Archives par mot-clé : Loire

Saint-Chamond (Loire) : le local du député à coups de masse

Le local de campagne d’Emmanuel Mandon dégradé
à Saint-Chamond
Le Progrès, 22 juin 2022 (extrait)

Elu député de la troisième circonscription de la Loire dimanche , Emmanuel Mandon fête ce mercredi ses 57 ans. Mais c’est une mauvaise surprise qui l’attendait ce mercredi matin. Son local de campagne, situé rue des Trois-Frères à Saint-Chamond, a été dégradé durant la nuit. Plusieurs impacts apparaissent sur les vitres, fendant et brisant le verre à plusieurs endroits.

Les policiers sont venus procéder aux constatations. Emmanuel Mandon, qui va déposer plainte, n’avait pas encore décroché les banderoles de sa campagne aux couleurs de la Majorité présidentielle (via le MoDem). Ce qui lui a semble-t-il causé cette mésaventure.

Saint-Etienne (Loire) : le député macroniste perd sa vitre

Le local de campagne du député Mis vandalisé dans la nuit
Le Progrès, 25 mai 2022

Ce n’est pas la première fois que Jean-Michel Mis fait l’objet d’attaques. Mais jusque-là, les auteurs s’en étaient tenus aux mots, avec plusieurs épisodes de menaces de mort. Ce mercredi matin, ce sont des actes de vandalisme qui ont atteint la permanence de campagne du député Renaissance (Ensemble ! majorité présidentielle), candidat à sa succession sur la deuxième circonscription de la Loire.

La vitre du local, situé 15 avenue de la Libération à Saint-Étienne, a été « totalement brisée, sans qu’on sache pour le moment si cela s’est produit sous l’effet d’une pierre ou d’un autre projectile ou si ce sont des coups violents qui ont été portés », précise le député de la majorité présidentielle par téléphone, alors que la police technique et scientifique est sur les lieux pour réaliser ses relevés.

Villerest (Loire) : perforer le joujou des riches

Des dégradations commises sur des greens du golf du
Domaine de Champlong

Le Progrès, 30 avril 2022 (extrait)

Dans la nuit de vendredi à samedi, des dégradations ont été commises sur des greens du golf du Domaine de Champlong, à Villerest, près de Roanne. Des trous ont été creusés sur deux greens du parcours et des inscriptions hostiles aux golfeurs ont été inscrites. Une plainte a été déposée par l’exploitant du golf.

Le golf du Domaine de Champlong se situe sur un espace de quelque 60 hectares et offre un parcours de 18 trous et un autre de 9 trous. Il a été inauguré en septembre 2021.

Firminy (Loire) : et deux voitures de flics de plus en moins [MaJ]

Véhicules de police incendiés dans la Loire
France3/un site policier, 15 décembre 2021 (extraits)

Un nouveau véhicule de police a été incendié devant le commissariat de Firminy (Loire) dans la nuit de lundi à mardi, 48 heures après un acte similaire.

Un troisième véhicule de police sérigraphié a été incendié la nuit dernière, devant le commissariat de Firminy situé avenue de la gare. Ce Peugeot Partner a été retrouvé en feu vers 04h50 alors qu’il était stationné. Les policiers ont tenté d’éteindre les flammes avec un extincteur mais il a fallu l’intervention des sapeurs-pompiers pour venir à bout du feu.

L’automobile a été entièrement détruite et le feu a dégradé le flanc gauche d’un second véhicule de police banalisé, de marque Ford, selon une source policière. Des constatations ont été réalisées sur place et les enquêteurs ont découvert des débris qui seraient ceux d’un cocktail Molotov.
Lire la suite

Firminy (Loire) : les voitures de flics aux molotovs

Deux voitures de police incendiées devant le commissariat
de Firminy

Le Progrès, 12 décembre 2021 (extrait)

C’est un nouvel acte anti-police qui s’est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche à Firminy. Deux voitures de police sérigraphiée, stationnées devant les locaux du commissariat de l’Ondaine, situés 15 avenue de la gare à Firminy, ont été volontairement incendiées. Il était environ 4 h 30, lorsque les fonctionnaires d’astreinte durant cette nuit ont entendu un « grand boum ». Un premier véhicule s’est embrasé avant que le feu ne vienne se propager au second. Malgré l’intervention rapide des pompiers, les deux utilitaires ont été détruits par les flammes.

