Archives par mot-clé : Savoie

Thibaud-de-Couz (Savoie) : pas d’armistice pour les antennes-relais [MàJ]

Thibaud-de-Couz, des centaines d’abonnés sans téléphone
ni internet
France Bleu/Le Dauphiné, 11 novembre 2022 (extraits)

Vous l’avez sans doute constaté si vous habitez dans l’avant-pays savoyard et en Chartreuse depuis ce vendredi matin. Il y a de grosses perturbations sur le réseau internet et téléphonique. En cause : un relais 5G qui a été volontairement incendié vendredi 11 novembre, vers 5 h, à Saint-Thibaud-de-Couz. « Le feu a été mis au pied du relais, situé sur la route forestière qui monte au Mont-Grelle, sous l’Epine », nous indique-t-on.

La nature malveillante du sinistre ne fait aucun doute. Le (ou les) incendiaire(s) sont entrés par effraction : la chaîne qui fermait le grillage de protection des installations avec un cadenas a été coupée, le feu a été allumé et alimenté avec du bois qui a été accumulé au pied du pylône. Les flammes sont montées assez haut et elles ont endommagé le câblage sur plusieurs mètres. Les dégâts étaient estimés, au premier examen, à plus de 10 000 euros.
Lire la suite

Montcel (Savoie) : le tourisme hivernal sent le brûlé [Re-MaJ]

Incendie au Revard : le télésiège des Ébats hors-service
pour l’ouverture
Le Dauphiné/France Bleu, 10 novembre 2022 (extrait)

Dans la nuit du 8 au 9 novembre, un incendie s’est déclaré dans un cabanon abritant des installations électriques à la station du Mont Revard, sur la commune de Montcel.

L’incendie est survenu entre 3 et 4 heures du matin dans les cabanes faisant office de gare d’arrivée du télésiège des Ébats. Elles abritent les commandes de pilotage de l’équipement, qui ont été lourdement endommagées. Un vrai problème pour cette station familiale très prisée des Chambériens. Le télésiège des Ebats est le seul du domaine et comme les travaux de remise en état risquent d’être long, il ne sera pas opérationnel pour l’ouverture du domaine le 17 décembre. Son exploitation pourrait même être compromise pour le reste de la saison. « C’est catastrophique », nous a confié par téléphone Arnaud Equy, le directeur de Savoie Grand Revard. Lire la suite

Entrelacs (Savoie) : l’antenne de téléphonie part en fumée

Savoie : piste criminelle après l’incendie
d’une antenne 5G à Entrelacs

France Bleu/Le Dauphiné, 23 septembre 2022

Une antenne 5G de l’opérateur Free a été incendiée à Entrelacs, dans la nuit de jeudi à vendredi vers 2h et demi du matin. L’antenne était installée le long de la route de Saint-Girod. L’origine criminelle ne fait aucun doute puisque deux départs de feu ont été constatés. Le grillage qui permet d’accéder au site a également été découpé.

Ce vendredi matin, l’opérateur a déposé plainte auprès de la gendarmerie d’Aix-les-Bains qui a ouvert une enquête. Les techniciens de la cellule en identification criminelle ont procédé à des constatations. En juin dernier, une tractopelle avait été incendiée sur un chantier d’antennes relais de téléphonie sur la commune.

Entrelacs (Savoie) : sabotage contre un chantier d’antenne-relais

Savoie : une tractopelle incendiée sur un chantier
d’antennes relais

Le Dauphiné, 16 juin 2022

Ce jeudi 16 juin vers 5 heures du matin, une tractopelle a été incendiée sur le chantier de futures antennes relais de téléphonie, à Entrelacs sur la commune déléguée de Cessens. L’engin a été complètement détruit. Cet incendie se greffe sur les tensions qui entourent le projet depuis le début de l’année, entre la municipalité et un collectif de riverains qui y est opposé. Ce collectif a créé l’association pour la Protection du site du Sapenay (APS), en vue de préserver le site dans son état naturel.

