Archives par mot-clé : Bouches-du-Rhône

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) : quand les CRS partent en goguette…

Cinq policiers violemment agressés à Aix-en-Provence
en sortie de boîte de nuit
France Bleu, 11 juillet 2022 (extrait)

Dans la nuit de samedi à dimanche, aux alentours de 5 heures du matin, cinq CRS de la compagnie de Chalon-sur-Saône sortent de la discothèque « Le Mistral » à Aix-en-Provence.

Une quinzaine d’individus les attendent à la sortie. Les agents des forces de l’ordre, pas en service ce soir-là, sont victimes de jets de pavés. Au moins quatre des cinq policiers sont blessés : multiples fractures, pied cassé, nez cassé, traumatisme crânien.

Deux individus ont été interpellés, ils sont en garde à vue.

Marseille (Bouches-du-Rhône) : les calanques en mode QR-Code

C’est une première en France. Dans la calanque de Sugiton et des Pierres-tombées, menacée d’érosion en raison des 2.000 personnes qui fréquentent le site durant l’été, le parc national des Calanques a décidé de restreindre l’accès à ce site emblématique de Marseille . Désormais, la visite se fera uniquement sur réservation les 26 juin, 3 juillet et tous les jours du 10 juillet au 21 août. Trois jours avant leur venue, à 9 heures, et jusqu’à la veille 18 heures, les visiteurs devront réserver un pass sur une plateforme de réservation, mise en œuvre par la start-up marseillaise Troov, et ce, pas plus de huit fois durant la période de restrictions.

Après avoir rentré nom, prénom, mail et numéro de téléphone, ce pass, valable pour cinq personnes la journée entière, génère un QR code à présenter aux agents de sécurité présents sur la zone restreinte, ou aux forces de l’ordre qui feront des contrôles sur la plage. Seules 400 personnes pourront accéder à cette zone de 9,5 hectares qui comprend la plage et l’arrière-plage, les fraudeurs risquent 68 euros d’amende par personne.
Lire la suite

Marseille : le carnaval des caméras de vidéosurveillance

Après le carnaval de la Plaine, des caméras vandalisées
La Marseillaise, 22 mars 2022 (extrait)

L’ambiance joviale du carnaval de La Plaine a dégénéré dans la soirée de dimanche [20 mars]. Sur les coups de 20h, de nombreux aménagements ont été vandalisés. « En tout, il y a eu 14 arrestations entre les Réformés Canebière et la place Jean-Jaurès, trois policiers ont légèrement été blessés », a annoncé la préfecture de police.

Cinq des sept poteaux équipés de caméras sont vandalisés. « Ils ont mis des morceaux de bois à l’intérieur des poteaux et y ont mis le feu », explique un des quatre agents du groupe Snef venu en urgence. « On fait en sorte que la place soit allumée, mais c’est du provisoire. » Si pour l’heure le montant exact n’est pas connu, la perte s’élève à « des milliers d’euros » déplore Yannick Ohanessian (PS), adjoint au maire de Marseille chargé de la tranquillité publique.

Marseille (Bouches-du-Rhône) : Quelques coups vengeurs contre la RTM

Indymedia Lille, 9 décembre 2021

Dans la nuit du 6 au 7 décembre, le local servant aux agents de la RTM situé boulevard Clemenceau s’est fait défoncer ses vitres, tandis qu’un tag « RTM ASSASSINS » était laissé sur le sol devant l’entrée.

Ceci comme vengeance minimale pour le meurtre de Saïd M’Hadi fin septembre, tué par un groupe de contrôleurs de la RTM ; les mêmes contrôleurs qui participent de fait aux rafles de la police par leurs opérations quotidiennes.

Port-Saint-Louis-du-Rhône (13) : feu aux éoliennes !

Attaque d’éoliennes
Indymedia Lille, 23 novembre 2021

Les discours étatiques et le spectacle médiatique sur le changement climatique accompagnent et légitiment une nouvelle transformation du système technologique.

Diversifier et multiplier les sources énergétiques afin de perpétuer l’exploitation et le contrôle : relance du nucléaire, « fermes solaires », « parcs éoliens » pour alimenter le télétravail, la robotique, l’internet des objets, les voitures électriques…

Un nuit de fin octobre, pendant que les journaux parlaient de COP26 et de crise énergétique, nous avons saboté trois éoliennes du parc éolien Port Saint Louis du Rhône. Après avoir ouvert la grille d’aération, nous avons mis le feu aux câbles et aux installations électriques situés en bas.

Pour l’action directe.

Marseille : évasion du centre de rétention

mars-infos, 13 novembre 2021 (extrait)

Une très bonne nouvelle : vendredi 5 novembre dernier, un prisonnier du CRA (Centre de rétention administrative) de Marseille est parvenu à s’évader !

