Archives par mot-clé : Caen

Soleil noir n°2 – mai 2021

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Si notre soleil est noir, c’est parce qu’une tâche se pose chaque jour sur notre cornée : là, troublant notre idéal domination, oppression, exploitation. L’ombre pesante du pouvoir et de l’autorité vient obscurcir notre goût insatiable de vivre et notre désir de liberté et d’égalité.

Soleil Noir devient pour ce second numéro une aventure collective. Pour autant, vous ne trouverez ici ni le Nous d’une position – d’un Parti pas si imaginaire que ça par exemple –, ni celui d’une Organisation, mais des textes, des analyses, des infos qu’il semblait important de mettre en circulation. Souvent glané dans des revues amies, ou rédigé par nos soins ou collectivement dans des assemblées ou des collectifs, tout ce « fatras » cherche à « éclairer » les situations que nous vivons, à alimenter nos révoltes et nos désirs de détruire ce vieux monde.

Si Soleil Noir n’est pas écrit à partir d’une position homogène et monolithique, il n’en demeure pas moins que notre « rédaction » partage de réelles affinités. Loin des poses militantes, pragmatiques ou radicales, et du goût consensuel de la composition politique, l’aventure vise à renouer avec un anarchisme autonome des structures politiques et syndicales, participant à son humble mesure à combattre ce monde d’exploitation et de dominations.
Lire la suite

Caen (Calvados) : manif et parloir sauvages

[reçu par mail, 27 mars 2021]

Une cinquantaine de personnes s’est retrouvée [samedi 27 mars] place St Sauveur suite à un appel à manif sauvage. Choix avait été fait de discuter ensemble de ce que nous allions faire, avec une proposition tout de même : se diriger vers la Maison d’arrêt en solidarité avec les prisonniers et prisonnières et en opposition à la construction de la nouvelle taule à Ifs et contre l’enfermement en général.

Des gens préfèrent rejoindre le rassemblement des intermittents et intermittentes place du théâtre, où une autre cinquantaine de personnes écoutent de la musique pour défendre la culture et contre la réforme du chômage. Après quelques appels à partir vers la taule, sans surprise, la culture ne se joindra pas à la fête.

30 individus sont tout de même partis en cortège, générant une longue file de bagnole derrière elles et eux, vers la Maison d’arrêt pour un parloir sauvage. Slogans et quelques échanges avec les taulards vont avoir lieu pendant 30 minutes environ.

Détruisons toutes les prisons !

Tract : Excursions dans le monde d’après

[reçu par mail]

Excursions dans le monde d’après

Travaille, consomme et ferme ta gueule !
C’est le propre des technocrates et autres experts et expertes de considérer qu’un désastre est une opportunité. C’est le cas du président fondateur du Forum économique mondial de Davos, Klaus Schwab, qui profite de la pandémie mondiale du coronavirus de 2020 pour promouvoir sa restructuration de l’économie et proclamer la quatrième révolution industrielle. Il le fait aux côtés de Thierry Malleret, conseiller des PDG et des politiques, dans un ouvrage au titre explicite : Covid-19, la grande réinitialisation, publiée en juin 2020 par le Forum économique mondial. Il s’agit d’accélérer le développement du numérique et des nouvelles technologies, pour restructurer l’économie mondiale.

Si la réalité de la vie ne s’épuise pas dans la programmation du devenir par ces visionnaires, le développement de la cybernétique est bel et bien enclenché. Certains processus sont en cours et se sont accélérés avec la crise sanitaire, laissant craindre un nouveau pas vers la soumission à la méga-machine. Jamais n’aura été aussi pertinent cet énoncé de Lewis Mumford dans un chapitre sur le devenir des mégapoles :
« La civilisation moderne n’est plus qu’un véhicule gigantesque, lancé sur une voie à sens unique, à une vitesse sans cesse accélérée. Ce véhicule ne possède malheureusement ni volant, ni frein, et le conducteur n’a d’autres ressources que d’appuyer sans cesse sur la pédale d’accélération, tandis que, grisé par la vitesse et fasciné par la machine, il a totalement oublié quel peut être le but du voyage. Assez curieusement on appelle progrès, liberté, victoire de l’homme sur la nature, cette soumission totale et sans espoir de l’humanité aux rouages économiques et techniques dont elle s’est dotée. L’homme, qui s’est assuré une domination incontestable sur toutes les espèces animales d’une taille supérieure à celle des virus et des bactéries, s’est avéré incapable de se dominer lui-même ».

