Archives par mot-clé : Montreuil

Montreuil (93) : Balade nocturne contre les prisons

Indymedia Lille, 2 octobre 2021

Jeudi en me baladant dans le bas Montreuil, j’ai aperçu des dizaines de messages sur les murs, en m’approchant, j’ai vu une affiche expliquant ce qui a été ciblé, archi 5, Orange et EGIS, en solidarité avec Boris, et contre ce monde de surveillance et d’enfermement.

En discutant avec un passant, on me dit qu’une 30-40 aine de personnes auraient pris la rue pendant une dizaine de minutes laissant affiches, tags, et bris de vitres sur leur passage dans la soirée du 29 septembre.
Lire la suite

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : La camionnette de la rue valmy

Attaque (qui l’a reçu par mail), 29 septembre 2021

C’est l’histoire d’une camionnette eiffage. Une camionnette toute neuve. Car elle a visiblement remplacé celle qui, on l’a lu, a été incendiée en début d’année dans le même secteur. Une camionnette flambante neuve, donc, qui finit par flamber.

Une camionnette eiffage sert le plus souvent à construire des cages.

Des cages tristes avec des couleurs qui sonnent faux. Des cages pour nous habituer au conformisme, pour nous préparer au travail et à bien jouer le rôle social qu’on nous a attribué.
Lire la suite

Montreuil (93) : Egis s’est (encore) refait faire la façade !

Indymedia Lille, 4 septembre 2021

En me balladant dans le bas montreuil vers le 4 rue Dolorès j’ai pu constaté que la facade d’Egis a été redécoré. En plus des nombreux tags, reproduit ci dessous, on peut voir des taches de peintures sur les étages superieurs.

« Solidarité avec les enfermé.es / Crève Egis Crève la taule / Antennes, barreaux A bas ce monde prison / Egis construit des prisons / Solidarité / Egis crève / On ne veut pas croupir dans vos taules / Feu aux prisons / Emeutes, Vive la belle ! / 3g,4g,5g, brule les antennes / Crève la taule ! / Solidarité avec Boris / Evasion / Vive le feu / Constructeur de la ville prison/ Egis collabos »

Egis est en effet connue comme société d’ingénierie faisant notamment les études préalables à la construction d’une nouvelle prison dans le 93, a côté de celle de Villepinte. Boris est un compagnon anarchiste aujourd’hui dans le coma suite à l’incendie de sa cellule. Il est incarcéré pour l’incendie de deux antennes-relais durant le 1er confinement.

Voilà un ravalement de façade coloré, qui change du gris de la ville prison !
Voir plus de photos

Montreuil : Des chaînes technologiques aux barreaux des prisons

Montreuil 3/09 discussion : Des chaînes technologiques aux barreaux des prisons
Indymedia Lille, 31 août 2021

Notre compagnon Boris, incarcéré à la taule de Nancy-Maxéville depuis septembre 2020 pour l’incendie de deux antennes-relais dans le Jura pendant le premier confinement, est actuellement plongé en coma artificiel au service des grands brûlés de l’hôpital de Metz suite à un incendie de cellule le 7 août dernier.

Que la prison soit un système de torture institutionnalisée, et que l’État – de la police à la justice jusqu’à la taule –, est directement responsable de cette situation ne fait aucun doute. Un incendie de cellule est toujours une conséquence de sa violence, qu’il soit accidentel, un moment de désespoir, ou un acte de révolte. Si toutes les cages qui nous enferment doivent être définitivement rasées au sol, c’est à la fois parce qu’elles sont le reflet d’une société carcérale, et parce qu’aucun horizon de liberté ne pourra s’ouvrir tant qu’une seule d’entre elles restera debout. Ainsi, des architectes qui les conçoivent aux entreprises qui les bâtissent (comme Bouygues, Vinci et Eiffage) ou qui exploitent les prisonniers à l’intérieur ; des syndicats de matons (comme FO, l’UNSA ou la CGT) aux journalistes et intellectuels de tous bords qui en défendent et justifient l’existence ; des démocrates qui veulent perfectionner davantage leur fonctionnement au prétexte de les rendre plus « humaines » jusqu’aux belles âmes qui poussent vers un enfermement et un contrôle toujours plus diffus hors des murs… tous participent à renforcer cet ordre mortifère basé sur le profit, la domestication et la normalisation.