La gendarmerie d’Aix-les-Bains et la brigade des recherches de Chambéry sont chargées de l’enquête. À ce stade, rien n’indique qu’il y a un lien entre les opposants au projet et l’incendie sur le chantier.

Savoie : deux arrestations suite au sabotage d’un collabo du nucléaire

Sabotage et menaces contre la société Poma :
deux suspects mis en examen

Le Dauphiné, 24 mars 2022

Deux hommes de 29 et 51 ans, suspectés d’avoir saboté un pylône de l’entreprise spécialisée dans le transport par câbles et régulièrement visée par des menaces des milieux anarchistes depuis son engagement dans un projet d’enfouissement de déchets nucléaires, ont été arrêtés ce mardi en Savoie.

Le 9 septembre 2021, un message posté sur une plateforme contributive proche des milieux anticapitalistes et anarchistes revendiquait, « le sabotage quelques jours plus tôt de lignes téléphériques de la société Poma dans les stations des Alpes”, sans qu’il soit précisé de quelles stations il s’agissait ni même du ou des départements alpins où elles étaient érigées. En des termes plus ou moins poétiques, illustrés d’une photo de boulons et d’écrous, il était ainsi écrit que : “Dans les montagnes alpines, nous avons fondu sur des installations de l’entreprise Poma pour venger son engagement dans le projet CIGEO d’enfouissement des déchets nucléaires ! »

Une semaine plus tard, le 16 septembre, la rédaction grenobloise du Dauphiné Libéré recevait une enveloppe contenant un écrou et une lettre revendiquant plusieurs autres déboulonnages et menaçant de s’en prendre plus généralement aux infrastructures des stations de ski mises en place par la société Poma. Deux courriers similaires parvenaient le lendemain à la société Andra à Bure dans la Meuse et au siège de la société Poma à Voreppe. L’un était accompagné d’une rondelle, l’autre d’un contre-écrou.

Lire la suite

Chambéry (Savoie) : le Daubé à la masse

Chambéry : l’agence du Dauphiné Libéré vandalisée
Le Dauphiné, 17 mars 2022 (extrait)

Des actes de vandalisme, provoquant de sérieux dégâts, ont été commis dans la nuit de mercredi à jeudi, contre les locaux du centre départemental du Dauphiné Libéré à Chambéry. Le ou les auteurs de ces gestes imbéciles ont tenté, avec une grande violence, de briser les vitrines des bureaux qui abritent les équipes de votre journal. Ils ont également apposé sur les murs et les enseignes, des graffitis injurieux.

Parmi eux, le mot “collabos”, particulièrement choquant… La direction du Dauphiné Libéré a immédiatement condamné la bêtise de ces actes et fustigé la violence qu’ils comportent. Les principales autorités du département ont également été prévenues.

Saint-Ours (Savoie) : feu à l’antenne-relais !

Saint-Ours : les conséquences de l’incendie de l’antenne-relais Orange
Le Dauphiné, 29 janvier 2021

Dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 janvier, l’antenne-relais de l’opérateur Orange, située à Saint-Ours dans le massif des Bauges, a été détruite par un incendie. Les techniciens de l’identité criminelle de la gendarmerie nationale de Chambéry sont montés sur place faire des constatations. À ce stade de l’enquête, l’origine du sinistre est indéterminée. L’enquête a été confiée à la brigade d’Aix-les-Bains et la brigade des recherches de Chambéry.

La mise hors service de ce relais entraîne actuellement des perturbations chez des milliers d’abonnés Orange sur le secteur. L’opérateur a déposé plainte et a indiqué qu’en milieu de semaine prochaine, une armoire mobile provisoire sera installée au même endroit pour remédier aux problèmes de réseau.
Continuer la lecture de Saint-Ours (Savoie) : feu à l’antenne-relais !