Très vite, une enquête a été ouverte pour dégradations et destruction de biens publics. Selon les premiers éléments relevés sur place, les policiers privilégieraient la thèse du cocktail molotov lancé par des individus. L’exploitation des films des caméras de vidéosurveillance devrait permettre aux enquêteurs d’en établir le nombre. Avec l’espoir peut-être de procéder à leur identification, même s’il y a peu de chance pour que les malfrats aient agi à visage découvert.

Saint-Etienne (Loire) : « affirmer notre hostilité contre cette société dans son ensemble »

[reçu par mail, 13 novembre 2021]
(Ndlr : Sur cette belle attaque coordonnée, voir ici et .)

Attaque

Dans la nuit du 2 au 3 novembre 2021, nous avons mené une attaque coordonnée contre trois antennes-relais aux alentours de Saint-Etienne en y mettant le feu.
(Et non pas une, comme les médias ont essayé de le faire croire !)

Cela à coupé les communications téléphoniques et interrompu momentanément la dépendance dont le techno-monde à besoin pour perdurer.

(On pourrait prendre comme exemple l’usine d’armement du groupe Thales dans la commune avoisinante ou les 80.000 personnes privées de téléphones pour la semaine mais il y en a pleins d’autres…)

Nous ne voulions pas uniquement nous en prendre à un nouvel aspect des technologies (la 5G), mais affirmer notre hostilité contre cette société dans son ensemble.

Vive la révolte
Vive le feu
Et vive les K-ways plus étanches !

Des A.C.R.A.T.E.S
(Associations Coordonnées pour la Révolte Anti-Tech
et l’Eco-Sabotage
)

Les chiffres du jour : 3, 15, 50, 80 000

Saint-Héand (Loire). A propos de chiffres, le reportage de F3 a précisé que suite au sabotage du local télécom, le feu l’a ravagé puis est monté jusqu’à 20 mètres de haut, contraignant les opérateurs à remonter tout le week-end près de 2,5 kilomètres de câbles sur 35 mètres d’antenne…

[Les journaflics de France3 ont aussi révélé le 8 novembre qu’en plus du local de l’antenne-relais de Saint-Héand (Loire) entièrement détruit, une seconde antenne a été cramée la même nuit du 3 novembre 2021 à quelques kilomètres de là, soit à Cellieu sur les hauteurs de Saint-Chamond. Et même qu’une troisième a été visée un peu plus loin lors de ces « attaques simultanées », malheureusement sans succès, sur les hauteurs du Guizay au-dessus de Saint-Etienne].

Loire : deux antennes-relais incendiées coupent 80 000
personnes de réseau

France3, 8 novembre 2021

Dans la nuit du mercredi 3 novembre, un incendie a détruit un local télécom à Saint-Héand, dans la Loire. Le réseau des clients Bouygues et SFR est coupé du nord de Saint Etienne à Montbrison. Au total environ 80 000 personnes ne peuvent ni émettre ni recevoir des appels.

« Tout a été détruit » résume un des chefs des travaux de réparation. « On espère un retour à la normale mardi » soit une semaine entière de travail avec 15 personnes à pied d’œuvre. « On a une cinquantaine de câbles brûlés et tous les équipements télécoms qui étaient dans le local ».
Lire la suite

Saint-Héand (Loire) : l’antenne-relais réduite au silence [MaJ]

D’après un reportage télévisé de la chaîne localeTL7 du 6 novembre titré « Il faudra attendre encore avant d’avoir du réseau », et portant sur les réparations en cours, c’est à la fois une antenne Bouygues et celles de Free et SFR qui ont été touchées par ce sabotage incendiaire. Quant au chef de chantier, il n’a pu que déplorer la grande quantité de câbles à acheminer sur place puis remplacer (jusqu’au sommet avec nacelle spéciale pour Bouygues) ainsi que l’absence de stocks disponibles de connecteurs, en cette veille de week-end. Tout cela risquant fort de prolonger la déconnexion du réseau plus longtemps qu’espéré par les opérateurs.

