Gland (Suisse) : autour du sabotage d’une ligne THT

Sur le sabotage du pylône électrique de la ligne à haute tension de 220’000 volts du 26 juin dernier dans le canton de Vaud, quelques infos supplémentaires viennent de sortir dans la presse.

D’une part il n’aurait pas eu lieu à l’explosif comme avancé au départ, mais de façon bien plus simple et reproductible selon l’agence suisse RTS (19 juillet) : au chalumeau sur les quatre pieds « à une dizaine de centimètres de sa base« , puis avec une seconde découpe « à un mètre de haut sur deux des quatre armatures. Cette technique a été utilisée pour faire basculer le pylône à l’opposé de l’autoroute adjacente. » De plus, toujours selon l’agence, il se trouve qu’il s’agirait peut-être d’un coup double, puisque dans ce canton où la 5G est très contestée : « sur la ligne électrique sabotée, de nombreux pylônes ont un double emploi: en plus de la ligne électrique, ils supportent des antennes relais de téléphonie. Une pétition anti 5G partie de Gland a récolté des milliers de signatures en 2019  » !

Enfin, selon le journal 24H (15 juillet), un manifeste a été retrouvé non loin du pylône saboté : « Des écoterroristes sévissent-ils en terres vaudoises? Selon nos informations, des experts envisageraient sérieusement cette hypothèse à la suite de la découverte d’un manifeste politique non loin du pylône d’une ligne à très haute tension saboté au bord de l’A1, sur la commune de Gland, le 26 juin dernier. Le document, qui mêlerait sur plusieurs pages enjeux environnementaux, cause animale et revendications féministes aurait été retrouvé par les forces de l’ordre déployées sur place« .

Enfin, Un reportage de 13mn a été diffusé en Suisse sous forme d’enquête, dimanche 19 juillet dans l’émission « Mise au Point« . On y cause techniques de découpage au chalumeau de pylône électrique, de l’installation de la 5G sur ces derniers (et d’autres sabotages) et du gros problème pour la police de l’absence de revendications… Les déclarations finales de « l’expert français en écoterrorisme » sont assez significatives.

Il est ici au milieu de l’article de RTS :
https://www.rts.ch/info/regions/vaud/11484325-des-reperages-ont-eu-lieu-la-veille-du-sabotage-dun-pylone-a-gland.html


Le pylône électrique saboté à Gland a été découpé au chalumeau
RTS, 19 juillet 2020 (extrait)

Les quatre pieds du pylône électrique détruit le 26 juin dernier à Gland (VD) ont été découpés au chalumeau, montre l’enquête de l’émission Mise au Point. La piste des écoterroristes est privilégiée par les experts.

Là où se trouvait le pylône électrique de la ligne à 220’000 volts, il ne reste plus que les quatre socles en béton. La structure métallique a été découpée au chalumeau par des criminels, à une dizaine de centimètres de sa base.

Selon des sources proches du dossier, un découpage supplémentaire a été effectué à un mètre de haut sur deux des quatre armatures. Cette technique a été utilisée pour faire basculer le pylône à l’opposé de l’autoroute adjacente.

Dans un premier temps, la police avait privilégié la piste d’une attaque à la bombe, un crime de compétence fédérale. Mais aucun explosif, ni départ de feu, n’ont été découverts sur place. Mardi dernier, le Ministère public de la Confédération a confirmé par écrit cette information à la RTS, sans répondre aux autres questions posées.

L’enquête de police se poursuit pour déterminer les motivations et l’identité des auteurs du sabotage. Selon le journal 24 heures, un manifeste pro-environnement aurait été découvert sur place. Il ne comporterait ni signature, ni revendication. La police ne confirme pas cette information.

Le syndic de Gland, Gérald Cretegny, assure que la commune ne faisait pas l’objet de menace ou de revendication particulière. Mais il y a toutefois un mouvement d’opposition important à la 5G dans la région. Or, sur la ligne électrique sabotée, de nombreux pylônes ont un double emploi: en plus de la ligne électrique, ils supportent des antennes relais de téléphonie.

Une pétition anti 5G partie de Gland a récolté des milliers de signatures en 2019. Et une initiative au niveau national est en préparation pour stopper le développement de la 5G.

1.Ce que l'on ne peut nommer. Ex: cet amour sans nom pour la liberté ne trouvait d'égal que dans la haine contre toute autorité. 2.dont le nom n'est pas connu. Ex: ce sabotage mené par d'obscurs sans noms pourra appartenir à tous ceux qui le partagent. 3.D’une telle gravité que cela dépasse toute qualification. Ex: la simple vue d'un uniforme provoquait immédiatement un dégoût sans nom chez tout être doué de sens.