Archives par mot-clé : Montpellier

Montpellier (Hérault) : les autorités s’inquiètent des sabotages contre leur chantier

Montpellier : vandalisme sur le chantier du Lien,
des moyens « de grande ampleur » pour identifier les auteurs
Midi Libre, 14 avril 2022

Engins de chantier incendiés, dégradés : depuis son lancement, le chantier du Lien (Liaison intercommunale d’évitement nord), à Grabels et Saint-Gély-du-Fesc, est la cible d’actes de vandalisme. Chaque fois, des plaintes ont été déposées. Le conseil départemental, maître d’ouvrage, dénonçait en décembre dernier des dégâts s’élevant à « plusieurs centaines de milliers d’euros », tandis que la préfecture réunissait les entreprises et la gendarmerie afin de mettre en place une surveillance renforcée.

Quatre engins détruits, sept autres dégradés       

Le procureur de la République, Fabrice Bélargent, précise que « les gendarmes des unités de la compagnie de Castelnau-le-Lez enquêtent actuellement sur trois séries de faits dont a été victime la même société, l’entreprise Cazal. Il s’agit de faits commis du 14 au 15 décembre, la destruction totale d’un engin de chantier par incendie et dégradation de six autres engins par déversement de terre dans les réservoirs ; le 18 février, la dégradation d’un concasseur ; et entre le 22 et le 23 [mars], la destruction d’un concasseur et de 2 camions. »
Lire la suite

Grabels (Hérault) : saboter les chantiers de la métropole – bis

Chantier du Lien : un engin de travaux publics incendié
sur le site du futur contournement nord
Midi Libre, 27 mars 2022

Un engin de travaux publics a été découvert incendié, ce dimanche 27 mars, sur le chantier du Lien (Liaison intercommunale d’évitement nord de Montpellier) à Grabels, à proximité du Mas de Gentil. Le concasseur a été entièrement détruit par les flammes.

C’est la deuxième fois en quelques mois que du matériel engagé sur cet aménagement routier fait l’objet d’un sinistre. En décembre dernier déjà, une dizaine de véhicules et de machines avaient été brûlés ou dégradés. Le préfet Hugues Moutouh avait condamné « avec la plus grande fermeté » ces actes. « Les travaux se poursuivront dans l’intérêt des Héraultais et les vandales seront poursuivis par la justice. Nous ne céderons pas », avait alors déclaré le représentant de l’Etat.

L’élu départemental en charge des routes, Philippe Vidal, avait lui aussi dénoncé ces agissements, parlant d’un « véritable harcèlement ». En effet, précédemment, des œufs avaient été lancés contre des vitres d’engins, et même de l’huile de vidange jetée sur la tête d’un ouvrier.

Montpellier (Hérault) : saboter les chantiers de la métropole

Montpellier : un camion incendié sur le chantier du LIEN,
théâtre d’actes de vandalisme répétés

France3 Occitanie, 16 décembre 2021

Les incidents se multiplient sur le chantier du LIEN ! Pilotée par le département de l’Hérault, cette liaison intercantonale d’évitement du nord (LIEN) qui doit contourner à terme Montpellier, est décriée par nombre d’associations de protection de l’environnement. Ces dernières ont déjà organisé plusieurs manifestations sur place.

Mais mardi 14 décembre, la tension est montée d’un cran :  selon un communiqué du Département de l’Hérault « de l’huile de vidange a été jetée sur la cabine d’un engin de débroussaillement alors que le conducteur était à l’intérieur. Dans la nuit du 14 au 15, un camion a été incendié et plusieurs engins endommagés : leurs réservoirs ont été remplis de sable et de terre. »

Les dégâts s’élèveraient à plusieurs centaines de milliers d’euros.

En début de semaine, des employés avaient été pris pour cible par un groupe d’individus qui leur avait envoyé des œufs, de la peinture et de l’huile d’arachide. À l’arrivée des gendarmes, ils avaient déjà quitté les lieux.
Lire la suite

De la domestication des esprits au flicage des corps

Un stage avec la police plutôt qu’une exclusion du collège
France Bleu, 11 janvier 2021 (extrait)

Le Directeur départemental de la sécurité publique et le Directeur Académique des Services de l’Éducation nationale de l’Hérault ont signé ce lundi à Montpellier une convention relative aux sanctions applicables aux élèves des collèges et lycées de Montpellier, Lattes et Pérols. Les élèves sous le coup d’une exclusion temporaire se verront proposer, à la place, un stage de trois jours au moins, au sein du centre de loisirs jeunes de la police nationale. Objectif : éviter un processus de déscolarisation.

Le centre de Loisirs de la police (CLJ) basé dans le quartier de la Mosson à Montpellier est un vrai outil de prévention. Le mercredi, le samedi et pendant les vacances,  il accueille 200 jeunes pour des  activités ludiques, sportives, cultuelles. En plus des policiers qui y travaillent, deux personnes ont été spécialement recrutées, un brigadier ancien champion de karaté et une mère de famille issue de la société civile, tous les deux aguerris aux problématiques de jeunes en décrochage.
Continuer la lecture de De la domestication des esprits au flicage des corps

Montpellier (Hérault) : préparer la rentrée à coup de masse

Montpellier : une nouvelle école vandalisée,
colère des parents qui interpellent le maire

France3 Occitanie, 26 août/Metropolitain, 25 août 2020 (extraits)

Cela aurait dû être une dernière semaine de vacances comme les autres, pour les écoliers de Marc Bloch, dans le quartier populaire des Hauts de Massane, proche de celui de la Mosson à Montpellier. Mais mardi dernier, ils ont eu la mauvaise surprise de découvrir leur établissement vandalisé.

Les locaux portent encore les stigmates de ces actes : le verre d’une porte vitrée, brisé, a été temporairement remplacé par du contreplaqué. Des menuiseries et des murs ont été enfoncés, endommagés. Un ordinateur et des ventilateurs ont aussi été cassés. Dans l’extension flambant neuve qui avait coûté 400.000 € à la Ville et qui doit servir à dédoubler les classes de CP/CE1, il a fallu ajouter le prix des réparations d’urgence. Le montant des réparations s’élève à 30 000 euros pour la Ville de Montpellier.
Continuer la lecture de Montpellier (Hérault) : préparer la rentrée à coup de masse