Archives par mot-clé : Seine-Saint-Denis

Villepinte (Seine-Saint-Denis) : lettre de prison d’Ivan, « La solidarité c’est l’attaque »

Lettre d’Ivan depuis sa cellule. Il est incarcéré depuis quelques jours en détention préventive à la maison d’arrêt de Villepinte. Voici sa première lettre…

15 VI 2022

Je m’appelle Ivan, je suis anarchiste.
J’ai été arrêté par la SDAT (1) samedi 11 juin, vers 3h30, pas loin de chez moi, alors que je rentrais.
Je suis inculpé de six incendies de véhicules qui ont eu lieu à Paris et Montreuil entre janvier et juin, souvent revendiqués en solidarité avec des prisonnièr.e.s anarchistes (la dernière, la voiture d’une ambassade a été incendiée le soir de mon interpellation, dans le 17e.

Pendant des mois, les flics ont mis en place des filatures, des écoutes téléphoniques, ils ont installé une caméra dans l’entrée de mon immeuble, ils ont intercepté mon courrier (notamment les lettres des compas en prison) et regardé mon compte en banque.
Une autre personne (on se connaît seulement de vue mais il a toute mon estime) a été suivie, écoutée, etc. , aussi mais pas mis en cause. Courage, mon vieux !

L’enquête de la SDAT a commencé en février 2022 sur ordre de la procureure Laure-Anne Boulanger, du parquet de Bobigny.
Ils ont aussi sortis des tiroirs une autre enquête, classée, qui avait été menée par d’autres flics, sur une cinquantaine d’incendies de véhicules, revendiqués par les anarchistes, à Paris et environs, entre juin 2017 et 2021. La SDAT a “réuni” les deux enquêtes, mais la juge d’instruction (Stéphanie Lahaye du tribunal de Bobigny) a retenu seulement les six dernières actions. Pour les autres, je suis “témoin assisté”.
Lire la suite

Bobigny (Seine-Saint-Denis) : incarcération d’un anarchiste accusé d’incendies

Ultragauche : un activiste interpellé après les incendies de véhicules diplomatiques dans les quartiers chics de Paris
Le Parisien, 16 juin 2022 (extraits uniquement)

Un quadragénaire italien a été interpellé par les policiers de la Sous-direction de la section antiterroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) dans la nuit de vendredi à samedi dernier [11 juin] alors qu’il venait de mettre le feu au véhicule immatriculé corps diplomatique de l’ambassadeur du Guatemala dans le XVIIe arrondissement de Paris.

L’incendiaire, tout vêtu de noir pour se confondre avec la nuit, a été arrêté à 3h25 du matin dans le Val-d’Oise alors qu’il venait de ranger son vélo à l’intérieur de sa voiture pour regagner son domicile
. Un mode opératoire répété des dizaines de fois, toujours le week-end et souvent le samedi soir. Pour ne pas se faire repérer, le résident italien, très précautionneux et discret, agissait toujours seul, laissait ses portables allumés à la maison, utilisait des gants de protection et fréquentait des rues non carrossables échappant aux caméras de surveillance. Des techniques pour échapper à la police bien connues de l’ultragauche, dont les activistes sont souvent difficiles à identifier et à interpeller.

Lire la suite

[Tract] : La construction d’une nouvelle prison commence à Noisy-le-Grand (93)

La construction d’une nouvelle prison commence
à Noisy-le-Grand (93)

Cliquer sur l’image pour ouvrir le tract

À Noisy-le-Grand une SAS va commence à sortir de terre. Derrière cet acronyme se cachent de nouvelles places d’enfermement donc plus de prisonnier-es. D’après ses concepteurs cette « Structure d’Accompagnement vers la Sortie » est un dispositif de plus pour favoriser « l’insertion », et aider à l’« autonomisation des personnes détenues ». 24 nouvelles prisons de ce type sont prévues sur le territoire, faisant partie du plan prison national, où 15 000 nouvelles cellules doivent être construites d’ici à 2027.

