Archives par mot-clé : Seine-Saint-Denis

Drancy (Seine-Saint-Denis) : le dressage étatique sent le roussi

Drancy : l’école Jean Jaurès visé par un incendie criminel, deux classes détruites par les flammes
Francebleu Paris, 21 octobre 2021 (extrait)

« Dans la soirée de mardi, un feu d’origine criminelle a eu lieu à l’école élémentaire Jean Jaurès. Aucune victime n’est à déplorer toutefois les dégâts sont importants », a annoncé hier la mairie de Drancy (Seine-Saint-Denis) dans un communiqué publié sur son site. Deux salles de classe ont brûlé et deux autres sont inutilisables en raison des dégagements de fumée et des suies qui s’y sont déposées. Malgré tout, tous les 263 élèves pourront être accueillis ce jeudi.
Lire la suite

Aulnay-sous-Bois (93) : la fibre sent le roussi

Une armoire fibre SFR incendiée dans le quartier Chanteloup à Aulnay-sous-Bois
Aulnaycap, 4 octobre 2021

Il ne se passe pas un mois sans qu’un incident affecte le réseau fibre optique SFR à Aulnay-sous-Bois. Armoires non protégées de type portes ouvertes, vol de câble, sabotage et désormais incendie mettent les nerfs des abonnés à rudes épreuves.

Dernièrement, une armoire fibre a été incendiée dans le quartier de Chanteloup à Aulnay-sous-Bois. Compte-tenu des dégâts, il faudra l’intervention de EDF puis de SFR pour tout remettre en état. Il est possible que cela prenne plusieurs semaines au minimum.

Pourquoi ces actes de vandalisme ? Qu’en tirent les auteurs ? Avec l’explosion du télétravail, ce type de comportement devient de plus en plus nuisible.

Montreuil (93) : Balade nocturne contre les prisons

Indymedia Lille, 2 octobre 2021

Jeudi en me baladant dans le bas Montreuil, j’ai aperçu des dizaines de messages sur les murs, en m’approchant, j’ai vu une affiche expliquant ce qui a été ciblé, archi 5, Orange et EGIS, en solidarité avec Boris, et contre ce monde de surveillance et d’enfermement.

En discutant avec un passant, on me dit qu’une 30-40 aine de personnes auraient pris la rue pendant une dizaine de minutes laissant affiches, tags, et bris de vitres sur leur passage dans la soirée du 29 septembre.
Lire la suite

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : La camionnette de la rue valmy

Attaque (qui l’a reçu par mail), 29 septembre 2021

C’est l’histoire d’une camionnette eiffage. Une camionnette toute neuve. Car elle a visiblement remplacé celle qui, on l’a lu, a été incendiée en début d’année dans le même secteur. Une camionnette flambante neuve, donc, qui finit par flamber.

Une camionnette eiffage sert le plus souvent à construire des cages.

Des cages tristes avec des couleurs qui sonnent faux. Des cages pour nous habituer au conformisme, pour nous préparer au travail et à bien jouer le rôle social qu’on nous a attribué.
Lire la suite

Montreuil (93) : Egis s’est (encore) refait faire la façade !

Indymedia Lille, 4 septembre 2021

En me balladant dans le bas montreuil vers le 4 rue Dolorès j’ai pu constaté que la facade d’Egis a été redécoré. En plus des nombreux tags, reproduit ci dessous, on peut voir des taches de peintures sur les étages superieurs.

« Solidarité avec les enfermé.es / Crève Egis Crève la taule / Antennes, barreaux A bas ce monde prison / Egis construit des prisons / Solidarité / Egis crève / On ne veut pas croupir dans vos taules / Feu aux prisons / Emeutes, Vive la belle ! / 3g,4g,5g, brule les antennes / Crève la taule ! / Solidarité avec Boris / Evasion / Vive le feu / Constructeur de la ville prison/ Egis collabos »

Egis est en effet connue comme société d’ingénierie faisant notamment les études préalables à la construction d’une nouvelle prison dans le 93, a côté de celle de Villepinte. Boris est un compagnon anarchiste aujourd’hui dans le coma suite à l’incendie de sa cellule. Il est incarcéré pour l’incendie de deux antennes-relais durant le 1er confinement.

