Archives par mot-clé : Dresde

Allemagne : quelques brèves de septembre

Dresde : les bureaux d’étude du collabo des taules en fumée !
traduit de l’allemand de chronik, 17 septembre 2021

L’avancée de la construction d’une prison à Zwickau se heurte depuis longtemps à une résistance offensive. Elle a déjà touché de nombreuses entreprises ayant participé à la construction, à la conception ou à la logistique. Une attention particulière a été accordée à l’entreprise de BTP Hentschke Bau, dont le patron avait également attiré une attention particulièrement négative à travers ses dons à l’AfD. Mais un projet d’une telle envergure compte sur la participation de beaucoup d’acteurs et nous ne voudrions pas qu’on nous reproche d’en avoir oublié un ! Nous nous sommes donc occupés, dans la nuit du 16 au 17 septembre, du bureau d’ingénierie Rathenow dans le quartier de Albertstadt avec quelques litres d’essence. Nous avons brisé deux vitres et avons déposé des dispositifs incendiaires dans les pièces. Nous espérons que cet incendie a permis d’entraver le bon déroulement d’autres projets de prison et que l’entreprise comprenne : ceux qui se font du fric sur la construction de taules devront en assumer les conséquences ! Sur place, nous avons en plus trouvé une bagnole de bourges, à laquelle nous avons foutu le feu sans hésiter.
Lire la suite

Allemagne : les belles brèves d’avril

Brême : Trois voitures de Dussmann réduites en cendres
traduit de l’allemand de chronik, 1er avril 2021

Il y a des entreprises comme Spie, WISAG, Massak, Sodexo… ou en l’occurrence comme Dussmann, qui par leur collaboration maintiennent en vie la domination étatique. C’est une erreur de penser que des entreprises telles que Dussmann Service GmbH seraient neutres. Elles prennent la décision de faire du profit sur l’avilissement et l’exploitation d’êtres humains. Elles assument consciemment d’empoisonner et de détruire les corps de prisonnier-e-s.
Dussmann est une entreprise sous-traitante. Elle fournit le „ravitaillement“ dans les centres de rétention et dans les prisons. La moindre assistance fournie à ce système est une contribution à une société qui a besoin des taules et de leur ordre. C’est aussi pour ces supposément petites contributions au système que les entreprises devraient être rappelées à leur responsabilité si nous voulons vivre dans un monde anti-autoritaire. Les taules sont remplies de personnes qui, de toute façon, ont déjà vécu aux marges de la société. La taule doit dissuader, discipliner les gens, et ainsi préserver la prétendue paix sociale.
Continuer la lecture de Allemagne : les belles brèves d’avril

Allemagne : les belles brèves de début mars

Krefeld (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) : Feu à l’agence Pôle Emploi !
traduit de l’allemand de chronik, 8 mars 2021 (extrait)

(Rheinische Post). Le feu dans le Pôle emploi (Agentür für Arbeit) de la rue Normannstraße est dû à un incendie volontaire, la police en est convaincue. Le département de sécurité intérieure de Krefeld s’est saisi de l’enquête.
Pour rappel : lundi soir vers 23h25, une femme a vu des lueurs de flammes à l’intérieur du bâtiment dans la rue Normannstraße. Les pompiers appelés sur place ont réussi à éteindre rapidement le feu dans un bureau au rez-de-chaussée. « Selon les premières constatations, il s’agirait d’un incendie volontaire » a déclaré la police mercredi. Le feu dans le Pôle emploi rappelle un incendie survenu il y a un mois. C’est pourquoi la police recherche un homme à l’aide de photos. Le 7 février, celui-ci aurait mis le feu à l’intérieur d’une agence de voyage dans la rue Steinstraße à Emmerich. Vers 22h40, l’incendiaire avait brisé la porte vitrée de l’agence pour ensuite placer un engin incendiaire allumé à l’avance dans le local. Une armoire avec des prospectus avait ainsi pris feu.
Continuer la lecture de Allemagne : les belles brèves de début mars

Allemagne : les belles brèves du début de l’année

Brême : douze attaques contre le secteur immobilier
et la police

traduit de l’allemand de de.indymedia, 26 décembre 2020

En réaction au jugement contre les Trois du banc public, nous avons mené une série d’attaques offensives à Brême. Les objectifs étaient des véhicules et des bureaux d’entreprises immobilières et un poste de police.

Les trois du banc public sont entre autre accusé-e-s d’avoir planifié des attaques contre des véhicules de Vonovia. Ce consortium loue aussi des milliers d’appartements à Brême et s’illustre par les augmentations de loyers et les expulsions locatives par la force – c’est une entreprise pleine de réussite selon les critères capitalistes, qui rentabilise effectivement le logement des locataires. Dans la perspective des locataires, c’est une association exploiteuse de merde.

A côté des grands consortiums immobiliers, les agences parviennent aussi à pousser les loyers et les prix de l’immobilier toujours plus vers le haut. Elles profitent directement de la valorisation et de l’expulsion dans l’espace urbain et sont une solide partie intégrante de la ville des riches. Là, les bourges peuvent acheter des maisons et des appartements pour ensuite les louer le plus cher possible.
Continuer la lecture de Allemagne : les belles brèves du début de l’année

Dresde (Allemagne) : trois véhicules du promoteur immobilier Vonovia en fumée

traduit de l’allemand de Chronik, 29. Oktober 2020

La nuit dernière nous avons décidé de faire payer les profiteureuses de la politique du marché du logement qui méprise les gens et est orientée vers le profit.

Les raisons pour cela abondent, nous recommandons pour cela le texte de nos camarades de Berlin, qui ont fait preuve d’intentions similaires en juin : https://chronik.blackblogs.org/?p=12531
C’est pourquoi nous avons mis le feu à 3 bagnoles Vonovia aux abords de la gare Mitte. Une quatrième a malheureusement dû être épargnée car elle était garée directement contre le mur d’un bâtiment voisin.
Continuer la lecture de Dresde (Allemagne) : trois véhicules du promoteur immobilier Vonovia en fumée

Dresde (Allemagne) : incarcérations suite à l’attaque de collabos des prisons

On se souvient qu’une double attaque incendiaire s’était produite en novembre 2019 contre deux entreprises impliquées dans le chantier de la maxi-prison à Marienthal. Les deux constructeurs (Hentschke Bau GmbH à Bautzen et VSTR GmbH à Rodewisch) avaient vu de nombreux engins de chantier et véhicules partir en fumée sur leur terrain. Les dégâts s’élevaient alors à plusieurs centaines de milliers d’euros pour chacun d’eux.
Alors que ces derniers temps l’État allemand frappe à tout va contre les révolutionnaires de diverses tendances, on apprend en lisant un article de la Freie Presse daté du 8 septembre 2020 que deux personnes ont été arrêtées pour cette double attaque contre la société carcérale. Selon la police, les deux inculpées qui appartiendraient au « milieu d’extrême-gauche » ont été placées en détention provisoire le temps de l’enquête.
Continuer la lecture de Dresde (Allemagne) : incarcérations suite à l’attaque de collabos des prisons