La liste des collabos à la construction de cette nouvelle prison ici, au verso du tract

Contrairement aux discours du ministère, ces petites prisons ne seront pas dans des immeubles lambdas en centre-ville, avec de nombreuses peines en semi-liberté. En réalité, vu les réticences locales à voir des taulard-e-s déambuler dans les rues, la plupart seront reléguées en périphérie, certaines étant même prévues sur des domaines pénitentiaires pré-existants. De toute manière quelle que soit la hauteur des murs et la présence ou non de miradors et barbelés, sortir sans permission restera une évasion.
Lire la suite

Montreuil (93) : « A bas les JO » et « Feu aux CRA »…

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : attaques de véhicules contre les centres de rétention et les Jeux Olympiques
Lille Indymedia, 7 avril 2022

Il y a une semaine, nous avons taggué « A bas les JO » et « Feu aux CRA » sur une voiture de l’entreprise Spie Batignolles, puis nous avons inscrit « A bas les CRA / Expulseurs » et brisé les vitres d’un véhicule de la SNCF, pour l’immobiliser le jour d’après.

Si nous avons attaqué la SNCF, c’est parce qu’elle contribue à expulser les personnes qui n’ont pas de papiers. Systématiquement, les contrôleurs de la SNCF livrent ces personnes à la police aux frontières (PAF), qui les renvoie ensuite directement dans un autre pays ou les enferme dans les centres de rétention administrative (CRA) en France. Chaque année, on emprisonne plusieurs milliers de personnes sans titres de séjour dans les 25 CRA du territoire, dans le but de les expulser. Elles peuvent y rester jusqu’à 90 jours.
Lire la suite

Montreuil (Seine St Denis ) : incendie antinuc d’une voiture de l’Est républicain

Attaque (qui l’a reçu par mail, 20  février 2022)

Les journaux sont les porte-parole du pouvoir et de l’argent. Ils sont des entreprises qui veulent faire du fric comme toutes les autres entreprises. Leur prétendue « objectivité » ne dépasse presque jamais les limites de la narration étatique et les intérêts économiques.

Prenons par exemple l’opposition au nucléaire. Avec leur soutien enthousiaste ou parfois leurs fausses critiques les journaux nous donnent l’impression d’un débat « démocratique » pour mieux nous préparer à accepter des décisions prises à l’avance pour satisfaire les intérêts économiques de ce secteur énergétique et la soif de puissance militaire des hautes sphères de l’État. Et les médias « écolos », leur critique à cette technologie dévastatrices se limite à des bonnes intentions, mais ils sont toujours prêts à condamner les personnes qui essayent de la contraster par des actes. Leur défense de la légalité n’est rien d’autre qu’une défense de l’État et des patrons (les patrons du nucléaire, les patrons de ce monde, leurs patrons bien-aimés).
Lire la suite

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : La fiiibre arrive chez vous

Attaque (qui l’a reçu par mail), 26 janvier 2022

« La fiiibre arrive chez vous » …bah non c’est raté, cette fois c’est nous qu’on est arrivés avant.

Le furgon-nacelle SFR qui était garé rue Girard à Montreuil la nuit du 21 au 22 janvier ne sera plus utilisé pour installer la fibre optique, ni rien d’autre. On lui a mis le feu, du coup il ne participera plus à la numérisation du monde. On a voulu mettre un petit bâton dans les rouages de la machine qui est en train de nous étouffer. La transformation en cours de nous tous en simples appendices d’un réseau d’ordinateurs, dans une société d’autant plus autoritaire et fondée sur l’exploitation et la destruction des êtres humains et de la nature.
Lire la suite

Noisy-le-Grand (93) : les nouvelles prisons de type SAS et leurs collabos


La construction d’une nouvelle prison commence
à Noisy-le-Grand (93)
Indymedia Lille, 20 novembre 2021