Voilà un ravalement de façade coloré, qui change du gris de la ville prison !
Voir plus de photos

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : Signaux de fumée solidaires

Attaque (qui l’a reçu par mail), 22 août 2021

Hier soir on a voulu envoyer un message solidaire à Boris, compagnon anarchiste qui est dans le coma à cause d’un feu dans sa cellule de la prison de Nancy-Maxèville.

A Montreuil la gentrification avance à pas de géant avec des nouveaux immeubles destinés à une population plus friquée attirée par l’extension du métro. On est pas des admirateurs des taudis à pauvres et des quartiers rongés par le trafic, une simple forme de capitalisme, bien qu’illégale. Mais les labyrinthe de ruelles entre les petites maisons autoconstruites ont leur charme et permettent d’autres rapports entre les gens qui y habitent, moins dictés par l’argent. Un autre rapport à l’Etat aussi. Les ruelles sinueuses rendent moins efficace la vidéosurveillance qui avance elle aussi à Montreuil (comme partout dans Paname).
Lire la suite

Montreuil (Seine-St-Denis) : la collabo des prisons reçoit de la visite

Au 10 rue bonouvrier
Indymedia Nantes, 14 juin 2021

Au 10 rue bonouvrier,
A Montreuil on est allé-es,
Il y a une Paysagiste,
Mais heureusement vint l’anarchiste ! 

Et c’est donc avec dedain
qu’Sa serrure s’rempli d’étain,*
que ses plombs sont arrachés
Et que l’interphon’ est volé !

Un bon coup de chalumeau,
Et voilà qu’laurence jouhaud**,
N’a même plus de vigik,
fondu dans une fin tragique !
Lire la suite

Saint-Denis (Seine St Denis) : retour de pavé pour la shériff

La voiture de l’adjointe à la sécurité de Saint-Denis saccagée
actu IledeFrance, 24 mai 2021

« Après les pneus, le pare brise ». Nathalie Voralek, adjointe à la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en charge de la sécurité et de la tranquillité publique a retrouvé sa voiture avec le pare-brise enfoncé, dimanche 23 mai 2021.

Un acte de vandalisme qui n’est pas le premier puisque l’élue a déjà retrouvé sa voiture avec les pneus crevés. Un entêtement qui ne doit rien au hasard selon elle. « C’est clairement ma qualité d’élue à la sécurité qui est visée. Déjà la mise en place de l’extension des horaires, la brigade cynophile, l’armement, le fait que les policiers municipaux commencent à intervenir dans les cités avaient déjà eu pour conséquence des détériorations sur mon véhicule » , indique-t-elle.

Cette nouvelle dégradation intervient deux jours à peine après l’inauguration vendredi du nouveau centre de supervision urbaine (CSU) de la Ville et ses 93 caméras. Le nouveau CSU participe au développement de la vidéosurveillance à Saint-Denis avec comme objectif 400 caméras d’ici les Jeux Olympiques, en 2024.

Montreuil : visite surprise aux constructeurs de prisons

Indymedia Nantes, 17 mai 2021

Mardi 11 mai vers 14h, une trentaine de personnes se sont réunies entre deux averses à Montreuil (93), avec des tracts, une banderole, des affiches, de la peinture et un peu d’inspiration.

Quelques rues du bas Montreuil se souviendront de leur passage (éclair) mais surtout l’entreprise Egis au 4 rue Dolorès Ibarruri, qui en faisant son blé dans la construction des prisons, récolte aussi un relooking gratuit !

A la revoyure !
Voir les autres photos

Pantin/Paris : visites nocturnes à des constructeurs de prisons!

Indymedia Nantes, 17 mai 2021

Des prisons en plus ! clame t-on a chaque nouveau gouvernement. Il y a ceux qui ont l’honneur de les programmer et ceux qui gèrent la construction. C’est toujours les mêmes excuses: faire face à la surpopulation, aux conditions indignes, à l’encellulement collectif.

