Archives par mot-clé : Savoie

Chambéry (Savoie) : saccage en règle des ateliers municipaux

Des actes de vandalisme commis dans le parc automobile
de la Ville

Le Dauphiné, 14 mars 2021

D
étruits, dégradés, bref vandalisés. Les locaux du centre technique municipal de Chambéry, situés avenue des Follaz, ont été visités avec une extrême violence en fin de journée, ce samedi 13 mars. Les vitres d’une vingtaine de véhicules appartenant à la Ville ont été brisées, même le petit train touristique n’a pas été épargné. Un tracteur a été sérieusement endommagé, comme certains tableaux de bord.

Les individus ne se sont pas arrêtés là. Ils ont pénétré par effraction dans deux bureaux en brisant les vitres d’une fenêtre. À l’intérieur, ils ont tout détruit, y compris les ordinateurs. Un téléphone portable qui se trouvait sur un bureau a été cassé. L’objectif était de saccager, pas de voler.

Continuer la lecture de Chambéry (Savoie) : saccage en règle des ateliers municipaux

Chambéry (Savoie) : à chacun sa manière de se venger de la justice

Chambéry : il jetait des clous de tapissier devant le tribunal
Le Messager/France Bleu Savoie, 18&22 février 2021

Contrarié de s’être fait retirer son permis de conduire en fin d’année dernière pour cause de conduite en état d’ivresse, un homme de 68 ans, originaire d’un village du massif des Bauges, s’était lancé ces dernières semaines dans une mini-vendetta contre l’institution judiciaire savoyarde.

À trois reprises en dix jours, les véhicules accédant au parking du palais de justice de Chambéry ont roulé sur des clous disposés exprès sur le sol –et ont crevé les pneus !– à l’entrée. Une surveillance a donc été mise en place par la police, et il n’y a pas eu de quatrième fois : ce mercredi, ils ont arrêté un homme âgé de 68 ans, qui revenait au même endroit pour recommencer son méfait, avec ses clous, « des clous bricolés, à tête large, sur du papier collant » précise-t-on chez les policiers, pour être certain du résultat. Repéré, arrêté mercredi et placé en garde à vue jusqu’à ce jeudi, il est convoqué devant la justice pour dégradations de biens publics et privés.

Chambéry (Savoie) : crever les yeux de l’État au chariot de supermarché

Chambéry : au Biollay, deux caméras de vidéosurveillance visées par des incendies
Le Dauphiné, 3 décembre 2020 (extrait)

Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 décembre, vers 1 h 30 du matin, les sapeurs-pompiers de Chambéry et la police nationale sont intervenus au centre social et d’animation du Biollay (Csab) et sur le square Louis Franchet d’Esperey pour des départs d’incendies.

Dans les deux cas, le ou les auteurs ont utilisé des chariots de supermarché remplis de tissus. Au Csab, le chariot a été posé à l’angle du bâtiment, sous la caméra fixée vers le toit. Le feu a attaqué les matières isolantes, la façade ayant été refaite il y a peu de temps. Aucun dégât n’a été constaté à l’intérieur, où une forte et tenace odeur de fumée persiste. Au square, le pylône qui soutient la caméra est placé au centre. Le chariot, également rempli d’objet divers, a été posé contre le poteau. Une plainte a été déposée par la Ville et la police nationale a ouvert une enquête.

 

Les Déserts (Savoie) : et de trois contre l’industrie du tourisme

Retenue collinaire et dégradations aux Déserts : la maire Sandra Ferrari joue l’apaisement
Le Dauphiné, 27 novembre 2020 (extrait)

« Ce qui s’est passé a été très choquant. On doit arriver à se parler. » Maire des Déserts et présidente du syndicat qui gère les stations des Bauges, Sandra Ferrari est revenue, mercredi 25 novembre au soir lors d’un conseil syndical de cette structure, sur les dégradations commises dans la station et liées au projet de construction d’une retenue collinaire.

Elles ont été commises à trois reprises au mois de novembre. Dans la nuit du 9 au 10, un bulldozer engagé sur des travaux de décapage du site a été vandalisé. Quelques jours plus tard, quelqu’un a tenté d’incendier le local technique du biathlon. Peu après, trois autres bulldozers ont encore été dégradés.

