NDDL nous affaiblissent collectivement dans nos luttes horizontales et anti-autoritaires et pourquoi nous ne voulons pas d’elleux dans nos luttes.
Lire la suite

Tract : Pass sanitaire ? Tout bloquer

Green pass ? Tout bloquer
traduit de l’italien de finimondo, 1er septembre 2021

S’abstenir de ce qui a la tête sur les épaules, régler son pas sur celui des tempêtes disait un adage d’il y a quelques temps.

Aujourd’hui, mercredi 1er septembre, une invitation à bloquer les trains a été lancée dans différentes gares du pays pour critiquer l’obligation du green pass*, nécessaire pour ceux qui veulent voyager sur certains moyens de transport. Que pourrait-il  se passer lorsque le train de la résignation à la coercition s’arrêtera, sur la vague du « si je ne peux pas me déplacer, personne ne se déplace » ?

Quand une antenne-relais du contrôle télématique est attaquée, quand un centre vaccinal est saboté, quand un virologue qui demande le confinement de ceux qui ne se vaccinent pas est bousculé dans la rue, quand une table de parti est renversée, quand on a la brillante idée de commencer à bloquer le déplacement des humains-marchandises, combien d’autres possibilités peuvent émerger ? Quand une protestation naissante contre le green pass et la disciplinarisation de la circulation des personnes ouvre des espaces à chacun, sans leadership ni services d’ordre, pouvons-nous commencer à développer des contenus qui mettent en évidence les contradictions sociales, en réponse aux contrôles toujours plus asphyxiants sur nos vies ?

Lire la suite

Tract : À quoi sert le QR code sanitaire ?

[Reçu par mail]

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Tract distribué dans quelques manifs « covid » à Paris depuis le 25 juillet 2021 (modifié d’un mot le 2 septembre).

À quoi sert le QR code sanitaire ?

Usage moral. Le QR code sanitaire incite tous les habitants à contribuer à diviser la société en deux. Les titulaires étant censés vertueusement se soucier d’autrui tandis que les récalcitrants sont marqués, par défaut, comme des mauvais citoyens irresponsables qui refusent volontairement de s’adapter à la marche de l’Histoire. Cette arriération imposée, ce débit social, est forgée par l’amalgame incontournable qu’implique le chantage entre liberté de circulation et vaccination.

C’est ainsi que la majorité qualitative des adaptés est sommée de se dégager de la minorité qualitative des inadaptés. La majorité dont il est question ici n’est pas à estimer comme nombre — bien qu’elle soit mise en courbes par les gestionnaires pour qu’ils évaluent l’efficience de leurs ordres. Il s’agit d’une capture de la liberté, censée relever de choix subjectifs : de celle de l’individu majeur ayant dépassé son statut mineur antérieur d’enfant social — qui, lui, est renvoyé au tout-à-l’ego des « antivax » et autres « complotistes ».
Lire la suite