Archives par mot-clé : Meurthe-et-Moselle

Nancy (Meurthe-et-Moselle) : petite visite à la librairie des fachos

Des militants anti-Bure [sic] accusés d’avoir agressé le gérant d’une librairie à Nancy
Lorraine actu/ici-c-nancy, 21 septembre 2021 (extrait)

La matinée s’achève ce mardi 21 septembre 2021 lorsque des militants anti-Bure [sic], qui assistaient à un procès à la Cour d’Appel de Nancy, passent devant la librairie « Les deux cités », qualifiée « d’extrême droite ».

Alexis Forget, l’un des deux gérants de l’établissement qui est occupé avec des clients, entend alors des cris en provenance de la rue : « J’étais avec deux clients lorsque les militants, une trentaine environ, sont arrivés devant la librairie. Ils ont commencé à crier « il faut tout brûler, tout cramer », « nazis », « fachos ». Puis, certains se sont mis à donner des coups dans la vitre » Selon le gérant Alexis Forget, un individu est parvenu à rentrer dans la boutique avec à la clé un vol de portable [placé sur le comptoir] et une vingtaine de livres dégradés « qui sont désormais invendables », qui regrette également le vol d’un présentoir.

Alexis Forget a décidé de déposer plainte. Il s’agit de la cinquième, en plus d’une main courante, en à peine onze mois. Une situation que lui et Sylvain Durain, co-fondateur de la librairie, déplorent ouvertement. La police de Nancy a confirmé à Lorraine Actu qu’un incident nécessitant la venue des forces de l’ordre était effectivement survenu après le passage de militants devant la librairie. Une enquête a été ouverte.

Nancy (Meurthe-et-Moselle) : sabotage d’une antenne 5G

Ni nuke ni 5G !
La Bogue, 26 août 2021

Dans les hauteurs de la périphérie de Nancy, ce 18 août, une antenne 5G a brûlé. Ni nuke ni 5G ! a été tagué sur un mur de l’enceinte qui en protégeait l’accès.

Une réponse parmi d’autres contre l’obstination du gouvernement à passer en force son projet de numérisation du monde. Cette année sera aussi déterminante pour le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, qui lui aussi s’impose malgré l’opposition locale et plus vaste qui se maintient depuis des années. Le nucléaire et la 5G sont les piliers d’une industrie mortifère.

Solidarité à toutes les personnes inculpées suite à ces combats !

Des joggeurs et joggeuses illuminées

Toul (Meurthe-et-Moselle) : saisir l’occasion pour escalader le toit de la taule

Un détenu s’est retranché sur le toit de la prison de Toul
JSL, 8 juillet 2021

Un détenu s’est retranché dans la matinée de ce jeudi sur le toit de la prison de Toul, en Meurthe-et-Moselle, comme le rapportent nos confrères de L’Est Républicain. L’homme a fini par se rendre en fin d’après-midi après qu’une unité d’intervention s’est décidée à grimper sur le toit – le détenu refusait jusqu’alors de négocier.

« Le détenu est monté ce matin sur le toit du centre de détention de Toul en y accédant par des échafaudages destinés aux travaux de réfection de la toiture qui sont en cours« , avait indiqué la direction interrégionale des services pénitentiaires du Grand Est. « Les outils utilisés lors des travaux ont été immédiatement évacués par les agents pénitentiaires au moment où il est monté sur le toit« , avait-t-elle précisé.
Lire la suite

Nancy : quelques infos sur la situation de Boris et procès en appel

Nancy/Besak : quelques infos sur la situation de Boris
Indymedia Nantes, 7 juillet 2021

Le 10 avril 2020 pendant le premier confinement, le compagnon anarchiste Boris a incendié dans le Jura deux antennes de téléphonie mobile des quatre opérateurs télécoms, hébergeant aussi les communications de la police et de la gendarmerie. Comme il l’a lui-même expliqué depuis la prison où il est maintenant incarcéré depuis dix mois : « L’heure est à l’accélération des flux et des données, à la connectivité des objets du quotidien pour contrôler, écouter, tracer, et espionner toujours plus, rendre l’être humain sans cesse plus esclave de la machine. C’est tout cela que la domination appelle « progrès », « civilisation ». En réalité, ce projet de société a tout de dystopique. Face à ce quadrillage du numérique, il n’y a pas 36000 solutions. Il me semble nécessaire de dépasser le stade de la critique et d’agir ici et maintenant, en reliant les idées aux actes (…). Je fais partie de celles et ceux qui, au premier retentissement de l’ordre étatique et sanitaire, ont refusé de s’enfermer chez elle/eux et sont sorti-e-s pour s’attaquer directement à un des piliers de la domination » (Pourquoi j’ai cramé les deux antennes du Mont Poupet, juin 2021).

Incarcéré depuis septembre 2020 à la prison de Nancy-Maxéville après des mois d’enquête et sur la base d’un ADN retrouvé sur place, Boris est passé en procès le 19 mai dernier dans cette ville. Jugé à quasi huis clos, sans son avocate qui avait demandé un report et sans les compagnons solidaires interdits de tribunal au prétexte des normes covid, les ordures en toge l’ont condamné à 4 ans de prison, dont 2 fermes, plus une centaine de milliers d’euros de dommages et intérêts. Il a immédiatement fait appel de ce jugement, dont la date vient de tomber.

