Vale (Nouvelle-Calédonie) : les sabotages contre l’industrie du nickel ne cessent pas

Nouvelle intrusion et un véhicule incendié à Vale NC
Nouvelle-Calédonie 1ere, 5 janvier 2021

Alors que les négociations avec le repreneur Prony resources doivent aboutir dans un peu plus d’un mois, le site a été de nouveau pris pour cible ce mardi. Les jours se suivent et se ressemblent à Vale Nouvelle-Calédonie. L’industriel fait état d’une nouvelle intrusion ce mardi matin sur le site de l’usine.
Vers 9 h 30, un véhicule de la société a été incendié à proximité des bâtiments administratifs. Des bureaux qui avaient eux-mêmes été brûlés quelques jours plus tôt [voir ci-dessous].

Le feu a pu être maîtrisé. Mais c’est une guerre des nerfs qui se joue à l’intérieur et aux abords de l’Usine du Sud, confiait ce matin la direction de Vale NC.

La nuit dernière déjà, l’usine aurait fait l’objet d’une tentative d’intrusion avec des engins incendiaires, selon les Loyalistes. Ils dénoncent ces nouvelles exactions et se félicitent de l’intervention des forces de l’ordre qui ont interpellé plusieurs personnes. Le Parquet confirme en effet des interpellations la nuit dernière.

Le Haut-commissaire de la République condamne également dans un communiqué les multiples exactions commises sur le site de Vale-NC : « Ces actions illégales mettent en péril, de manière irresponsable, cet outil industriel et les 3000 emplois qui y sont attachés » écrit le représentant de l’Etat qui indique également qu’aujourd’hui « un agent de surveillance a été agressé et blessé sur le site ».  Le Haut-commissaire qui « salue les interpellations de plusieurs individus la nuit dernière à proximité du site ainsi que la saisie d’engins incendiaires et d’autres objets qui témoignent de toute évidence d’intentions délictuelles ».


Nouvelle-Calédonie : Nouvel incendie sur le site de Vale dans la nuit du nouvel an
outremers360, 1er janvier 2020

Un nouvel incendie a eu lieu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, sur le site de l’usine de Vale. L’industriel a déploré un « acte criminel » après un regain de tensions sur le site depuis le début de la semaine.

« Dans la nuit du réveillon du jour de l’an, peu après minuit, des individus sont entrés, encore une fois, sur le site industriel de l’Usine du Sud et ont totalement incendié le bâtiment Vale 6 qui abritait les équipes du projet Lucy et certaines dépendances, et tenté d’incendier un autre bâtiment, Vale 2 qui héberge les serveurs informatiques », a annoncé Vale NC dans un communiqué ce vendredi matin.

Toujours selon le communiqué, ces incidents auraient débuté plus tôt dans la journée du 31 décembre, par une « intrusion menaçante à 16h30 (…) visant à empêcher des équipes de Vale NC de renforcer une clôture à proximité des lieux du sinistre. Les équipes ont dû se retirer pour se protéger et la clôture n’a pas pu être renforcée ». « Le caractère organisé de cet acte criminel ne fait aucun doute, la volonté de détruire non plus », a déploré l’industriel, dont les équipes d’intervention d’urgence ont maîtrisé les quatre incendies aux alentours de 4h du matin.

Le site de Vale, dans le sud de la Grande Terre calédonienne, avait déjà fait l’objet d’incendies et intrusions « violentes » le 10 décembre, alors que la vente de l’usine avait donné lieu à des fortes tensions localement. Un autre incendie a eu lieu le 21 décembre. Ce mercredi, l’industriel dénonçait déjà « des manœuvres d’intimidation et d’insultes depuis l’extérieur », « quotidiennement envers les employés qui travaillent sur la partie Sud Est du site, encore ce mercredi 30 envers des employés qui faisaient le plein de carburant de groupes d’éclairage, ou d’autres qui contrôlaient des niveaux de pulpe dans une cuve ».

Plus tôt encore, ce lundi 28 décembre, des « assaillants sont entrés sur le site et ont vandalisé les locaux de plusieurs entreprises partenaires sur le site de l’usine, et volé du matériel », rapporte encore Vale NC.