Archives par mot-clé : Barcelone

Barcelone (Espagne) : incendie solidaire d’une antenne 5G

traduit de l’espagnol d’Indymedia barcelona, 15 février 2022

La dernière semaine de janvier, nous avons attaqué les systèmes de communication du capitalisme et de la domination, en un geste de solidarité révolutionnaire avec Boris et toutes celles et ceux qui luttent à l’intérieur et à l’extérieur des murs

pour l’anarchie

+ Boris prisonnier anarchiste dans une situation de santé très grave, accusé de saboter des antennes de communication

Barcelone (Espagne) : retour de marteaux pour les néo-nazis expulseurs

traduit de l’espagnol de Indymedia barcelona, 1er octobre 2021

Au numéro 244 de la rue Galileu, dans le quartier de Les Corts de Barcelone, se trouve le siège de l’entreprise Fuera Okupas, qui a été endommagé ce matin avec un tag disant « Fuera nazis dentro okupas » et dont les vitres de la porte d’entrée du local ont été brisées. De même, les pneus de leur voiture de service ont été crevés.

Plus d’infos sur l’entreprise se trouvent ici : xxxxdirecta.cat/un-grup-de-neonazis-preten-desallotjar-una-nau-okupa/ [soit « Un groupe de néonazis souhaite expulser un navire occupé à Esplugues dans le quartier de Llobregat»]

Résistance et action directe contre les entreprises paramilitaires d’expulsion de squats
Mort à l’Etat et vive l’anarchie

1. Ndt : soit « Squats dehors/dégage »
2. Ndt : soit « Nazis hors des squats»

Barcelone (Espagne) : une lettre de Danilo

Lettre de Danilo, accusé de l’incendie d’un fourgon de police à Barcelone
Indymedia Nantes, 16 avril 2021

En février, l’incarcération du rappeur Pablo Hasél et les émeutes à Linares, en Andalousie, suite au tabassage d’un homme et sa fille par des flics en civil ont été l’étincelle d’un bref moment de révolte dans le territoire ibérique, notamment en catalogne. Les raisons vont au-delà de la liberté d’expression: haine de la police, refus du couvre-feu, situation économique et sociale, etc. Le samedi 27 février une émeute à lieu dans le centre de Barcelone: banques et commerces défoncés, DABs cramés, affrontements et barricades contre les schmits, et léger incendie d’un camion de police. Niveau répressif, de nombreuses blessées, une centaine d’arrestations, et une douzaine de personnes incarcérées, dont huit compagnon·nes arrêtées le 27 février et le 1er mars pour l’incendie du camion.
Pour plus d’infos: presxs27febrer.noblogs.org

27/03/2021
Salut tout le monde !

Je suis Danilo, un des arrêté·e·s lors de la manif du 27 février. Comme beaucoup de gens savent déjà, j’écris depuis Brians 1 (Martorell). Aujourd’hui ça fait un mois qu’on a été arrêté.e.s je voulais publier un écrit plus tôt mais je devais me faire une meilleure idée de ce qui allait se passer, autant pour moi que pour les autres, aussi recevoir des nouvelles du dehors, etc.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : une lettre de Danilo

Barcelone (Espagne) : sabotage solidaire d’antennes 5G

traduit de l’espagnol d’Indymedia Barcelone, 26 mars 2021

Un petit matin de mars, nous avons décidé de saboter la domination et le progrès technologique en incendiant quatre boîtiers électriques d’antennes 5G à Barcelone. Cette action est en solidarité avec tou.te.s les prisonnier.e.s anarchistes et subversifs en grève de la faim dans les territoires dominés par les Etats chilien et grec.

C’est également un petit apport à toutes les révoltes qui se déroulent ces derniers temps.

Mort à l’Etat et à sa domination.

Barcelone (Espagne) : un point sur l’arrestation de huit anarchistes

traduit de l’italien de roundrobin, 5 mars 2021

Dans le cadre des révoltes qui ont éclaté à Barcelone ces deux dernières semaines, 8 compagnon.ne.s* ont été arrêtés au soir du 27 février 2021 lors d’une charge de la police.

Lundi matin 1er mars, les mossos d’esquadra ont effectué des perquisitions dans deux lieux occupés à Mataró et à Canet de Mar, des bourgades limitrophes de Barcelone, où ils ont saisi différents objets. Le mardi, après un procès qui a duré 17 heures, le juge a validé les arrestations en refusant la mise en liberté sous caution. Les accusations pour les 8 personnes inculpées sont : tentative d’homicide [contre un flic présent dans un fourgon de police de la guarda urbana mis à feu], association de malfaiteurs, manifestation non autorisée, désordre public, agression et violence contre les flics et dégradations. Ils et elles ont décidé de ne pas répondre aux questions du procureur, mais seulement à celles de l’avocat.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : un point sur l’arrestation de huit anarchistes

Barcelone (Espagne) : les pierres sont de sorties

traduit de l’espagnol de El Periodico, 26 janvier 2021

Un groupe de 20 à 30 personnes a attaqué avec des pierres six entreprises situées dans la rue de Gran de Sant Andreu à Barcelone ce mardi vers 19h. La première attaque s’est produite contre une vitrine. « Ils ont lancé des pavés contre la vitre, ont tracé un tag avec le ‘A’ du mouvement anarchiste et sont partis en courant», explique un des employés de l’agence immobilière Tecnocasa qui se trouvaient alors à l’intérieur, et ont baissé le rideau puis appelé les Mossos d’Esquadra.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : les pierres sont de sorties

Barcelone (Espagne) : blocage de route solidaire

[traduit de l’espagnol de Indy Barcelone, 15 nov 2020]

Blocage de route avec des pneus Avenue Gran Vía en soutien aux prisonnier-e-s en grève de la faim tournante
Barcelone – 12 novembre 2020, 7am.

