Archives par mot-clé : Leipzig

Leipzig (Allemagne) : nouvel incendie solidaire contre Hertz

[Dans la nuit de mercredi à jeudi 12 janvier, vers 2h du matin, cinq camions et une camionnette ont été la proie des flammes dans le quartier de Plagwitz à Leipzig. Les véhicules appartiennent à la société de location Hertz, et se trouvaient cette nuit-là sur un parking en libre accès près de la gare de S-Bahn. La police a ouvert une enquête pour incendie volontaire. Voici une traduction du communiqué de revendication de cette attaque solidaire.]


Hertz attaqué
Traduit de l’allemand de de.indymedia, 14 janvier 2023

Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : le géant de l’immobilier Vonovia sous le feu

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 8 novembre 2022
(qui l’a repris de la presse)

Mardi à l’aube, pas moins de dix camionnettes ont été incendiées dans le quartier de Sellerhausen-Stüntz. L’attaque contre le géant immobilier Vonovia fait craindre au secteur du bâtiment de Leipzig une nouvelle vague de violence. En effet, quatre jours auparavant, des pelleteuses avaient brûlé sur un chantier ferroviaire tout proche. Le ministre de l’Intérieur de la région de la Saxe, Armin Schuster (CDU), a déclaré à propos de ces incidents que l’on avait l’impression que les milieux d’extrême gauche se renforçaient à nouveau. « Le centre de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme de la police enquête. Cela doit aussi exprimer ce que nous pensons à ce sujet », a déclaré Schuster.

En mars 2021, trois camionnettes de l’entreprise municipale de logement LWB avaient été incendiés dans le quartier de Stötteritz. De nombreuses entreprises se plaignent en coulisses de ne plus pouvoir assurer certains engins de chantier ou de ne pouvoir le faire qu’à un prix extrêmement élevé. Des actions violentes s’ajouteraient désormais à une situation économique très difficile due au manque de matériaux, aux taux d’intérêt élevés et aux prix de l’énergie.
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : le constructeur de taules continue de morfler

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 4 novembre 2022
(qui l’a repris de la presse)

La série d’attaques contre l’entreprise de BTP Hentschke semble reprendre de plus belle. Dans la nuit de jeudi à vendredi 4 novembre, deux pelleteuses ont été incendiées dans le quartier de Stünz à Leipzig, causant 375 000 euros de dégâts.

Les incendiaires se sont rendus sur le chantier ferroviaire à l’est de la ville vers 2 heures du matin. Ils ont mis le feu à deux excavatrices et se sont enfuis. Les engins de chantier ont complètement brûlé avant que les pompiers ne puissent les éteindre.
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : incendies solidaires avec plusieurs compagnon.nes incarcérés

Traduit de l’allemand de Sozialer Zorn, 1er novembre 2022

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, nous avons mis le feu à des fourgonnettes de SPIE et MIELE dans le sud de Leipzig.

SPIE est connu depuis des années en tant que profiteur des taules. L’entreprise participe tant à la construction qu’à la gestion de prisons dans le monde entier. MIELE représente pour nous l’impérialisme allemand en Grèce. Le producteur de lave-linges y a déjà été la cible d’attaques de l’organisation révolutionnaire 17 novembre.

Nos cœurs brûlent pour tou-te-s les rebelles qui poursuivent leur lutte dans les cachots de l’Etat. Ils brûlent pour Alfredo et Juan, qui se trouvent en grève de la faim en Italie. Ils brûlent pour Giannis Michailidis qui, de mai à juillet de cette année, a fait une grève de la faim qu’il a malheureusement dû interrompre sans „succès“.

Liberté pour Anna, Juan, Giannis et Alfredo !
Pour l’anarchie !

Leipzig (Allemagne) : feu au concessionnaire Mercedes

Traduit de l’allemand de chronik, 4 juin 2022

Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs fourgons ont brûlé sur le site d’un concessionnaire Mercedes-Benz de la rue Torgauer dans le quartier de Leipzig-Heiterblick. Selon la police, un inconnu aurait d’abord mis le feu à un fourgon vers 2h15. Les flammes se sont ensuite étendues à deux autres véhicules garés à proximité, sur le parking à accès libre du concessionnaire. Les trois Mercedes-Sprinter ont entièrement brûlé.

Les pompiers sont intervenus pour éteindre l’incendie et personne n’a été blessé. Le montant des dégâts n’a pas encore pu être chiffré.

Leipzig (Allemagne) : incendie solidaire d’un véhicule Hertz

Traduit de l’allemand de chronik, 31 mai 2022

Dans la nuit du 30 au 31 mai, nous avons rassemblé quelque courage et avons incendié une voiture Hertz à Leipzig. Hertz est complice de la police grecque. Nous avons fait cela en solidarité et par affinité avec Giannis Michailidis, en grève de la faim depuis le 23 mai.

