Archives par mot-clé : Ain

Oyonnax (Ain) : scier les yeux de l’Etat en 30 secondes

Oyonnax : encore un mât scié et une caméra détruite
peu après sa pose

Le Progrès, 23 novembre 2021 (extrait)

Bis repetita. Un mois après l’affaire de la disqueuse , Oyonnax vient de perdre une nouvelle caméra de vidéosurveillance. Avec un mode opératoire similaire à celui de la Plaine. Dans la nuit de vendredi 19 à samedi 20 novembre, un peu après minuit, à l’angle des rues des Primevères et Kennedy, des individus ont découpé le mat, en utilisant un engin de découpe mécanique, selon les constatations de la police.
Ont-ils utilisé la même disqueuse que le 17 octobre ? Selon nos informations, elle n’avait pas été saisie lors de l’interpellation de l’auteur présumé des faits du 17 octobre . Confondu par des traces ADN, le jeune homme âgé de 19 ans est toujours écroué, mis en examen pour dégradation de biens d’utilité publique en réunion.

Lire la suite

Oyonnax (Ain) : les caméras se ramassent à la pelle

Des caméras de vidéosurveillance détruites et un mât
découpé
à la disqueuse à Oyonnax
Le Progrès, 18 octobre 2021

Vers 20h30, dimanche 17 octobre, une petite dizaine d’individus ont détruit une caméra de vidéosurveillance à l’angle de la route de la Forge et de la rue Saint-Exupéry.

Une vidéo, qui circule depuis sur WhatsApp notamment, (…) montre un groupe de personnes, encagoulées, s’attaquer au mât, en utilisant une disqueuse. En moins de deux minutes, le poteau tombe au sol. La caméra est ensuite détruite. Les forces de l’ordre n’ont pas eu le temps d’interpeller les individus.

Selon nos informations, une autre caméra de vidéosurveillance a été détruite au cours de la même soirée, rue Castellion. Ainsi qu’un autre mât, où devait bientôt être installée une caméra, rue Saint-Exupéry. Le maire va porter plainte et condamne fermement ces événements.

Villeneuve (Ain) : La Poste et la mairie partent en fumée

VilleneuveLe bureau de poste ravagé par un incendie
La Voix de l’Ain/Le Progrès, 23 septembre 2021 (extrait)

Ce jeudi matin 23 septembre, vers 6h, un automobiliste traversant le village de Villeneuve pour se rendre à son travail, a vu une fumée noire sortir du bureau de la Poste dans le bâtiment de la mairie. Il a tout de suite appelé les secours et s’est rendu chez le maire pour l’aviser. Une trentaine de pompiers sont intervenus pour maîtriser le sinistre, qui menaçait de s’étendre à l’église voisine par la toiture.

La mairie se trouve très impactée par ce sinistre. Les bureaux des secrétariats sont indisponibles pour une période plus ou moins longue. Les fumées ont totalement abîmé les locaux et le matériel informatique.

Présents sur place, les gendarmes des compagnies de Jassans et Trévoux ont dévié la circulation des camions et assuré une circulation alternée pour les voitures, jusqu’à environ 10h du matin. La brigade scientifique (TIC) de la gendarmerie a été dépêché sur les lieux de l’incendie, pour connaître l’origine de ce feu. Selon plusieurs sources, la piste criminelle est prise au sérieux. 

Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) : saisir l’occasion…

À 65 ans, elle chipe le camion des pompiers pour fuir sa
maison de retraite

Le Progrès, 29 mars 2021

C’est ce qui s’appelle prendre la poudre d’escampette ! Samedi, aux alentours de 20 heures, une résidente de la maison de retraite La Montagne, située à Châtillon-sur-Chalaronne, a fui son établissement en improvisant un plan digne de la grande évasion.

Le chant des sirènes ? Toujours est-il que cette pensionnaire, âgée de 65 ans, n’a pas hésité à s’échapper à l’aide d’un véhicule appartenant au corps des sapeurs-pompiers, stationné devant son établissement. Sollicités dans le cadre d’une opération de secours, il était déjà trop tard quand ces derniers ont pris conscience de la situation. La sexagénaire, aussi alerte que déterminée, avait déjà pris le volant de leur ambulance en direction… de son ancien domicile.

C’est là, à Beauregard, après une « course-poursuite » de près d’une demi-heure, que la fugitive a été retrouvée. Prise en charge par les gendarmes de la brigade de Vonnas, la résidente, troublée, a passé la soirée à l’hôpital de Villefranche-sur-Saône après y avoir été évacuée… par les sapeurs-pompiers.

 

Divonne-les-Bains (Ain) : l’antenne-relais flambe au petit matin

Divonne-les-Bains : une antenne de téléphonie mobile détruite par le feu
La Savoie, 19 mars 2021 (extrait)

Il était 4h56, cette nuit du 18 au 19 mars, lorsque les secours ont été appelés au nord de Divonne, non loin de Vésenex, pour intervenir sur le feu d’une antenne-relais de téléphonie mobile implantée chemin des Etangs. « Ce relais multiopérateurs est inopérant et cela aura un impact sur les abonnés», signalent les pompiers. L’origine du feu est indéterminée, mais la gendarmerie a été saisie de l’affaire.

On ignore pour l’heure combien d’abonnés sont privés de connexion, ni quand le réseau sera rétabli.

 

Grand Abergement (Ain) : abattre l’antenne-relais avant qu’elle n’émette

Un pylône de téléphonie mobile abattu par des inconnus
Le Progrès, 4 mars 2021

U
n pylône de 40 mètres de haut supportant des antennes de téléphonie mobile a été récemment installé dans le hameau du Grand Abergement, près de la chapelle de Retord, pour servir de relais pour les quatre opérateurs, mais il n’avait pas encore été raccordé. En tout début de semaine, un pisteur du Plateau de retord, au volant de sa déneigeuse, a découvert le pylône abattu et gisant à terre. La brigade de recherche de la gendarmerie du Plateau d’Hauteville et la police scientifique, accompagnées du maire Bernard Ancian, se sont rendus sur le site encore enneigé.

Les trois pieds fixés avec 36 boulons de fort diamètre ont été dévissés, les élingues cisaillées puis le pylône a été couché.
Continuer la lecture de Grand Abergement (Ain) : abattre l’antenne-relais avant qu’elle n’émette

Oyonnax (Ain) : ni centre ni social

Le mini-bus du centre social encore une fois incendié
Le Progrès, 2 février 2021

Rappelez-vous, la soirée du 6 novembre dernier, Oyonnax avait connu un énième épisode de violences urbaines. Avec parmi les dégâts matériels, le mini-bus du centre social Ouest, totalement détruit par le feu [voir photo ci-dessus].

Triste répétition des faits, trois mois plus tard. Dans la nuit du 1er au 2 février, vers 2h30, le nouvel utilitaire, réceptionné il y a peu de temps, a été incendié de nouveau. Le véhicule était stationné devant le centre social.
Continuer la lecture de Oyonnax (Ain) : ni centre ni social