Malheureusement, 3 autres personnes de ce CRA qui ont tenté aussi de se faire la belle n’y sont pas arrivées. Elles sont passées en garde-à-vue, et l’une d’elles a été condamnée à 2 mois de prison avec sursis après une comparution immédiate.

Avec les deux évasions de mai dernier au CRA de Nîmes, ça fait plaisir d’apprendre que les CRA de Nîmes et de Marseille renouent avec leur réputation de passoires d’il y a quelques années, comme en 2013 quand au moins 17 personnes s’étaient barrées du CRA de Marseille, ou en 2017 quand au moins 14 avaient réussi à quitter le CRA de Nîmes alors que les keufs avaient installé des barbelés anti-évasion flambants neufs…
Lire la suite

Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) : les villes ne tiennent qu’à un fil

Pays d’Arles : un incendie provoque une coupure de courant
dans plusieurs villes
La Provence/La Marseillaise, 29 octobre 2021 (extraits)

Un incendie s’est déclaré dans un transformateur à proximité d’une ligne à très haute tension, dans une centrale électrique de Châteaurenard. « Nous avons été contraints de couper les lignes à moyenne tension le temps de l’intervention », confie-t-on à Enedis. Le feu s’est déclaré vers 15 heures.

22 véhicules et 47 sapeurs-pompiers se sont rendu sur place. Des mini coupures sont encore à prévoir d’ici ce soir. La coupure a concerné les villes de Châteaurenard, Cabannes, Eyragues et Saint-Rémy-de-Provence.

« Le feu est circonscrit, aucune victime n’est à déplorer. Aucune habitation n’a été touchée. Le gestionnaire du RTE est mobilisé aux côtés des habitants. Le courant a repris depuis 15h58. Toutefois,une coupure d’électricité sera nécessaire le temps de l’extinction du feu.Les Pompiers13 sont toujours sur place pour une opération de longue durée afin de s’assurer de l’extinction totale de l’incendie. Un périmètre de sécurité autour du site RTE a été établi. Les circonstances de l’incendie ne sont pas connues pour l’instant » détaillent les pompiers.

La Ciotat (Bouches-du-Rhône) : couper le jus de ce monde

[d’après des coupures de presse reçues par mail]

Poste-source d’Athelia (La Ciotat), 7 mai : les employés de la SME au travail pendant cinq jours pour réparer les dégâts du sabotage

Dans la nuit du jeudi 6 mai 2021, un acte de malveillance a été commis sur le réseau électrique. Cet acte est intervenu au poste source Athelia privant 15 000 clients d’électricité sur les communes de La Ciotat et Ceyreste. Le parc d’activité industrielle d’Athelia, créé en 1987 à mi-chemin entre Marseille et Toulon pour reconvertir le site des ex-chantiers navals et dont la cinquième tranche a été inaugurée en 2016 (Athelia V), héberge des entreprises comme Thalès, Arpège, Trees Télécom, mais aussi le datacenter du câble sous-marin TIER 4 géré par Interxion, dont le courant a ainsi été coupé une partie de la nuit. Sur un rayon de 110 hectares, les quatre zones d’Athelia comptent plus de 300 entreprises.

Pour faire face à cette situation, Enedis a aussitôt dépêché ses équipes d’astreinte pour localiser le dysfonctionnement et réalimenter de façon provisoire la totalité des clients dans la matinée du vendredi 7 mai 2021. Pendant cinq jours, du 7 au 11 mai, les techniciens de son sous-traitant le Groupe SME (Société Méditerranéenne d’Electricité), sont ensuite intervenus sur place pour réparer les dégâts, en procédant à la réfection complète de la partie Basse Tension Contrôle Commande des grilles des transformateurs, mais aussi en devant retirer près de 4 kilomètres de câbles basse-tension. Enedis condamne les malveillances sur le réseau électrique de distribution. Une plainte va être déposée.
Lire la suite sur les répercussions en ville

Luynes (Bouches du Rhône) : avec détermination…

Bouches-du-Rhône : en béquille, un détenu s’évade de
la prison de Luynes

France3, 23 mars 2021

Selon nos informations, le détenu, âgé de 27 ans, a profité de son extraction pour passer une visite médicale à l’hôpital d’Aix-en-Provence pour fausser compagnie à son escorte. Bien que se déplaçant avec des béquilles avec une attelle à la jambe, l’homme a réussi à prendre la fuite.

Le détenu n’a pas bénéficié de complicité extérieure pour mener à bien sa petite escapade. Il était incarcéré dans un dossier criminel. Il avait été condamné en décembre 2014 et était libérable en juillet 2028. L’homme, activement recherché, était toujours en fuite mardi en fin de journée.