Boris repassera donc en procès devant la Cour d’appel de Nancy le 20 septembre 2021 à 14h, et chacun peut d’ores et déjà continuer à lui exprimer sa solidarité, de la manière chaleureuse qu’il estimera la plus adéquate…
Lire la suite

Nancy/Bar-le-Duc/Ligny-en-Barrois : attaques coordonnées contre le projet de poubelle nucléaire de Bure

Dans la nuit du…
Indymedia Nantes, 14 juin 2021

Début juin se tenait à Bar le duc le procès pour association de malfaiteurs contre 7 personnes inculpées. Un procès contre des opposants au projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure en Meuse. Pour l’Etat l’enjeu est clair, tenter d’ écraser coûte que coûte toute résistance au projet de la poubelle nucléaire de Bure, un des chainons manquants de la chaine nucléaire française et européenne.

Vendue comme une énergie propre, le nucléaire en est pourtant l’inverse. De l’extraction d’uranium à l’enfouissement des déchets, tout n’est que désastre social et écologique. Tout comme ce que la société du tout numérique nous promet. Ce qui nous imposera une production d’énergie électrique toujours plus grande, demande croissante de l’avenir qui devra passer par le nucléaire. L’enjeu géopolitique du numérique rappelle celui qui fut brandi pour le nucléaire, peu importe le refus massif qu’ils rencontrent, les dégats ou les risques, l’Etat a lancé sa course absurde.
Lire la suite

Laxou (Meurthe-et-Moselle) : la déconstruction part en fumée

Laxou.Deux incendies en trois jours aux Provinces
Est Républicain, 24 mars 2021

U
n engin de chantier de l’entreprise Hollinger, chargée des travaux de déconstruction rue Auguste-Desch, a été incendié vendredi 19 mars. Lundi 22 mars, ce sont les poubelles situées au pied de la tour Franche-Comté qui ont subi le même sort.

Les services d’incendie ont réussi à circonscrire rapidement les incendies à chaque fois, mais le véhicule est inutilisable tout comme les poubelles. Ces feux seraient d’origine criminelle.

Ecrouves (Meurthe-et-Moselle) : incendier, inonder et menacer le directeur

Prison : le détenu met le feu et menace de mort le directeur
de la prison

Est Républicain, 16 février 2021

Les faits remontent au 27 janvier et débutent dans l’une des cellules du premier étage du centre de détention d’Ecrouves.

Vers 21 h 30, un détenu provoque un départ de feu au niveau du bas de la porte de sa cellule. Passablement énervé, le quarantenaire détruit aussi le lavabo et le siège des toilettes. L’eau se répand vite dans la cellule et les coursives. Les surveillants interviennent, l’homme est placé au quartier disciplinaire. Mais loin de se calmer, l’individu y provoque un nouveau départ de feu. Plus tard dans la soirée, il finira par se calmer.

Le lendemain matin, le directeur de la prison se présente à lui pour essayer d’échanger. Là, l’individu refuse le dialogue, outrage le directeur à plusieurs reprises et va jusqu’à le menacer de mort.
Continuer la lecture de Ecrouves (Meurthe-et-Moselle) : incendier, inonder et menacer le directeur

Nancy (Meurthe-et-Moselle) : la prison sous le feu de la critique

Tirs de mortiers sur un mirador du centre pénitentiaire
Est Républicain, 4 novembre 2020 (extrait)

Le centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville a été la cible de tirs de mortiers [d’artifice], dans la nuit de mardi à mercredi. L’un des miradors situé au niveau du quartier femmes a été touché par un engin pyrotechnique, sous les fenêtres. Il n’y a pas eu de blessé. Trois individus suspects ont pris la fuite après ce « feu d’artifice » carcéral survenu vers minuit. Les patrouilles de police déployées dans le secteur et durant la nuit, n’ont pas permis de les retrouver.

Mont-Saint-Martin (Lorraine) : virée nocturne sous confinement

Des policiers pris à partie, le collège saccagé et des voitures incendiées dans le quartier du Val
Le Républicain Lorrain, 2 novembre 2020 (extrait)

Samedi soir 31 octobre, aux alentours de 22 h 30, une bande d’une vingtaine de jeunes a commencé à provoquer des dégradations à Mont-Saint-Martin. Les faits ont débuté sur le parking du personnel de l’hypermarché Auchan où la voiture d’un vigile a été incendiée. La police et les sapeurs-pompiers, qui se sont rendus sur place, ont été pris à partie par ces jeunes, mineurs pour la plupart.
Continuer la lecture de Mont-Saint-Martin (Lorraine) : virée nocturne sous confinement

Avrainville (Meurthe-et-Moselle) : saboter le loisir des riches

Des dégradations au golf d’Avrainville
Est Républicain, 26 septembre 2020

Questions à Michel Allait, président du golf.
Le golf a été victime de dégradations ?

Par 2 fois, le système d’arrosage des greens a été saboté. Début août, la partie programmation a été fortement endommagée. En septembre, c’est un tuyau qui a subi plusieurs entailles, privant un green d’arrosage, ce qui a failli lui être fatal. Aussi, une plainte a-t-elle été déposée et une surveillance attentive est dorénavant assurée.
Continuer la lecture de Avrainville (Meurthe-et-Moselle) : saboter le loisir des riches