Notre-Dame-de-Bellecombe (Savoie) : coup de chaud pour l’industrie du tourisme

A quelques semaines des vacances de février, l’Ecole de Ski Français (ESK) n’a plus de local pour accueillir les touristes

Le chalet de l’ESF et du ski club ravagé par un incendie
Le Dauphiné, 12 janvier 2022 (extrait)

L’incendie s’est déclaré vers 6 heures du matin, mardi 11 janvier, dans un chalet communal occupé par l’ESF [Ecole de ski français] et le ski club, à Mont-Rond ; un hameau situé quatre kilomètres au-dessus du chef-lieu de Notre-Dame-de-Bellecombe.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés à 6 h 20 et ont déployé un important dispositif de secours. Armés de lances, pas moins de 35 soldats du feu sont intervenus au plus fort de l’incendie. La plupart d’entre eux venant de centres de secours savoyards renforcés par des pompiers de Megève en Haute-Savoie, tandis que le télésiège du Planay a dû rester fermé une bonne partie de la journée. 

Pour la commune, l’ESF et le ski club, c’est une grosse perte. Si grâce à l’alerte d’un témoin qui promenait son chien, une partie du matériel, notamment les skis, entreposée au rez-de-chaussée du bâtiment, a pu être sortie à temps, tout ce qui se trouvait dans les bureaux de l’ESF au premier étage a eu moins de chance.
Lire la suite

Saint-Alban-d’Hurtières (Savoie) : quand les CRS ont le dos tourné…

Partis secourir six randonneurs, ils retrouvent leurs véhicules cassés et pillés
Le Dauphiné/un site policier, 12 décembre 2021 (extrait)

Une dizaine de secouristes de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS Alpes) intervenaient vendredi soir pour secourir six personnes bloquées à Saint-Alban-d’Hurtières quand ils ont découvert leurs véhicules cassés et pillés à leur retour.

Samedi 11 décembre, vers 19 h 30, la CRS Alpes de Modane et d’Albertville a été alertée après qu’un groupe de six personnes s’est retrouvé bloqué dans le secteur du col du Grand Cucheron, à Saint-Alban-d’Hurtières, en Maurienne. L’hélicoptère Choucas 73, habituellement utilisé pour ce genre d’intervention, ne pouvait pas suffisamment s’approcher de la zone alors les secours en montagne ont envoyé une première équipe pédestre de cinq personnes. Les deux véhicules de secours ont été garés à la limite du déneigement (sur la RD207) puis l’équipage de secours a poursuivi son chemin à pied, pour atteindre le groupe de randonneurs. Les CRS ont aussi envoyé une seconde équipe de cinq secouristes, qui ont utilisé un quad à chenilles mis à disposition par leurs collègues du Peloton de gendarmerie de haute montagne.
Lire la suite

Chambéry (Savoie) : saccage en règle des ateliers municipaux

Des actes de vandalisme commis dans le parc automobile
de la Ville

Le Dauphiné, 14 mars 2021

D
étruits, dégradés, bref vandalisés. Les locaux du centre technique municipal de Chambéry, situés avenue des Follaz, ont été visités avec une extrême violence en fin de journée, ce samedi 13 mars. Les vitres d’une vingtaine de véhicules appartenant à la Ville ont été brisées, même le petit train touristique n’a pas été épargné. Un tracteur a été sérieusement endommagé, comme certains tableaux de bord.

Les individus ne se sont pas arrêtés là. Ils ont pénétré par effraction dans deux bureaux en brisant les vitres d’une fenêtre. À l’intérieur, ils ont tout détruit, y compris les ordinateurs. Un téléphone portable qui se trouvait sur un bureau a été cassé. L’objectif était de saccager, pas de voler.