Les virus, justement, viennent rappeler la fragilité de la civilisation moderne. La crise sanitaire et ses mesures de contrôle ont mis nos sociétés à nu : la priorité est de produire et de consommer « essentiel », le reste étant relégué à des agréments inutiles. Se rencontrer, participer à des collectifs, se balader, profiter d’un spectacle ou d’une exposition sont quelques exemples d’activités support de la vie sociale pourtant considérés comme des ajouts suppressibles selon les circonstances. Les prothèses technologiques sont venues se substituer aux pratiques concrètes, mettant en jeu les corps et la rencontre physique. Jamais le slogan « Travaille, consomme et ferme ta gueule » n’avait été si pertinent.
Continuer la lecture de Tract : Excursions dans le monde d’après

Tract : Adresse à celles et ceux qui veulent filmer en paix (mis à jour)

[reçu par mail]

Adresse à celles et ceux qui veulent filmer en paix

Le 22 février 2014, une manif traverse les rues nantaises en opposition à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Des affrontements ont lieu avec les flics, des sabotages et dégradations ont lieu, notamment d’engins de chantier, d’un magasin Vinci et d’un commissariat. Juste après, Ouest-France livre spontanément ses images à la police afin de faciliter l’arrestation des personnes les plus déterminées à empêcher le bétonnage et la réalisation d’un projet capitaliste. Ce n’est qu’un exemple particulièrement explicite du rôle des journalistes et des images.

Le 18 mai 2016, une voiture de flics brûle quai de Valmy à Paris, alors que des flics réacs défilent sur l’une des places devenue un symbole de la contestation sociale. Des tas de gens s’empressent de filmer la scène sous tous les angles. Quelques heures après et les jours suivants, 9 personnes sont interpellées, notamment sur la base de ces images. L’avocat d’un des accusés verse même au dossier une vidéo incriminante pour d’autres co-accusés dans le but de dédouaner son client. Une fois encore, les images servent à de lourdes condamnations.

Pendant toute la lutte dite des gilets jaunes, un grand nombre de personnes sont tombées à cause d’images, parfois issues de vidéosurveillance ou de flics, d’autres fois provenant de journalistes, très souvent de manifestants et manifestantes eux mêmes. Beaucoup ont fini en prison. D’autres gens viennent en manif en se faisant officiellement porter pâle auprès de leur employeur, ou tout simplement risquent des répercussions de la part de leur employeur si celui-ci les voit dans des luttes sociales. Que les choses soient claires : défendre le fait de filmer en manif, ce n’est ni plus ni moins défendre le fait d’être une balance !
Continuer la lecture de Tract : Adresse à celles et ceux qui veulent filmer en paix (mis à jour)

Caen (Calvados) : Rapide retour sur la « marche des libertés »

[reçu par mail]

Rapide retour sur la manif caennaise de ce samedi

A 14h30 place de la République, plus de 5000 personnes qui partent en cortège pour une manif de gauche bien ennuyeuse et loin du centre-ville, pour protéger la réouverture des commerces.

Vers 16h, ça arrive à la Pref, où les flics sont déployés. Fin de manif officielle. Mais ça part en sauvage bien plus sympathique, vers l’hypercentre, avec un millier de personnes environ. Des tags, des jets de projectiles vers les flics, quelques feux de joie de poubelles et de palettes. Les flics gazent rue Ecuyère. Pas mal de gens déterminés, mais aussi quelques personnes prenant la tête aux gens les plus déterminés. Beaucoup de gens peu habitués aux manifs de ce type, pas mal aussi de gilets jaunes sur le retour. On retrouve aussi des positions très diverses, entre défense du petit commerce ou de la liberté de la presse (pour filmer les flics, mais aussi les révoltés, quitte à les envoyer entre les mains des juges et des matons) à une opposition aux flics, au capitalisme, ou même à l’ordre existant dans son ensemble. Il semble qu’à Caen nous ayons échappé au slogan « Liberté » tout en brandissant son téléphone portable, comble de l’aliénation et de l’acceptation de la surveillance…
Continuer la lecture de Caen (Calvados) : Rapide retour sur la « marche des libertés »

Caen (Calvados) : au nez et à la barbe des flics…

Caen. Une banque dégradée mardi soir
Ouest France, 25 novembre 2020

En fin de soirée, mardi 24 novembre 2020, dans le centre-ville de Caen, des dégradations ont été découvertes sur la façade d’une banque, la Société générale, boulevard Leclerc. Les vitres du sas avaient été abîmées et un distributeur de billets également. Une enquête est ouverte.

Entre 18 h et 20 h, environ 700 personnes avaient participé à une manifestation non déclarée, pour protester contre l’adoption de la loi « Sécurité globale » adoptée par les députés à l’Assemblée nationale. Le rassemblement initial s’était tenu boulevard Leclerc mais il n’était pas établi, mercredi matin, que les dégradations puissent y être reliées. Le cortège a défilé sans incident et sans interpellation, dans le centre-ville caennais.

Soleil noir n°1 : bulletin apériodique anarchiste

Cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf

Souvent un journal, un fanzine ou une revue sont des aventures collectives, Soleil Noir en est une individuelle. Vous ne trouverez ici ni le Nous d’une position – d’un Parti pas si imaginaire que ça par exemple, ni celui d’une Organisation, mais des textes, des analyses, des infos qu’il semblait important de mettre en circulation. Souvent glanés dans des revues amies, ou rédigées par mes soins ou collectivement dans des assemblées ou des collectifs, tout ce « fatras » cherche à « éclairer » les situations que nous vivons, à alimenter nos révoltes et nos désirs de détruire ce vieux monde.
Continuer la lecture de Soleil noir n°1 : bulletin apériodique anarchiste