Archives par mot-clé : Ardennes

Charleville-Mézières (Ardennes) : attaque incendiaire de la permanence des fachos [MaJ]

Charleville-Mézières : la permanence du parti Reconquête
incendiée

L’Ardennais, 28 juin 2022 (extrait)

Ce lundi soir, un homme a été interpellé et placé en garde à vue. Il est soupçonné d’avoir vandalisé et incendié le local du parti d’Éric Zemmour à Charleville-Mézières.

Ce lundi, il est 21 heures lorsque les riverains de l’avenue Charles-de-Gaulle à Charleville-Mézières donnent l’alerte. La permanence électorale du parti Reconquête est la proie d’un début d’incendie. « On a entendu un grand bruit de verre brisé », raconte l’un d’eux.

La vitrine du local, loué à l’occasion des élections législatives par le candidat Sébastien Laurent, vient de voler en éclats et de la fumée commence à s’échapper de l’intérieur. L’incendie a dû être maîtrisé par les pompiers au moyen d’une lance. Quant à l’incendiaire présumé, âgé de 25 ans, a été immédiatement interpellé par la police. Blessé au mollet et à la main, il a été transporté à l’hôpital avant d’être placé en garde à vue.


Lire la suite

Sedan (Ardennes) : le bus du RN à coups de masse

Dégradé devant la gare de Sedan, le bus de Marine Le Pen ne pourra rouler jusqu’à Charleville-Mézières
L’Ardennais, 19 février 2022 (extrait)

Vers 14 heures ce samedi 19 février, un bus floqué aux couleurs du Rassemblement National a été dégradé alors qu’il était stationné devant la gare de Sedan. Plusieurs vitres situées côté conducteur et au niveau des sièges passagers ont été brisées. Le bus était vide lorsque les coups ont été portés.

Après avoir garé leur imposant bus ce samedi 19 février sur le marché de Sedan, près du collège Turenne, les sept militants ardennais de Marine Le Pen s’étaient arrêtés sur la place de la Gare pour se restaurer. Les dégradations auraient été commises aux alentours de 14 heures. La police était présente vers 15 heures pour effectuer les relevés. Des coups ont été portés sur les deux vitres situées côté conducteur et plus à l’arrière du bus, au niveau des sièges passagers. Les faits auraient été filmés par une caméra de vidéosurveillance installée sur le parking de la gare. Un jeune homme aurait porté des coups avec une masse, avant de prendre la fuite à pied en direction de la voie verte. Il aurait été poursuivi par une deuxième personne et aurait réussi à la semer.
Voir d’autres photos

Fumay (Ardennes) : retourner le bureau des huissiers

Après l’incendie, une agression à l’étude d’huissiers
de Fumay

L’Ardennais, 2 octobre 2021 (extrait)

Cette fois, une barrière supplémentaire a été franchie. Celle de l’agression physique. Comme si le caillassage des bureaux puis l’incendie criminel n’avaient pas suffi.

Hier, 8 heures ont sonné quand la secrétaire de l’étude d’huissiers Borgniet/Dupré descend ouvrir la porte du bureau, situé au château des comtes de Bryas. Deux personnes s’engouffrent, la malmènent et la saisissent avant de monter à l’étage. Dans le grand bureau qu’elle occupe avec l’huissière, Laurence Dupré, la secrétaire voit les deux personnes retourner les lieux avant de s’enfuir. Aucun message ou revendication n’aurait été prononcé.
Lire la suite

Mouzon (Ardennes) : révolte au centre éducatif renforcé

Des mineurs placés se rebellent au centre éducatif renforcé
de Mouzon

L’Ardennais, 21 septembre 2021 (extrait)

La réinsertion par le soin aux chevaux, technique par laquelle le centre éducatif renforcé (CER) de Baybel, à Mouzon, se distingue dans le secteur, n’a cette fois pas empêché les mineurs placés de déraper. Dimanche soir, les gendarmes ont dû intervenir pour calmer la situation entre les jeunes et l’équipe encadrante. « Je suis directeur de cette institution depuis trois ans, et je n’avais jamais vu les choses déraper à ce point », déclare Mohamed Karkach, directeur du CER.
Lire la suite