Continuer la lecture de Chambéry (Savoie) : saccage en règle des ateliers municipaux

Chambéry (Savoie) : à chacun sa manière de se venger de la justice

Chambéry : il jetait des clous de tapissier devant le tribunal
Le Messager/France Bleu Savoie, 18&22 février 2021

Contrarié de s’être fait retirer son permis de conduire en fin d’année dernière pour cause de conduite en état d’ivresse, un homme de 68 ans, originaire d’un village du massif des Bauges, s’était lancé ces dernières semaines dans une mini-vendetta contre l’institution judiciaire savoyarde.

À trois reprises en dix jours, les véhicules accédant au parking du palais de justice de Chambéry ont roulé sur des clous disposés exprès sur le sol –et ont crevé les pneus !– à l’entrée. Une surveillance a donc été mise en place par la police, et il n’y a pas eu de quatrième fois : ce mercredi, ils ont arrêté un homme âgé de 68 ans, qui revenait au même endroit pour recommencer son méfait, avec ses clous, « des clous bricolés, à tête large, sur du papier collant » précise-t-on chez les policiers, pour être certain du résultat. Repéré, arrêté mercredi et placé en garde à vue jusqu’à ce jeudi, il est convoqué devant la justice pour dégradations de biens publics et privés.

Chambéry (Savoie) : crever les yeux de l’État au chariot de supermarché

Chambéry : au Biollay, deux caméras de vidéosurveillance visées par des incendies
Le Dauphiné, 3 décembre 2020 (extrait)

Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 décembre, vers 1 h 30 du matin, les sapeurs-pompiers de Chambéry et la police nationale sont intervenus au centre social et d’animation du Biollay (Csab) et sur le square Louis Franchet d’Esperey pour des départs d’incendies.

Dans les deux cas, le ou les auteurs ont utilisé des chariots de supermarché remplis de tissus. Au Csab, le chariot a été posé à l’angle du bâtiment, sous la caméra fixée vers le toit. Le feu a attaqué les matières isolantes, la façade ayant été refaite il y a peu de temps. Aucun dégât n’a été constaté à l’intérieur, où une forte et tenace odeur de fumée persiste. Au square, le pylône qui soutient la caméra est placé au centre. Le chariot, également rempli d’objet divers, a été posé contre le poteau. Une plainte a été déposée par la Ville et la police nationale a ouvert une enquête.

 

Les Déserts (Savoie) : et de trois contre l’industrie du tourisme

Retenue collinaire et dégradations aux Déserts : la maire Sandra Ferrari joue l’apaisement
Le Dauphiné, 27 novembre 2020 (extrait)

« Ce qui s’est passé a été très choquant. On doit arriver à se parler. » Maire des Déserts et présidente du syndicat qui gère les stations des Bauges, Sandra Ferrari est revenue, mercredi 25 novembre au soir lors d’un conseil syndical de cette structure, sur les dégradations commises dans la station et liées au projet de construction d’une retenue collinaire.

Elles ont été commises à trois reprises au mois de novembre. Dans la nuit du 9 au 10, un bulldozer engagé sur des travaux de décapage du site a été vandalisé. Quelques jours plus tard, quelqu’un a tenté d’incendier le local technique du biathlon. Peu après, trois autres bulldozers ont encore été dégradés.

La Féclaz (Savoie) : deuxième couche pour l’industrie du tourisme

Nordicmag, 13 novembre 2020

Après des débats houleux, la création d’une retenue collinaire vient de franchir un nouveau cap. Quelques jours après avoir endommagé un engin de chantier, il semblerait que les opposants au projet ont tenté d’incendier le local technique du stade de biathlon. La création d’une retenue d’eau de 25 000m³, destinée à alimenter en enneigeurs le site de ski de fond et de biathlon mais aussi le départ des pistes de ski alpin, est dénoncée par de nombreuses associations écologistes. Plusieurs d’entre elles ont usé de recours légaux, d’autres ont visiblement choisie une autre forme d’expression.
Continuer la lecture de La Féclaz (Savoie) : deuxième couche pour l’industrie du tourisme