Archives par mot-clé : Hambourg

Hambourg (Allemagne) : incendie solidaire d’un véhicule de JCDecaux

traduit de l’allemand de indymedia.de, 28 septembre 2021

Afin d’exprimer notre incompatibilité avec le système de domination et de propager l’action directe contre toutes les structures d’oppression, nous avons choisi l’attaque au lieu d’aller aux urnes. Dans la nuit du 25 au 26 septembre 2021 [jour des élections législatives en Allemagne], nous avons mis le feu à une voiture de fonction de la société française de publicité JCDecaux.

La société française JCDecaux, qui a également repris la majorité de Wall AG en 2009, est comme Ströer, un fournisseur d’affiches grand format. Ils tirent profit de la valorisation de l’espace public en attirant et pacifiant la population avec le prétendu bonheur de la consommation, ainsi que de l’expansion des villes intelligentes. De plus, ces entreprises soutiennent parfois ouvertement le fascisme organisé, comme cela a été récemment révélé dans le cas de Ströer, par le biais de dons de partis à l’AfD sous forme de campagnes d’affichage. Ce sont des raisons suffisantes pour attaquer l’une de ces entreprises la veille des élections fédérales.
Lire la suite

Allemagne : quelques brèves de septembre

Dresde : les bureaux d’étude du collabo des taules en fumée !
traduit de l’allemand de chronik, 17 septembre 2021

L’avancée de la construction d’une prison à Zwickau se heurte depuis longtemps à une résistance offensive. Elle a déjà touché de nombreuses entreprises ayant participé à la construction, à la conception ou à la logistique. Une attention particulière a été accordée à l’entreprise de BTP Hentschke Bau, dont le patron avait également attiré une attention particulièrement négative à travers ses dons à l’AfD. Mais un projet d’une telle envergure compte sur la participation de beaucoup d’acteurs et nous ne voudrions pas qu’on nous reproche d’en avoir oublié un ! Nous nous sommes donc occupés, dans la nuit du 16 au 17 septembre, du bureau d’ingénierie Rathenow dans le quartier de Albertstadt avec quelques litres d’essence. Nous avons brisé deux vitres et avons déposé des dispositifs incendiaires dans les pièces. Nous espérons que cet incendie a permis d’entraver le bon déroulement d’autres projets de prison et que l’entreprise comprenne : ceux qui se font du fric sur la construction de taules devront en assumer les conséquences ! Sur place, nous avons en plus trouvé une bagnole de bourges, à laquelle nous avons foutu le feu sans hésiter.
Lire la suite

Brême (Allemagne) : l’expulseur à coups de masse

Attaque de l’entreprise Müller & Bremermann-Immobilien !
traduit de l’allemand de de.indymedia, 13 septembre 2021

La nuit dernière, nous avons brisé de nombreuses vitres du siège principal de l’entreprise Müller & Bremermann-Immobilien (M&B-I) au n° 250 de l’allée Franz-Schütte dans le quartier de Horn-Lehe, à Brême.

Les vitres sécurisées représentaient un vrai défi et il a été presque impossible de les défoncer complètement. Nous sommes pourtant optimistes quant au fait d’avoir causé de gros dégâts. Pour rappel : il y a deux mois à peine, le 14 juillet, les flics ont effectué une expulsion forcée brutale dans le quartier de Steintor. Et cela en raison du refus des chefs de l’entreprise M&B-I de différer l’expulsion, bien qu’un délai de deux semaines ait été demandé. Des capitalistes accomplis, c’est-à-dire des gens qui jettent des personnes à la rue par principe. Qui commencent par laisser les bâtiments vides se dégrader pour ensuite les faire expulser quand ils sont occupés. Ces gens tirent profit des crises économiques, des bulles immobilières et de la spéculation sur les locaux vides.
Lire la suite

Hambourg (Allemagne) : une analyse du dossier des « Trois du banc public »

Espionnages et autres désagréments
traduit de l’allemand de de.indymedia, 29 août 2021

Une analyse de la mise sous observation et de la surveillance des trois anarchistes condamné-e-s dans le dit « Procès du banc-public ».

Dans le texte qui suit nous voulons essayer de résumer les surveillances et les mesures d’investigation autour de la « procédure du banc-public » ainsi que d’expliciter certains points qui peuvent être importants pour des personnes grandement intéressées à préserver leur sphère privée.

Nous voulons d’abord souligner que tout ce qui suit est basé sur les dossiers des keufs et sur les conclusions que nous en avons tirées. De par sa nature même, l’appareil sécuritaire ne montre pas volontiers son jeu et même dans les procédures criminelles, il ne présente ouvertement que les éléments de ses rapports qu’il croit absolument indispensables. La publication de tous les procès-verbaux de surveillances demandée par les avocat-e-s a été, comme attendu, refusée. Par conséquent, nos comptes-rendus sont aussi incomplets. Tirez en vos conclusions et vos enseignements, mais ne considérez rien comme des vérités établies – nous racontons ici une histoire que les keufs ont compilée dans un dossier !
Dans un souci de simplification nous caractériserons les accusé-e-s comme personne 1, 2 et 3, dans leur ordre d’apparition en scène.
Lire la suite

Allemagne : les belles brèves de la mi-juin

Berlin : les véhicules de l’expert-incendie mandaté par le proprio du Rigaer 94 partent en fumée !
traduit de l’allemand
de chronik, 14 juin 2021

(Tagesspiegel). Mardi après-midi, plusieurs véhicules ont été incendiés dans le quartier de Marzahn. Selon des informations du Tagesspiegel, il s’agit de voitures de la société d’ingénierie d’un consultant en protection-incendie, agissant également sur ordre du propriétaire de la Rigaer 94. La police enquête à présent pour déterminer si l’attaque a à voir avec l’inspection de sécurité incendie de la Rigaer 94 prévue jeudi.