Mais chaque cellule construite est un pas vers plus de personnes envoyées en prison quotidiennement  par la justice. Une réponse répressive de l’Etat qui ne se lasse pas d’enfermer toujours plus les pauvres et les récalcitrants. Par contre celles et ceux participent à leur construction, ceux qui décident, commandent et les imaginent (pas celles et ceux qui sont exploités sur les chantiers) sont tranquilles et capitalisent sur la misère des autres.

Histoire de troubler leur tranquillité, on en a visité deux d’entre eux en ce début du mois de mai.
Découvrir les bonnes adresses visitées

Seine Saint Denis : incendie contre un profiteur de taules à Bagnolet !

Indymedia Nantes, 15 mai 2021

Dans la nuit du 9 au 10 mai 2021, nous avons mis le feu à un utilitaire de Bouygues garé rue Robespierre. Les flammes l’ont dévoré avidement et ont laissé une belle carcasse. Nous espérons que le spectacle du véhicule brûlé à fait plaisir à celles et ceux qui doivent vivre dans cette rue sans cesse en travaux pour accueillir des habitant-e-s plus riches pour chasser les plus pauvres, et qui se font déjà harceler par les flics et les CRS qui n’arrêtent pas d’envahir les immeubles et d’occuper le carrefour.

Nous détestons l’entreprise Bouygues de tout notre cœur, car chacune de ses activités est une raison de plus de la détester.
Lire la suite

[Tract] : Contre la construction d’une nouvelle prison en Seine-Saint-Denis (et partout ailleurs…)

Contre la construction d’une nouvelle prison en Seine-Saint-Denis (et partout ailleurs…), 8 pages, A5, mars 2021

Extrait de la conclusion :

La construction d’une prison révèle tout un pan de ce qui est nécessaire à son existence. En effet, un lieu d’enfermement ne sort pas de nulle part, il ne peut voir le jour que par le travail d’un ensemble de personnes et d’entreprises. Certaines sont déjà connues pour avoir mené les études d’impact du projet (Egis, Technosol, Even conseil, CDVIA, B&L évolution, cabinet Earth avocats). D’autres vont bientôt être choisies pour la conception et la construction, peut-être parmi les entreprises du BTP comme Bouygues, Eiffage ou Vinci qui continuent de construire de nombreux lieux d’enfermement. À cela s’ajoutent celles qui fourniront les éléments spécifiques comme les portes, les serrures, les barreaux, les meubles, les barbelés, les systèmes de surveillance et de brouilleurs d’ondes, etc. Avant le début du chantier, il est possible de saboter la machine qui se met en branle. Car ces entreprises ont des bureaux, des lieux de productions, des entrepôts, des véhicules, ainsi que du matériel, des données informatiques et du personnel circulant entre ces différents sites. Autant de cibles disséminées sur le territoire qui offrent des prises concrètes et accessibles pour enrayer le processus de construction.
Continuer la lecture de [Tract] : Contre la construction d’une nouvelle prison en Seine-Saint-Denis (et partout ailleurs…)

Montreuil (Seine St Denis) : poisson d’avril contre Eiffage et toutes les prisons !

Indymedia Nantes, 4 avril 2021

Ce 1er avril un banc de poissons s’est attaqué à un camion benne d’Eiffage à Montreuil. Un poisson marteau a défoncé le pare-brise, un poisson scie s’en ai prit aux pneus et une pieuvre a laissé un message clair : Eiffage, constructeur de tôle, A bas les prisons, Crève la taule.

Eiffage se fait de la tune en construisant des prisons et des centre de rétention (CRA). Ce geste se veut une riposte solidaire avec celles et ceux qui luttent contre ce monde et ceux et celles sur qui la répression s’abat comme dans l’association de malfaiteur de décembre dernier et sur les révoltés du CRA du Menil-amelot en janvier dernier.

Au clair de lune ou en journée il reste plein de camionnettes Eiffage à couler !

Un gang de poisson à contre-courant

Montreuil (Seine St Denis) : une banque perd ses vitres suite à l’expulsion du Marbré

Indymedia Nantes, 22 mars 2021

Squat expulsé = LCL attaqué

La semaine dernière, en se promenant dans les rues du bas Montreuil, on a remarqué que le LCL (Le Crédit Lyonnais) avait été attaqué. Des bombes de peintures ont repeint la façade, des fenêtres ont subi des chocs qui les ont étoilées et les portes d’entrée vitrées ont été brisées en mille morceaux, si bien qu’elles ont cédé et laissé le passage grand ouvert. Un tag sur le mur : « squat expulsé = LCL attaqué« .