Le Rove (Bouches-du-Rhône) : chaque âge saccage sa cage

Des dégradations volontaires dans une école du Rove,
un des auteurs des faits interpellé

France Bleu Provence, 16 février 2021

Des dégradations volontaires ont eu lieu au sein de l’école élémentaire François Bessou dans la commune du Rove. La porte de l’établissement a été fracturée. de l’encre et de la peinture jetée sur les murs et les bureaux, et une porte défoncée. Des actes de vandalisme purement gratuits commis à l’intérieur des classes, empêchant la reprise des cours ce mardi matin.

Les investigations de la gendarmerie ont rapidement permis d’identifier les deux auteurs de ces faits. Il s’agit de mineurs non scolarisés dans cet établissement. L’un des auteurs a été interpellé ce mardi matin et placé en gare à vue. Le mobile principal semble être le désœuvrement, selon la Gendarmerie Nationale.

Des nouvelles du relais TDF du massif de l’Etoile

Vendredi 18 décembre 2020, les porte-parole des pouvoirs locaux, journaflics à La Provence, ont tenu à nous donner quelques nouvelles de l’immense relais TDF du massif de l’Étoile, situé au nord de Marseille. Qui peut en effet oublier que la nuit du 30 novembre au 1er décembre dernier, un sabotage incendiaire sur ses câbles avait privé près de 3,5 millions de personnes de télévision, radio et de réseau mobile ? Le feu avait alors rendu hors d’usage les antennes implantées sur le pylône de 150 mètres de hauteur, mais aussi les équipements de la salle TNT par l’intermédiaire des feeders, ces gros câbles qui transmettent le signal à l’antenne.

Dans ce reportage, donc, un certain Patrick Bargas, directeur régional sud-est de l’entreprise, tient à nous expliquer que près d’une quarantaine de relais TDF ont été sabotés depuis 2017, mais aussi que TDF est en train d’investir 18 millions d’euros pour sécuriser ses sites, «en collaboration étroite avec l’État». De plus, si il peut se vanter d’avoir à présent rétabli la couverture de Toulon à Montpellier en passant par Marseille et Digne-les-Bains grâce à une installation provisoire, non seulement la plus faible puissance du signal émis fait que tout le monde n’y a pas encore accès, précisant aussi qu’il faudra environ un an pour remettre en état Marseille-Étoile.

Massif de l’Étoile (Bouches-du-Rhône) : et la propagande du pouvoir s’est enfin tue…

L’émetteur du massif de l’Étoile incendié, 3,5 millions de personnes privées de télé et radio dans le Sud-Est
FranceBleu, 1er décembre 2020

Une attaque a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi sur l’émetteur TDF situé sur le massif de l’Étoile. Les caméras de vidéosurveillance ont montré plusieurs personnes mettant le feu au local technique. Voila qui explique pourquoi vous ne pouvez peut-être pas écouter France Bleu Provence ni regarder France 3 Provence-Alpes ce mardi matin. Selon TDF, la diffusion de 25 chaînes de la TNT (sur 30) et 19 stations de radios FM sont interrompues sur un grand quart Sud-Est du territoire, soit 3,5 millions de personnes privées de télé et de radio. Continuer la lecture de Massif de l’Étoile (Bouches-du-Rhône) : et la propagande du pouvoir s’est enfin tue…

Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône) : vengeance en plein dans le mille

Saint-Chamas : tombés dans un guet-apens, les gendarmes reçoivent un parpaing sur leur véhicule
France3, 28 août 2020

Il est environ cinq heures du matin, lorsque les gendarmes de la brigade de Berre-L’étang sont alertés par téléphone d’un probable délit sur la commune de Saint-Chamas. Il s’agit en fait d’un « délit imaginaire », comme l’explique le Commandant de la gendarmerie des Bouches-du-Rhône Roland Le Floc’h. La patrouille tombe alors dans un guet-apens : un parpaing est jeté « depuis une hauteur de trente mètres sur leur véhicule », raconte-t-il. Le pare-brise éclate en morceaux, et l’un des gendarmes présent dans le véhicule est blessé à l’oeil. Il est actuellement hospitalisé en service d’ophtalmologie.

Continuer la lecture de Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône) : vengeance en plein dans le mille

Tarascon (Bouches-du-Rhône) : maton bouillu maton foutu

Un détenu jette de l’huile bouillante sur un surveillant de la prison de Tarascon
FranceBleu, 28 août 2020

Une violente agression a eu lieu au sein du centre pénitentiaire de Tarascon (Bouches-du-Rhône) ce jeudi en fin de matinée. Lors de la distribution des repas, à l’ouverture de sa cellule un détenu a jeté de l’huile bouillante sur un surveillant pénitentiaire. Le surveillant a été brûlé principalement au visage et sur le torse. L’agent d’étage est aussitôt intervenu mais il a été blessé en se fracturant l’arcade sourcilière, apparemment en glissant sur l’huile.
Continuer la lecture de Tarascon (Bouches-du-Rhône) : maton bouillu maton foutu