Archives par mot-clé : Italie

Milan (Italie) : « saboter la guerre en attaquant les capitalistes et les bellicistes ici »

Traduit de l’italien de Il Rovescio, 20 mai 2022

11 mai – Un distributeur automatique de billets d’une agence de la banque Intesa-San paolo, située via Rapisardi à Milan, a été fracassé à coups de marteau.

Cette action vise à cibler un des nombreux affairistes impliqués dans la guerre en Ukraine. Intesa-San Paolo, principal groupe bancaire italien, est présent en Russie avec 28 agences, détient 1,3 milliard d’actifs, a émis plus de 5 milliards de prêts à des entreprises russes et détient plus de 50 millions d’obligations d’État. En 2017, il a acquis 19% du capital de Rosneft, le géant pétrolier russe, et contrôle la banque Pravex en Ukraine, qui fait actuellement l’objet d’une révision stratégique pour concilier ses bénéfices avec les sanctions occidentales.

Il faut saboter la guerre en attaquant les capitalistes et les bellicistes ici, et éviter les mobilisations du pacifisme civil.
Lire la suite

De Spilamberto à Piancastagnaio (Italie) : feu aux antennes-relais

Spilamberto (Modène), nuit du 21 février 2022

A Spilamberto (province de Modène), et plus précisément près du lac dans le quartier de San Vito, les pompiers ont été appelés la nuit de dimanche à lundi 21 février vers 4h30 par des habitants de la zone pour éteindre un début d’incendie. Une fois sur place, ils ont bien dû constater que les flammes étaient en train de dévorer le mât d’un relais de téléphonie mobile en provoquant d’importants dégâts à la structure, vu qu’elles avaient déjà atteint son sommet en courant le long des câbles. Plusieurs compagnies de téléphonie ont bien entendu rencontré des problèmes de signaux dans la zone.

Quant aux carabiniers, ils ne se prononcent pas sur les causes de l’incendie, mais vu les circonstances, on serait presque tentés de leur suggérer un probable suicide de l’antenne – certainement lasse de servir le contrôle policier et sanitaire ou d’assister au télétravail, et peut-être même désireuse de suivre le sort de nombre de ses collègues en Italie comme un peu partout en Europe depuis quelques années. Lire la suite

Italie : sabotages de fibre optique contre le pass sanitaire

traduit de l’italien de infernourbano, 8 février 2022

– Nuit du 5 novembre 2021. Rovereto, zone commerciale près du McDonald’s. Sabotée l’armoire de fibre optique de l’entreprise Telecom. Tags laissés sur place : « Laisse-passer la peur. Stoppe le pass sanitaire« .

– Trente, nuit du 26 au 27 octobre 2021. Sabotée une armoire de la fibre optique à côté de MediaWorld.  » Entrave les contrôles. Sabote le pass sanitaire. « 

Gênes (Italie) : destruction incendiaire d’un pylône à haute tension

traduit de l’italien de infernourbano, 31 décembre 2021

La nuit de la veille de Noël, lassés du panorama factice de la ville qui s’apprête à festoyer sur le traîneau du capitalisme, nous avons décidé de contribuer aux illuminations en allumant un pylône à haute tension appartenant à Terna [équivalent italien de RTE] avec quelques bidons d’essence. Notre petit cadeau nocturne s’est déroulé sans encombre, illuminant le ciel gris de quelques éclairs éblouissants et de quelques bruits sourds.

À ce jour, nous ne connaissons pas les dégâts réels causés, mais nous savons que Terna devra peut-être ajouter notre pylône de Noël à la liste interminable des travaux de maintenance, d’amélioration et de modernisation qu’elle s’apprête à effectuer sur les quelque 75 000 km de réseaux italiens.

Évidemment, l’espoir était, reste et restera celui d’éteindre définitivement le système d’approvisionnement en énergie, cœur battant de ce monde malade de consommation et d’opulence, de dévastation, de guerres et de mort.
Lire la suite

Milan (Italie) : l’agence Unicredit fait boum

traduit de l’italien de Il Rovescio, 31 décembre 2021

Le rugissement de la révolte a brisé le silence d’une nuit d’hiver glaciale. La violence anarchiste s’est abattue contre Unicredit, explosant au cours de la nuit contre une de ses agences milanaises dans le quartier de Barona. Un engin explosif, placé sur le seuil de la banque, a détruit l’entrée et les distributeurs automatiques de billets adjacents.

Le géant bancaire, présidé par l’ancien ministre de l’économie Padoan, est la deuxième banque d’Italie et est présent dans dix-huit pays. Elle finance l’exportation d’armes et de systèmes militaires depuis des années et compte parmi ses actionnaires Black Rock, le leader mondial des fonds d’investissement. Dans un monde où les banques ont le pouvoir de déterminer la course des marchés et la vie des personnes, l’attaque directe contre de telles structures est l’une des meilleures armes de lutte.
Lire la suite

Rome (Italie) : beau comme une caserne de carabiniers en flammes

Un incendie ravage une caserne de carabiniers à Rome
presse italienne, 15 décembre 2021

Les flammes ont englouti la caserne historique des carabiniers Salvo d’Acquisto à Rome. L’incendie s’est déclaré en fin de matinée de ce mercredi 15 décembre, vers 12h25. Il a touché l’étage supérieur du bâtiment du Neuvième régiment des carabiniers, soit la caserne du bataillon qui s’occupe de l’ordre public.

