Archives par mot-clé : Loire-Atlantique

Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) : la seule folie serait de ne pas le faire

Jugé pour l’incendie de voitures de gendarmes
Ouest France, 20 octobre 2021

Un jeune homme de 26 ans a été condamné, hier, par le tribunal de Saint-Nazaire pour l’incendie de six voitures de gendarmes et de civils à Saint-Brevin-les-Pins et Pornic, en 2020.

Affalé contre l’une des vitres en plexiglass de son box, le prévenu se fait rappeler à l’ordre par la présidente du tribunal de Saint-Nazaire. C’est un homme de 26 ans, le visage fatigué, les cheveux en pagaille, qui se redresse mollement en fixant les juges. À toutes les questions qui lui sont adressées ce mardi, il répond « je ne me souviens pas », « je ne sais pas » ou encore « je réfléchis ». Il est accusé d’avoir incendié six voitures de gendarmes et de civils en 2020.
Lire la suite

Châteaubriant (Loire-Atlantique) : briser les vitres des matins chagrins

Châteaubriant. La dégradation de cars scolaires pourrait
perturber le ramassage scolaire ce lundi

Presse Océan, 10 octobre 2021

 » On va tout faire pour identifier les auteurs « , préviennent les forces de l’ordre après la triste scène qui leur a été signalée dimanche matin. Dans la nuit de dimanche à lundi à Châteaubriant, une dizaine de cars scolaires Keolis ont été la cible de dégradations multiples (vitres brisées, percussions avec un extincteur, etc.) sur le parking fermé de la gare routière qui leur est dédié.

La situation est telle que les responsables du syndicat intercommunal, qui en a la gestion, se demandaient bien dimanche comment ils allaient pouvoir assurer normalement le ramassage scolaire périphérique à Châteaubriant ce lundi. Car ces cars permettent principalement de déposer à Châteaubriant les élèves des communes environnantes. Des solutions étaient à l’étude hier. L’enquête ne fait que commencer, indique une source proche de l’enquête. À savoir que compte tenu de l’ampleur des dégâts, les gendarmes s’orientent vers un groupe de plusieurs personnes qui auraient pu commettre cela dans le cadre d’un jeu bien stupide.

Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) : le lycée à la poubelle incendiaire

Saint-Nazaire. Un incendie volontaire au lycée Boulloche
Ouest France/France bleu, 25 septembre 2021 (extraits)

Des riverains du quartier de Berthauderie ont alerté les pompiers ce samedi 25 septembre, vers 4 heures du matin, alors qu’un début d’incendie touchait un des bâtiments du lycée professionnel André-Boulloche de Saint-Nazaire.

Le feu a pris au niveau du préau et a commencé à endommager le bardage bois de cette partie de l’établissement. L’intervention des secours a permis d’éviter la propagation de l’incendie au reste du bâtiment. Pour la police, pas de doute, il s’agit bien d’un incendie volontaire. Le feu a pris dans une poubelle du lycée placée juste devant l’entrée. Le proviseur le sait déjà, les dégâts vont se chiffrer en dizaines de milliers d’euros.

Saint-Sébastien-sur-Loire (Nantes) : chaque âge saccage sa cage

En révolte contre l’École, il met le feu à la salle des profs d’un collège
Presse Océan, 9 septembre 2021

Le préjudice est d’environ 100 000 €. La police vient de mettre la main sur le quatuor qui a dégradé et mis le feu à la salle des professeurs le week-end des 19 et 20 juin au collège René-Bernier à Saint-Sébastien. Le principal auteur, 15 ans et en révolte contre l’école, est convoqué devant le tribunal pour enfants le 12 octobre.

Le constat des personnels était plutôt amer ce lundi 21 juin 2021, quand ils sont entrés dans les salles du collège René-Bernier, à Saint-Sébastien-sur-Loire. Dégradation d’ordinateurs et d’un four à micro-ondes jetés du premier étage, vaisselle brisée, incendie allumé dans la salle des professeurs… Le portail de l’établissement avait manifestement été escaladé puis le portail du réfectoire forcé afin de perpétrer les méfaits. L’incendie notamment a fortement perturbé la fin de l’année scolaire des élèves, les privant de cantine. Selon les calculs du collège, le préjudice s’élevait à plus de 100 000 €.
Lire la suite

Guérande (Loire-Atlantique) : et les billets se mirent à voler dans les airs

Guérande. Un distributeur de billets détruit par une bombe
artisanale
Ouest France, 18 juin 2021

Un acte de vandalisme a provoqué la destruction d’un distributeur automatique de billets (DAB), situé au 1, rue Saint-Exupéry, à la Madeleine. L’explosion d’une bombe artisanale a eu lieu vers 2 h du matin, vendredi 18 juin, soufflant le bâtiment abritant le distributeur automatique de billets et les toilettes publiques, à côté de la mairie annexe de La Madeleine.

L’explosion a provoqué une fuite d’eau au niveau des toilettes publiques détruites. Intervenus à 2 h 12 sur le lieu de l’explosion, les six sapeurs-pompiers mobilisés ont procédé à l’extinction de quelques foyers résiduels après l’explosion. Ils ont confié la gestion de la coupure d’eau à la Saur-Sepig. Les nombreux billets répandus sur la chaussée à la suite de la destruction du DAB ont été laissés à disposition de l’enquête de gendarmerie.
Lire la suite

Nantes (Loire-Atlantique) : la CGT à coups de masse

Nantes. Les locaux de l’Union départementale CGT cibles de dégradations
Ouest France/France Bleu, 6 mai 2021 (extrait)

À Nantes, les locaux syndicaux de la CGT de Loire-Atlantique, à la Maison des syndicats, boulevard de la Prairie-au-Duc, ont subi des dégradations dans la nuit du 3 au 4 mai. Des impacts de projectiles ont été relevés sur les vitres ainsi qu’un tag « collabo » sur un mur.
Lire la suite

Carquefou (Loire-Atlantique) : pendant que dorment les gendarmes

Carquefou. Une voiture volontairement incendiée dans
l’enceinte de la gendarmerie

Ouest France, 23 mars 2021

Un incendie a détruit une voiture stationnée dans l’enceinte de la brigade de gendarmerie de Carquefou, dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 mars. Il ne s’agit pas d’un véhicule de service mais de la voiture personnelle d’un militaire.