À Noisy-le-Grand une SAS va commencer à sortir de terre en décembre. Derrière cet acronyme se cachent de nouvelles places d’enfermement donc plus de prisonnier-es. D’après ses concepteurs cette « Structure d’Accompagnement vers la Sortie » est un dispositif de plus pour favoriser « l’insertion », et aider à l’« autonomisation des personnes détenues ». 24 nouvelles prisons de ce type sont prévues sur le territoire, faisant partie du plan prison national, où 15 000 nouvelles cellules doivent être construites d’ici à 2027.
Contrairement aux discours du ministère, ces petites prisons ne seront pas dans des immeubles lambdas en centre-ville, avec de nombreuses peines en semi-liberté. En réalité, vu les réticences locales à voir des taulard-e-s déambuler dans les rues, la plupart seront reléguées en périphérie, certaines étant même prévues sur des domaines pénitentiaires pré-existants. De toute manière quelque soit la hauteur des murs et la présence ou non de miradors et barbelés, sortir sans permission restera une évasion.

Celle de Noisy sera coincée entre l’autoroute, des IUT, un entrepôt Amazon, un giga-chantier du grand paris express… avec seulement 30 prisonnier-es en semi-liberté sur les 120 qu’elle est censée enfermer. Ca veut dire pour les 90 autres des conditions comparables à un régime porte ouvertes de centre de détention, avec à priori plus d’activités, des entretiens pôle emplois, un « accompagnement individualisé »…
Lire la suite

Drancy (Seine-Saint-Denis) : le dressage étatique sent le roussi

Drancy : l’école Jean Jaurès visé par un incendie criminel, deux classes détruites par les flammes
Francebleu Paris, 21 octobre 2021 (extrait)

« Dans la soirée de mardi, un feu d’origine criminelle a eu lieu à l’école élémentaire Jean Jaurès. Aucune victime n’est à déplorer toutefois les dégâts sont importants », a annoncé hier la mairie de Drancy (Seine-Saint-Denis) dans un communiqué publié sur son site. Deux salles de classe ont brûlé et deux autres sont inutilisables en raison des dégagements de fumée et des suies qui s’y sont déposées. Malgré tout, tous les 263 élèves pourront être accueillis ce jeudi.
Lire la suite

Aulnay-sous-Bois (93) : la fibre sent le roussi

Une armoire fibre SFR incendiée dans le quartier Chanteloup à Aulnay-sous-Bois
Aulnaycap, 4 octobre 2021

Il ne se passe pas un mois sans qu’un incident affecte le réseau fibre optique SFR à Aulnay-sous-Bois. Armoires non protégées de type portes ouvertes, vol de câble, sabotage et désormais incendie mettent les nerfs des abonnés à rudes épreuves.

Dernièrement, une armoire fibre a été incendiée dans le quartier de Chanteloup à Aulnay-sous-Bois. Compte-tenu des dégâts, il faudra l’intervention de EDF puis de SFR pour tout remettre en état. Il est possible que cela prenne plusieurs semaines au minimum.

Pourquoi ces actes de vandalisme ? Qu’en tirent les auteurs ? Avec l’explosion du télétravail, ce type de comportement devient de plus en plus nuisible.

Montreuil (93) : Balade nocturne contre les prisons

Indymedia Lille, 2 octobre 2021

Jeudi en me baladant dans le bas Montreuil, j’ai aperçu des dizaines de messages sur les murs, en m’approchant, j’ai vu une affiche expliquant ce qui a été ciblé, archi 5, Orange et EGIS, en solidarité avec Boris, et contre ce monde de surveillance et d’enfermement.

En discutant avec un passant, on me dit qu’une 30-40 aine de personnes auraient pris la rue pendant une dizaine de minutes laissant affiches, tags, et bris de vitres sur leur passage dans la soirée du 29 septembre.
Lire la suite

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : La camionnette de la rue valmy

Attaque (qui l’a reçu par mail), 29 septembre 2021

C’est l’histoire d’une camionnette eiffage. Une camionnette toute neuve. Car elle a visiblement remplacé celle qui, on l’a lu, a été incendiée en début d’année dans le même secteur. Une camionnette flambante neuve, donc, qui finit par flamber.

Une camionnette eiffage sert le plus souvent à construire des cages.

Des cages tristes avec des couleurs qui sonnent faux. Des cages pour nous habituer au conformisme, pour nous préparer au travail et à bien jouer le rôle social qu’on nous a attribué.
Lire la suite

Montreuil (93) : Egis s’est (encore) refait faire la façade !