En juin dernier, dans une lettre écrite depuis la prison de Nancy suite à sa condamnation à quatre ans de prison dont deux avec sursis plus une centaine de milliers de dommages et intérêts destinés à Orange, Enedis et l’Etat lui-même (pour la partie émetteurs de la gendarmerie et de la police partis en fumée), Boris tenait notamment à rappeler un autre aspect de la société du contrôle et de l’enfermement : la marché forcée vers un techno-totalitarisme dystopique « nous isolant derrière des machines, avec des écrans nous rendant aveugles, des oeillères nous rendant sourds face à l’atrocité de ce monde, qui exploite, empoisonne et tue les êtres vivants, humains comme non-humains ». Et en effet, dans cette grande prison à ciel ouvert bardée de laisses électroniques où la connectivité permanente accompagne la restructuration capitaliste et étatique, il est clair que le regard des ennemis de l’autorité ne peut manquer de se tourner vers des infrastructures comme les antennes-relais et les trappes de fibre optique qui pullulent un peu partout. Tout comme il peut aussi s’intéresser de près aux fournisseurs et installateurs de câbles, pylônes et réseaux, comme les différents Axione (Bouygues), Axians (Vinci), Circet, Constructel, Dorsalys (Eiffage), Nexans, SNEF, Sogetrel ou Scopelec, qui ont d’ailleurs déjà reçu plusieurs visites chaleureuses ces derniers mois.

A présent que notre ami et compagnon se trouve dans une situation des plus critiques, retrouvons-nous vendredi 3 septembre à 18h au squat Le Marbré pour échanger sur cette situation et réfléchir à comment continuer de lutter contre ce monde de données, de barbelés, et d’autorité.

[Le Marbré – 39 rue des Deux Communes – Montreuil (93)]

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : Signaux de fumée solidaires

Attaque (qui l’a reçu par mail), 22 août 2021

Hier soir on a voulu envoyer un message solidaire à Boris, compagnon anarchiste qui est dans le coma à cause d’un feu dans sa cellule de la prison de Nancy-Maxèville.

A Montreuil la gentrification avance à pas de géant avec des nouveaux immeubles destinés à une population plus friquée attirée par l’extension du métro. On est pas des admirateurs des taudis à pauvres et des quartiers rongés par le trafic, une simple forme de capitalisme, bien qu’illégale. Mais les labyrinthe de ruelles entre les petites maisons autoconstruites ont leur charme et permettent d’autres rapports entre les gens qui y habitent, moins dictés par l’argent. Un autre rapport à l’Etat aussi. Les ruelles sinueuses rendent moins efficace la vidéosurveillance qui avance elle aussi à Montreuil (comme partout dans Paname).
Lire la suite

Montreuil (Seine-St-Denis) : la collabo des prisons reçoit de la visite

Au 10 rue bonouvrier
Indymedia Nantes, 14 juin 2021

Au 10 rue bonouvrier,
A Montreuil on est allé-es,
Il y a une Paysagiste,
Mais heureusement vint l’anarchiste ! 

Et c’est donc avec dedain
qu’Sa serrure s’rempli d’étain,*
que ses plombs sont arrachés
Et que l’interphon’ est volé !

Un bon coup de chalumeau,
Et voilà qu’laurence jouhaud**,
N’a même plus de vigik,
fondu dans une fin tragique !
Lire la suite

Montreuil : visite surprise aux constructeurs de prisons

Indymedia Nantes, 17 mai 2021

Mardi 11 mai vers 14h, une trentaine de personnes se sont réunies entre deux averses à Montreuil (93), avec des tracts, une banderole, des affiches, de la peinture et un peu d’inspiration.

Quelques rues du bas Montreuil se souviendront de leur passage (éclair) mais surtout l’entreprise Egis au 4 rue Dolorès Ibarruri, qui en faisant son blé dans la construction des prisons, récolte aussi un relooking gratuit !