Panne sur les réseaux Bouygues et SFR après l’incendie
d’une antenne

Le Progrès/Radio Scoop, 3 novembre 2021

Ce mercredi, des milliers d’abonnés Bouygues et SFR sont privés d’internet et de téléphone sur un vaste secteur de l’agglomération stéphanoise. La cause : un incendie qui a touché un site Bouygues télécom sur la commune de Saint-Héand dans la nuit de mardi à mercredi.

Au lieu-dit « la Pierre de la Bauche », l’antenne Bouygues et son local technique ont été la proie des flammes. D’après Bouygues Télécom, la panne touche les abonnés des secteurs nord-est et nord de Saint-Etienne, depuis Saint-Just-Saint-Rambert jusqu’à Rive-de-Gier, en passant par Saint-Chamond, La Grand-Croix ou encore Lorette. Selon la préfecture de la Loire, ces clients se trouvent principalement dans un secteur comprenant les communes de Montrond-les-Bains, Saint-Galmier, La Fouillouse Saint-Héand et Andrézieux-Bouthon. 

S’il appartient à Bouygues Télécom, les clients des opérateurs SFR et Free rencontrent, eux aussi, des difficultés pour se connecter au réseau, puisque les trois opérateurs partagent des infrastructures passives.
Lire la suite

Lorette (Loire) : fêter Halloween à coups de pavasses contre la mairie

Loire : la mairie de Lorette visée par des projectiles
Radio Scoop/Le Progrès, 1er novembre 2021 (extraits)

Dans la nuit de dimanche à lundi, des dégradations ont été commises sur plusieurs bâtiments appartenant à la commune de Lorette. Des malfaiteurs ont profité de la nuit d’Halloween pour dégrader notamment la mairie de Lorette, dans la Loire. Plusieurs individus ont jeté pierres et pavés sur les vitres donnant sur l’accueil de l’hôtel de ville, et celles de la salle des mariages.

Ce ne sont pas les seules dégradations à déplorer dans l’hyper centre de la commune. Les entrées principales et latérales de la salle Jean Rostand, ont également été caillassés.

Néronde (Loire) : saisir l’occasion pour fausser compagnie aux geôliers

Loire. Ils avaient profité d’un arrêt sur une aire d’autoroute pour s’évader, deux détenus arrêtés
AFP, 19 juin 2021

Samedi après-midi, les deux hommes rentraient des épreuves finales d’un concours organisé à l’Institut Paul Bocuse d’Ecully, dans le Rhône, lorsqu’ils ont faussé compagnie à leurs accompagnateurs du Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP). L’évasion s’est produite dans la commune de Néronde, dans la Loire. Ils avaient « profité d’un arrêt aux toilettes sur l’aire d’autoroute de la Loire, en bordure de l’A89, pour y voler une voiture et s’enfuir à son bord », selon le chef du parquet roannais.

Les deux hommes bénéficiaient d’une permission de sortie du juge d’application des peines de Moulins qui les suit dans le cadre de la préparation de leur réinsertion professionnelle, précise-t-on de même source. Ils faisaient partie, avec des détenus du centre pénitentiaire de Riom (Puy-de-Dôme), et des maisons d’arrêt du Puy-en-Velay (Haute-Loire) et de Bonneville (Haute-Savoie), des finalistes du challenge culinaire inter-prisons lancé par le chef étoilé marseillais Michel Portos. Ce concours vise à encourager les participants à poursuivre leur parcours d’insertion professionnelle en prison, en préparant le titre professionnel d’agent de restauration.
Lire la suite

La Talaudière (Loire) : blocage contre les parloirs avec plexi

Loire : weekend de Pâques tendu à la prison de La Talaudière
France bleu, 10 avril 2021 (extrait)

Le weekend de Pâques a été particulièrement tendu à la prison de La Talaudière, dans la Loire. Samedi vers 17 heures, 43 détenus ont refusé de réintégrer leurs cellules après la promenade. Parmi leurs revendications, la suppression des plexiglass au parloir, installés à cause de l’épidémie de Covid-19, mais que certains détenus et leurs familles vivent mal. Certains ont aussi demandé l’installation de consoles Xbox dans les cellules.

Le blocage a duré plus de trois heures, jusqu’à l’intervention des Equipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS), des surveillants pénitentiaires chargés du maintien de l’ordre en prison. Les détenus sont finalement remontés en cellules vers 21 heures. Les deux hommes considérés comme les meneurs de ce mouvement de protestation ont été transférés, et les membres de ERIS sont restés à la prison tout le weekend, lundi inclus.