Indymedia Lille, 4 septembre 2021

En me balladant dans le bas montreuil vers le 4 rue Dolorès j’ai pu constaté que la facade d’Egis a été redécoré. En plus des nombreux tags, reproduit ci dessous, on peut voir des taches de peintures sur les étages superieurs.

« Solidarité avec les enfermé.es / Crève Egis Crève la taule / Antennes, barreaux A bas ce monde prison / Egis construit des prisons / Solidarité / Egis crève / On ne veut pas croupir dans vos taules / Feu aux prisons / Emeutes, Vive la belle ! / 3g,4g,5g, brule les antennes / Crève la taule ! / Solidarité avec Boris / Evasion / Vive le feu / Constructeur de la ville prison/ Egis collabos »

Egis est en effet connue comme société d’ingénierie faisant notamment les études préalables à la construction d’une nouvelle prison dans le 93, a côté de celle de Villepinte. Boris est un compagnon anarchiste aujourd’hui dans le coma suite à l’incendie de sa cellule. Il est incarcéré pour l’incendie de deux antennes-relais durant le 1er confinement.

Voilà un ravalement de façade coloré, qui change du gris de la ville prison !
Voir plus de photos

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : Signaux de fumée solidaires

Attaque (qui l’a reçu par mail), 22 août 2021

Hier soir on a voulu envoyer un message solidaire à Boris, compagnon anarchiste qui est dans le coma à cause d’un feu dans sa cellule de la prison de Nancy-Maxèville.

A Montreuil la gentrification avance à pas de géant avec des nouveaux immeubles destinés à une population plus friquée attirée par l’extension du métro. On est pas des admirateurs des taudis à pauvres et des quartiers rongés par le trafic, une simple forme de capitalisme, bien qu’illégale. Mais les labyrinthe de ruelles entre les petites maisons autoconstruites ont leur charme et permettent d’autres rapports entre les gens qui y habitent, moins dictés par l’argent. Un autre rapport à l’Etat aussi. Les ruelles sinueuses rendent moins efficace la vidéosurveillance qui avance elle aussi à Montreuil (comme partout dans Paname).
Lire la suite

Montreuil (Seine-St-Denis) : la collabo des prisons reçoit de la visite

Au 10 rue bonouvrier
Indymedia Nantes, 14 juin 2021

Au 10 rue bonouvrier,
A Montreuil on est allé-es,
Il y a une Paysagiste,
Mais heureusement vint l’anarchiste ! 

Et c’est donc avec dedain
qu’Sa serrure s’rempli d’étain,*
que ses plombs sont arrachés
Et que l’interphon’ est volé !

Un bon coup de chalumeau,
Et voilà qu’laurence jouhaud**,
N’a même plus de vigik,
fondu dans une fin tragique !
Lire la suite

Saint-Denis (Seine St Denis) : retour de pavé pour la shériff

La voiture de l’adjointe à la sécurité de Saint-Denis saccagée
actu IledeFrance, 24 mai 2021

« Après les pneus, le pare brise ». Nathalie Voralek, adjointe à la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en charge de la sécurité et de la tranquillité publique a retrouvé sa voiture avec le pare-brise enfoncé, dimanche 23 mai 2021.

Un acte de vandalisme qui n’est pas le premier puisque l’élue a déjà retrouvé sa voiture avec les pneus crevés. Un entêtement qui ne doit rien au hasard selon elle. « C’est clairement ma qualité d’élue à la sécurité qui est visée. Déjà la mise en place de l’extension des horaires, la brigade cynophile, l’armement, le fait que les policiers municipaux commencent à intervenir dans les cités avaient déjà eu pour conséquence des détériorations sur mon véhicule » , indique-t-elle.

Cette nouvelle dégradation intervient deux jours à peine après l’inauguration vendredi du nouveau centre de supervision urbaine (CSU) de la Ville et ses 93 caméras. Le nouveau CSU participe au développement de la vidéosurveillance à Saint-Denis avec comme objectif 400 caméras d’ici les Jeux Olympiques, en 2024.