Sûrement une référence à l’expulsion du Marbré, un squat autonome du bas Montreuil, qui a eu lieu le 26 février dernier.

* Ndlr : Le Marbré a été expulsé le 27 février dernier, au prétexte des mesures de sanipolice, puis réoccupé le lendemain. Depuis, il est toujours là.

Montreuil (Seine-St-Denis) : attaque solidaire d’une voiture de la SNCF

Attaque d’un véhicule de la SNCF en solidarité avec les révolté.es des CRA
Indymedia Nantes, 11 mars 2021

La semaine dernière nous avons spontanément attaqué une voiture électrique de la SNCF à Monteruil. Nous avons taggué « SNCF collabo » et « Stop déportation refugees welcome » sur les portes du véhicule puis nous avons cassé son pare brise avant pour être sûr.es qu’elle soit immobilisée le jour d’après.

Si nous avons ciblé la SNCF c’est parce que nous savons qu’elle participe, entre autres, à la machine à expulser que met en place l’Etat et ces entreprises collabos.
En effet, la SNCF, à travers ses contrôles réguliers dans les trains, en profite pour livrer aux services de la PAF (police aux frontières) les personnes qui n’ont pas de papiers ou pas les bons papiers. La PAF va ensuite soit directement raccompagner ces personnes à la frontière ou les envoyer en CRA (centre de rétention administrative). Les CRA sont des prisons où l’Etat enferme des personnes qu’elle considère comme indésirables, des personnes sans titres de séjour, en vue de les renvoyer dans leurs pays d’origine. Les retenu.es.s (les personnes enfermées dans les CRA) peuvent rester jusqu’à 90 jours en attente d’une décision de justice.
Continuer la lecture de Montreuil (Seine-St-Denis) : attaque solidaire d’une voiture de la SNCF

Montreuil (93): la riposte du Marbré [mis à jour]

Indymedia Nantes, 1er mars 2021

Moins de 24 heures après son expulsion soudaine, le Marbré a été réoccupé !

Suite à l’opération policière au squat le Marbré du samedi 27 février qui a abouti à son expulsion, l’emmurement d’un des deux accès au bâtiment et sa surveillance par un vigile, un appel avait été lancé pour se retrouver le lendemain à 13h, l’heure habituelle de l’assemblée du Marbré, sur la place de la mairie à Montreuil. Le temps de préparer quelques banderoles comme « Contre toutes les expulsions, solidarité avec le Marbré », « Demain s’ouvre au pied de biche », « On rentre toujours en lutte par effraction » et de rappeler que les troupes de la préfecture étaient venues la veille mettre fin à une cantine organisée en solidarité avec les inculpés après la révolte dans le CRA du Mesnil-Amelot le 20 janvier dernier, durant laquelle deux bâtiments avaient été mis en feu et détruits, le cortège d’une centaine de personnes vénères et solidaires a entamé son périple dans la ville.
Continuer la lecture de Montreuil (93): la riposte du Marbré [mis à jour]

Montreuil (Seine-St-Denis) : incendie solidaire contre le constructeur de taules

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : Une camionnette en feu
Attaque, 28 février 2021 (qui l’a reçu par mail)

Ce matin peu avant l’aurore, nous avons mis le feu à une camionnette du constructeur de taules Eiffage. Elle était garée en rue Valmy, dans le Bas-Montreuil.

Les mesures policières soit-disant « pour notre santé » ne nous arrêteront pas. Les libertés de mouvement que nous sommes en train de perdre, le contrôle permanent, nous font sentir toustes entravé.es, mais en taule c’est bien pire. Nous voulons donc envoyer une pensée à toustes les détenus et les détenues qui résistent.

Nos pensées solidaires vont au combattant révolutionnaire Dimitris Koufontinas, qui est entrain de lutter au risque de sa vie contre le système carcéral grec.