Lire la suite

Allemagne : les belles brèves de fin mai/début juin

Brême : les véhicules de la police anti-émeute partent
en fumée

traduit de l’allemand de chronik, 6 juin 2021

(Weser-Kurier). Dimanche matin, des inconnus ont mis le feu à plusieurs voitures de la police anti-émeute à Brême. Selon les déclarations de la police, vers 2h40, plusieurs engins incendiaires auraient été lancés de l’arrière de l’enceinte du commissariat sur les véhicules garés-là. Trois fourgons et un bus ont ainsi été réduits en cendres et quatre voitures de patrouille ont été endommagées par la chaleur. La Sûreté de l’État enquête sur d’éventuels mobiles politiques.

Les politicien-ne-s de Brême condamnent cette attaque. Le sénateur de l’Intérieur, Ulrich Mäurer (SPD), l’a par exemple qualifiée de « folie absolue », puisqu’il s‘agirait d’une attaque contre « notre sécurité à tous ». On ne sait certes pas qui est derrière, mais certains éléments « indiqueraient qu’il s’agit d’une attaque de la gauche radicale », selon la police. Depuis quelques temps, il y aurait une augmentation des délits politiques contre des institutions étatiques, des entreprises immobilières, l’armée fédérale ainsi que des instituts financiers au niveau national. « La spirale de la violence tourne toujours plus vite », a déclaré Mäurer.
Lire la suite

Allemagne : nouvelles brèves de mars

Büdelsdorf (Schleswig-Holstein) : Les vitres d’un appartement de service de la police défoncées
traduit de l’allemand de chronik, 16 mars 2021

(SHZ). La plaque d’égout a réduit une vitre en miettes et est restée dans le bureau : dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 mars, des inconnus ont attaqué un appartement de service de la police à Büdelsdorf, au rez-de-chaussée d’une maison de trois étages dans la rue Ulmenstraße.
Personne n’a été blessé, le bureau n’est utilisé que de jour. Le ou les auteurs ont pris une plaque de fonte pesant une quinzaine de kilos d’un conduit d’évacuation à proximité de l’appartement pour le lancer dans la fenêtre du bureau de police. Les faits se sont probablement produits vers 1h30.
Continuer la lecture de Allemagne : nouvelles brèves de mars

Allemagne : les belles brèves de début mars

Krefeld (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) : Feu à l’agence Pôle Emploi !
traduit de l’allemand de chronik, 8 mars 2021 (extrait)

(Rheinische Post). Le feu dans le Pôle emploi (Agentür für Arbeit) de la rue Normannstraße est dû à un incendie volontaire, la police en est convaincue. Le département de sécurité intérieure de Krefeld s’est saisi de l’enquête.
Pour rappel : lundi soir vers 23h25, une femme a vu des lueurs de flammes à l’intérieur du bâtiment dans la rue Normannstraße. Les pompiers appelés sur place ont réussi à éteindre rapidement le feu dans un bureau au rez-de-chaussée. « Selon les premières constatations, il s’agirait d’un incendie volontaire » a déclaré la police mercredi. Le feu dans le Pôle emploi rappelle un incendie survenu il y a un mois. C’est pourquoi la police recherche un homme à l’aide de photos. Le 7 février, celui-ci aurait mis le feu à l’intérieur d’une agence de voyage dans la rue Steinstraße à Emmerich. Vers 22h40, l’incendiaire avait brisé la porte vitrée de l’agence pour ensuite placer un engin incendiaire allumé à l’avance dans le local. Une armoire avec des prospectus avait ainsi pris feu.
Continuer la lecture de Allemagne : les belles brèves de début mars

Quelques brèves d’Allemagne

Berlin : guet-apens contre la police
traduit de l’allemand de chronik, 29 novembre 2020 (extrait)

(Berliner Zeitung) – Dimanche matin, vers 2h45, des inconnus ont dressé une barricade à l’angle des rues Rigaer Straße/Zellestraße (dans le quartier de Friedrichshain) et y ont mis le feu. Un témoin a appelé la police et les pompiers après avoir remarqué une cabine de toilettes en feu ainsi que des flammes sur deux voitures à proximité.
Lorsque les forces de police sont descendues de leur véhicule, elles se sont fait caillasser du toit d’un immeuble. Plusieurs pierres sont tombées sur le toit de la voiture de service et l’ont endommagée.
Personne n’a été blessé. La police a sécurisé le périmètre, pendant que les pompiers éteignaient les flammes. Les auteurs n’ont pas été retrouvé-e-s, plusieurs petits pavés parsemaient encore la rue.
Continuer la lecture de Quelques brèves d’Allemagne

Hambourg (Allemagne) : une voiture du constructeur de taules en fumée

Hambourg : contre les taules, les autoroutes et celleux qui en tirent du profit
traduit de l’allemand de de.indymedia, 4 novembre 2020

Dans la nuit du 3 au 4 novembre, nous avons détruit un utilitaire STRABAG sur la Sievekingsallee avec le feu pour exprimer notre colère contre l’une des plus grandes entreprises de construction d’Europe.