La Féclaz (Savoie) : deuxième couche pour l’industrie du tourisme

Nordicmag, 13 novembre 2020

Après des débats houleux, la création d’une retenue collinaire vient de franchir un nouveau cap. Quelques jours après avoir endommagé un engin de chantier, il semblerait que les opposants au projet ont tenté d’incendier le local technique du stade de biathlon. La création d’une retenue d’eau de 25 000m³, destinée à alimenter en enneigeurs le site de ski de fond et de biathlon mais aussi le départ des pistes de ski alpin, est dénoncée par de nombreuses associations écologistes. Plusieurs d’entre elles ont usé de recours légaux, d’autres ont visiblement choisie une autre forme d’expression.
Continuer la lecture de La Féclaz (Savoie) : deuxième couche pour l’industrie du tourisme

Les Déserts (Savoie) : saboter l’industrie du tourisme

[Lundi 9 novembre 2020 en plein confinement, les travaux préliminaires de décapages à l’emplacement de la future retenue d’eau de la station de La Féclaz, située sur la commune des Déserts, démarrent. Cette retenue de 25 000 m3 pour l’industrie du tourisme hivernal porté par le syndicat mixte des Stations des Bauges face à la baisse des chutes de neige, devrait alimenter vingt-sept canons à neige artificielle pour les pistes de ski (biathlon de compétition). Un projet de plusieurs millions d’euros contesté sur place depuis le début pour ses ravages environnementaux. Dans la nuit de lundi à mardi 10 novembre, le bulldozer est saboté, flexibles coupés et incendie partiel dans la cabine de l’engin de chantier…]

Les Déserts : un bulldozer vandalisé sur le site de la future retenue collinaire
Le Dauphiné, 10 novembre 2020 (extrait)

«Ils m’ont coupé tous les flexibles hydrauliques et ils ont mis le feu au plafond de ma cabine », témoigne Jérôme Mailland. Un acte de vandalisme survenu pendant la nuit à La Féclaz, sur le site de la future retenue collinaire. En préparation aux travaux de cette retenue d’eau programmés en avril, le décapage du terrain avait débuté la veille. Dès le départ, ce projet de lac artificiel de 25 000 m³, destiné à l’alimentation d’une installation de production de neige artificielle sur le domaine skiable de La Féclaz, a été une pomme de discorde.
Continuer la lecture de Les Déserts (Savoie) : saboter l’industrie du tourisme

Chambéry (Savoie) : jamais deux sans trois ?

Chambéry: une troisième école ciblée par un incendie volontaire
L’essor savoyard, 9 novembre 2020 (extrait)

Q
ui en veut aux écoles chambériennes ? En l’espace de quelques semaines, trois écoles ont été la cible d’incendies volontaires. Après l’école des Combes le 10 octobre, l’école Vert Bois le 31 octobre, c’est l’école de Bissy qui a failli être ravagée par les flammes dimanche 8 novembre.

…des témoins de la scène ont pu alerter la police qui a mis en fuite un groupe de jeunes aux alentours de 17 heures. Alors qu’un tas de détritus était amoncelé devant une fenêtre, le feu n’a pas eu le temps de faire de gros dégâts. Une jeune fille, tout juste âgée de 18 ans, a été interpellée tandis que le reste de ses camarades avait réussi à s’échapper.

Chambéry (Savoie) : bis repetita

Chambéry: la façade d’une école dégradée par un feu de poubelles
L’essor savoyard/Le Dauphiné, 2 novembre 2020

Les élèves de Vert Bois ont dû avoir une drôle impression en découvrant leur école, lors de la rentrée scolaire ce lundi matin. En effet, la façade de cet établissement scolaire, situé sur les Hauts-de-Chambéry, a été dégradée le 31 octobre par un incendie de poubelles. Celles-ci ont été placées à l’arrière du bâtiment et les flammes auraient eu raison d’une porte, d’une fenêtre. Une salle de classe, recouverte de suie, n’est plus en mesure d’accueillir les écoliers.
Continuer la lecture de Chambéry (Savoie) : bis repetita

Chambéry (Savoie) : coup de chaud pour l’instruction étatique

Chambéry : une école maternelle fermée après un début
d’incendie

France Bleu, 11 octobre 2020 (extrait)

L’école maternelle des Combes, à Chambéry-le-Haut, reste fermée ce lundi. Et possiblement pour quelques jours, le temps réparer les dégâts entraînés par un début d’incendie volontaire pendant le week-end.

Samedi soir, autour de 21 heures, une ou plusieurs personnes ont mis le feu à une poubelle contre la façade d’une salle de classe de l’école maternelle des Combes. C’est un parent d’élève qui a repéré le feu et prévenu les pompiers. La mairie de Chambéry dans son communiqué parle de « dégâts limités », de « murs noircis par les fumées » dans la salle de classe. Une fenêtre et une porte devront être changées. La mairie va porter plainte.