Fumay (Ardennes) : beau comme une étude de huissiers en cendres

Fumay : un violent incendie se déclare à l’étude d’huissiers Borgniet
L’Ardennais, 7 juillet 2021

Il était environ 5 h 30, ce mercredi matin, lorsque les pompiers ont été mobilisés sur un violent incendie, à l’étude d’huissiers Borgniet, Dupré et Daver, situé rue des Evignes.

Le sinistre a ravagé une bonne partie du bâtiment, les gendarmes ont fait les constatations d’usage. Également sur place, une salariée parlait de « catastrophe », les flammes ayant consumé des documents juridiques importants. « C’est un truc de fou », disait encore l’employée, émue. Cibler cet endroit « n’est pas anodin », réagit le président de la chambre départementale, Éric Chauvel.

Hautes-Rivières (Ardennes) : les yeux de l’Etat à la disqueuse

Deux pylônes de caméras de vidéosurveillance des Hautes-Rivières sciés à la disqueuse
L’Ardennais, 6 juin 2021

Les week-ends se suivent et se ressemblent dans le quartier de Newet aux Hautes-Rivières. Dans la nuit de samedi à dimanche, deux lampadaires (pas n’importe lesquels) ont été sciés à la disqueuse. Au-delà de l’éclairage public ce sont les caméras de vidéosurveillance qui étaient accrochées à ces lampadaires qui étaient visées.
Lire la suite

Charleville-Mézières (Ardennes) : scier les yeux de l’Etat six par six [mis à jour]

Charleville-Mézières : des caméras de vidéosurveillance découpées à la disqueuse
France3/Radio8fm, 31 mai 2021 (extrait)

De nombreuses dégradations ont été commises ce week-end à Charleville-Mézières, dans les quartiers de Manchester et de la Ronde Couture où, lors de 5 épisodes de violences urbaines distincts, des containers à poubelles et des véhicules ont été incendiés et des caméras de vidéoprotection détruites. Ainsi 4 des caméras de vidéoprotection ont été détruites à Manchester, sur les 7 installées dans le quartier, et 2 caméras, sur 9, à la Ronde Couture. Des caméras dont le préjudice financier pour la municipalité s’élève à près de 150 000 euros.

Lire la suite

Ardennes : l’incendie est le meilleur ami de la gratuité (et pas que)

Les serveurs informatiques en feu, les bus deviennent
gratuits à Charleville-Mézières

L’Ardennais, 11 mars 2021

Ceux qui militent pour la gratuité des transports en commun se réjouiront. Pour quelques jours et jusqu’à nouvel ordre, il est possible de monter dans les bus du réseau TAC (les transports en commun du territoire d’Ardenne Métropole) gratuitement. Non, ce n’est pas un test gradeur nature dans le but de faire évoluer la politique tarifaire du réseau de transport en commun d’Ardenne Métropole. Il s’agit de la conséquence de l’incendie qui a touché l’entreprise OHV Cloud qui héberge de système informatique de l’entreprise spécialisée dans la billétique Actoll qui a pour client le réseau TAC.

Concrètement, « il est impossible d’acheter un titre de transport, que ce soit en agence, chez un dépositaire, depuis un pupitre dans un bus, sur le site internet ou via l’application TAC, détaille Franklin Coussement, le directeur du réseau TAC. J’ai prévenu les conducteurs. » Plus rien ne fonctionne. Il n’est pas non plus possible de recharger sa carte d’abonnement mensuelle. Face à cette situation exceptionnelle, l’entreprise de transport n’a pas d’autre moyen que de rendre gratuit la montée dans ses bus pour tous.
Continuer la lecture de Ardennes : l’incendie est le meilleur ami de la gratuité (et pas que)