Archives par mot-clé : Grèce

Lamia (Grèce) : la cour d’appel refuse de relâcher Giannis Michailidis [mis à jour]

[Mis à jour 29/7 : Giannis a annoncé le 29 juillet suspendre sa grève de la faim, dans une lettre publiée sur indymedia Athènes, qu’on peut lire en anglais ici]

Les assassins de la Cour d’appel de Lamia [qui devait statuer le 25 juillet] ont rendu une décision négative concernant la remise en liberté du compagnon anarchiste Giannis Michailidis, en grève de la faim depuis 67 jours. Leurs mains sont tâchés du sang des pauvres, des opprimés, des combattants, et de Giannis…, qui demande sa remise en liberté et continue de se battre depuis une cellule d’hôpital.

« Je pense qu’ils utilisent désormais ma grève de la faim comme un exemple. Ils ont fixé ma date d’appel pour le 25 juillet. Ce jour-là, j’en serais à mon 64e jour de grève de la faim. Leur objectif est clair. Celui de m’épuiser. Une possible invalidité permanente renforcerait le message qu’ils envoient. Peut-être même ma mort, qui devient toujours plus probable au fil des jours qui passent. Une telle perversion de la signification de la justice est impensable. Laissez-les profiter de leur « justice ». Je vous souhaite une bonne carrière.
Quant à moi, qui n’ai pas accès à leurs villas avec leurs tables somptueuses payées en pot-de-vin, je quitterai peut-être ce monde affamé, mais avec la plénitude spirituelle d’un conflit existentiel total avec leur système pourri. »
Giannis Michailidis, 15 juillet 2022
(en grève de la faim depuis le 23 mai)

Ndlr :
* un résumé de sa situation judiciaire et la lettre de Giannis d’entrée en grève de la faim du 23 mai 2022 se trouve ici,
* une lettre de Giannis du 11 juillet 2022, écrite depuis la cellule spéciale de l’hôpital de Lamia se trouve là
* on peut trouver ici (en anglais) une chronologie des nombreuses actions solidaires avec Giannis en Grèce et ailleurs

[Traduit de l’anglais de Act for Freedom now, 28 juillet 2022]

Lamia (Grèce) : une lettre de Giannis Michailidis, depuis la cellule spéciale de l’hôpital

Une lettre de la cellule spéciale de l’hôpital de Lamia
– Giannis Michailidis (Grèce)

Anarchist Bure Cross, 13 juillet 2022

Le texte ci-dessous, traduit de l’anglais, a été écrit par l’anarchiste grec Giannis Michailidis il y a deux jours, le 11 juillet, au 51ème jour de sa grève de la faim. On pourra lire un bref résumé de son histoire ainsi que sa déclaration initiale d’annonce de grève la faim ici en français, et des nouvelles actualisées régulièrement de sa situation ici en anglais. Hier, la date de la prochaine séance qui doit décider de sa possible libération a été fixée au 25 juillet.


Le scorpion est un insecte qui diffère peu de ses espèces ancestrales, qui ont été parmi les premiers animaux terrestres, il y a des centaines de millions d’années. Il a été observé que les individus de cette espèce, lorsqu’ils sont piégés au milieu des flammes sans échappatoire visible, font une chose remarquable : ils retournent leur aiguillon contre eux et se suicident ! Un comportement qui n’offre aucun avantage sur le plan de l’évolution, puisque, avec l’infime chance que le feu s’éteigne, les animaux survivants pourraient continuer à se reproduire. Un comportement qui contredit la théorie selon laquelle les insectes sont des robots biologiques car ils présentent des comportements standardisés.

Lire la suite

Malandrinos (Grèce) : sur la situation de Giannis Mihailidis & une lettre de prison

Thessalonique (Grèce), 3 juin : blocage de rue en solidarité avec Giannis Mihailidis

[reçu par mail, 3 juin 2022]

Solidarité avec Giannis Mihailidis, en grève de la faim
depuis le 23
mai !

Lundi le 23 mai, l’anarchiste Giannis Mihailidis détenu à la prison de Malandrinos en Grèce, entame  une grève de la faim pour obtenir sa libération conditionnelle. Dans une lettre qui annonce sa grève de la faim, il souligne, entre autres, que cette lutte pour sa liberté s’inscrit dans la lutte élargie contre l’État et le Capital, de laquelle son long emprisonnement l’a coupé.

Afin de soutenir cette initiative dans les rues, de nombreuses actions variées sont organisées sur tout le territoire grec. Pour que cet énième épisode de la lutte de notre compagnon ne soit pas passé sous silence, un appel à la solidarité internationale est lancé. Bien que nous sommes convaincus que la meilleure solidarité sera toujours de poursuivre et d’approfondir nos combats, nous pensons qu’il est utile d’observer de plus près l’histoire de la lutte de Giannis, l’hostilité avec laquelle il voit l’existant et les idées de liberté qu’il a toujours porté en lui des deux côtés des murs de la prison. Nous nous reconnaissons dans les réflexions de son parcours turbulent de révolte.  C’est l’occasion d’accompagner notre compagnon de manière plus franche pour un fragment de son combat, en utilisant les moyens que chacun choisit pour soi-même.