Le feu a pris vers 3 h du matin. Le caractère intentionnel du sinistre ne fait guère de doute, selon un proche de l’enquête confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Nantes. Le ou les incendiaires se seraient introduits sur le parking de la caserne avant de mettre le feu : les rétroviseurs de la voiture brûlée mais aussi ceux d’un autre véhicule stationné à proximité ont été cassés.
Continuer la lecture de Carquefou (Loire-Atlantique) : pendant que dorment les gendarmes

Savenay (Loire-Atlantique) : coup de chaud à la brigade

Savenay. Des véhicules incendiés à la gendarmerie
Ouest France/France Bleu, 10 mars 2021

Deux voitures, dont une de la gendarmerie, ont été incendiées dans la nuit du lundi 8 au mardi 9 mars, à la brigade de Savenay. Aucun blessé n’est à déplorer. L’expertise est en cours et la piste criminelle visant l’institution est privilégiée.

Le feu s’est déclaré vers 4h du matin ce mardi. L’incendie a été rapidement éteint mais les flammes ont abîmé une voiture garée à proximité, appartenant à l’un des militaires de la caserne.
Continuer la lecture de Savenay (Loire-Atlantique) : coup de chaud à la brigade

Nantes : filmez donc, puisque ça arrange les flics…

Nantes. Lors d’une manif, il avait dégradé une caméra de surveillance : le suspect interpellé
Ouest France, 23 février 2021 (extrait)

La scène s’est passée le 16 janvier 2021, lors d’une manifestation contre la loi de sécurité globale, à Nantes. Un homme, visage masqué, était monté sur un mât support d’une caméra du Centre de supervision urbain (CSU), place du Pont-Morand, dans le centre-ville. Et l’a dégradée à coups de poing. En redescendant, il a été interpellé par la brigade anticriminalité, qui a tenté de le menotter.

Mais l’homme s’est rebellé, et a reçu l’aide d’un groupe de Black Blocs. Une vingtaine d’individus ont jeté des projectiles sur des policiers – pierres, bouteilles –, les obligeant à lâcher le suspect. L’homme a été extirpé par les Black Blocs puis a pris la fuite à pied. Quatre policiers ont déposé plainte, ainsi que la Ville de Nantes, pour dégradations sur la caméra. Le préjudice a été estimé à 1 200 €.

L’enquête avait alors été confiée à la Sûreté départementale. Le suspect, âgé de 26 ans, a été identifié par les enquêteurs, après l’exploitation de plusieurs images de vidéosurveillance et des réseaux sociaux. Il a été arrêté sur son lieu de travail, le 16 février, puis placé en garde à vue. Il sera convoqué devant la justice le 17 novembre 2021.

Villepot (Loire-Atlantique) : quand l’exploiteur a le dos tourné

Loire-Atlantique : il vient dégrader son ancien lieu de travail pendant les vacances du patron
L’Eclaireur, 16 décembre 2020

Un ancien salarié de la société de ramassage de volailles Inter’Volailles a été condamné en son absence, ce lundi 14 décembre 2020, pour toute une série de « vols » et de « dégradations » commis à Villepot (Loire-Atlantique) pendant les vacances de son ancien patron en mars 2017.

Cet homme, avec qui la victime avait eu « des soucis » après son CDD entre août et décembre 2016 – aurait ainsi crevé les pneus de trois fourgons de la société, dégradé un détecteur de présence et dérobé les clés de dix-sept véhicules. Ce jeune de 23 ans aurait aussi percé délibérément le tuyau d’une cuve à fuel, laissant échapper 4 000 litres au sol… Au total, le montant des dégâts s’élevait à 10 000 €, selon le patron d’Inter’Volailles.
Continuer la lecture de Villepot (Loire-Atlantique) : quand l’exploiteur a le dos tourné

Carnet (Loire-Atlantique) : fausse pierre, fausse bûche… mais vraies caméras de la flicaille

Reporterre, 14 novembre 2020 (extrait)

Deux groupes de caméras, camouflées dans une fausse bûche d’arbre et de fausses pierres, ont été retrouvés par hasard par des militants, fin août. Elles semblent avoir été installées à la veille d’un « weekend de résistance » prévu à proximité du Carnet, les 29 et 30 août. Ces quatre caméras filmaient en continu et étaient reliées, via des câbles enterrés, à des grosses batteries et modems, également dissimulés, permettant d’envoyer directement les images à un poste à distance.
Continuer la lecture de Carnet (Loire-Atlantique) : fausse pierre, fausse bûche… mais vraies caméras de la flicaille

Nantes : l’amicale des boulistes contre les proprios

Partie de pétanque nocturne anti proprios
Indymedia Nantes, 2 novembre 2020

Dans la nuit de dimanche à lundi 2 novembre dans le quartier Zola à Nantes, quelques boules de pétanques ont été balancées sur l’agence immobilière « Vivre ici (si t’es pété.e de thunes!) De Champsavin immobilier« .
Continuer la lecture de Nantes : l’amicale des boulistes contre les proprios