Archives par mot-clé : Espagne

Barcelone (Espagne) : retour de marteaux pour les néo-nazis expulseurs

traduit de l’espagnol de Indymedia barcelona, 1er octobre 2021

Au numéro 244 de la rue Galileu, dans le quartier de Les Corts de Barcelone, se trouve le siège de l’entreprise Fuera Okupas, qui a été endommagé ce matin avec un tag disant « Fuera nazis dentro okupas » et dont les vitres de la porte d’entrée du local ont été brisées. De même, les pneus de leur voiture de service ont été crevés.

Plus d’infos sur l’entreprise se trouvent ici : xxxxdirecta.cat/un-grup-de-neonazis-preten-desallotjar-una-nau-okupa/ [soit « Un groupe de néonazis souhaite expulser un navire occupé à Esplugues dans le quartier de Llobregat»]

Résistance et action directe contre les entreprises paramilitaires d’expulsion de squats
Mort à l’Etat et vive l’anarchie

1. Ndt : soit « Squats dehors/dégage »
2. Ndt : soit « Nazis hors des squats»

Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut de la frontière

Melilla : Des migrants parviennent à traverser la frontière
en bravant la clôture

yabiladi (Maroc), 18 août 2021

57 migrants d’origine subsaharienne, sur un groupe de 150 personnes, sont parvenus à franchir la clôture de Melilla. Ils font partie de plusieurs ressortissants qui ont tenté, depuis mardi matin, de traverser la frontière de cette manière.

Un porte-parole de la délégation gouvernementale espagnole a indiqué à Lavangardia que « vers 5h00 du matin mardi, un groupe de plus de 150 migrants subsahariens a tenté d’accéder à Melilla ». La même source a ajouté que « malgré le dispositif anti-intrusion de la Garde civile et la collaboration active des Forces de sécurité marocaines, 57 migrants ont réussi à accéder » tandis qu’une centaine n’ont pas réussi à traverser le grillage.

Les ressortissants ont été transférés au Centre de séjour temporaire des immigrés (CETI), où ils seront placés en quarantaine, dans le cadre des mesures de prévention contre le nouveau coronavirus.
Lire la suite

Melilla (Maroc/Espagne) : nouvel assaut victorieux de la frontière

Espagne : au moins 200 migrants ont pénétré dans l’enclave
de Melilla
AFP, 22 juillet 2021 (extrait)

Plus de 200 migrants provenant d’Afrique subsaharienne ont réussi jeudi 22 juillet au matin à franchir la haute clôture marquant la frontière entre Melilla et le Maroc et à pénétrer dans l’enclave espagnole, l’une des arrivées les plus massives de ces dernières années, ont indiqué les autorités espagnoles. Au total, plus de 300 personnes ont essayé d’escalader la clôture, munis de «crochets», peu avant 7h00 du matin, et 238 hommes sont parvenus à entrer en Espagne.

Trois policiers ont été légèrement blessés et les migrants ont été transférés dans un centre de séjour, où ils resteront en quarantaine en raison de la situation sanitaire, précise un communiqué de la préfecture de Melilla.

Espagne : Lisa est sortie de prison !

Notre compagnonne Lisa a été arrêtée le 13 avril 2016, accusée d’un braquage de banque à Aachen (Allemagne). En juin 2017, elle a été condamnée à 7 ans et 6 mois de prison. Après avoir passée la première partie de la peine en Allemagne, elle a été extradée en décembre 2018 à Madrid, puis transférée en Catalogne (dans la prison de Brians I) selon ses liens familiaux.
En novembre 2019, elle a obtenu le troisième degré de détention [équivalent à la semi-liberté] dans la section ouverte de la prison de Wad Ras à Barcelone, mais le procureur de l’Audiencia Nacional avait fait appel. Malgré tout, le régime de semi-liberté avait été confirmé au cours de l’été 2020.

Après trois ans et demi de prison plus une année et demie en prétendu régime de semi-liberté, lundi 19 avril 2021 Lisa Dorfer a obtenu une remise en liberté conditionnelle, après avoir effectuée les 2/3 de la peine. Cette mesure peur être révoquée ou suspendue à tout moment si les autorités décident que les conditions ne sont pas remplies.
Continuer la lecture de Espagne : Lisa est sortie de prison !