Vous trouverez ci-dessous un bref résumé de l’histoire de Giannis avec les autorités, ainsi qu’un lien vers sa lettre initiale annonçant sa grève de la faim, traduite vers l’anglais, l’allemand, l’italien, le français et l’espagnol. Nous encourageons la diffusion de cet appel à la solidarité auprès d’autres camarades et espaces.
Lire la suite

[Affiche] Athènes (Grèce) : Solidarité avec les anarchistes en butte à la répression à Munich

Affiche collée à Athènes

Solidarité avec les anarchistes en butte à la répression à Munich

Au petit matin du mardi 26 avril *, la police allemande a perquisitionné 4 domiciles de compagnons à Munich, ainsi que la bibliothèque anarchiste Frevel et une imprimerie. L’ensemble des machines et du matériel présents dans l’imprimerie ont été emportés dans des camions, tandis que dans les domiciles et la bibliothèque anarchiste, la plupart des publications, des documents personnels, des ordinateurs, des téléphones, des imprimantes et des supports de stockage numériques ont été confisqués.

Trois personnes sont accusées de « former une organisation criminelle » (article 129). Dans l’argumentation officielle de cette accusation, les flics pointent un refus des accusés de s’intégrer dans la société, leur rejet de l’État et de ses institutions, leur croyance en la violence comme moyen de lutte légitime, et plus précisément, leur participation à la création et à la distribution de l’hebdomadaire anarchiste Zündlumpen. Deux des accusés ont été arrêtés brièvement. Un prélèvement d’ADN a été ordonné pour tous les trois accusés.
Lire la suite

Athènes (Grèce) : attaque aux molotovs contre le Secrétariat général des systèmes d’information (MaJ)

Presse grecque (Ekathimerini), 21 octobre – Des anarchistes ont revendiqué sur Indymedia Athènes l’attaque incendiaire contre le Secrétariat général des systèmes d’information à Moschato, près du Pirée au sud d’Athènes, le 10 octobre dernier.

Ce groupe entendait notamment se montrer solidaire des 14 compagnons arrêtés ou sous surveillance sur la base de leur ADN. Environ sept molotovs ont été lancés en tout, touchant aussi bien le parking que le bâtiment qui abrite les bureaux et le data center du gouvernement grec hébergeant l’ensemble des données de son site officiel (gov.gr).


Attaque contre le Secrétariat général des systèmes d’information (KEPYO) de Moschato le 10 octobre 2021
retraduit du grec de Indymedia Athènes, 20 octobre 2021

L’État-major est organisé, équipé et en place.

Pendant la pandémie, alors que le gouvernement Mitsotákis restreignait notre liberté de toutes les manières possibles, il a non seulement armé de ses forces répressives, mais a aussi procédé au renforcement de son hégémonie électronique.

Au prétexte de fournir des services de vidéoconférence pour répondre aux besoins de l’enseignement à distance, les données de 1,6 million d’utilisateurs de la plateforme WebEX ont été remises à Cisco, qui peut les réutiliser à ses propres fins commerciales. Nos vies, grâce à la télémétrie, sont constamment transformées en marchandises et revendues à toute partie intéressée. Elles sont classées par catégorie et stockées indéfiniment.
Voir la suite

Samos (Grèce) : révolte incendiaire dans un camp pour migrants

Un incendie frappe un camp de réfugiés à Samos
AFP, 2 novembre 2020

Une quinzaine de tentes [de 150 réfugiés] ont été détruites lundi par un incendie dans un camp de réfugiés de l’île grecque de Samos [plus précisément dans le camp d’enregistrement des demandes d’asile de Vathy prévu pour 600 personnes et qui en enferme actuellement 4200], frappée vendredi par un tremblement de terre, a annoncé le ministère grec des Migrations. Le feu s’est déclaré pour des raisons indéterminées aux premières heures de la matinée [vers 4h], forçant l’intervention d’une vingtaine de pompiers qui ont maîtrisé le sinistre en quelques heures.
Continuer la lecture de Samos (Grèce) : révolte incendiaire dans un camp pour migrants

Samos (Grèce) : nouvelle révolte dans un camp pour migrants

 

Incendie dans le camp de migrants sur l’île de Samos, en Grèce
AFP, 20 septembre 2020 (extrait)

Un incendie s’est déclaré dimanche soir dans le centre d’accueil et d’identification des demandeurs d’asile sur l’île grecque de Samos, mais il est désormais « maîtrisé », a-t-on appris auprès d’une source policière et des pompiers.

Le feu est maîtrisé, mais deux ou trois conteneurs ont été détruits sans faire de blessés, a expliqué une source policière. [Le feu a pris dans la zone réservée aux mineurs isolés.]
Continuer la lecture de Samos (Grèce) : nouvelle révolte dans un camp pour migrants

Moria (Grèce) : beau comme le plus grand camp d’Europe rasé par une révolte incendiaire

En Grèce, un énorme incendie dévaste le camp de migrants de l’île de Lesbos
Le Monde/AFP, 9 septembre 2020

Un énorme incendie a ravagé mercredi 9 septembre au petit matin le plus grand camp de réfugiés de Grèce, qui abrite plus de 12 000 migrants sur l’île de Lesbos, et une opération de sauvetage d’envergure est en cours, ont annoncé les pompiers grecs.

D’après des médias, l’incendie aurait été déclenché par des migrants qui se sont rebellés contre les mesures d’isolation destinées à empêcher la propagation du coronavirus dans le camp emblématique et surpeuplé de Moria. Selon les pompiers, le camp a été presque entièrement détruit. Ils précisent que pour l’instant « il n’y a pas de victimes, mais quelques blessés légers avec des problèmes respiratoires dus à la fumée ».
Continuer la lecture de Moria (Grèce) : beau comme le plus grand camp d’Europe rasé par une révolte incendiaire