Le jeudi 12 novembre matin, la Gran Vía (une des plus grandes entrées vers le centre de Barcelone) a été coupée pendant une heure pour tenter une fois de plus de visibiliser la lutte menée depuis 2017 dans les taules de l’Etat espagnol.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : blocage de route solidaire

Barcelone (Espagne) : incendie solidaire contre Securitas

Attaque incendiaire contre une fourgonnette de Securitas Direct
traduit de l’espagnol de indymedia barcelone, 03 nov 2020

Au cours des premières semaines d’Octobre, une fourgonnette de l’entreprise Securitas Direct est morte dans les flammes, lors d’un acte de vengeance.

Nous refusons de rester passifs/ves face à la vie de merde qu’ils nous imposent, c’est pourquoi nous attaquons tout ce que nous haïssons.

Les rouages responsables du contrôle social sont partout, simplement regarde autour de toi.

Avec amour et rage, solidarité combative avec Mónica Caballero, Francisco Solar et toutes celles et ceux qui sont en lutte.

Automne 2020, Barcelone

Espagne : les émeutes s’étendent à une vingtaine de villes

[Précisons que la presse espagnole fait son travail en la jouant particulièrement lourd, pointant des affrontements entre « négationnistes [du virus] et la police » pour désigner les contestataires en général (dans El Pais, par exemple), insistant sur l’extrême-droite et les « anti-système » à Madrid, sur l’extrême-gauche ou les indépendantistes à Barcelone, mais aussi sur le rôle de « jeunes migrants » et « délinquants habituels » dans les pillages et attaques de commerces, pour celleux qui aiment les petites cases. De plus, il y a également eu de telles manifestations émeutières dans d’autres régions que la dépêche ci-dessous, comme au Pays-Basque à Bilbao, Vitoria, Arrasate, San Sebastián et Eibar. Côté chronologie selon les services de renseignement espagnols, les « premiers incidents d’importance » ont commencé mardi dernier à Séville dans le quartier pauvre de Pino Montano, touchant jeudi Bilbao puis vendredi Barcelone, Burgos (dans le quartier de Gamonal), Santander, Valencia et Zaragoza, et samedi une vingtaine de villes au total dont Vitoria, Logroño, Madrid, Guadalajara, Sevilla, Granada, Cartagena, Barcelone…
Enfin en Italie, où les manifestants sont plus ou moins hétérogènes selon les villes (Naples, Turin, Milan) depuis la semaine dernière, il y a notamment eu des affrontements nocturnes à Rome samedi (où sont pointés les fascistes) mais aussi à Florence la veille avec molotovs et pierres contre les forces de l’ordre (où la police a mis en avant les « quatre arrêtés proches de la sphère anarco-insurrectionaliste »].

Nouveaux affrontements en Espagne entre manifestants anti-restrictions et police
AFP, 1er novembre 2020

Dans certaines villes, les manifestations ont été suivies d’actes de vandalisme et de pillages dans la nuit de samedi à dimanche.

Les troubles les plus importants se sont produits à Madrid, où de nombreux manifestants scandant « Liberté ! » ont mis le feu à des bennes à ordures et érigé des barricades de fortune sur la Gran Via, la principale artère du centre de la capitale, selon des images sur les réseaux sociaux. Ils ont lancé des pierres et des fusées éclairantes sur la police, intervenue pour les disperser.
Continuer la lecture de Espagne : les émeutes s’étendent à une vingtaine de villes

Barcelone (Espagne) : le siège du journal fasciste perd sa vitre

Attaque du journal fasciste Metropoli Abierta
traduit du catalan de Indymedia Barcelone, 15 septembre 2020

Le siège du journal fasciste Metropoli Abierta a été attaqué. Sur place a été laissé le tag  « La presse vise, la police tire » suivi d’un symbole des squats, et sa porte d’entrée a été détruite.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : le siège du journal fasciste perd sa vitre

Barcelone (Espagne) : une antenne part en fumée

Barcelone (Espagne) : incendie d’une antenne téléphonique
traduit de l’espagnol de Contrainfo, 12 septembre 2020 (reçu le 4 septembre)

La domination technologique est un colosse aux pieds d’argile. Il suffit d’un peu de détermination et de précaution pour l’ébranler. La nuit du 31 août, nous avons incendié une antenne de téléphonie mobile dans le quartier de Prat de Llobregat (Barcelone).

Solidarité et complicité avec toutes celles et ceux qui marchent la tête haute, à l’intérieur comme à l’extérieur des prisons. Et que vive l’anarchie !