Barcelone (Espagne) : sabotage solidaire d’antennes 5G

traduit de l’espagnol d’Indymedia Barcelone, 26 mars 2021

Un petit matin de mars, nous avons décidé de saboter la domination et le progrès technologique en incendiant quatre boîtiers électriques d’antennes 5G à Barcelone. Cette action est en solidarité avec tou.te.s les prisonnier.e.s anarchistes et subversifs en grève de la faim dans les territoires dominés par les Etats chilien et grec.

C’est également un petit apport à toutes les révoltes qui se déroulent ces derniers temps.

Mort à l’Etat et à sa domination.

Barcelone (Espagne) : un point sur l’arrestation de huit anarchistes

traduit de l’italien de roundrobin, 5 mars 2021

Dans le cadre des révoltes qui ont éclaté à Barcelone ces deux dernières semaines, 8 compagnon.ne.s* ont été arrêtés au soir du 27 février 2021 lors d’une charge de la police.

Lundi matin 1er mars, les mossos d’esquadra ont effectué des perquisitions dans deux lieux occupés à Mataró et à Canet de Mar, des bourgades limitrophes de Barcelone, où ils ont saisi différents objets. Le mardi, après un procès qui a duré 17 heures, le juge a validé les arrestations en refusant la mise en liberté sous caution. Les accusations pour les 8 personnes inculpées sont : tentative d’homicide [contre un flic présent dans un fourgon de police de la guarda urbana mis à feu], association de malfaiteurs, manifestation non autorisée, désordre public, agression et violence contre les flics et dégradations. Ils et elles ont décidé de ne pas répondre aux questions du procureur, mais seulement à celles de l’avocat.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : un point sur l’arrestation de huit anarchistes

Madrid (Espagne) : quelques visites aux compagnies d’électricité

Madrid. Guerre aux compagnies d’électricité : les sièges de différentes compagnies d’électricité attaqués et deux véhicules d’Iberdrola en feu
traduit de l’espagnol de contramadriz, 15 janvier 2021

Ces derniers jours, nous ne sommes pas resté à la maison. Comme de nombreux et nombreuses autres, nous ne nous résignons pas à contempler passivement la gestion de la catastrophe par l’État. Nous n’acceptons pas avec complaisance la manière dont se renforce une réalité infestée de militaires, de flics, de caméras de vidéo-surveillance, de drones, d’applications de traçage… tandis que la pauvreté et l’exploitation augmentent; tandis que la répression frappe celles qui luttent et les espaces politiques qui n’acceptent pas la pacification démocratique et continuent à se positionner contre le Pouvoir.

Pendant ces nuits, nous sommes sorti-e-s rendre une petite visite à quelques bureaux des principales entreprises d’électricité, importantes représentantes de ce capitalisme patriotique, et liées, comme il se doit, aux hautes sphères politiques du pouvoir exécutif. Des tags et des vitrines brisées comme forme d’attaque contre ceux qui font du profit sur le vol et l’exploitation des nécessités de base. Le feu à leurs véhicules comme métaphore antagonique au froid qu’ils imposent littéralement à beaucoup de personnes.
Continuer la lecture de Madrid (Espagne) : quelques visites aux compagnies d’électricité

Barcelone (Espagne) : les pierres sont de sorties

traduit de l’espagnol de El Periodico, 26 janvier 2021

Un groupe de 20 à 30 personnes a attaqué avec des pierres six entreprises situées dans la rue de Gran de Sant Andreu à Barcelone ce mardi vers 19h. La première attaque s’est produite contre une vitrine. « Ils ont lancé des pavés contre la vitre, ont tracé un tag avec le ‘A’ du mouvement anarchiste et sont partis en courant», explique un des employés de l’agence immobilière Tecnocasa qui se trouvaient alors à l’intérieur, et ont baissé le rideau puis appelé les Mossos d’Esquadra.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : les pierres sont de sorties

Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut victorieux de la frontière

150 migrants tentent de passer en force la frontière à Melilla
AFP, 19 janvier 2021

Environ 150 migrants ont tenté de passer en force mardi la haute clôture séparant l’enclave espagnole de Melilla du nord du Maroc et 87 ont réussi à la franchir, ont indiqué les autorités espagnoles. L’incident s’est produit juste avant l’aube. « 87 d’entre eux » ont réussi à entrer en Espagne malgré l’intervention des forces de l’ordre marocaines et espagnoles, a déclaré un porte-parole de la préfecture de Melilla.