La Valla-en-Gier (Loire) : révolte contondante au Centre éducatif renforcé

Loire : deux éducateurs agressés par des jeunes dans un centre éducatif renforcé
La Provence, 11 mars 2021 (extrait)

Deux éducateurs ont été agressés mercredi par cinq jeunes dont ils avaient la charge dans un centre éducatif renforcé (CER) de La Valla-en-Gier (Loire) pour leur avoir refusé une pause cigarette, a appris l’AFP de sources concordantes. « Les sapeurs pompiers ont pris en charge un homme de 40 ans frappé de nombreux coups, évacué en urgence relative, et un homme de 34 ans, qui se trouvait en état de choc », ont indiqué les pompiers à l’AFP.

Les deux éducateurs ont été transportés vers le centre hospitalier de Saint-Chamond. « Nous avons été alertés vers 20h50 par un éducateur. Des jeunes du CER s’en sont pris à deux d’entre eux, dont l’un s’est pris un coup de barre de fer et a chuté inconscient au sol », a précisé la gendarmerie. Une vingtaine de militaires ont rapidement été dépêchés sur place pour sécuriser les lieux et permettre l’intervention des secours et l’assistance aux victimes.

L’un des mineurs a été immédiatement interpellé tandis que les quatre autres ont été retrouvés ou se sont rendus aux gendarmes dans la soirée. Tous ont été placés en garde à vue. Les jeunes, deux filles et trois garçons, âgés entre 15 et 16 ans, venaient d’entamer une session de cinq mois au sein de la structure inaugurée en 2018.
Continuer la lecture de La Valla-en-Gier (Loire) : révolte contondante au Centre éducatif renforcé

Rive-de-Gier (Loire) : rosser les couvreurs de feu

Couvre-feu : trois hommes interpellés dans la Loire après l’agression d’un policier
L’Obs, 26 octobre 2020

Trois hommes âgés de 21 à 27 ans ont été interpellés dans la nuit de samedi à dimanche à Rive-de-Gier, dans la Loire, après l’agression d’un policier lors d’un contrôle du couvre-feu, a-t-on appris dimanche de sources policières. L’incident s’est produit samedi vers 23h30 lors du contrôle, par deux policiers d’une brigade canine, d’un groupe de sept personnes alcoolisées qui violaient le couvre-feu dans le centre de cette commune de la vallée du Gier.

Trois d’entre elles ont bousculé et fait chuté au sol l’un des policiers, avant de le frapper à coups de poing et de pied et de prendre la fuite, précise-t-on de même source.
Continuer la lecture de Rive-de-Gier (Loire) : rosser les couvreurs de feu

Lézigneux (Loire) : une envie pressante de liberté

Forez : le détenu évadé après une sortie champêtre toujours en cavale
Le Progrès, 12 octobre 2020

Depuis vendredi, midi, un détenu, incarcéré à la maison d’arrêt de la Talaudière, est en cavale. Il a profité d’une sortie pédagogique à dos d’âne autour de l’étang de Vidrieux dans la commune de Lézigneux, pour se faire la belle.

Le prisonnier, qui faisait partie d’un groupe de cinq détenus, escortés par autant de surveillants pénitentiaires, a prétexté une envie pressante pour prendre la poudre d’escampette. Très vite l’alerte a été donnée.
Continuer la lecture de Lézigneux (Loire) : une envie pressante de liberté

Saint-Etienne (Loire) : deux voitures de matons partent en fumée

Loire: deux véhicules de surveillants de la prison de La Talaudière incendiés
AFP, 24 septembre 2020 (extrait)

Les véhicules de deux surveillants de la prison de La Talaudière (Loire), ont été incendiés sur le parking de l’établissement dans la nuit de mercredi 23 à jeudi 24 septembre, a appris l’AFP de sources pénitentiaire et policière.

Une vidéo permet d’apercevoir de loin les silhouettes de deux individus cagoulés qui, vers 2H du matin, se dirigent vers le parking réservé aux visiteurs du centre pénitentiaire, a-t-on précisé de mêmes sources. La direction de l’administration pénitentiaire a relevé que «les voitures incendiées n’étaient pas stationnées sur le parking réservé au personnel, fermé par une barrière».