A la revoyure !
Voir les autres photos

Montreuil (Seine St Denis) : poisson d’avril contre Eiffage et toutes les prisons !

Indymedia Nantes, 4 avril 2021

Ce 1er avril un banc de poissons s’est attaqué à un camion benne d’Eiffage à Montreuil. Un poisson marteau a défoncé le pare-brise, un poisson scie s’en ai prit aux pneus et une pieuvre a laissé un message clair : Eiffage, constructeur de tôle, A bas les prisons, Crève la taule.

Eiffage se fait de la tune en construisant des prisons et des centre de rétention (CRA). Ce geste se veut une riposte solidaire avec celles et ceux qui luttent contre ce monde et ceux et celles sur qui la répression s’abat comme dans l’association de malfaiteur de décembre dernier et sur les révoltés du CRA du Menil-amelot en janvier dernier.

Au clair de lune ou en journée il reste plein de camionnettes Eiffage à couler !

Un gang de poisson à contre-courant

Montreuil (Seine St Denis) : une banque perd ses vitres suite à l’expulsion du Marbré

Indymedia Nantes, 22 mars 2021

Squat expulsé = LCL attaqué

La semaine dernière, en se promenant dans les rues du bas Montreuil, on a remarqué que le LCL (Le Crédit Lyonnais) avait été attaqué. Des bombes de peintures ont repeint la façade, des fenêtres ont subi des chocs qui les ont étoilées et les portes d’entrée vitrées ont été brisées en mille morceaux, si bien qu’elles ont cédé et laissé le passage grand ouvert. Un tag sur le mur : « squat expulsé = LCL attaqué« .

Sûrement une référence à l’expulsion du Marbré, un squat autonome du bas Montreuil, qui a eu lieu le 26 février dernier.

* Ndlr : Le Marbré a été expulsé le 27 février dernier, au prétexte des mesures de sanipolice, puis réoccupé le lendemain. Depuis, il est toujours là.

Montreuil (Seine-St-Denis) : attaque solidaire d’une voiture de la SNCF

Attaque d’un véhicule de la SNCF en solidarité avec les révolté.es des CRA
Indymedia Nantes, 11 mars 2021

La semaine dernière nous avons spontanément attaqué une voiture électrique de la SNCF à Monteruil. Nous avons taggué « SNCF collabo » et « Stop déportation refugees welcome » sur les portes du véhicule puis nous avons cassé son pare brise avant pour être sûr.es qu’elle soit immobilisée le jour d’après.

Si nous avons ciblé la SNCF c’est parce que nous savons qu’elle participe, entre autres, à la machine à expulser que met en place l’Etat et ces entreprises collabos.
En effet, la SNCF, à travers ses contrôles réguliers dans les trains, en profite pour livrer aux services de la PAF (police aux frontières) les personnes qui n’ont pas de papiers ou pas les bons papiers. La PAF va ensuite soit directement raccompagner ces personnes à la frontière ou les envoyer en CRA (centre de rétention administrative). Les CRA sont des prisons où l’Etat enferme des personnes qu’elle considère comme indésirables, des personnes sans titres de séjour, en vue de les renvoyer dans leurs pays d’origine. Les retenu.es.s (les personnes enfermées dans les CRA) peuvent rester jusqu’à 90 jours en attente d’une décision de justice.
Continuer la lecture de Montreuil (Seine-St-Denis) : attaque solidaire d’une voiture de la SNCF

Montreuil (93): la riposte du Marbré [mis à jour]

Indymedia Nantes, 1er mars 2021

Moins de 24 heures après son expulsion soudaine, le Marbré a été réoccupé !