Cette tentative de franchissement de la clôture est la plus importante depuis le 20 août, lorsque quelque 300 personnes avaient tenté de passer en force la frontière. Une trentaine de migrants seulement y étaient parvenus et un autre était mort lors de la tentative.
Continuer la lecture de Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut victorieux de la frontière

Madrid : manifestation sauvage et solidaire contre les prisons

traduit de l’espagnol de contramadriz, 28 décembre 2020

Brève chronique de la manifestation contre la cruauté
carcérale le 26 décembre dans le quartier de Vallekas

En pleine vague répressive mondiale et rebond de tyrannie étatique, une manifestation non déclarée a parcouru les rues du quartier de San Diego, à Vallekas, pour ne pas oublier les personnes emprisonnées et les conditions d’enfermement qui leur sont imposées. Entre slogans contre les taules et appels à la lutte, la manif a avancé par la rue Monte Igueldo, récemment blindée de caméras de surveillance, comme nouvelle mesure supplémentaire de répression et de contrôle social contre les quartiers ouvriers. La manifestation a poursuivi son parcours jusqu’à l’Avenue de San Diego, pour arriver à la rue Carlos Martín Álvarez et se dissoudre à l’arrivée au parc Amos Acero. La présence policière s’est limitée à quelques patrouilles qui suivaient la manif à une distance prudente. Les CRS n’ont à nouveau pas eu le temps d’arriver. Quand ils ont fait acte de présence, les révolté-e-s étaient déjà dispersé-e-s et à l’abri.
Continuer la lecture de Madrid : manifestation sauvage et solidaire contre les prisons

Espagne : et voici le fichier des refus d’être vaccinés [mis à jour]

Covid-19 : en Espagne, un fichier recensera toutes les personnes refusant le vaccin
Capital, 29 décembre 2020

C’est une annonce qui pourrait bien faire réagir les anti-vaccins. Si la France prévoit un fichier regroupant les données des patients vaccinés, la décision espagnole est bien différente. Comme l’a détaillé Salvador Illa, le ministre espagnol de la Santé dans une interview accordée à la chaîne de télévision La Sexta, le pays va en effet recenser les citoyens qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19. Une donnée qui sera ensuite partagée avec d’autres pays européens.

Comme en France et de nombreux autres pays de l’Union européenne, le vaccin ne sera pas obligatoire de l’autre côté des Pyrénées. Mais, les autorités vont donc donner naissance à ce qu’elles décrivent comme un « registre » contenant les noms des « personnes auxquelles on l’aura proposé et qui l’auront tout simplement refusé ». Elles soulignent ensuite qu’il « sera partagé avec d’autres pays européens », mais qu’il ne sera toutefois pas rendu public, insistant sur « le plus grand respect pour la protection des données ». Si tout se déroule comme prévu, « autour de 70%  » de la population espagnole pourrait avoir été vaccinée à l’été prochain.
Continuer la lecture de Espagne : et voici le fichier des refus d’être vaccinés [mis à jour]

Barcelone (Espagne) : blocage de route solidaire

[traduit de l’espagnol de Indy Barcelone, 15 nov 2020]

Blocage de route avec des pneus Avenue Gran Vía en soutien aux prisonnier-e-s en grève de la faim tournante
Barcelone – 12 novembre 2020, 7am.

Le jeudi 12 novembre matin, la Gran Vía (une des plus grandes entrées vers le centre de Barcelone) a été coupée pendant une heure pour tenter une fois de plus de visibiliser la lutte menée depuis 2017 dans les taules de l’Etat espagnol.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : blocage de route solidaire

Barcelone (Espagne) : incendie solidaire contre Securitas

Attaque incendiaire contre une fourgonnette de Securitas Direct
traduit de l’espagnol de indymedia barcelone, 03 nov 2020

Au cours des premières semaines d’Octobre, une fourgonnette de l’entreprise Securitas Direct est morte dans les flammes, lors d’un acte de vengeance.