Des anarchistes qui se lèvent tôt

Montreuil (Seine-St-Denis) : pavé solidaire vs camionnette du constructeur de taules

Montreuil, pavé contre vitres, Axians dégage !
Indymedia Nantes, 18 février 2021

Lors d’une petite balade nocturne, j’ai éclaté les vitres de la camionnette d’Axians, filiale de Vinci.

Ce geste est motivé par ma solidarité avec la Rigaer 94, maison occupée et combattive à Berlin depuis des années. Elle est aujourd’hui menacée par les flics et le proprio pour la soi-disant sécurité incendie.

J’ai attaqué cette entreprise appartenant au géant de la construction de merdes parce que c’est la seule chose à faire face à ce monde de taules, de centres de rétention administratifs, ce monde de contrôle et de « sécurité » qui fout la rage.

Du fond du coeur,
Du coin du pavé,
Force à celleux qui perturbent l’ordre des choses et toustes les enfermé.es !
Que vive la Rigaer 94,
Que crèvent l’Etat et ses flics !

Noisy-le-Sec (93) : la vitrine d’un pavillon de vente immobilière brisée

Indymedia Nantes, 11 février 2021

Les travaux du Grand Paris semblent accomplir une progression irréfrénable. D’abord les nouvelles lignes de métro et de tram, puis les rues et les pistes cyclables et enfin, les blocs de béton étincelants. Où que nos yeux se portent, la promesse d’être enfin à sa place, une promesse d’appartenance. Mais pour qui, en fait ? Pour les gens qui habitent ici et doivent se farcir le triste spectacle de leur quartier se transformant de plus en plus en illustrations cheap d’un catalogue immobilier et en fantasmes d’investisseurs ? Ou bien plutôt pour une nouvelle génération de jeunes adultes dynamiques accros au boulot, aussi flexibles que leurs conditions de travail, qui vont chercher de l’aventure et de l’espace en banlieue, pour pouvoir se réaliser sans scrupules ?
Continuer la lecture de Noisy-le-Sec (93) : la vitrine d’un pavillon de vente immobilière brisée

Bagnolet (Seine St Denis) : tags solidaires

Indymedia Nantes, 20 novembre 2020

Tags de solidarité avec les anarchistes inculpé·e·s en Italie

Suite à l’appel à deux semaines de solidarité, du 9 au 24 novembre 2020, avec les anarchistes qui passent en procès en Italie par rapport à différentes luttes, et pour la libération de tou·te·s les prisonnier·e·s, nous avons fait une quinzaine de tags dans les rues de Bagnolet (banlieue proche de Paris).
Continuer la lecture de Bagnolet (Seine St Denis) : tags solidaires

Villepinte (Seine-Saint-Denis) : visite anticarcérale à la mairie

Visite nocturne à la mairie de Villepinte contre le projet de nouvelle prison
Indymedia Nantes, 24 octobre 2020

Le  16 octobre était prévu à la mairie de Villepinte une permanence de la commissaire enquêtrice liée au projet d’agrandissement  de la prison de Villepinte sur la commune voisine de Tremblay-en-France, avec 700 nouvelles places. L’idée d’un nouveau lieu d’enfermement et tout le vernis démocratique qui l’entoure nous insupportent, alors on a décidé de participer à l’enquête publique, mais à notre manière.

La veille, nous avons saboté les serrures de plusieurs portes ( super glue + étain), et redécoré les murs du bâtiment (dont la façade) :
Continuer la lecture de Villepinte (Seine-Saint-Denis) : visite anticarcérale à la mairie

Villepinte (Seine St Denis) : perturbation de l’enquête publique sur une nouvelle taule

Contre la construction d’une nouvelle prison en Seine-Saint-Denis, perturbation de l’enquête publique
Indymedia Nantes, 26 septembre 2020

Mardi 22 septembre à 19h, on s’est donné rendez-vous à une douzaine pour se rendre dans une salle polyvalente de Villepinte où se tenait la réunion publique de présentation du projet de construction d’une prison sur les communes de Villepinte et de Tremblay en France. Le projet sur le papier consiste à joindre à la maison d’arrêt déjà existante 20 ha de plus et au moins 700 nouvelles places.
Continuer la lecture de Villepinte (Seine St Denis) : perturbation de l’enquête publique sur une nouvelle taule