Des années de torture et d’enfermement derrière les barreaux, mais l’Etat grec n’en a pas encore fini avec Giannis. Ils continuent à prendre leur revanche pour sa position antagoniste et rebelle contre cet enfer de société capitaliste. Ils veulent le briser. Ils ne peuvent permettre à des prisonniers comme Giannis d’exister. Des prisonniers qui se révoltent, qui remettent ouvertement en question leur autorité, qui tentent (avec succès) de s’évader.
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : une antenne-relais part en fumée contre le militarisme

traduit de l’allemand de Zuendlappen, 2 mai 2022

Nous avons attaqué les chemins de fer allemands (Deutsche Bahn, DB) en tant que partie de la logistique de guerre en Europe. Nous n’avons pas oublié que cette entreprise (même si elle tente actuellement de blanchir son image avec des livraisons « humanitaires » en Ukraine) participe depuis des années à la livraison d’armes. Nos ami.e.s du Rojava, en particulier, sont tué.e.s tous les jours avec des armes fournies par la DB. La coopération entre les chemins de fer allemands et le régime fascisant d’Erdogan est étroite.

Ainsi, dans la nuit du 28 au 29 avril, nous avons mis le feu à une antenne-relais de la DB à Markkleeberg. La ligne sur laquelle se trouve l’antenne a été et est toujours utilisée pour la livraison d’armes. Nous essayons ainsi de contrer la logique de guerre actuelle avec nos moyens et souhaitons que les dégâts matériels soient les plus importants possibles. Lorsque la ligne n’est pas utilisée pour le transport de véhicules militaires, des voitures, du charbon et d’autres matières premières destructrices y sont envoyés avec assiduité dans le monde entier.
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : quatre voitures de flics partent en fumée

Les composants pour les voitures électriques sont rares –
mettons à terre les caisses de la police !

traduit de l’allemand d’indymedia.de, 31 janvier 2022

Afin de rompre notre propre stagnation politique due à la crise du Coronavirus, nous sommes sortis dans la nuit du 24 janvier.

Nous avons décidé de mettre le feu à plusieurs véhicules de la police garés dans l’enceinte de la mairie, rue Ossietzky. Nous voulions nous opposer au renforcement des organes de contrôle et de répression dû à la situation pandémique.

Si nous observons ces dernières années, nous assistons à un important renforcement des autorités policières. Le renforcement des lois sur la police et la crise pandémique persistante leur ont donné des pouvoirs de plus en plus étendus. Nous pouvons observer comment elles « font régner l’ordre ». De manière de plus en plus autoritaire et violente.

Lorsqu’il s’agit de nous contraindre dans notre soi-disant temps libre, loin du travail salarié, les autorités policières sont une force d’exécution. Car les mesures prises pour endiguer la pandémie ont pour but de nous maintenir de force dans le salariat et de nous priver de nos libertés sociales.

Lire la suite

Leipzig/Magdebourg (Allemagne) : quelques brèves de décembre

Magdebourg : le néo-nazi a une adresse
traduit de l’allemand de de.indymedia, 23 décembre 2021

Nous avons brisé les vitres et crevé les pneus de la voiture de Martin Schock de Magdebourg. Martin Schock est un militant néonazi de longue date et assesseur au comité directeur du parti Neue Stärke [« Nouvelle force », parti néonazi fondé en novembre 2021].

Antifa veut dire attaque !


Leipzig : Les SUV brûlent en série
traduit de l’allemand de chronik, 17 décembre 2021

(LVZ, 17 décembre). Dans la nuit de jeudi à vendredi, des inconnus ont mis le feu à des voitures dans le centre-sud-est de Leipzig. Selon les informations de la police il s’agit de deux SUV qui étaient garés sur le terrain en plein air d’un concessionnaire automobile dans la rue Zwickauer. Deux autres voitures qui se trouvaient près de ces véhicules ont également été endommagées sous l’effet de la chaleur.
Lire la suite

Leipzig (Allemagne) : les peines continuent de tomber en appel suite aux émeutes du G20

G20/Loïc : Des nouvelles du procès de l’Elbchaussee
BureBure info, 14 décembre 2021

Aujourd’hui, le 13/12, à Leipzig, a eu lieu l’appel du procès portant sur la manifestation de la rue bourgeoise Elbchaussee lors du G20 de Hambourg [2017].

Notre ami Loïc a déjà fait 1 an et 4 mois derrière les barreaux, en Allemagne, avant d’être condamné à 3 ans de prison ferme en première instance. En juillet 2020, il avait fait appel de cette peine avec ses avocats ainsi que le procureur qui avait décidé de pousser la folie répressive à son paroxisme en demandant, pour sa part, 4 ans et 9 mois ferme.

Aujourd’hui, la cour fédérale allemande a rejeté l’appel du procureur ainsi que celui de Loïc. Notre ami se retrouve donc sous le coup de l’application de la peine ordonnée en première instance : 3 ans de prison ferme. Il devrait théoriquement passer encore 1 an et 8 mois en cellule, soit 20 mois ferme.
Lire la suite

Allemagne : quelques jolies brèves du mois d’octobre

Berlin, un fourgon d’Amazon part en fumée
traduit de l’allemand de chronik, 19 octobre 2021

(Berliner Zeitung). Certains Berlinois doivent-ils désormais attendre leurs colis en vain ? Mardi matin vers 5h10, les pompiers et la police ont été appelés dans la rue Segitzdamm (Kreuzberg) pour un feu de véhicule.