Nous refusons de rester passifs/ves face à la vie de merde qu’ils nous imposent, c’est pourquoi nous attaquons tout ce que nous haïssons.

Les rouages responsables du contrôle social sont partout, simplement regarde autour de toi.

Avec amour et rage, solidarité combative avec Mónica Caballero, Francisco Solar et toutes celles et ceux qui sont en lutte.

Automne 2020, Barcelone

Espagne : les émeutes s’étendent à une vingtaine de villes

[Précisons que la presse espagnole fait son travail en la jouant particulièrement lourd, pointant des affrontements entre « négationnistes [du virus] et la police » pour désigner les contestataires en général (dans El Pais, par exemple), insistant sur l’extrême-droite et les « anti-système » à Madrid, sur l’extrême-gauche ou les indépendantistes à Barcelone, mais aussi sur le rôle de « jeunes migrants » et « délinquants habituels » dans les pillages et attaques de commerces, pour celleux qui aiment les petites cases. De plus, il y a également eu de telles manifestations émeutières dans d’autres régions que la dépêche ci-dessous, comme au Pays-Basque à Bilbao, Vitoria, Arrasate, San Sebastián et Eibar. Côté chronologie selon les services de renseignement espagnols, les « premiers incidents d’importance » ont commencé mardi dernier à Séville dans le quartier pauvre de Pino Montano, touchant jeudi Bilbao puis vendredi Barcelone, Burgos (dans le quartier de Gamonal), Santander, Valencia et Zaragoza, et samedi une vingtaine de villes au total dont Vitoria, Logroño, Madrid, Guadalajara, Sevilla, Granada, Cartagena, Barcelone…
Enfin en Italie, où les manifestants sont plus ou moins hétérogènes selon les villes (Naples, Turin, Milan) depuis la semaine dernière, il y a notamment eu des affrontements nocturnes à Rome samedi (où sont pointés les fascistes) mais aussi à Florence la veille avec molotovs et pierres contre les forces de l’ordre (où la police a mis en avant les « quatre arrêtés proches de la sphère anarco-insurrectionaliste »].

Nouveaux affrontements en Espagne entre manifestants anti-restrictions et police
AFP, 1er novembre 2020

Dans certaines villes, les manifestations ont été suivies d’actes de vandalisme et de pillages dans la nuit de samedi à dimanche.

Les troubles les plus importants se sont produits à Madrid, où de nombreux manifestants scandant « Liberté ! » ont mis le feu à des bennes à ordures et érigé des barricades de fortune sur la Gran Via, la principale artère du centre de la capitale, selon des images sur les réseaux sociaux. Ils ont lancé des pierres et des fusées éclairantes sur la police, intervenue pour les disperser.
Continuer la lecture de Espagne : les émeutes s’étendent à une vingtaine de villes

Madrid (Espagne) : les morts n’ont qu’à bien se tenir

Des drones dans les cimetières madrilènes pour contrôler les mesures anti-Covid à la Toussaint
AFP, 28 octobre 2020

Mercredi 28 octobre, la municipalité a annoncé que, pour le 1er novembre, la capacité d’accueil des cimetières serait divisée par deux. L’Espagne étant soumise à un nouvel état d’urgence sanitaire, les habitants n’ont pas le droit de se rassembler à plus de six personnes et doivent respecter la distanciation sociale.

Pour y veiller, entre 275 et 300 policiers municipaux seront déployés dans la capitale le week-end de la Toussaint. Selon la mairie, c’est 20% de plus que l’année dernière. Les drones seront utilisés en renfort pour survoler le cimetière de La Almudena et celui de Carabanchel.

Ce n’est pas la première fois que les forces de l’ordre madrilènes font appel à cette technique. Au printemps, lors du confinement, des drones avaient déjà été utilisés pour ordonner aux habitants de la capitale de rester chez eux.