Il existe de nombreuses raisons de haïr et d’attaquer Strabag.
Continuer la lecture de Hambourg (Allemagne) : une voiture du constructeur de taules en fumée

Hambourg (Allemagne) : Déclaration des trois du Banc Public après leur condamnation

[Le 5 novembre est tombé le verdict contre les trois compagnon.ne.s du Banc Public : les deux incarcérés en préventive depuis 16 mois ont été respectivement condamnés à 22 et 19 mois de prison, tandis que la compagnonne en contrôle judiciaire a écopé de 20 mois. Après la sentence, la compagnonne a été accueillie par de nombreuses personnes devant le palais de justice avant que ce ne soit le tour deux heures plus tard des deux compagnons. Tous sont désormais dehors !
Après avoir choisi de rester silencieux pendant tout le procès, voici une première déclaration commune des trois compagnon.ne.s suite au verdict, qui a été rendue publique le lendemain 6 novembre.]

De retour sur le banc public
Déclaration des trois anarchistes condamné.e.s

Cette fois, ça y est – Le procès dans la dite « Procédure du banc public » est terminé, le jugement de la chambre pénale n°15 du tribunal d’instance de Hambourg a été prononcé après 50 jours d’audience. Ce n’est probablement pas le dernier mot ; cela peut encore prendre un certain temps avant que le jugement ne devienne définitif.

Mais nous – les anarchistes condamné-e-s – voulons prendre la parole, ce que nous n’avons jusqu’alors pas fait ensemble (publiquement).
Continuer la lecture de Hambourg (Allemagne) : Déclaration des trois du Banc Public après leur condamnation

Hambourg (Allemagne) : une lettre des trois compagnon.ne.s du Banc public

[reçu par mail, revu et corrigé à partir de l’original]

En septembre 2020 nous avons organisé à Marseille une discussion autour d’une affaire répressive à Hambourg, dans laquelle trois anarchistes sont accusés du transport de matériel incendiaire et de préparer plusieurs attaques. L’arrestation a eu lieu en juillet 2019 et depuis lors, deux d’entre eux sont incarcérés, tandis que la troisième compagnonne est en liberté conditionnelle. Leur procès a commencé en janvier 2020 et devrait se terminer début novembre 2020. (Pour plus d’informations, voir ce site web. Ndlr : Le procureur a demandé 3 ans et demi pour l’un et 3 ans pour les deux autres. Le verdict est prévu pour le 5 novembre). L’événement que nous avons organisé ne visait pas seulement à échanger des informations sur l’opération répressive, puisqu’il voulait surtout retracer le parcours de lutte – les interventions, les perspectives, les projets et les publications – avec lequel les anarchistes de Hambourg ont approfondi le conflit social au cours des dix dernières années. Nous avons demandé à ces trois compagnons d’écrire une contribution à cet événement, que vous trouverez ci-dessous.

Chers compagnons,

Nous sommes heureux de vous envoyer quelques mots de salutations et de réflexions. Nous apprécions l’initiative de parler des luttes et des interventions anarchistes de ces dernières années à Hambourg. Celles-ci sont importantes pour nous, et c’est aussi le contexte dans lequel la répression nous a frappés : en tant qu’anarchistes, nous sommes actuellement emprisonnés et accusés dans un procès toujours en cours.
Continuer la lecture de Hambourg (Allemagne) : une lettre des trois compagnon.ne.s du Banc public

Hambourg (Allemagne) : un collabo des prisons perd ses vitres en solidarité

traduit de l’allemand de chronik, 17 août 2020
[en passant, des infos sur la collaboration depuis 2018 de Telio avec l’AP française sont disponibles ici]

Dans la nuit du 16 au 17 août ça a bardé chez Telio au 205 de la Holstenstraße. Telio a le monopole en tant que prestataire de téléphonie en prison et se présente aussi volontiers comme leader sur le marché européen.
Continuer la lecture de Hambourg (Allemagne) : un collabo des prisons perd ses vitres en solidarité

Hambourg (Allemagne) : molotov pour le tribunal

traduit de l’allemand de chronik, 15 août 2020

Hambourg, 15 août 2020
Dans la soirée de samedi, un inconnu a réalisé une attaque incendiaire contre le tribunal d’instance du district de Barmbek. Peu avant minuit, il a lancé un cocktail Molotov au travers d’une vitre, avant de s’évanouir dans la nuit. Le feu qui avait pris sur le cadre de la fenêtre a pu être rapidement éteint par les pompiers appelés par des témoins zélés.