Suite à l’opération policière au squat le Marbré du samedi 27 février qui a abouti à son expulsion, l’emmurement d’un des deux accès au bâtiment et sa surveillance par un vigile, un appel avait été lancé pour se retrouver le lendemain à 13h, l’heure habituelle de l’assemblée du Marbré, sur la place de la mairie à Montreuil. Le temps de préparer quelques banderoles comme « Contre toutes les expulsions, solidarité avec le Marbré », « Demain s’ouvre au pied de biche », « On rentre toujours en lutte par effraction » et de rappeler que les troupes de la préfecture étaient venues la veille mettre fin à une cantine organisée en solidarité avec les inculpés après la révolte dans le CRA du Mesnil-Amelot le 20 janvier dernier, durant laquelle deux bâtiments avaient été mis en feu et détruits, le cortège d’une centaine de personnes vénères et solidaires a entamé son périple dans la ville.
Continuer la lecture de Montreuil (93): la riposte du Marbré [mis à jour]

Montreuil (Seine-St-Denis) : incendie solidaire contre le constructeur de taules

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : Une camionnette en feu
Attaque, 28 février 2021 (qui l’a reçu par mail)

Ce matin peu avant l’aurore, nous avons mis le feu à une camionnette du constructeur de taules Eiffage. Elle était garée en rue Valmy, dans le Bas-Montreuil.

Les mesures policières soit-disant « pour notre santé » ne nous arrêteront pas. Les libertés de mouvement que nous sommes en train de perdre, le contrôle permanent, nous font sentir toustes entravé.es, mais en taule c’est bien pire. Nous voulons donc envoyer une pensée à toustes les détenus et les détenues qui résistent.

Nos pensées solidaires vont au combattant révolutionnaire Dimitris Koufontinas, qui est entrain de lutter au risque de sa vie contre le système carcéral grec.

Des anarchistes qui se lèvent tôt

Montreuil (93): expulsion du squat Le Marbré !

Indymedia Nantes, 28 février 2021

Samedi 27 février, le Marbré a été encerclé et envahi par une centaine de keufs aux alentours de 14h. Le Marbré, c’est un lieu d’habitation et d’organisation politique, squatté depuis septembre 2020.

Ce jour-là, une cantine y était organisée par l’assemblée publique contre les Centres de Rétention Administrative (CRA) d’Ile-de-France, dans le but de soutenir les personnes incarcérées à Meaux suite à l’incendie du CRA du Mesnil-Amelot le 20 janvier dernier.

Tout se passait bien jusqu’au moment où, vers 14h, une première voiture de flics s’est arrêtée devant l’entrée. Plusieurs personnes sont alors rentrées dans le lieu et les portes ont été fermées ; très rapidement, les flics ont appelé des renforts et plus d’une centaine de flics du 93 et du 94 ont encerclé le lieu. Quelques dizaines de personnes sont rapidement arrivées en soutien, mais ont été repoussées assez facilement sous la menace de gazeuses, matraques et flashballs. A ce moment-là, une personne a été arrêtée rue Jean-Jacques Rousseau et embarquée pour « outrage et rébellion ».
Continuer la lecture de Montreuil (93): expulsion du squat Le Marbré !

Montreuil (Seine-St-Denis) : pavé solidaire vs camionnette du constructeur de taules

Montreuil, pavé contre vitres, Axians dégage !
Indymedia Nantes, 18 février 2021

Lors d’une petite balade nocturne, j’ai éclaté les vitres de la camionnette d’Axians, filiale de Vinci.

Ce geste est motivé par ma solidarité avec la Rigaer 94, maison occupée et combattive à Berlin depuis des années. Elle est aujourd’hui menacée par les flics et le proprio pour la soi-disant sécurité incendie.

J’ai attaqué cette entreprise appartenant au géant de la construction de merdes parce que c’est la seule chose à faire face à ce monde de taules, de centres de rétention administratifs, ce monde de contrôle et de « sécurité » qui fout la rage.

Du fond du coeur,
Du coin du pavé,
Force à celleux qui perturbent l’ordre des choses et toustes les enfermé.es !
Que vive la Rigaer 94,
Que crèvent l’Etat et ses flics !

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : « la Poste balance des sans-papiers »

La poste balance des sans-papiers
Indymedia Nantes, 15 août 2020

Dans la nuit du 13 au 14 août, un bureau de La Poste à été endommagé à Montreuil au carrefour Paul Signac, lui et ses DAB, avec l’inscription suivante : « La Poste balance des sans-papiers » et « Libérez Carla».

Continuer la lecture de Montreuil (Seine-Saint-Denis) : « la Poste balance des sans-papiers »