L’alarme a été donnée peu après par les militaires, qui ont remarqué les flammes, et les habitants, qui ont été alertés par une colonne de fumée s’élevant vers le ciel dans le quartier. Selon Il Messagero, un militaire a sauté par la fenêtre du premier étage de l’immeuble pour échapper aux flammes, retombant dans les bras de ses collègues. Un carabinier est blessé, mais de façon légère. Les causes de l’incendie restent encore à déterminer.

Côme (Italie) : la vitrine de la Lega au pavé

(QuiComo, 30 octobre, traduit de l’italien) – Acte de vandalisme contre le local provincial de la Lega [parti d’extrême-droite associé à la coalition gouvernementale au pouvoir*], situé via Dottesio à Côme. Une vitre sur rue a été endommagée, et la police scientifique est intervenue sur place pour procéder à des relevés destinés à l’enquête. Le conseiller régional du Parti Démocrate (gôche) Angelo Orsenigo a exprimé sa  » solidarité avec les dirigeants et les militants » de la Lega dans un communiqué de presse.

* Ndt : Le secrétaire d’État à l’Économie et aux Finances, Claudio Durigon (de la Lega), a par exemple dû démissionner en août 2021 suite à son souhait de baptiser un parc « Mussolini ». La Lega compte d’autres ministres dans la coalition italienne au pouvoir depuis février 2021, qui va du centre-gauche à l’extrême-droite.

Milan (Italie) : les chiens des puissants perdent leurs véhicules

traduit de l’italien de il rovescio, 1er novembre 2021

Services anti-piraterie, gardes du corps de VIP, installation de dispositifs de surveillance active, activité de conseil en matière de sécurité, etc etc Voici le prestigieux curriculum, directement consultable sur leur site, de l’entreprise de surveillance privée SKP Group.

Il s’agit d’une de ces sociétés privées qui se sont désormais hissées au rang de véritable corps de police et paramilitaire, capable de soutenir les traditionnelles forcées armées. Le personnel hautement qualifié, militairement entraîné et techniquement équipé est la garantie des services et des compétences qu’une telle entreprise offre aux puissants.

Pour toutes ces raisons, quelques véhicules de SKP ont été incendiés la nuit du 27 au 28 octobre*. Probablement habitués à opérer sans perturbation, ils laissaient généralement leurs voitures sans protection devant leur local situé via Ripamonti  à Milan. Une erreur qu’ils ont payé au prix cher.
Lire la suite

Milan (Italie) : le parti au pouvoir à coups de masse

traduit de l’italien de roundrobin, 18 octobre 2021

Milan – La nuit du 7 au 8 octobre ont été fracassées les vitres du local du Partito Democratico, section du quartier d’Ortica.

Inutile de dépenser trop de mots sur cet infâme parti. Au même titre que tous les autres, sa ligne et action de gouvernement (ces huit dernières années c’est le parti qui a majoritairement gouverné) tend à favoriser l’élite et à empirer les conditions de vie des plus démunis. De plus, c’est un des principaux responsables des restrictions actuelles et du green pass [pass sanitaire italien], instrument de chantage et de discrimination qui impose la ségrégation sociale à qui le refuse.

Cette action veut lancer un message clair : entreprendre et soutenir une lutte centrée sur la prolifération d’actions directes contre les institutions et ceux qui en tiennent les rênes.
Lire la suite

Rome (Italie) : incendie solidaire du véhicule d’une entreprise de technologie

traduit de l’italien de Inferno urbano, 5 octobre 2021

Le 28 août à Rome lors de la semaine internationale de solidarité avec les anarchistes prisonnier.es, nous avons incendié une voiture de l’entreprise Sirti. Sirti collabore à la digitalisation et au déploiement technologique qui est fondamental dans cette phase de développement de la domination ; nous n’avons besoin d’autre aucune autre motivations pour l’attaquer.

Solidarité avec toutes et tous les anarchistes prisonnier.es dans le monde ! Force et proximité avec Boris, dans le coma en France suite à l’incendie de sa cellule !
A toutes celles et ceux qui continuent à illuminer les nuits avec leurs actions !

Pour l’action directe incendiaire et destructive,
Vive l’anarchie

Autriche/Italie/E-U : extension du pass sanitaire et de la vaccination obligatoires

En Italie, le passe sanitaire devient obligatoire
pour tous les travailleurs

La Manche Libre, 20 septembre 2021

Dès le vendredi 15 octobre, le passe sanitaire sera obligatoire pour tous les travailleurs italiens, qu’ils soient du secteur privé ou public. Même les bénévoles dans les associations y seront soumis. Au total, cette extension du passe concernera 23 millions de travailleurs italiens. Le gouvernement a pris cette décision le jeudi 16 septembre.