Madrid (Espagne) : les pacificateurs de la zone reconfinée

[Depuis le 21 septembre, 850 000 habitants des quartiers pauvres et périphériques de Madrid ne sont autorisés à quitter un périmètre fixé par les autorités que pour se rendre au travail, chez le médecin ou accompagner les enfants à l’école. L’entrée et la sortie de ces quartiers bardée de check-points policiers est ainsi interdite sauf pour ces raisons-là (avec les parcs et jardins publics fermés à l’intérieur, et les magasins et restaurants ouverts en capacité réduite). Cette mesure de ségrégation des quartiers pauvres a ensuite été étendue à 167.000 habitants supplémentaires, portant le total à plus d’un million de madrilènes, et depuis vendredi 2 octobre 22h, c’est l’ensemble de la capitale et neuf communes environnantes qui sont ainsi bouclées pour deux semaines… sauf pour aller travailler ou se rendre chez le médecin (avec blocage des sorties de la ville, limitation des réunions à six personnes, affluence réduite de 50 % dans les commerces et les restaurants et leur fermeture à 23 heures).
Après une première manifestation contre le reconfinement des quartiers pauvres dès le 24 qui a fini devant l’Assemblée de Madrid à Puente de Vallecas, avec plusieurs tabassages et arrestations, une seconde était organisée dès le lendemain en solidarité avec les arrêtés de la veille. Récit d’une pacification provisoire du conflit avec un texte anarchiste traduit de l’espagnol.]

24 sept, Madrid : affrontements avec la police contre le reconfinement devant le Parlement

Quand la police se met en survet’
25-09-2020, Chronique d’une manifestation trahie
traduit de l’espagnol de ContraMadriz, 29 septembre 2020

Le 25 septembre dernier, un groupe de personnes s’est rendu devant l’Assemblée de Madrid [instance qui dirige la région autonome de la capitale] suite à un appel à la solidarité avec des camarades arrêtées lors du rassemblement du jeudi 24 au même endroit.
Continuer la lecture de Madrid (Espagne) : les pacificateurs de la zone reconfinée

Barcelone (Espagne) : le siège du journal fasciste perd sa vitre

Attaque du journal fasciste Metropoli Abierta
traduit du catalan de Indymedia Barcelone, 15 septembre 2020

Le siège du journal fasciste Metropoli Abierta a été attaqué. Sur place a été laissé le tag  « La presse vise, la police tire » suivi d’un symbole des squats, et sa porte d’entrée a été détruite.
Continuer la lecture de Barcelone (Espagne) : le siège du journal fasciste perd sa vitre

Barcelone (Espagne) : une antenne part en fumée

Barcelone (Espagne) : incendie d’une antenne téléphonique
traduit de l’espagnol de Contrainfo, 12 septembre 2020 (reçu le 4 septembre)

La domination technologique est un colosse aux pieds d’argile. Il suffit d’un peu de détermination et de précaution pour l’ébranler. La nuit du 31 août, nous avons incendié une antenne de téléphonie mobile dans le quartier de Prat de Llobregat (Barcelone).

Solidarité et complicité avec toutes celles et ceux qui marchent la tête haute, à l’intérieur comme à l’extérieur des prisons. Et que vive l’anarchie !

Saint-Sébastien (Espagne) : gare aux collègues poukaves !

Coronavirus : une surfeuse testée positive arrêtée sur une plage espagnole
L’Indépendant, 7 septembre 2020

La jeune femme, adepte des sports de glisse et sauveteuse sur une plage avait été testée positive au coronavirus. Et au lieu d’être confinée à son domicile, elle surfait sur une plage de Saint-Sébastien, provoquant la colère de ses collègues qui n’ont pas hésité à alerter les autorités.
Continuer la lecture de Saint-Sébastien (Espagne) : gare aux collègues poukaves !

Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut de la frontière

Assaut sur Melilla, un mort et plusieurs blessés
bladi.net, 21 août 2020

Quelque 300 migrants subsahariens ont tenté de forcer la haute barrière entourant l’enclave espagnole de Melilla, dans la nuit du mercredi à jeudi. Seuls une cinquantaine d’entre eux sont parvenus à rejoindre l’autre côté de la frontière.

Continuer la lecture de Melilla (Maroc/Espagne) : à l’assaut de la frontière