Les services d’urgence ont découvert qu’il s’agissait d’une camionnette Amazon en flammes. Deux autres véhicules ont également été endommagés, et les pompiers n’ont pas pu empêcher le fourgon d’Amazon d’être consumé.  En tout cas, un incendie criminel peut être présumé.
Lire la suite

Allemagne : quelques brèves de septembre

Dresde : les bureaux d’étude du collabo des taules en fumée !
traduit de l’allemand de chronik, 17 septembre 2021

L’avancée de la construction d’une prison à Zwickau se heurte depuis longtemps à une résistance offensive. Elle a déjà touché de nombreuses entreprises ayant participé à la construction, à la conception ou à la logistique. Une attention particulière a été accordée à l’entreprise de BTP Hentschke Bau, dont le patron avait également attiré une attention particulièrement négative à travers ses dons à l’AfD. Mais un projet d’une telle envergure compte sur la participation de beaucoup d’acteurs et nous ne voudrions pas qu’on nous reproche d’en avoir oublié un ! Nous nous sommes donc occupés, dans la nuit du 16 au 17 septembre, du bureau d’ingénierie Rathenow dans le quartier de Albertstadt avec quelques litres d’essence. Nous avons brisé deux vitres et avons déposé des dispositifs incendiaires dans les pièces. Nous espérons que cet incendie a permis d’entraver le bon déroulement d’autres projets de prison et que l’entreprise comprenne : ceux qui se font du fric sur la construction de taules devront en assumer les conséquences ! Sur place, nous avons en plus trouvé une bagnole de bourges, à laquelle nous avons foutu le feu sans hésiter.
Lire la suite

Allemagne : les belles brèves de la mi-juin

Berlin : les véhicules de l’expert-incendie mandaté par le proprio du Rigaer 94 partent en fumée !
traduit de l’allemand
de chronik, 14 juin 2021

(Tagesspiegel). Mardi après-midi, plusieurs véhicules ont été incendiés dans le quartier de Marzahn. Selon des informations du Tagesspiegel, il s’agit de voitures de la société d’ingénierie d’un consultant en protection-incendie, agissant également sur ordre du propriétaire de la Rigaer 94. La police enquête à présent pour déterminer si l’attaque a à voir avec l’inspection de sécurité incendie de la Rigaer 94 prévue jeudi.


Lire la suite

Allemagne : quelques brèves de début mai

Berlin : La vitre du local de la CDU en morceaux
traduit de l’allemand de chronik, 30 avril 2021

(RBB). Des inconnus ont attaqué une permanence de la CDU berlinoise dans le quartier de Marzahn-Hellersdorf dans la nuit de vendredi. La façade a été souillée et la vitre brisée en grande partie. Manifestement des pots de peinture noire ont été lancés contre la façade et à l’intérieur du bureau et un tag „#ennemi des locataires!“ a été laissé à côté de la vitre brisée.

Pas plus tard que la semaine dernière une attaque similaire avait eu lieu contre le bureau des citoyens du député CDU au Bundestag Jan-Marco Luczak. Là aussi les mots „ennemi des locataires“ avaient été tagués sur la façade et la vitrine.

Luczak avait coordonné la demande en révision contre le plafonnement des loyers, déposée par 284 députés des fractions CDU/CSU et FDP au Bundestag. Il y a deux semaines, le tribunal constitutionnel fédéral a finalement annulé ce plafonnement des loyers à Berlin. Cette décision a provoqué un mouvement de protestation de milliers de Berlinois-e-s.
Lire la suite

Allemagne : les belles brèves d’avril

Brême : Trois voitures de Dussmann réduites en cendres
traduit de l’allemand de chronik, 1er avril 2021

Il y a des entreprises comme Spie, WISAG, Massak, Sodexo… ou en l’occurrence comme Dussmann, qui par leur collaboration maintiennent en vie la domination étatique. C’est une erreur de penser que des entreprises telles que Dussmann Service GmbH seraient neutres. Elles prennent la décision de faire du profit sur l’avilissement et l’exploitation d’êtres humains. Elles assument consciemment d’empoisonner et de détruire les corps de prisonnier-e-s.
Dussmann est une entreprise sous-traitante. Elle fournit le „ravitaillement“ dans les centres de rétention et dans les prisons. La moindre assistance fournie à ce système est une contribution à une société qui a besoin des taules et de leur ordre. C’est aussi pour ces supposément petites contributions au système que les entreprises devraient être rappelées à leur responsabilité si nous voulons vivre dans un monde anti-autoritaire. Les taules sont remplies de personnes qui, de toute façon, ont déjà vécu aux marges de la société. La taule doit dissuader, discipliner les gens, et ainsi préserver la prétendue paix sociale.
Continuer la lecture de Allemagne : les belles brèves d’avril