Le « green pass » (nom du passe sanitaire en Italie) est déjà obligatoire pour les soignants et les enseignants. L’Italie sera ainsi le deuxième pays européen, après la Slovénie, à rendre le passe sanitaire obligatoire pour les travailleurs. Dans le pays, un peu plus de 40 millions de personnes, soit près de 75 % de la population âgée de plus de 12 ans, sont vaccinés.
Lire la suite

Turin (Italie) : révolte incendiaire au centre de rétention

traduit de l’italien (La Stampa, 10 septembre 2010, extrait)

(Turin) – Révolte dans le centre de rétention (CPR, Centro di Permanenza per il Rimpatrio) situé corso Brunelleschi : un groupe de migrants a mis le feu à plusieurs matelas, dans une tentative de déclencher un incendie contre les modules d’habitation. L’alarme s’est déclenchée dans le module rouge de la structure, subdivisée en plusieurs zones. Les effets de l’incendie étaient visibles jusqu’à l’extérieur, où une colonne de fumée s’est élevée au-dessus du centre.

Le module rouge a été entièrement détruit, soit 35 places du centre de rétention. Six retenus ont été transportés à l’infirmerie avec une légère intoxication liée à la fumée, tandis que les agents de la police de l’immigration tentent d’identifier les auteurs de la révolte.

Zelo Buon Persico (Italie) : feu à l’antenne-relais

Traduit de l’italien du Corriere della Sera, 14 août 2021 (extrait)

Le parquet de Lodi ouvre une enquête sur l’incendie de vendredi matin 13 août d’une antenne-relais à Zelo Buon Persico. L’hypothèse avancée par le procureur Domenico Chiaro est celle d’un incendie volontaire : les carabiniers ont déjà saisi les images de vidéosurveillance municipale près de l’antenne. L’alerte avait été déclenchée vendredi juste avant 5h du matin, et les pompiers déjà employés à combattre un incendie de vaste proportion dans un transformateur de la proche centrale thermique de Tavazzano, avaient dû envoyer une seconde équipe à Zelo.

Dans le premier cas, les flammes avaient été contenues en peu de temps, et la première hypothèse était celle d’un fait accidentel. A peu de distance de là, la police locale du Consorzio Nord Lodigiano et les carabiniers ont trouvé un tag sur un mur contre le Green Pass [pass sanitaire italien] et la 5G. Une découverte (même si selon les carabiniers les tags pourraient être antérieurs) qui a convaincu les militaires et le parquet à approfondir la nature de l’incident, puisque les tags (Non à la 5G, Non au Green Pass) peuvent apparaître comme une revendication.
A présent, l’hypothèse est celle d’un incendie volontaire. Au printemps dernier dans la zone contiguë de Cremona, s’étaient déjà produits de tels épisodes, avec des incendies boutés à des relais téléphoniques (y compris non 5G) suivis de revendications écrites.

Rome (Italie) : deux voitures de matons aux molotovs

traduit de l’italien de RomaToday, 26 juillet 2021 (extrait)

Deux voitures privées d’agents de la Police Pénitentiaire (les gardiens de prison) en service à la section pour femmes de la prison de Rebibbia ont été incendiées suite à un lancer de molotov et détruites par des flammes boutées dans la nuit par des inconnus. C’est le Sappe (syndicat autonome de la police pénitentiaire) qui a fait sortir l’information.

Les flammes ont éclaté dimanche via Bartolo Longo sur le parking de la prison. Une Fiat 500 et une Lancia ont été brûlées. Sur place, les agents du commissariat de San Basilio chargés de l’enquête ont aussi retrouvé une bouteille inflammable qui n’a pas pris.

Pozzallo (Italie) : révolte incendiaire dans le centre pour migrants

Dimanche 18 juillet vers 18h30, un incendie s’est déclaré dans le hotspot de Pozzallo, en Sicile (province de Ragusa), après que certains migrants aient mis le feu à leurs matelas. Le Hotspot de l’union européenne enfermait une centaine de migrants, dont une vingtaine de mineurs, arrivés récemment en Italie  à bord d’embarcations de fortune. Enfermés dans cette structure le temps de leur quarantaine-covid, ils devaient ensuite être orientés vers d’autres centres de rétention de Sicile.

Le bâtiment principal a été mis hors d’usage par l’incendie, et la préfecture a immédiatement « réhabilité » l’ancien bâtiment destiné aux femmes, et aussi transféré une vingtaine de migrants à Cifalì, portant leur total restant à 78. Pourtant, ce qui fait que les comptes ne tournent pas rond, c’est que 36 migrants ont réussi à s’évader du Hotspot de Pozzallo grâce à son incendie. Si 7 ont été repris, les autres courent toujours…

[synthèse de la presse italienne, 20 juillet 2021]